• L'infini + un, d'Amy Harmon

     

    L'infini + un

    Amy Harmon

     

    L'infini + un, Amy Harmon

       

    Titre en VO : Infinity + one

    Année de la première publication (en France) : 2015

    Nombre de pages : 421

    Editeur : Robert Laffont

    Site de l’éditeur : http://www.laffont.fr/site/page_accueil_site_editions_robert_laffont_&1.html

    ISBN : 978-2-221-15615-5 (grand format)

    Site de l’auteur : http://www.authoramyharmon.com/

    Ma note : 10/10 !

    Publique conseillé : Principalement féminin, c'est de la romance...

    Quatrième de couverture : 

    Superstar internationale, Bonnie Rae Shelby a tout pour elle : l'argent, la beauté, la gloire et... l'envie d'en finir avec la vie. Finn Clyde, lui, n'est rien, n'a rien, à part son intelligence et son cynisme à toute épreuve. Il ne demande qu'à avoir sa chance. Un acte de compassion et quelques coïncidences plus loin, et voilà ce garçon et cette fille que tout oppose engagés dans un périple qui pourrait aussi bien les transformer que les anéantir.

     

    Mon avis :

    Une jolie romance... Magnifique !

     

    Une super star, chanteuse depuis gamine. Et qui ne sait plus qui elle est depuis qu'elle a perdu sa jumelle, et qui pète un câble et fait une tentative de suicide.

    Un gars, qui a vécu dans l'ombre de son jumeau , et qui a fini en prison à la mort de celui-ci et par « sa faute ».

    Et par hasard, il tombe sur elle en haut du pont et la sauve... Mais elle a surtout besoin d'être sauvée psychologiquement, et pour ça de s'éloigner de sa vie, de son manager, des spectacles... De tout. Alors elle le convainc de l'emmener avec lui. Et nous voilà parti dans un road trip à travers les Etats-Unis, d'Est en Ouest, direction Las Vegas, un road trip parsemé d'embuches, de retournements de situation, et de divers personnages.

     

    La fille, Bonnie Rae Shelby, est une péquenaude devenue star de la country. Elle vient d'un endroit vraiment paumé. Sa sœur était malade d'une leucémie. Pour ramener de l'argent à la maison, sa grand-mère a décidé de la faire participer à un concours de chant (genre The voice), qu'elle a remporté. Et depuis, c'est elle qui ramène les sous. Comme elle était gamine, c'est sa grand-mère qui gérait les sous et tout, elle est son manager. Mais sa sœur a fini par mourir. Bonnie, bien que maintenant grande (21 ans), vit comme si elle était « sous tutelle », n'ayant jamais récupéré la main sur ses comptes en banque. Et le contrôle excessif de sa grand-mère sur tout devient vraiment insupportable le jour où elle décide lors d'un concert, pour touché le public, de faire apparaitre un diaporama de Bonnie et sa sœur. C'est la goutte de trop pour Bonnie qui ne s'est jamais vraiment remise de la mort de sa sœur et de la réaction de sa grand mère à ce moment. Bonnie part.

    Cette fille est vraiment la pluie et la beau temps, parfois renfermé sur elle-même, dans ses pensées, parfois trop loquace et taquine. Je me suis attachée à elle, à ses humeurs, à sa générosité, à sa recherche de qui elle est et de ce qu'est la vraie vie, la réalité. Et la musique fait parti d'elle. Elle a une psychologie vraiment intéressante, une façon de voir les choses bien à elle, et la façon qu'elle a de pensée à sa jumelle et de souffrir pour elle est vraiment touchante.

    Finn Clyde (de son vrai nom Infini Clyde) est sortie de prison depuis quelques années. Il a 24 ans. Lui aussi a perdu son frère jumeau . Il l'avait suivi dans un braquage qui a mal tournée, et son frère est mort et lui est allé en prison pour des choses que son frère avait faite. Lieu où il a souffert, et son corps le lui rappelle. Il n'a rien, il vit dans un sous-sol. Il part pour Vegas où un ancien détenu a un boulot pour lui. Boulot dans un casino, qui va lui faire utiliser son don pour les nombres. Il est un génie des maths. Mais en route, il voit une silhouette sur un pont.

    C'est un garçon qui contrôle ce qui se passe dans sa tête. Qui est logique, rationnel. Il croît en les nombres car ils sont intemporels. Mais prendre cette fille avec lui est tout sauf rationnel et lui fait peur, pour la sécurité de la fille comme pour la sienne, et pour les problèmes qu'elle a l'air d'attirer à elle comme un don.

    Lui aussi a une psychologie intéressante. Dans un genre très différent. Il reste isolé, il se tient à l'écart de tout ce qui pourrait être un danger ou apporter des problèmes. Sa rationalité ne le rend pas forcément attachant, mais il a quand-même un quelque chose qui fait qu'on se prend d'affection pour lui. Et de plus en plus tant qu'on approche de la fin.

    Des personnages très intéressants, et attachants chacun à leurs manières.

    Il y aussi la grand-mère de Bonnie, plutôt manipulatrice est attiré par l'argent, atteinte de la fièvre des stars  même si elle n'est pas sur le devant de la scène.

    Il y a le père de Finn, mathématicien. Un homme bon, mais qui a compris trop tard comment vivre.

    Et Bear, le garde du corps de Bonnie. Et son ami très cher. Il l'aime un peu comme sa fille, et ferait tout pour la protéger d'elle même comme des autres.

    Et beaucoup de personnages croisés au hasard de leur voyage..

    On a donc des personnages attachants, psychologiquement intéressants. Et les effets de leur rencontre son bien exploités, leur changement aussi, on assiste de manière discrète, juste ce qu'il faut.

     

    Le fond est aussi très intéressant. La monté médiatique, l'emballé et les mensonges. Les doutes que cela insinue dans l'esprit de Finn. L'analogie faite entre les Bonnie et Clyde d'origine, les deux gangsters des années de la grande dépression en Amérique. Un parallèle que j'ai trouvé intéressant. Et beau.

    Le roman est à deux voix, par Bonnie et Finn alterné. Ce qui permet le point de vue masculin aussi, et j'ai adoré ça.

    Le style de l'auteur est léger, fluide, c'est une plume qui se lit bien et est très agréable.

    C'est une romance, il pourrait donc y avoir un schéma commun à beaucoup de livre, mais ce schéma n'est pas présent, l'auteur a su s'en débarrasser. Peut-être grâce au road trip, que j'ai beaucoup apprécié aussi. Ce livre a son originalité.

    Et la musique qui prend une place très importante. Comme les maths d'ailleurs, ce qui est très peu courant et original. Ce sont deux domaines que j'aime. (Oui, je suis une tarée, j'aime les maths!) Les voir réunis dans un livre avec une belle histoire m'a rendu ce livre particulièrement... Waouh... Génial... Bref, un coup de cœur !

     

    Je le recommande. Vraiment. Beaucoup !

     

     

    Extrait : (choix : deux pour le prix d'un, parce que je ne savais pas choisir. Et si je m'étais écouté, il y en aurait plus...)

    « — Combien font l ’infini plus un ? ai-j e demandé à Finn.
    — L’infini, a répondu Finn en soupirant.
    — Faux. Ça fait deux.
    — Ah ouais ? Comment ça ?
    J’ai tendu l ’index vers lui :
    — Infini.
    Puis je me suis désignée :
    — Plus un. Ça fait deux, espèce de génie. »

     

    « — Je vais peut-être arrêter de chercher ce qui est réel, ai-je murmuré. (Je ne voyais que ses yeux, ses traits étaient faiblement éclairés par la lueur de la lune qui baignait le paysage défilant derrière la vitre de l’autobus.) Je vais peut-être arrêter de chercher ce qui est réel, maintenant que j’ai trouvé l’infini. »

     

    On adore : Tout !

    On regrette : Rien !

    « Paranoïa, tome 1, de Melissa BellevigneStage dive, tome 4 : slow, de Kylie Scott »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    2
    Samedi 21 Mai 2016 à 19:35
    Jai très envie de le lire. Il a l'air vraiment très bien comme livre. Merci pour ta chronique
    1
    Samedi 21 Mai 2016 à 18:31
    Ce livre a l'air vraiment sympa !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :