• Romance

    Dans cette rubrique, vous trouverez les chroniques des livres :

    • Si tu me  le demandais, d'Emily Blaine money
    • Soy, de Chrys Galia cool
    • Another story of bad boys, tome 1, de Mathilde Aloha cool
    • Confession d'une ronde, de Mélanie Baranger happy
    • Magali, tome 1, de Brigitte Baumont tongue
    • Did I Mention I Love You, tome 1 d'Estelle Maskame intello
    • Rose soie, de Camille Adler ^^
    • L'infini + un, d'Amy Harmon happy
    • Irrésistible alchimie, de Simone Elkeles tongue
    • Stage dive, tome 1 : Rock, de Kylie Scott happy
    • Stage dive, tome 2 : Play, de Kylie Scott yes
    • Stage dive, tome 3 : Sing, de Kylie Scott ^^
    • Stage dive, tome 4 : Slow, de Kylie Scott cool
    • Seuls contre tous, de Lucy Connors glasses
    • Losing it, tome 1 de Cora Carmack oops
    • Beachwood Bay, tome 1 de Melody Grace happy
    • Tendre veillée, de Scarlett Bailey bad
    • Eleanor & Park, de Rainbow Rowell oops
    • Le ciel est partout, de Jandy Nelson ^^
    • Anna et le french kiss de Stephanie Perkins kiss
    • Ce qui nous lie, de Samantha Bailly oops
    • Un coeur en flamme, de Nora Roberts kiss
    • Demain j'arrête !, de Gilles Legardinier cool
    • Toi contre moi, de Jenny Downham ^^
    • Tatiana, tome 1, de Paullina Simons happy
    • Le cœur à l'ouest, de Camille Brissot
    • Les chroniques de Virgin River, tome 1, de Robyn Carr
    • Les chroniques de Virgin River, tome 2, de Robyn Carr aww
    • Les chroniques de Virgin River, tome 3, de Robyn Carr happy
    • Avalon high, un amour légendaire, de Meg Cabot
    • Tour B2 mon amour de Pierre Bottero 
    • Les élus, tome 1, d'Inès LB ^^
    • Les élus, tome 2, d'Ines LB cool
  • Si tu me le demandais

    Emily Blaine

     

    Titre en VO : Si tu me le demandais

    Année de la première publication (en France) : 2017

    Nombre de pages : 378

    Editeur : Harpercollins france

    Site de l’éditeur : www.harlequin.fr

    ISBN : 978-2-2803-9039-2 (format papier, poche)

    Site de l’auteur : http://www.emilyblaine.com/, et sa page facebook : https://fr-fr.facebook.com/EmilyBlaineauteur/

    Ma note : 9/10

    Publique conseillé : Pour ce qui aiment la romance ! Toutefois, pas avant 15-16 ans, car il y a quelques scènes explicites.

    Quatrième de couverture :

    Elle est sa deuxième chance d’être heureux.
    En un regard, un sourire et quelques phrases échangées, Julianne a bouleversé la vie de Cooper. Le temps de leur conversation fortuite sur la terrasse d’un hôtel, elle est parvenue à apaiser les plaies de son âme et, pour la première fois depuis huit ans, Cooper n’a plus senti le poids de son chagrin. Car, depuis qu’il a perdu sa femme, il se débat chaque jour avec la douleur de l’absence du grand amour de sa vie ; une lutte qu’il mène pour leur fille, Cecilia, désormais adolescente. Mais, lorsqu’il recroise par hasard Julianne, Cooper comprend qu’il doit prendre en main son destin : s’il veut une deuxième chance d’être heureux, il va devoir conquérir cette femme qui le trouble.

     

    Mon avis :

    J'ai adoré.

     

    L'histoire de Cooper, architecte de son état, un homme seul et triste, dont la femme est morte il y a huit ans de cela. Et le hasard fait que, lors d'un dîner professionnel dont il s'échappera quelques instants, il rencontrera une jeune femme qui se trouve dans le même hôtel que lui pour assister à un mariage. Ils ne se connaissent pas, et pour Cooper, ne pas sentir de regard désolé pour ce qui lui est arrivé, c'est nouveau, et ça fait du bien. La jeune femme, Julianne, est pleine de vie, de spontanéité. Ils s'amusent dans un jeu de rôle plein de vie l'espace de quelques phrases, Julianne invite Cooper à danser, ils passent quelques instants en toute quiétude. Quelques instants volés, offerts par le hasard, avant qu'ils ne retrouvent leur vie respective.

     

    Et le hasard les mènera à se revoir. Mais est-ce vraiment le hasard ? Ou le destin ? Car Cooper se sent bien avec cette femme, pour la première fois depuis des années. Et il fera tout ce qu'il pourra pour forcer le destin, justement.

     

    Dans cette histoire, il y a aussi Cecilia, adolescente de quatorze ans, la fille de Cooper. Cecilia, dont la mère est morte quand elle n'avait que six ans, qui n'a pas de souvenir d'elle, et qui a besoin de la connaître pour se construire. Cooper n'a jamais réussit à parler avec sa fille de sa femme disparue. Et aujourd'hui, cela creuse un fossé entre eux. C'est donc aussi l'histoire de cette relation père-fille, rendue difficile par l'absence de la mère.

     

    Voilà pour l'histoire, les personnages sont un peu développé en même temps, donc je m'arrête là, je vous laisse le plaisir de découvrir par vous même. Personnellement, ce roman m'a conquise.

     

    L'écriture est très agréable à lire, c'est fluide, ça coule tout seul. Il n'y a pas de chapitres, le découpages est fait en parties, qui sont du coup plus longues que d'habitude. Mais une partie se lit pourtant très rapidement, puisqu'on est plongé dans l'histoire.

    De plus, chaque partie porte comme titre le nom d'une chanson, et j'ai aimé découvrir de nouvelles chanson qui je ne connaissais pas. Chansons qui ne sont pas choisies au hasard, puisqu'elle ont un rapport avec l'histoire à chaque fois.

     

    Au début, j'ai eu un temps d'adaptation lors des dix premières pages, car le décors est posé assez tardivement je trouve, mais ça nous permet de faire connaissance avec le personnage principal pendant ce temps, et j'ai finalement trouver ça intéressant.

     

    Habituellement dans une romance, nous avons le point de vue féminin, et j'ai trouvé cela intéressant d'avoir le point de vue masculin pour une fois. Ça change un peu, ça m'a plu.

    De plus, c'est un homme romantique, un peu classique (bouquet, bijou, ect...) certes (dans le livre, il est dit vieux jeu), mais j'ai trouvé ça tellement mignon... Et puis, même si c'est classique, quelle fille n'aime pas recevoir quelques fleurs ? Personnellement, j'aime beaucoup quand mon copain m'en offre.

     

    Et du coup, on découvre qui est Julianne, quelle est son histoire, assez tardivement. C'est un personnage avec une profondeur qui m'a plu. Sa spontanéité, sa légèreté apparente, qui cachent les fêlures de son être.

     

    Les personnages secondaires sont aussi attachants. La secrétaire de Cooper, avec ses histoires de cœur, la sœur et le meilleur ami de Cooper, qui jouent au chat et à la souris en permanence, et sa mère, qui prend soin de lui mais n'hésite pas à s'opposer à lui quand il s'agit de Cecilia.

    Donc, des personnages profonds, qui valent le coup, personnages secondaires compris. Même le personnage qui brille par son absence tout au long du roman, Laura, la femme décédée de Cooper, ressort par transparence, même elle on apprend à la connaître et à l'apprécier.

     

    Le thème du deuil est abordé, évidement. Très présent même. Mais pas omniprésent, ni étouffant, juste comme il faut. Juste le voile de l'absence de Laura qui est présent, sans être trop. Et c'est autant le deuil de sa femme pour Cooper, et de comment se reconstruire après ça, que le deuil de sa mère qu'elle n'a au final jamais connu pour Cecilia, le deuil d'une présence maternelle, et le fait de voir son père se débattre avec la tristesse sans savoir quoi faire de sa propre tristesse en fait.

    Ce thème est donc bien abordé. Et ce n'est pas trop lourd, du fait de tout l'amour qui est présent dans ce livre. Amour entre le père et la fille, amour pour sa femme qui n'est plus, et amour pour cette nouvelle rencontre. Trois types d'amour très différents, mais tous aussi beaux les uns que les autres.

     

    En bref, si ce n'est pas un coup de cœur, on n'en est tout de même pas très loin. Je dirai que c'est un quasi-coup de cœur. Émouvant, touchant, poignant.

     

    Extrait : (choix : Ce moment est léger comme une plume, le personnage principal se laisse porter par la spontanéité de la jeune femme, j'ai aimé. C'est lors de leur rencontre à un mariage.)

    « J'avais envie de rire, de fuir, de prendre sa main, de prolonger l'instant.

    De danser, peut-être.

    De rester avec elle, sûrement.

    Ils vont ouvrir le bal d'ici quelques minutes. J'ai déjà loupé le bouquet, je ne veux pas en plus rester assise à ma table en espérant qu'un vieil oncle libidineux m'invite.

    Vous espérez qu'il vous invite ?

    Je le crains en fait. On y va ? Vous hésitez.

    Je réfléchis. Si je vous marche sur les pieds, ça risque de ruiner la perfection de ce rendez-vous.

    Vous ne savez pas danser ?

    Certains, dont moi, appellent ça « danser », d'autres appellent ça « un véritable massacre », avouai-je, un peu honteux. »

     

    On adore : les personnages, l'écriture, l'histoire, le point de vue masculin. Et tous les sentiments que cela nous fait vivre au travers des personnages.

    On regrette : Euh... Avez-vous vu un seul regret dans tout ce que j'ai dit ?

    Jiji


    votre commentaire
  •  

    Soy

    Chrys Galia

      

    Soy, de Chrys Galia

      

    Titre en VO : Soy 

    Année de la première publication (France) : 2018

    Nombre de pages : 430

    Editeur : Librinova

    Site de l’éditeur : https://www.librinova.com/

    ISBN : 979-10-262-1649-0 (format Kindle) 

    Site de l’auteur : https://www.facebook.com/chrysgalia/ 

    Ma note : 10/10 

    Publique conseillé : Jeunes adultes à partir de 17-18 ans 

    Quatrième de couverture

    Yohann Val, acteur en vogue et mannequin vedette de la marque SoY, désespère de comprendre l'origine de son mal-être. Contraint de se rendre d'une émission télévisée qui lui promet de réunir ses anciens camarades, il est loin d'imaginer qu'il aura des nouvelles de celle qui l'a quitté sans un mot voilà dix ans. 

    Parviendra-t-il à la retrouver, à connaître enfin les raisons qui ont motivé son départ ?

    Lorsque les secrets des uns ont des conséquences sur la vie des autres...

     

      

    Mon avis :  

    Tout d'abord, je tiens à remercier les éditions Librinova pour la confiance accordée encore une fois !

     

      

    Pour ne pas vous gâcher la surprise de la découverte de ce très beau roman, le résumé de la quatrième de couverture suffira amplement.

     

      

    Les personnages sont attachants. 

    Yohann est mal dans sa peau et ne se reconnaît plus dans sa vie de mannequin et d'acteur. Il commence à en avoir assez des événements mondains et d'être au centre de l'attention.

     

      

    Sofia est une styliste qui vit en Italie, à Milan. Elle a montée sa propre marque de vêtements : SoY, nom bien énigmatique mais qui prend du sens au fil du récit. 

    Elle est assez malheureuse dans sa vie de couple.

     

      

    Delinda, sa meilleure amie et assistante fait tout pour la faire sourire et lui faire quitter Paolo, son compagnon depuis plusieurs années. Elle est très enjouée, une vraie bouffée d'oxygène pour la jeune styliste.

     

      

    Paolo est italien et est imbu de sa personne. Il ne regarde plus vraiment Sofia comme au début de leur relation. Il se sont pourtant fiancés.

     

      

    Leo, l'agent de Yohann fait tout pour faire avancer et grandir la carrière de son ami, quitte à ne pas lui demander son avis.

     

      

    Les autres personnages sont bien et présents tout au long de l'histoire.

     

      

    L'écriture de l'auteur est simple, efficace. On s'immerge vite dans l'intrigue. Les chapitres sont racontés le plus souvent du point de vue du jeune homme, mais à certains moments, c'est Sofia qui prend le relais.

     

      

    Les thèmes abordés sont intéressants : le fait que certaines femmes à cause de l'endométriose n'arrive pas avoir des enfants naturellement, le phénomène du mannequinat et de la beauté, les secrets de famille...

     

      

    La romance - car l'on se doute bien qu'il y en aura une - est belle et touchante.

     

      

    La fin est magnifique et donne envie de lire d'autres romans de cette auteur !

     

      

    Je remercie encore une fois Librinova !

     

      

    Extrait : (choix : très beau passage, même s'il y en a plusieurs) 

    "Je suis une fleur, il est la rosée, je suis la nuit, il est l'étoile, je suis le soleil, il est les rayons. Lui et moi sommes un tout, une unité, la vie nous a séparés, es-ce que le fait de se retrouver au même endroit, au même moment, suffira à réparer les dégâts. Qu'est-ce que j'attend, qu'est-ce que j'espère ?"

     

      

    On adore : Tout sans exception ! 

    On regrette : Rien.


    votre commentaire
  •  

    Another story of bad boys

    Tome 1

    Mathilde Aloha

     

     

     

    Another story of bad boys, tome 1, de Mathilde Aloha

     

      

    Titre en VO : Another story of bad boys tome 1

    Année de la première publication (France) : 2017 

    Nombre de pages : 600 

    Editeur : Hachette collection Blooom 

    Site de l’éditeur : https://www.lecture-academy.com/ 

    ISBN : 978-2-01-625436-3 (format Kindle) 

    Site de l’auteur : https://www.facebook.com/MathildeAloha/ (page Facebook) 

    Ma note : 9/10

    Publique conseillé :  Féminin à partir de 17-18 ans 

    Quatrième de couverture :

    Liliana Wilson ne pensait pas qu'en intégrant la célèbre université de Los Angeles : UCLA, sa vie allait autant changer. 

    Elle voyait son avenir déjà tout tracé : obtenir d'ici quelques années un diplôme en journalisme d'une des meilleures universités du monde puis parcourir le monde. 

    Tel était le futur auquel elle se destinait. Mais une rencontre dans la cité des anges, appelée Cameron va venir tout bouleverser, ses plans comme sa vie. 

    Comment cette histoire se finira-t-elle ?

     

     

    Mon avis :  

    Ce premier tome est tout simplement un page turner !

      

    Lili est une jeune étudiante en journalisme qui décide de partir à Los Angeles pour s'éloigner de Miami et ses problèmes. A cause d'une erreur administrative, elle se retrouve en colocation avec deux garçons, aussi différents l'un que l'autre. Va-t-elle rester ?

      

    Liliana ou Lili rêve de devenir journaliste. Elle semble cacher des secrets. Elle est très vite attirée par Cameron et considérer Evan, son deuxième colocataire comme un frère.

      

    Cameron est un peu le "bad boy" par excellence. Du succès auprès des jeunes femmes, fou de sport. Il est impulsif et n'hésite pas à se battre.

      

    Evan, quand à lui, est l'antipode de Cameron. Gentil, serviable, prévenant. Il se complète avec son meilleur ami et considère Lili comme sa petite sœur.

      

    Grace, une fille que Lili va rencontrer lors des premiers jours à l'université est assez extravertie. Elle aime faire la fête et s'amuser mais sait écouter quand il le faut.

      

    Enzo adore courir comme l'héroïne. Il semble y avoir des conflits entre lui et Cameron.

      

    Les autres membres de la bande - Brad, James, Rafael - apportent une touche de légèreté à cette histoire.

      

    L'écriture est dynamique, on tourne les pages rapidement car on a très vite envie de savoir ce qui va se dérouler. Les chapitres sont assez longs et certains alternent entre le point de vue de Lili et Cameron concernant certains passages, bien que la jeune fille soit notre narratrice principale.

      

    L'intrigue est prenante et l'auteur n'hésite pas à parler de sujets lourds de conséquence.

      

    Je trouve dommage que la romance soit longue à se mettre en place sur un livre de 600 pages.

      

    La fin est super ! J'ai hésité à me la procurer tout de suite après mais je me suis dis que lire autant de pages d'un coup serait trop dur.

      

    Extrait : (choix : peur de l'amour ?) 

    "- J'ai peur, Enzo, je murmure.
    - Peur de quoi ?
    - De l'amour, je réponds d'une voix faible. Absolument toutes les histoires que j'ai vues autour de moi ont mal fini. J'ai pas envie de connaître la déception. De souffrir parce que je me serai attachée à la mauvaise personne. '

      

    On adore : Les personnages, l'écriture, les thèmes abordés, la fin. 

    On regrette : La romance longue à se mettre en place.


    votre commentaire
  •  

    Confession d'une ronde

    Mélanie Baranger

     

     

    Confession d'une ronde, de Mélanie Baranger

     

      

    Titre en VO : Confession d'une ronde 

    Année de la première publication (France) : 2018

    Nombre de pages : 190 

    Editeur : Rebelle éditions

    Site de l’éditeur : https://www.rebelleeditions.com/ 

    ISBN : 978-2-36538-587-9 (format Kindle) 

    Site de l’auteur : http://barangermelanie.blogspot.fr/ 

    Ma note : 7/10 

    Publique conseillé : Féminin 

    Quatrième de couverture :  

    Loewen Grâce Camille Chevalier n'est pas née sous une bonne étoile, elle en est certaine. Aucune fée ne s'est penchée sur son berceau, petite... la preuve : sa vie est un enchainement de catastrophe. Sa mère la déteste, son petit ami vient de la quitter et elle ne s'aime pas. L'image que lui renvoie son corps est fortement négative. Loewen se cache sous des vêtements informes et se laisse transporter par une routine : métro, boulot, dodo... jusqu'à ce que Solange, l'une de ses amie lui propose une idée des plus farfelue !

      

    Mon avis :  

    Avant de commencer, je tiens à remercier Rebelle éditions pour leur confiance !

     

      

    Vu qu'il s'agît d'un petit roman, je ne vous ferai pas de résumé pour vous laisser la surprise...

     

      

    Loewen est une jeune femme très sympathique. Elle a dû mal a supporter les formes de son corps et se cache derrière des vêtements "banal". 

    Elle travaille dans une agence d'intérim et passe son temps à s'occuper des autres. Malgré tout, son caractère va s'affirmer au fil du récit.

     

      

    Melissa, Solange et Eve; ses amies sont toujours là pour elle. Melissa et Eve tentent bien de dire à leur amie qu'il faudrait qu'elle perde un peu de poids. Solange, elle, l'apprécie comme elle est et n'hésite pas à tout faire pour cela.

     

      

    Les autres personnages sont bien mais peu présents.

     

      

    L'écriture est simple mais efficace, les chapitres sont inégaux mais dynamiques.

     

      

    Les thèmes abordés sont importants : le fait de s'accepter quand l'on a des formes, le regard que porte la société...

     

      

    J'ai quand même que certaines situations étaient répétitives comme par exemple quand l'héroïne s'occupe de son chat.

     

      

    Ce livre se trouve dans la catégorie "romance". Malgré tout, celle-ci arrive très tard dans l'histoire. Dommage !

     

      

    La fin est jolie.

     

      

    Encore une fois, je remercie la maison d'éditions !

      

    On adore : Les personnages, les thèmes abordés, l'écriture, la fin. 

    On regrette : Les situations répétitives, la romance qui arrive tard dans le récit.


    votre commentaire
  •  

    Magali

    Tome 1 Un ange sous influence

    Brigitte Baumont 

     

     

    Magali, tome 1, de Brigitte Baumont

     

     

    Titre en VO : Magali, tome 1 

    Année de la première publication (France) : 2018

    Nombre de pages : 197

    Editeur : Rebelle éditions

    Site de l’éditeur : https://www.rebelleeditions.com/ 

    ISBN : 978-2-36538-643-2 (format Kindle)

    Site de l’auteur : Pas trouvé 

    Ma note : 5/10 

    Publique conseillé : Féminin 

    Quatrième de couverture :  

    Gabriel est un ange mystique, envoyé sur Terre pour sauver Magali des griffes de Steve, un être peu recommandable. Malgré les conseils avisés de son amie Paula, elle fera tout pour attirer son attention. Seulement voilà... rien ne se passe normalement.

     

     

    Mon avis :  

    Tout d'abord, je remercie Rebelle pour cette découverte !

     

     

    Vous aimez les anges ? Une héroïne un peu têtue mais qui finit par se remettre sur le "droit chemin" ? Ce livre possède ses caractéristiques et vous aurez du mal à lâcher ce roman !

     

     

    Les personnages sont  un peu des stéréotypes.

     

     

    Magali est une jeune serveuse ayant débarquée à Paris avec sa meilleure amie, Paula, après avoir arrêtée ses études d'architecture. 

    Elle est très déterminée, sait ce qu'elle veut - sauf en amour - et fera tout pour l'obtenir, quitte à souffrir.

     

     

    Paula, sa meilleure amie est plus posée. Elle est réfléchie et n'hésite pas à mettre en garde Magali contre les garçons. Elle est dévouée.

     

     

    Gabriel, un jeune homme qui va d'abord faire la connaissance de Paula. Il est mystérieux. Il semble avoir toujours une solution quand la situation semble pourtant désespérée.

     

     

    Steve est manipulateur. Malgré tout, il arrive chaque fois à ses fins concernant les filles. Il faudra s'en méfier tout le long du récit.

     

     

    Les personnages secondaires sont assez peu présents.

     

     

    L'écriture est simple, fluide et efficace. Les chapitres sont cours et apporte du dynamisme à l'histoire.

     

     

    La couverture est juste magnifique, tout en délicatesse.

     

     

    Des petits bémols : l'histoire a parfois tendance à tourner "en rond". Les situations que vivent les personnages se répètent un peu, ce qui peut provoquer de la lassitude à certains moments.

     

     

    L'héroïne est assez "girouette", surtout en ce qui concerne sa vie amoureuse.

     

     

    La fin est bien. On ne sait pas trop sur ce que peut nous réserver la suite.

     

     

    Encore une fois, je remercie Rebelle pour la découverte.

     

     

    Extrait : (choix : quand Magali est dans se pensées et que Paula la ramène sur terre) 

    "— Mag.
    Magali était perdue dans ses pensées et elle rêvait.
    — Mag.
    Toujours aucune réaction. Paula l’appela plus fort.
    — Magalie, se fâcha-t-elle.
    — Oui ? répondit-elle, un peu dérangée dans ses rêveries.
    — La table 5.
    — Quoi, la table 5.
    — Je te signale que tu es serveuse et la table 5 te réclame.
    — Ah ça va, j’y vais.
    — Mais qu’est-ce qui t’arrive ? Tu regardes quoi ?
    — Rien."

     

     

    On adore : Les personnages, l'écriture, la couverture, la fin.  

    On regrette : Les situations que se répètent.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique