• La petite sirène

    Amandine Clémente

     

    La petite sirène, d'Amandine Clémente

    PODCASThttps://www.youtube.com/watch?v=oqsut7kwD6Y

     

    Titre en VO : La petite sirène

    Année de la première publication (France) : 2020

    Nombre de pages : 185

    Editeur : Pas d’éditeur (livre auto édité)

    Site de l’éditeur : Pas de site

    ISBN : Pas trouvé (format numérique)

    Site de l’auteur : https://simplement.pro/explore/#!h/explore/1/Amandine+Clemente (page auteur)

    Ma note : 6/10

    Public conseillé : Lecteurs à partir de 18 ans

    Quatrième de couverture :

    Qui ne connaît pas le célèbre conte de la petite sirène ? Découvrez une tout autre version de l'histoire et plongez dans les profondeurs de l'océan à la recherche des diamants bleus. Entre amour, pouvoir et frissons, la petite sirène vous réserve encore bien des surprises.Une sirène qui s'ennuie, une sorcière des mers, un roi dépassé, des diamants bleus et des pirates ! Enfin, surtout UN pirate, aussi cruel qu'attirant, aussi dangereux qu'irrésistible. La petite sirène comme vous ne l'avez jamais lue !

     

    Mon avis :

    J’ai lu ce livre grâce au site SimPlement qui met en relation des auteurs/éditeurs et des blogueurs en leur proposant des services presse. Pour ce roman, l’autrice est venue me le proposer en format numérique, ce que j’ai acceptée. Il s’agît d’une réécriture du conte de La petite sirène.

    Je ne ferai pas de résumé.

     

    Les personnages sont presque des « copier-coller » des protagonistes de Disney. Mélancholia a des cheveux roux et des yeux verts. Elle est rebelle et est fascinée par le monde des humains. Elle ne se laisse pas faire.

     

    James, un pirate qui a fait naufrage va rencontrer la jeune sirène. Il veut a tout prix retrouver un trésor. Il est charmeur et obtient tout ce qu’il désire, surtout en ce qui concerne les femmes.

     

    Tristan, le père de Mélancholia est très protecteur envers elle, peut-être un peu trop. Il n’aime pas les humains.

     

    Hérésia, la sorcière des mers et sœur de Tristan est machiavélique. Elle n’hésite pas à se servir de l’héroïne.

     

    Les personnages secondaires comme par exemple le nouvel équipage de James, pour moi, ils ne sont pas assez présents.

     

    L’écriture est simple mais efficace. Certaines petites choses sont à améliorer mais l’écriture d’Amandine Clémente est prometteuse.

     

    En ce qui concerne la réécriture de l’histoire, le début du récit est en tous points similaire au dessin animé. Puis, petit à petit, des éléments diffèrent comme le fait que l’héroïne soit promise à un jeune triton.

     

    La fin est correcte.

     

    Par contre, j’ai trouvé que la romance n’est pas assez bien traitée.

     

    En bref, une lecture assez bonne et je remercie l’autrice de m’avoir proposé son livre.

     

    Extrait : (choix : il n’y en a pas cette fois)

     

    J’ai aimé : L’écriture, les personnages, la réécriture, la fin.

    Je n’ai pas aimé : La romance

    Articles précédents :

    Michel Strogoff, de Jules Verne

    Bilan lectures - avril 2020

    - Les romans en gros caractères dans catégorie "nouveautés"


  • Si tu me retiens

    Charlène Gros-Piron

     

    Si tu me retiens, de Charlène Gros-Piron

     PODCASThttps://www.youtube.com/watch?v=F2vaPCJzJ8w

     

    Titre en VO : Si tu me retiens

    Année de la première publication (France) : 2019

    Nombre de pages : 418

    Editeur : So romance

    Site de l’éditeur : https://www.soromance.com/ 

    ISBN : 978-2-3904-5006-1 (format numérique)

    Site de l’auteur : https://www.facebook.com/charlenegrospironauteur/ (sa page facebook)

    Ma note : 7/10

    Public conseillé : Lecteurs aimant la romance

    Quatrième de couverture :

    Que se passe-t-il quand deux âmes sœurs qui ne peuvent plus se supporter sont contraintes de travailler ensemble... ?
    Blaise et Rosalie ne peuvent plus s’encadrer, c’est un fait avéré. Aussi, lorsque leur éditrice leur propose d’écrire un roman à quatre mains, c’est le chaos des deux côtés. Comment écrire un roman ensemble après ce qui s’est produit quatre ans auparavant ? Ils vont pourtant essayer. Et chacun ayant son tempérament, les répliques vont fuser. Parce qu’au-delà du passé et de la haine évidente, il y a une attirance indéniable. Contre laquelle ils luttent, bien entendu.
    Suivez l'histoire de Blaise et Rosalie, qui se détestent, dans une romance contemporaine qui vous tiendra en haleine de bout en bout.  

     

    Mon avis :

    Je remercie les éditions So romance pour l’envoi de ce service presse que j’ai appréciée malgré quelques petits bémols.

    Je ne ferai pas de résumé car je trouve que la quatrième de couverture en dit déjà assez.

     

    Les personnages sont attachants mais clichés. Rosalie est une jeune autrice à succès qui a vécu des choses dramatiques. Elle est froide et ne veut s’attacher à personne. Elle voue une haine sans limite à Blaise.

     

    Blaise est un jeune homme, lui aussi auteur à succès qui a perdu ses deux parents très rapidement l’un après l’autre. Depuis cet épisode, il est meurtri. Il ne cesse de lancer des piques à Rosalie pour la faire réagir.

     

    Gisèle Martin est une vieille dame que Blaise rencontre au cimetière quand il va sur la tombe de ses parents. Elle n’a pas sa langue dans sa poche et arrive très bien à ressentir les sentiments du jeune homme. Entre eux, une amitié très forte va se nouer.

     

    Amandine, la sœur aînée de Rosalie est l’éditrice de la maison d’édition familiale fondée par ses grands-parents. Elle adore sa sœur et la surprotège, peut-être un peu trop.

     

    Les personnages secondaires comme Zaïra, Tristan ou les parents de Rosalie sont présents dans l’intrigue et font tout pour aider nos deux protagonistes.

     

    L’intrigue est bien et intéressante. J’ai bien aimé l’idée d’écrire un livre à quatre mains.

     

    L’écriture est simple mais efficace. Dans le chapitre, nous alternons entre le point de vue de Rosalie et celui de Blaise. Il y a aussi des flash-back se passant quatre ans avant le début du récit et le moment présent. J’ai préféré le point de vue de Blaise mais également les passages dans le présent.

     

    La romance met du temps à se mettre en place, il y a des longueurs ce qui fait qu’à certains moments, il y a des « passages creux » où il ne se passe pas grand-chose ce qui est dommage.

     

    La fin est correcte et sans grande surprise.

     

    En résumé, une bonne lecture et je remercie encore une fois les éditions So romance pour leur confiance.

     

    Extrait : (choix : au hasard)

    « Pourquoi ne voulait-elle pas comprendre que pour que le roman fût réellement le leur, il fallait partager au maximum ? Écrire l’un à côté de l’autre leur permettait d’échanger, de donner une âme à leur livre, comme si le bouquin n’était écrit que d’une seule voix et non pas en deux temps distincts ? »

     

    J’ai aimé : Les personnages, l’écriture, l’alternance des points de vue, la fin.

    Je n’ai pas aimé : La romance et les longueurs.


  • Croire encore au bonheur

    Eléanore Vendereven

      

    Croire encore au bonheur, d’Eléanore Vendereven

    PODCASThttps://www.youtube.com/watch?v=YcMySzmgJAk

     

    Titre en VO : Croire encore au bonheur

    Année de la première publication (France) : 2019

    Nombre de pages : 221

    Editeur : So romance

    Site de l’éditeur : https://www.soromance.com/ 

    ISBN : 978-2-3904-5010-8 (format numérique)

    Site de l’auteur : Pas trouvé

    Ma note : 5/10

    Public conseillé : Lecteurs aimant la romance à partir de 18 ans

    Quatrième de couverture :

    Alors qu'elle débute un nouvel emploi à Marseille, Lou tombe peu à peu sous le charme de son employeur.
    À la suite d’un drame personnel qui la contraint à reprendre sa vie à zéro, Lou accepte un poste de secrétaire dans une société à Marseille. Une surprise de taille l’attend en découvrant la somptueuse demeure où elle sera hébergée le temps de son contrat, mais ce n’est rien à côté de sa stupéfaction lorsqu’elle apprendra l’étrange activité de son employeur. Très vite, un lien passionnel se tisse entre la tendre et secrète Lou Saint-Pierre et le ténébreux Valère Castrosa…
    Lou et Valère pourront-ils vivre pleinement leur passion ? Plongez-vous dès à présent dans une romance forte où l'amour et la sensualité se confrontent aux entraves du destin. 

     

    Mon avis :

    Je remercie les éditions So romance pour l’envoi de ce service presse. Le résumé étant long et le roman assez court, je ne ferai pas de résumé.

    Cette lecture a été agréable mais sans plus.

     

    Les personnages sont clichés. Lou est une jeune secrétaire qui, après un drame veut repartir de zéro et trouve un emploi de secrétaire à Marseille. Son patron va très vite l’intriguer et sa relation avec la sœur jumelle de celui-ci va être compliquée.

     

    Valère, l’employeur de Lou est un médium réputé dans la région. Il va très vite vouloir en savoir plus sur la jeune femme. Il voit très peu ses deux filles.

     

    Dolorès, la sœur jumelle de Valère est une femme froide et peu accueillante. Elle accapare son frère et veut avoir le contrôle sur sa vie. Elle est détestable !

     

    Les personnages secondaires sont peu présents, ce qui est dommage mais bon, vu que le livre est court (221 pages) cela peut se comprendre.

     

    Passons à l’écriture maintenant. Elle est simple, efficace, elle va droit au but voir peut-être un peu trop. Les chapitres sont de la même longueur.

     

    La fin est correcte même si elle est attendue. En même temps, quand on commence une romance, je pense que l’on s’attend à ce qu’il va se passer non ?

     

    La romance justement est pour moi le plus gros bémol de cette histoire. Elle est trop rapide et précipitée à mon goût. Le lecteur n’est même pas à la moitié du récit que les deux protagonistes principaux sont déjà en couple.

     

    En bref, une lecture moyenne.

     

    Je remercie encore une fois So romance éditions pour cet envoi.

     

    Extrait : (choix : au hasard)

    « Seuls un fumeur invétéré, un alcoolique ou les deux à la fois comprendraient ce qu’elle ressentait. Dans ces moments-là, elle se focalisait sur de belles choses, abreuvant son cerveau de pensées positives. Elle avait découvert cette méthode sur un magazine. Ma foi, ça marchait plutôt pas mal ! Elle finit par se plonger dans le paysage défilant à toute vitesse sous ses yeux. »

     

    J’ai aimé : La fin et l’écriture.

    Je n’ai pas aimé : Les personnages, la romance qui va trop vite.


  • Le Bal de l’engagement

    La génération Z

    Aurora

     

    Le Bal de l'engagement : La génération Z, d'Aurora

    PODCAST : https://www.youtube.com/watch?v=THCXGbvimA0&feature=youtu.be

     

    Titre en VO : Le Bal de l’engagement : La génération Z

    Année de la première publication (France) : 2020

    Nombre de pages : 85

    Editeur : Librinova

    Site de l’éditeur : https://www.librinova.com/ 

    ISBN :  979-10-262-4635-0 (format numérique)

    Site de l’auteur : https://www.librinova.com/auteur/aurora (sa « fiche auteur »)

    Public conseillé : Tout public

    Quatrième de couverture :

    En 2107, les temps ont bien changé, pourtant le royaume de Scalia affectionne particulièrement le bal de l'engagement, vestiges d'un ordre que la monarchie tente de retrouver.
    Entre apparences et faux-semblant, le sort va réunir Amaya et Kewan qui devront prendre en main leur destin malgré les codes de l’Élite.

     

    Mon avis :

    Je remercie Librinova pour l’envoi de ce roman que j’ai lu dans le cadre du Prix des lecteurs. Je l’ai beaucoup apprécié !

     

    Amaya est une jeune fille qui va participer au Bal de l’engagement pour trouver son futur mari. Elle va se lier à Kewan mais les parents de celui-ci ne veulent pas entendre parler d’elle. Vont-ils y arriver ?

     

    Les personnages sont attachants. Amaya est une jeune fille rebelle qui ne ne se laisse pas faire. Elle est amie avec Hugo et souhaite se marier avec lui. Elle se lie d’amitié avec Lenka, la sœur cadette de Kewan qui est une artiste.

     

    Kewan est un jeune homme que l’on apprend à apprécier au fil du récit. Il va petit à petit s’attacher à la jeune fille.

     

    Eve est la « peste » de l’histoire. Elle est détestable !

     

    Les personnages secondaires ne sont pas très présents, ce qui est dommage.

     

    Les chapitres sont très courts, ce qui apporte du dynamisme. Le récit est court – 85 pages – ce qui fait que l’on ne peut pas trop développer les situations.

     

    La romance est présente. D’ailleurs, pour moi, le roman est principalement une histoire d’amour.

     

    La fin est très bien.

     

    Encore une fois je remercie Librinova pour cet envoi.

     

     

    Extrait : (choix : il n’y a pas pour cette fois)

     

    J’ai aimé : Les personnages principaux, le style d’écriture, la romance, la fin.

    Je n’ai pas aimé : Le fait que les personnages secondaires ne soient pas assez présents.

    Le Bal de l'engagement : La génération Z, d'Aurora


  • Prendre son âme en main.

    Ingrid Arginthe

     

    Prendre son âme en main, d'Ingrid Arginthe

     

    PODCAST https://www.youtube.com/watch?v=FWZeBKvdgIw&feature=youtu.be

     

    Titre en VO : Prendre son âme en main

    Année de la première publication (France) : 2019

    Nombre de pages : 44

    Editeur : Librinova

    Site de l’éditeur : https://www.librinova.com/ 

    ISBN : 979-10-2626-4612-1 (format numérique)

    Site de l’auteur : https://www.librinova.com/auteur/ingrid-arginthe 

    Public conseillé : Tout le monde

    Quatrième de couverture :

    D'une prière dite avec foi, à la réalisation de ses vœux d'une façon inattendue. Julie passe par différentes phases. Des expériences inimaginables vont la transformer en sa vraie nature qui est l'amour inconditionnel. Entre âme sœur et âme jumelle, Julie n'aura pas à choisir.

     

    Mon avis :

    J’ai lu ce livre dans le cadre du Prix des lecteurs des éditions Librinova et je remercie la maison d’éditions de me l’avoir fait découvrir. Malheureusement, c’est une déception pour moi.

     

    Nous suivons Julie, une psychologue qui va du jour au lendemain faire des rêves étranges et va avoir un besoin impérieux de se rendre à Madagascar.

     

    Les personnages sont superficiels. Julie a envie de trouver son âme sœur et l’amour. Elle va aller à Madagascar et va découvrir ce pays qu’elle ne connaît pas du tout mais va, dès son arrivée se sentir chez elle. Elle dit oui à tout ce qu’elle apprend sans se poser de questions. Pour moi, elle est un peu « irresponsable ».

     

    Andry, son guide dans le pays est tout comme l’héroïne assez mal travaillé. Il fait tout pour sa famille et va très vite devenir ami avec Julie. D’ailleurs, les deux personnages principaux vont très vite passer du vouvoiement au tutoiement.

     

    Les autres personnages secondaires comme la famille restée en France de la jeune femme ou bien encore les gens qu’elle va rencontrer durant son périple n’apportent pas grand-chose au récit. La psychologie des personnages n’est pas assez mise en avant.

     

    L’écriture est bancale, je trouve que certaines scènes s’enchaînent mal et il manque beaucoup de mots.

     

    L’intrigue est elle aussi bancale, je ne l’ai pas comprise.

     

    Tout comme l’intrigue, je n’ai pas compris la fin.

     

    Le récit est très court (44 pages), ce qui fait qu’il se lit très rapidement.

     

    En résumé, une lecture qui ne m’a pas convaincue.

     

    j’ai aimé : Je ne sais pas.

    Je n’ai pas aimé : Les personnages, l’écriture, l’intrigue, la fin.





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique