• Lectures communes

    Vous voilà dans une partie un peu particulière : lecture commune.

    Particulière car, si nous y parlons de livres, nous allons le faire ici différemment d'ailleurs sur le blog. En effet, nous aimons partager notre avis sur les livres que l'on lit (raison d'être du blog, quand-même), mais quand nous voulons toutes les deux lire un même livre, et bien, difficile d'en parler à l'autre, car si on évite de trop vous en dire dans nos chroniques pour ne rien vous gâcher à la lecture, entre nous, c'est plus compliqué, sachant que l'on peut passer des heures à en parler toutes les deux. Donc, nous avons décider que, les livres que nous voulons lire toutes les deux, nous essaierions de les lire en même temps. Et pour cela, pourquoi ne pas s'aider du blog ? D'où cette partie. C'est une façon d'en parler toutes les deux, et aussi avec vous, sans risques de se dire la suite si l'une est un peu plus avancée que l'autre, et de partager tout cela avec vous.

    Nous faisons cela sous une forme qui sera la même à chaque fois : mettre le planning, et quand nous arrivons à la fin de chaque découpage prévue par le planning, on poste un résumé de la partie et nos impressions sur celle-ci.

    Pour faciliter la compréhension, nous mettons les résumé de cette couleur-ci, et nos impressions d'une différente couleur pour chacune de nous deux, comme ceci : Jiji, Debo.

    Il est à noter que nos résumés seront assez détailler, et irons jusqu'à la fin du livre, donc si vous lisez les articles postés ici, c'est à vos risques et périls pour les spoils. On vous conseil de lire le livre avant ou, pourquoi pas, en même temps que nous et de poster vous aussi vos impressions en commentaires ?

    Voilà pour les explications. Dernier petit détail, pour des questions d'organisations, nous en ferons pendant les vacances uniquement.

    Et voici la liste des lectures communes que nous avons faites :

    • Confess, de Colleen Hoover cool
    • Half bad, tome 1, Sally Green happy
    • The mortal instruments, tome 2, Cassandra Clare ^^

     

  • Coucou tout le monde !

    Nous revoilà pour une lecture commune, ça fait longtemps qu'on n'a pas fait ça. Il s'agit de Confess, de Colleen Hoover, que j'ai emprunté à la bibliothèque et que Debo a dans sa PAL depuis un certain temps déjà.

    Cette lecture se fera cette été, on se donne une semaine et demi pour le lire, soit du 8 au 19 juillet. Le livre fait 344 pages, en 25 chapitres. Voici donc le calendrier de lecture :

    • Début le 8 juillet
    • Première partie (prologue + chapitre 1 à 5, soit jusqu'à la 103) pour le 11 juillet
    • Deuxième partie (chapitre 6 à 10, soit jusqu'à la page 173) pour le 13 juillet
    • Troisième partie (chapitre 11 à 14, soit jusqu'à la page 227) pour le 15 juillet
    • Quatrième partie (chapitre 15 à 19, soit jusqu'à la page 290) pour le 17 juillet
    • Cinquième et dernière partie (chapitre 20 à la fin, soit page 344) pour le 19 juillet

    Voilà pour le planning ^^

    Pour vous mettre en halène, voici la quatrième de couverture :

    "Auburn Reed a des plans très précis pour son avenir, et elle ne laissera personne se mettre sur son chemin. Lorsqu'elle franchit la porte d'une galerie d'art à Dallas pour un entretien, elle s'attend à tout sauf à l'irrésistible attraction qui la pousse vers Owen Gentry. Cet artiste énigmatique semble avoir beaucoup de choses à vouloir cacher à tout prix. Pour tenter de découvrir ses secrets les plus intimes, Auburn va baisser sa garde, pour comprendre qu'elle risque bien plus gros qu'elle ne pensait. Pour se construire, chacun devra tout confesser. Mais parfois, la vérité est plus douloureuse que le silence..."

    Nous mettrons nos impressions après chaque partie de lecture, avec un résumé de la partie. Donc si vous ne voulez pas de spoils, ayez lu le livre avant ou lisez le en même temps que nous !

    Nous allons utiliser chacune notre couleur, et les mêmes que la dernière fois : Jiji, Debo.

    Voilà voilà !

    Bye, Jiji

     

    Mes attentes pour ce livre :

    On parle de Colleen Hoover, donc nécessairement, je m'attends à une belle histoire d'amour. Mais au delà de ça... Cette autrice sais créer des personnages profonds et au passé plus qu'intéressant habituellement. Mais là, étant donné le résumé, je m'attends réellement à ce que les personnage aient un passé très travaillé. Je m'attends aussi à ce que les deux principaux protagonistes soient liés à leur insu, d'une façon ou d'une autre, avant même le début de l'histoire. Parce que sinon, pourquoi se révéler serait-il dur ? Et je suis curieuse de voir ce qui peut être plus dur que le silence... 

     

    Première partie (11/07) :

    Résumé :

    Le prologue se passe cinq ans avant le début de l'histoire, et nous montre une scène de Auburn avec son petit copain de l'époque, Adam, ils sont tous les deux adolescents. Ce dernier est gravement malade, sur son lit d'hôpital, et c'est la dernière fois qu'ils se voient, ils le savent car Auburn doit retourner auprès de ses propres parents à Portland, loin de Dallas où Adam reste pour vivre ses derniers moments auprès de sa famille. Ceci contre l'envie des deux adolescents.

    Ensuite, nous nous retrouvons 5 années plus tard avec une Auburn qui a grandit, mais qui n'a jamais oublié Adam. Elle est de retour au Texas. Il semblerait qu'elle aie eue des problèmes à Portland qui l'ont obligée à quitter sa ville natale, sans pour autant que nous sachions lesquels, mais qui requiert l'aide d'un avocat onéreux. Auburn, coiffeuse, se doit donc de trouver un deuxième travail pour pouvoir le payer et avoir ses services. Fruit du hasard (ou de la main de l'auteur), elle tombe sur une pancarte dans une vitrine qui dit qu'on cherche quelqu'un. Sans trop savoir dans quoi elle s'embarque, elle entre. Elle se retrouve dans un galerie d'art, à aider un artiste pour sa soirée de vente d’œuvre. Cet artiste, c'est Owen. Les chapitres alternent les points de vue avec ce dernier. Il fait ses œuvres à partir de confessions anonymes que les gens lui laisse dans sa boite aux lettres. Exemple de confession pour vous mettre dans l'ambiance : "Parfois, je me demande s'il ne serait pas plus facile d'être morte que d'être sa mère." Dans le point de vue d'Owen, on découvre qu'il a déjà connu la jeune fille, mais de loin, cinq ans plutôt, autrement dit à la période où elle était avec Adam, mais qu'il ne lui a jamais parlé, bien qu'il aie été attiré par elle déjà à cette époque. Il se trouve au long de la soirée qu'ils éprouvent une grand attirance mutuelle l'un pour l'autre, et quelques moments plus intimes apparaissent déjà (après la vente, ils vont dans un bar et Owen fait danser Auburn). Il finit par la raccompagner chez elle et la laisser en lui souhaitant une bonne nuit. Le lendemain matin, Auburn est réveillée par sa coloc, Emory, qui est une fille assez spéciale. Dans sa salon l'attend Trey, le frère d'Adam, qu'elle présente comme  son beau-frère du coup, parce que c'est plus simple. Et quand il apprend qu'elle a travaillé pour Owen la veille, il a l'air e le connaitre et ça ne lui plait pas du tout, aussi ne lui dit-elle pas qu'elle prévoit de revoir l'artiste pour autre chose que du travail.

     

    Avis :

    Alors, commençons ! D'abord, évidemment, le prologue : Je l'ai trouvé beau. Ces deux ados qui savent qu'ils se voient pour la dernière fois parce que l'on des deux va mourir, et qui partagent ces derniers instants, c'est touchant. Deux jeunes qui, du moins d'après leurs parents, ne connaissent rien à l'amour, mais qui, pourtant, s'aiment. Et cet amour, qu'ils découvrent seulement mais qui est déjà tellement sincère, j'ai trouvé ça beau, touchant, j'ai versé ma larme pour Auburn et Adam.

     

    Ensuite, la situation dans laquelle se trouve Auburn est floue, dès le départ. On apprend qu'elle a des problèmes et besoin de se payer un avocat, qu'elle voulait rester à Portland et ne pas venir à Dallas mais n'a pas eu le choix, mais on ne sait pas pourquoi. On voit aussi très vite qu'elle a encore des contacts avec Lydia, la mère d'Adam, qui a pourtant eu des mots très durs avec elle lorsque ce dernier était malade, mais on ne découvre pas encore quelle est leur relation. bref, on la retrouve cinq ans plus tard, mais sans savoir ce qui s'est passé entre les deux, alors que l'on se doute qu'il y a des choses importantes. C'est assez frustrant, mais c'est de la bonne frustration, parce qu'on a envie de lire la suite pour découvrir ce qui a pu arriver à Auburn.

    Ensuite, sa rencontre avec Owen. Le feeling passe tout de suite entre eux, ils rigolent ensemble, il la fait rire, elle le fait sourire. C'est mignon, j'aime bien ce début de relation. Et comme je m'y attendais, il y a quelque chose dans leur passé qu'ils ont en commun, quelque chose qui les lie ! Je vous l'avait dit dans mes impressions que j'attendais en effet un truc dans ce genre. Évidemment, nous n'avons encore aucune idée de ce que c'est. Et ça, je sens que ce n'est pas pour tout de suite. L'auteur va faire monter le suspens, nous faire toucher du bout des doigts la révélation pour nous faire espérer trouver avant de nous expliquer. C'est ce que j'aime, chez Colleen Hoover, sa façon de jouer avec le passé des personnages. 

    Autant la relation entre les deux démarre bien, me plait, autant je trouve par contre que ça passe un peu trop vite à de l'attirance. Si ça ne me surprend pas du coté d'Owen, car on comprend très vite qu'il était attiré par elle quand il l'a connu de loin cinq ans plus tôt, Auburn ne l'a jamais rencontré, ne sait pas qui il est, et dit aussi qu'elle n'a pas connu beaucoup de relations depuis la mort d'Adam, c'est donc surprenant qu'elle se laisse aller si facilement. Un peu trop facilement pour moi. Bien que ça puisse se justifier par le fait qu'elle en a besoin, qu'elle est à une période de sa vie où tout à l'air d'aller mal et qu'elle a l'air d'avoir besoin de quelque chose qui lui fasse du bien, ça passe un peu vite du simple flirt léger à quelque chose de plus ostensible, pour une jeune fille qui se définit sans aucune expérience. Enfin, c'est pour chipoter un peu, parce qu'on sent aussi que c'est quelque chose qu'elle ne contrôle pas, et ça passe quand-même bien je trouve.

     

    Auburn me semble une fille sensible, introvertie (par exemple elle n'a pas envie de parler d'elle ou de sa vie). Elle écrit une confession à Owen, mais ne le laisse pas la lire, en tout cas pas devant elle. C'est quelque chose qui m'a plu chez elle, ce détail. Et puis, elle semble aimé rire de pas grand chose. (Les initiales d'Owen, c'est OMG, et ça la fait beaucoup rire par exemple). Et malgré le temps qui a passé, elle tient encore beaucoup à Adam, pense à lui souvent.

    Owen est le genre d'homme à placer son art au dessus de tout, même de sa copine quand il en a une, de son propre aveux. Ce qui annonce d'office des côtés compliqué dans leur relation. Il est aussi sensible, c'est un artiste après tout. (Chose que j'ai apprécié dans le livre, c'est que ces œuvres sont représenté ! On les voit ! Et même mieux, on les voit au fur et à mesure du texte, mais en plus, il y a aussi des pages couleur au milieu du livre pour qu'on puisse apprécié ses œuvres !) Il a aussi l'air d'avoir une relation compliqué avec son père, et je sens que ce n'est pas étranger à ses secrets, même si je peux me tromper. Et je suis plus que curieuse de voir quels sont ses secrets. Pourquoi n'a-t-il jamais parlé à cette fille qui lui plaisait il y a déjà un long moment ? Qu'est-ce que ça cache ?

    La coloc, Emory, est spéciale. On l'a encore assez peu vue, mais elle a l'air d'être du genre à se foutre de tout et de tout le monde et surtout de ce que le monde pense d'elle. Le genre à ne se prendre la tête pour quoique ce soit, à faire ce qui lui plait, tant pis si c'est inconvenant et peu (voir pas) acceptable en société, et à dire ce qu'elle pense en se fichant royalement de ce que ça peut faire aux autres et avoir comme conséquences. Mais je la soupçonne d'apprécier Auburn. A voir un peu mieux leur relation dans la suite de la lecture. Je pense que ça peut être un personnage intéressant.

    Trey, le frère d'Adam, a l'air assez protecteur avec Auburn. Il a aussi l'air d'avoir une relation ambiguë avec elle. A voir ce qui se passe vraiment dans la tête de ce mec, on ne l'a pas vu assez à mon goût pour se faire un véritable avis pour le moment sur leur relation, mais en tout cas il a l'air un peu intrusif. Tout comme sa mère, Lydia. On ne l'a pas encore vu, mais on a eu un aperçu dans le prologue de son manque de tact, et dans le présent elle est un présente au téléphone ou par les impressions d'Auburn. Et elle ne m'a pas laissée une impression positive. Je la sens du genre à vouloir contrôler les choses comme ça lui plait, et assez intrusive aussi, par exemple à surveiller les horaires d'Auburn en demandant à celle-ci de l'appeler pour la prévenir quand elle finit ses journées. Étrange comme relation je trouve, surtout sachant qu'à l'époque d'Adam elle n'avait pas l'air de porter Auburn dans son cœur. Je suis curieuse de voir la relation qu'il y a entre les deux. Et le fait que Trey n'aime pas Owen, même si on ne sait pas pourquoi pour l'instant, est assez intriguant.

     

    Pour la suite, je m'attends à ce que l'auteur nous entraîne dans son récit, nous montre les relations des personnages, mais garde encore beaucoup de choses secrètes, et fasse monter le suspens pour nous donner envie de savoir tout ce que les personnages cachent.

    A la prochaine pour la partie suivante, en espérant ne pas vous avoir fait partir en courant devant la longueur de mon avis ;)

     

    Pour moi, cette première partie du récit est bonne même si les personnages sont un stéréotypés (une fille et un garçon qui ont chacun un passé difficile).

    Auburn est une jeune femme qui a de la répartie et qui reviens dans le Texas après un moment compliqué. Elle enchaîne les petits boulots.  Owen, lui, est un artiste qui semble la connaître et veut tout faire pour se rapprocher d'elle. D'ailleurs, ce rapprochement va arriver très (trop ?) rapidement à mon goût.

     

    Les autres personnages comme la colocataire d'Auburn, Emory ou bien encore Trey (le "beau-frère" d'Auburn), vont, je pense, être de plus en plus importants au fil de l'intrigue.

    Concernant l'écriture, il s'agît de mon tout premier Colleen Hoover et je dois dire que je trouve son style agréable et efficace, on n'a envie de découvrir ce qu'il va se passer, même si l'on peut se douter de la fin. Les chapitres alternent entre le point de vue d'Auburn et celui d'Owen. J'ai préféré ces derniers parce qu'ils me touchent plus.

    J'ai trouvé le prologue très touchant et le chapitre 1 démarre après un saut dans le temps de cinq ans.

    Quoi qu'il en soit, j'ai hâte de découvrir ce que l'autrice nous réserve par la suite !

     

    Deuxième partie (13/07) :

    Résumé :

    Owen a prévu de revoir Auburn le lendemain soir. Mais il ne le peut pas car il est au commissariat pour des problèmes de stupéfiants. Il demande de l'aide à son père qui est avocat pour le sortir de ce mauvais pas. Les deux hommes ne s'entendent plus trop depuis la mort du frère aîné d'Owen, Carey. Il va finalement sortir et va essayer de se racheter auprès d'Auburn. Auburn fête ses 21 ans seule et le vit très mal. Elle va boire beaucoup d'alcool mais ne veut pas que l'on appelle Owen pour l'aider car il lui a fait faux bond. Il va finalement arriver grâce à l'appel de son ami barman, Harrison. Ils vont discuter dans les toilettes des filles et Auburn va décider de lui couper les cheveux, ce qui va être un désastre. Le lendemain matin, elle va se retrouver à la galerie d'art dans l'appartement d'Owen et va surprendre une conversation houleuse entre Owen et son père. Après cette scène, elle va choisir de retourner couper les cheveux du jeune homme et ils vont tomber sur Emory qui veut absolument qu'ils couchent ensemble et passent un week-end tous les deux lorsqu'il sera évoquer le fait qu'Owen parte le lundi suivant. Auburn ne veut pas mais se laisse convaincre. Owen veut lui acheter un cadeau d'anniversaire pour se racheter, et Auburn choisit une tente. A l'intérieur, ils vont se faire des confessions et Auburn va mettre son numéro de portable dans celui d'Owen. Quelqu'un va sonner à la porte de l'appartement de la jeune femme. Elle ne souhaite pas que le jeune homme voit ce qu'il se passe et reçoit la visite de Lydia sa "belle-mère" et d'un petit garçon d'environ 5 ans. On apprend alors qu'Auburn a en fait un enfant, AJ.

    Avis :

    Nous continuons de suivre la vie de ces deux jeunes gens. La relation entre eux évolue dans le bon sens du terme.

    Le passé d'Owen se dessine, on comprend qu'il a quelques ennuis judiciaires et qu'il n'aime pas trop se "confesser". Quand à Auburn, elle continue à être toujours aussi discrète, même si on la sent un peu moins sur la réserve. Harrison et Emory apportent de la légèreté.

    Je pense qu’il ne faudra plus très longtemps pour que la romance arrive, ce qui est une bonne chose.

    J'aime toujours l'écriture et plus j'avance dans l'intrigue plus j'ai envie et besoin de connaître la suite.

    C'est une partie de transition qui va permettre d'apporter un nouveau souffle.

    Voilà pour mes impressions !

    A plus tard pour la troisième partie.

    Oh !!! Un enfant !!!

    Bref, on va y revenir plus tard car c'est à la fin de la partie.

    Donc, on commence par Owen au commissariat pour détention de stupéfiants. Mais c'est quoi cette histoire ? D'où ça vient ? Là encore, il  a des choses à cacher... Le mystère s'épaissit autour de cet homme. Et il y a l'air d'y avoir un lien avec le barman, Harrison... Je suis curieuse de savoir lequel. Que se passe-t-il autour d'Owen ? On voit aussi dans ses relations avec son père que c'est compliqué. Pourtant, quand on voit un souvenir qu'Owen a avec son père et son frère, ils avaient alors l'air de bien s'entendre. Que s'est-il passé à la mort de Carrey pour que ça dégénère entre eux ? Cela laisse beaucoup de mystère : le fait qu'Owen connaisse Auburn, qu'il soit lié à une histoire de stupéfiant, et son frère mort dans des circonstances que nous ne connaissons pas. Je pense que tous ces éléments sont liés, mais je ne sais pas encore de quelle façon, et j'ai hâte de le découvrir.

    Ensuite, l'anniversaire d'Auburn. Elle s'est fait poser un lapin par Lydia. Au départ, je n'ai pas compris pourquoi cela la rendait si triste, elle n'a pas l'air de réellement porter sa belle-mère dans son cœur pourtant. Mais tout s'explique plus tard. Enfin bon, elle est triste, seule, et elle est en âge de boire légalement (21 ans), alors elle finit par déprimer dans un bar, chez Harrison. Et elle boit. Ce n'est pas la réaction la plus raisonnable, mais tant pis. Et elle boit plus que de raison. Ivre, elle est seule et triste. Harrison finit par appeler Owen, la seule personne de sa connaissance qui connaisse la jeune fille, et contre l'avis de celle-ci qui lui en veut de lui avoir poser un lapin. Ce que je peux comprendre Auburn ! Évidemment qu'elle n'a pas envie de le voir ! Ça fait trois semaines, et il n'a même pas pris la peine de venir s'expliquer ! A la place de la jeune fille, c'est bien la dernière personne que j'aurais envie de voir aussi. Bon, Owen arrive, il discute, elle lui trouve une mine horrible et s'ensuit une séance de coiffure assez épique. Ivre, Auburn ne s'y prend pas très bien, ça tourne au désastre capillaire. Mais surtout, cela conuit aussi à une scène assez sensuelle et troublante pour les deux protagonistes. C'était du point de vu d'Owen, j'ai beaucoup aimé cette scène.

    Le lendemain, forcément, Auburn a la gueule de bois. Elle se retrouve chez Owen, et surprend une conversation de ce dernier avec son père. Elle apprend qu'Owen veut fermer la galerie, et ça lui fait se poser des questions. Car même si elle a toutes les raisons de lui en vouloir pour son lapin, elle reste curieuse envers lui et attirée par lui, ça se voit. Et puis, elle ne lui en voudra pas longtemps. C'est donc là qu'elle découvre qu'il a une relation compliqué avec son père. Et je suis étonnée qu'elle ne se pose pas plus de question que ça a se propos et qu'elle ne retienne que l'histoire de la galerie, car il y avait plusieurs choses sur lesquelles s'interroger dans cette conversation, pour moi. S'ensuit la deuxième séance de coiffure, normal cette fois, où on découvre qu'Auburn travaille avec Emory au salon de coiffure. On apprend aussi le départ prochain d'Owen, le lundi suivant, et c'est l'excuse qu'il donne a Auburn pour le lapin qu'il lui a poser : il savait qu'il allait partir et ne voulait pas s'engager dans une nouvelle relation juste avant. Emory manœuvre pour que nos deux personnages passent le week-end ensemble. Elle évoque de nouveau "l'autre mec", elle ne sait pas que Trey n'a pas d'importance pour Auburn, et cela laisse OWen se poser des questions pour savoir de qui il s'agit.

    Mais Owen, ce menteur ! Enfin, il y a bien un fond de vérité, après tout. Oui, il va partir, mais en jugement à cause de son arrestation, et oui, c'est bien pour ça qu'il n'était pas là la soir prévu, parce qu'il allait "partir" même s'il ne le savait pas encore vraiment. Mais on voit que ses mensonges à Auburn le ronge, qu'il aimerait lui dire la vérité. Mais il ne le fait pas. Pourquoi ? Ça nous laisse, nous lecteur, se poser beaucoup de questions sur ce qu'il nous reste à découvrir, ce que j'aime beaucoup. Le suspens plane toujours.

    Et puis, les courses, le cadeau d'anniversaire que Auburn choisit, une tente pour enfant bleue. On ne comprend pas au début. Et puis, quand Lydia débarque, Owen se cache dans la chambre. On découvre alors l'existence d'AJ, un petit garçon d'environ 5 ans. On peut facilement déduire que cet enfant est celui d'Adam. Et on voit qu'Auburn l'aime, de tout son coeur. Mais elle a l'air de ne pas avoir la relation qu'elle désire avec lui. Lydia a l'air de tout contrôler pour cet enfant qui est son petit fils, et cela rend triste Auburn. Et cette situation touche réellement Owen, qui tombe encore plus amoureux d'Auburn en découvrant tout cela. Et cette façon qu'on a nous, de découvrir les choses, du point de vue d'Owen et en même temps que lui, ça nous touche aussi, on se sent très proche de lui à ce moment là, puisqu'on est dans la même position que lui en comprenant que cet enfant est la raison de la venue d'Auburn à Dallas, même si elle ne s'y sent pas bien et pas chez elle. C'est pour être auprès de son fils.

    On commence donc à découvrir les secrets d'Auburn. Je ne m'y attendais pas du tout, à cet enfant. Qu'elle a donc eu jeune. C'est peut-être pour cela que ce n'est pas elle qui l'élève. Probablement même. Mais cette situation ne doit pas être simple pour Auburn. D'ailleurs, AJ, drôle de prénom. Mais je vais me permettre une hypothèse, la suite nous dira si c'est juste : AJ, c'est pour Adam Junior.

    Quant à Owen, le mystère autour de son passé ne fait que s'épaissir. Et me rend de plus en plus curieuse d'en découvrir plus. Mais je me sens, comme debo, plus proche de lui que d'Auburn pour le moment. Encore que, cela pourrait ecnore changer avec l'apparition d'AJ, car les parties d'Auburn seront plus honnêtes maintenant que l'on connait au moins ce gros secret sur elle. Car pour Owen, même si on ne connait pas ses secrets, ses parties ne cachent pas du tout leur existence, je pense que ça faisait une différence entre les deux points de vue, il y a des choses que l'on ne pouvait pas comprendre sur Auburn avant se savoir ça (pourquoi elle a encore des relation avec Lydia alors qu'elle a été horrible avec elle il y a plusieurs année, pourquoi elle était si triste de ne pas la voir pour son anniversaire, et ce qu'elle fait à Dallas). Et je vais encore émettre une hypothèse : et si la visite avec l'avocat dans le premier chapitre était en lien avec ce petit garçon ? Et si Auburn cherchait à pouvoir l'élever elle même ? Peut-être, après tout... Mais je n'en suis pas sûre, la conversation avait l'air de tourner autour d’événements et non de personne avec l'avocat, donc pas autour d'un enfant. Enfin, nous verrons bien si c'est cela ou s'il y a encore des secrets ben garder du coté d'Auburn. En tout cas, cette partie nous permet de mieux découvrir la jeune fille, de reconstituer les évènements de sa vie. Je pense qu'il manque encore des pièces au puzzle, mais on la découvre petit à petit. Et j'ai hâte de tout savoir. Quant à Owen, on ne fait que rajouter du mystère, et ça m'intrigue.

    Une partie que j'ai donc bien aimé, j'ai trouvé que l'on ne s'ennuie pas, que ça avance bien.

    A la prochaine pour la troisième partie, que j'ai hâte de lire !

     

    Troisième partie (15/07) :

    Résumé :

    Nous nous trouvons donc juste après qu'Owen aie appris qu'Auburn a un enfant Elle est en pleurs car Lydia vient de partir avec Aj alors qu'Auburn aurait souhaité le garder pour la nuit. Owen rassure donc Auburn. Et il se confesse lui-même. Il lui raconte que son frère et sa mère sont morts dans un accident de voiture quand il avait seize ans alors qu'il conduisait, et que son père a passé un mois dans le coma ensuite. Owen s'est donc retrouvé seul au chevet de son père et sa mère et son frère lui manque à lui en faire mal. Ce qui lui permet d'évoquer le souvenir de sa mère. Et de dire à Auburn qu'elle est une bonne maman car elle porte le même regard sue Aj que portait sur lui sa propre mère. Cela rassure Auburn de s'entendre dire qu'elle peut être une bonne mère et lui permet de se confier à son tour. Elle raconte donc qu'Aj est le fils d'Adam, qu'elle était enceinte de lui a seize ans et que ses propres parents ne pouvaient pas se permettre un enfant supplémentaire à la maison, qu'ils souhaitaient donc qu'elle le fasse adopter ce à quoi Auburn se refusait. Lydia,  la mère d'Adam a donc proposer à Auburn d'élever l'enfant elle-même, ce que la jeune fille a accepté pour ne pas avoir à abandonner son fils et Lydia a donc eu la garde d'Aj. Auburn a vécu avec Lydia et son mari le temps de son lycée. Mais le mari de Lydia est mort et Lydia a décidé de retourner vivre au Texas pour se rapprocher de son premier fils, Trey. Sauf qu'Auburn avait ses études en cours, elle n'a donc pu les rejoindre à Dallas qu'une fois celles-ci terminées. Et là Lydia vit avec Trey et Aj et Auburn a son appart et ne voit pas son fils tant qu'elle veut, Lydia faisant en sorte de tout contrôler en utilisant Aj pour qu'Auburn ne s'oppose pas à elle quitte à la rendre malheureuse.

     

    Suite à ses révélations, la romance démarre. Auburn et Owen s'apprêtent à passer le week-end avant le départ de ce dernier ensemble et s'embrasse quand Trey débarque. Trey qui connait Owen et qui fait en sorte qu'il soit obligé de révéler à Auburn la raison de son départ le lundi suivant à savoir son passage en justice et sa peine de prison probable. Tout le monde se sépare et quand Auburn retourne voir Owen quelques heures plus tard pour avoir des explications, celles-ci n'ont pas réellement lieu car Auburn sait que, qu'elle qu'elles soient s'il devait y avoir un lien entre Owen et elle Lydia s'interposerait d'autant plus entre Aj et elle. Donc plus que de réelles explications c'est un adieu. Trey a suivi Auburn et la ramène chez elle quand elle sort. Quand elle l'accuse d'être jaloux, il nne nie pas et dit à Auburn de réfléchir a une relation entre eux "pour le bien d'Aj".

     

    Le lendemain, Auburn essaie de tenir tête à Lydia pour voir plus son fils mais celle-ci trouve des excuses pour ne pas entendre ce qu'elle a à dire et mettre fin à la conversation en renvoyant la jeune fille chez elle. Trey promet de parler à Lydia. Et en rentrant chez elle, Auburn trouve une lettre d'Owen et son chat, celui-ci lui demander de le garder quelques jours car Harrison ne peut pas le prendre tout de suite. Et c'est aussi une occasion pour lui de lui faire de derniers adieux.

     

    Ensuite, le lundi, la sentence est tombée Owen écope de trois mois de prison ferme. Avant de se retrouver enfermer, son père (et avocat) vient le voir pour lui dire d'accepter d'aller en cure de désintoxication et éviter la peine de prison. Mais Owen refuse, dit qu'il n'en a pas besoin et lui demande de le laisser tranquille. S'ensuit un flash-back où l'on découvre les raisons de l'arrestation d'Owen, les relations avec son père et une partie du passif entre Owen et Trey. Owen était allé chercher son père, bourré et drogué pour le ramener chez lui. Chose fréquente, car le père déprime depuis la mort de sa femme et son fils. Un contrôle de police a lieu effectué par Trey. On apprend que celui-ci et Owen ont eu une bagarre quant ils étaient plus jeunes ce qui donne envie à Trey de faire du zèle, il effectue une fouille de la voiture et trouve des stupéfiants. Pour que son père ne perde pas sa carrière en plus de sa femme et son fils, Owen dit que c'est à lui.

     

    Avis :

    Voilà une partie très riche en révélations !

    La réaction d'Owen quand il apprend pour Aj, et quand il voit Auburn triste de ne pouvoir voir son fils, quand il voit Lydia décider de tout et la manipuler, m'a beaucoup touchée. il a beaucoup de tendresse, beaucoup de douceur, et ne brusque pas Auburn, ne la juge pas. Il la réconforte et trouve le moyen de lui donner confiance en elle et de l'encourager, chose d la jeune femme a désespérément besoin. Parce qu'au final, même si çà lui coûte sa possible relation avec lui, c'est ce qui donne la force à Auburn de s'opposer à Lydia pour pouvoir voir son fils. Donc j'admire la réaction d'Owen, j'aime beaucoup sa façon de faire, se livrer lui-même pour ensuite montrer à Auburn qu'elle est une bonne mère. On apprend aussi qu'effectivement, le rendez-vous avec l'avocat au début du livre, c'était pour essayer d'avoir la garde d'Aj, je ne m'étais pas trompée.

    Trey m'est insupportable. Je soupçonnais déjà son attirance pour Auburn, mais débarquer pour mettre Owen dans l'embarras (parce qu'il a dû apprendre par Lydia qu'il y avait quelqu'un chez elle et décider de passer), c'est salaud de sa part. Dire à Lydia qu'Owen a des démêlés avec la justice pour qu'elle fasse encore moins confiance aux capacités de mère d'Auburn, c'est lâche. Et démontrer à Auburn qu'une relation entre eux serait bonne pour Aj pour l'encourager à accepter, c'est moche, très moche.

    Lydia est manipulatrice; elle veut garder Aj pour elle, c'est le fils de son fils et Adam lui manque, elle fait une projection et se sert de tous les moyens qu'elle trouve pour dévaloriser Auburn et l'empêcher d'être mère pour s'occuper elle-même de l'enfant. Autrement dit, telle mère tel fils, tous les deux manipulateurs pour avoir ce qu'ils veulent.

    Auburn me semble plus vraie, maintenant que l'on a découvert son objectif : pouvoir faire son rôle de mère. Elle a été manipulée à seize ans et elle paie aujourd'hui des choix qu'elle n'était pas vraiment en capacité de comprendre entièrement dans leurs conséquences à cet âge. On comprend son objectif et le fait qu'elle le fasse passer avant le reste, au point de ne pas vraiment écouter les justifications d'Owen parce qu'elle sait que çà serait préjudiciable à son fils, et que de toute façon elle ne peut rien y faire. Mais ça ne l'empêcher de regretter qu'Owen ne puisse pas être auprès d'elle car il la fait se sentir bien et capable d'être la mère qu'elle veut. Je ne sais pas si on peut dire qu'elle l'aime déjà mais elle tient à Owen c'est sûr. Je pense que nous avons découvert les secrets d'Auburn, qu'elle ne nous cache plus grand chose. Mais je comprends pourquoi j'avais la sensation qu'il y avait eu un truc si important dans les cinq ans qui séparent le prologue du roman : un enfant ! Ce n'est pas rien.

    Quand à Owen, je pense qu'il y a encore beaucoup de choses à apprendre à son sujet, et j'ai d'autant plus hâte de les découvrir que la boite à secrets à commencer à s'entrouvrir. Pourquoi s'est-il bagarré avec Trey plus jeune ? Pourquoi connaissait-il déjà Auburn ? Comment savait-il avant de découvrir Aj que Trey est de la famille d'Auburn ? Et on découvre les raisons de la relation compliquée avec son père. Je trouve leur histoire triste. Et je comprends mieux l'énervement du père contre Owen au sujet de cette affaire de stupéfiants, qui n'était pas celui d'un père en colère contre son fils qui fait une bêtise, c'était autre chose. Il se sent coupable que son fils ai pris sa place pour le protéger.

    Le suspense, l'attente me plaise beaucoup dans cette histoire. Et le style de Colleen Hoover est agréable à lire... En ce qui me concerne, je me régale dans ma lecture !

    En tout cas, je m'attends à ce  que l'on retrouve les personnages seulement après les trois mois de prison d'Owen dans la partie suivante. Et je suis curieuse de savoir comment ils vont se retrouver. Parce que dans l'intérêt de sa relation avec son fils, Auburn ne retournera pas voir Owen d'elle-même. Et ce dernier le sait et ne voudra pas être un frein pour elle et la faire souffrir, donc bien qu'il l'aime (ou justement parce qu'il l'aime) il ne fera pas le premier pas non plus. D'où mon interrogation : comment vont-ils se retrouver ? J'attends l'auteur au tournant sur ce point.

    A la prochaine pour la partie suivante (on approche de la fin !)

    Comme la dit Jiji, il y a énormément de révélations au cours de ces chapitres.

    Pour moi, Lydia et Trey sont antipathiques et même malsains vis-à-vis d'Auburn et de son fils. On ne peut même pas essayer de comprendre la réaction de Lydia (oui, je n'ose même pas imaginer le drame terrible que cela doit être de perdre enfant) mais il ne faut qu'Aj est "seulement" son petit-fils et non un copier coller d'Adam.

    Quand à Trey, c'es le pire des deux selon moi. Il abuse de ses fonctions de policier pour régler une vengeance personnelle et essayer d'atteindre Auburn en le prenant par les sentiments. Ignoble !

    La romance n'avance pas bien vite, j'en suis presque à me poser la question : "Va-elle vraiment arriver ?" Je trouve qu'il y a quelques petites longueurs. Mais c'est peut-être pour mieux apprécier la suite qui sait.

    L'écriture est toujours agréable.

    Voilà ce que je pouvait dire sur cette troisième partie.

     

    Quatrième partie (17/07) :

    Résumé :

    Cela fait 28 jours qu'Owen est en prison. Auburn l'attend, elle est finalement en couple avec Trey même si elle n'en a pas envie, elle le fait pour son fils. Trey lui apprend qu'Owen a été libéré plus tôt que prévu. Elle va le revoir par hasard dans un  supermarché alors qu'elle fait des courses avec Trey et Aj. Ils se regardent. Trey ne le remarque pas tout de suite mais se dispute assez violemment avec la jeune femme sur le parking. Owen, lui va voir son père chez lui pour lui annoncer qu'il a rencontré une fille. Mais son père ne va pas bien, il s'est drogué aux médicaments. Owen est furieux et décide de ne plus aider son père. Le weekend qui suit, Trey étant complètement absent, Auburn revoie Owen et ils s'embrassent et couchent ensemble. Suite a ce weekend, Owen voit sa galerie saccagée et une confession écrite par uburn (où elle avoue avoir couchée avec lui) est volée. Trey va voir Auburn chez elle et essaye d'avoir une relation intime avec elle mais elle ne le veut pas. Emory vient la sauver de ce viol et expulse Trey de l'appartement. Owen ne devrait pas tarder à arriver.

    Avis :

     La fin de la troisième partie est haletante et donne envie de connaître la suite !

    On approche doucement de la fin. La romance entre Owen et Auburn est bien présente maintenant. On sent que la jeune femme est tiraillée entre son attirance pour le jeune homme et le fait qu'elle soit avec Trey pour son fils.

    Trey est toujours aussi détestable et plus les chapitres s'enchaînent, plus cela se confirme.

    On sent qu'Owen ne sait plus comment s'y prendre avec son père, il pensait que le fait qu'il est fait un mois de prison à sa place pousserait son père à faire une cure de désintoxication. Mais, en fait pas du tout ! Il semble au contraire encore plus amorphe et abattu.

    La tension est à son comble. Comment  le roman va-il se terminer ?

    Mon avis ne sera pas trop long car l'histoire suit son cours sans qu'il ne se soit passer des choses palpitantes si ce n'est que la romance est enfin au rendez-vous.

    A la prochaine pour mon avis sur la cinquième et dernière partie de ce roman !

     

    J'ai trouvé cette partie riche, la romance avance. On sent que la fin du livre approche.

    Tout d'abord, je dois bien avoué que le fait qu'ils se revoient dés sa sortie de prison était logique, mais je ne pensais pas qu'Owen commencerait par venir voir Auburn chez elle, même s'il est venu pour récupérer son chat on va dire. Enfin, je m'attendais à ce que l'auteur trouve autre chose. Mais ça donne lieu à une cène mignonne tout plein, alors ça me va.

     

    Mais par contre, le fait qu'elle se soit mise en couple avec Trey... Bon, il ne lui a pas trop laissé le choix, il y est allé au chantage avec son fils après tout. Mais tout de même... Je ne l'aime pas ce type. Je pense qu'après ce qu'il lui a fait à la fin de cette partie, la violence qu'il y a mise, ce qui se serait passer sans l'intervention d'Emory, elle va clairement trouver un moyen de le quitter. Mais Il risque de falloir trouver quelque chose, parce que ça serait prendre le risque qu Lydia ne la laisse plus revoir son fils. C'est une situation compliquée pour Auburn. Et Trey donne des indices qui laissent clairement penser qu'il est à l'origine de la mise à sac de la galerie d'Owen. Comme l'a dit Debo sur la partie trois, utiliser son statut de flic pour des vengeances personnelles, c'est très bas, c'est détestable. Et là, on peut être sûr qu'il ne sera pas inquiété pour avoir saccagé tout ça. Enfin, j'espère me tromper, mais j'en doute. Et il fera tout pour emmerder Owen autant que possible. Bref, Trey devient de plus en plus détestable, tout ça juste pour obtenir ce qu'il est le seul à désirer et pourrir la vie des autres.

     

    Owen fait un peu l'égoïste dans le sens où il prend tout ce qu'Auburn veut bien lui donner, malgré les risques en terme de conséquences tant globales qu'émotionnelles (encore que je doute qu'il ai anticipé le saccage de sa galerie ni la tentative de viol de Trey comme possible conséquence). Mais il ne peut surtout pas s'en empêcher, parce qu'il l'aime, cette fille. Et, après tout, c'est ça qui fait avancer l'histoire.

    Et l'évolution avec son père... Je doute qu'il coupe réellement les ponts avec lui, mais j'espère que la décisions d'Owen de ne plus s'occuper des problèmes de son paternel va un minimum le faire réagir. Même comme voir son fils aller en prison à sa place n'y a pas suffit, j'émets certains doutes...

     

    Auburn est plus passive sur cette partie, elle prend quelques décisions malgré elle parce qu'elle aime et qu'elle est amoureuse, mais ce ne sont pas des décisions réfléchies de sa part, et pour le reste elle subit ce qui se passe autour d'elle, et notamment les humeurs de Trey. Certes, elle a une faible marge de manœuvre parce qu'elle doit tenir compte d'AJ. Mais je trouve quand même qu'elle manque un peu de force, j'ai l'impression que le mois passé loin d'Owen et trop près de Trey l'a "affaiblie", lui a fait perdre de sa volonté. J'espère qu'elle va retrouver une certaine force dans la dernière partie. Et je pense qu'Owen l'y aidera.

     

    Les choses s'accélèrent donc. Owen devrait arriver (s'il ne croise pas Trey sur le chemin, ce qui ferait des étincelles). Je suis curieuse de voir ce qu'Auburn va avouer à Owen et ce qu'Emory risque de dire à sa place sur ce qui vient de lui arriver avec Trey. Je suis curieuse de voir comment ça va finir. Enfin, je me doute bien qu'Owen et Auburn vont finir ensemble, mais la question c'est plutôt par quel biais, et comment Auburn va récupérer Aj et ce qui va se passer avec Lydia et Trey, et comment va évoluer la relation d'Owen avec son père.

    Bon, j'ai moins apprécié cette partie que la dernière, mais elle s'intègre très bien à l'histoire, ça en est la suite logique, et ça avance, et j'ai quand-même adoré.

    Alors je vous dit à la prochaine pour la dernière partie ! Surtout que la fin de cette partie nous laisse en suspend...

    (Et je m'excuse du retard de publication de mon avis, une panne de voiture m'a bloqué pendant deux heures hier soir, ce qui fait que je n'ai pas pu passer sur le blog pour le déposer...)

     

    Cinquième partie (19/07) :

    Résumé :

    Owen arrive chez Auburn après le départ de Trey. Ils discutent de ce qui vient de se passer et s'en vont à l'hôtel. Ils passent deux jours fabuleux. Auburn et Trey doivent discuter et Auburn va à la galerie d'art d'Owen. Trey la surprend seule là-bas. Les deux hommes se battent et Owen comprend que Trey a mis des produits illicites chez lui. Trey demande à Auburn de dénoncer Owen à la police. Elle ne dit rien et va chez le père d'Owen pour qu'il l'aide. Auburn veut récupérer la garde de son fils et que les fausses accusations de Trey contre Owen soient abandonnées. Elle et le père d'Owen discutent, et ce dernier fait venir Lydia, qui finit par accepter de rendre AJ à sa véritable mère, car Auburn a manœuvré de façon à piéger Trey et révéler ce qu'il a fait à Owen si elle refuse. Les charges contre Owen sont abandonnées mais ce dernier ne comprend pas comment au début. Son père lui dit qu'ils ne se reverront pas avant longtemps, ce qui signifie qu'il a décidé de se faire soigner. Owen va chez Auburn et c'est Aj qui lui ouvre la porte. Les deux jeunes gens se retrouvent enfin !

    Le dernier chapitre se passe cinq ans plus tôt et l'on découvre comment Owen a rencontré Auburn à l'hôpital alors qu'elle venait faire ses adieux à Adam et lui venait voir son père dans le coma. Adam et Owen se voient et on comprend que le tableau qui est chez Auburn dans son salon a été peint par Owen quand il a vu la relation qui unissait Adam et Auburn, et que c'est Adam qui a demandé à Owen de l'envoyer à Auburn de sa part.

    Avis :

    J'ai bien aimé cette dernière partie qui est relativement courte par rapport aux précédentes.

    On comprend les motivations de tous les personnages. Trey est toujours aussi insupportable et en plus il est violent. Lydia revient à la raison vis-à-vis de son petit-fils. Auburn et Owen vont encore vivre des choses difficiles.

    L'écriture est toujours aussi dynamique et contrairement à la troisième partie, les longueurs s'effacent.

    La fin est très belle et clôture bien cette lecture.

    En bref, une bonne lecture, qui comme vous avez pu le constater a été à certaines reprises mitigée. Je pense que je lirai à nouveau un des romans de Colleen Hoover.

    Et vous, l'avez-vous lu et apprécié ?

    Nous arrivons à la fin de ce livre.

    Les retrouvailles d'Owen et Auburn sont teintés par le contexte compliqué. Owen comprend que Trey a fait du mal à Auburn et se doute qu'il ne s'arrêtera pas là, alors il emmène la jeune fille loin en se promettant de la protéger. J'ai apprécié sa réaction, sa décision de vouloir absolument protéger la jeune fille. C'est aussi l'occasion pour lui de lui révéler qu'il a été en prison pour son père quitte a sacrifier sa relation avec elle. Ce qu'elle comprend.

    Puis vient la fin de ces jours ensemble, ils doivent bien retourner à la réalité. Et Trey qui les piège tous les deux pour arrêter Owen et faire en sorte qu'Auburn n'ai d'autre choix que de lui céder. Celui là est détestable jusqu'au bout. Je me demande sincèrement comment il peut être le frère d'Adam, qui  a l'air si gentil dans les souvenirs d'Auburn et dans le prologue et la dernière partie.

    Auburn réussit tout de même à le prendre à son propre jeu, et j'aime la façon dont elle le fait. Elle reprend de l'initiative, elle retrouve au contact d'Owen la force de se battre pour son fils qu'elle avait perdu à cause de Trey. Je suis contente qu'elle le fasse, et qu'elle réussisse à obtenir ce qu'elle veut. Elle le mérite, Trey et Lydia lui ont assez pourri la vie comme ça. Même si je la trouve gentille de laisser un droit de visite à Lydia, alors que celle-ci, avant de se rendre compte des conséquences pour Trey si elle refuse de laisser la garde d'AJ, balaie d'un geste de la main les envie d'Auburn, comme si ça n'avait aucune importance.

    Owen est un homme bon, prêt à beaucoup de sacrifices pour ceux qu'il aime. Auburn et une jeune femme qui mérite de partager la vie de son fils. Tout deux mérite d'être heureux ensemble, et ce dénouement m'a beaucoup plu.

    Quant au dernier chapitre, il fait la lumière sur toutes les zones d'ombre qu'il restait, ainsi que sur toutes les confessions qui ne seront jamais faite, mais qui n'en ont probablement pas besoin. Auburn mérite de pense que ce tableau a été fait par Adam, car même si c'est Owen qui l'a peint, Adam aurait pu le faire aussi, et il l'a apprécié au point de vouloir lui en faire cadeau, donc c'est tout comme. Owen le sait. Et Owen sait qu'Adam souhaitait qu'Auburn soit heureuse, et on sait qu'il fera tout pour. Oui, ce dernier chapitre m'a beaucoup touchée aussi, de savoir ce qui les liait, ce qui faisait que ce n'était peut-être pas le hasard qui les avait placé sur la route l'un de l'autre.

    En conclusion, j'ai apprécié ce livre et cette histoire. Ce n'est pas un coup de cœur, mais ça ne m'empêche pas de recommander sa lecture, parce que je l'ai beaucoup aimé.

     

    Debo et Jiji

    Chronique ici


    votre commentaire
  • Coucou tout le monde !

    Nous allons re-tenter l'expérience d'une lecture commune. Ce coup-ci, avec le tome 1 de Half Bad, de Sally Green.

    Cette lecture se fera pendant les vacances de la Toussaint. Nous le commencerons le lundi 19 octobre.

    Le livre est constitué de 6 parties, mais elles ne sont pas vraiment égalitaires au niveau nombre de page. Donc les jours pour les lire ne seront pas égalitaires non plus. Mais voici le calendrier de lecture :

    • Début le lundi 19
    • Première partie (jusqu'à la page 20) pour le mardi 20
    • Deuxième partie (de la page 23 à la page 144) pour le vendredi 23
    • Troisième partie (de la page 147 à la page 215) pour le dimanche 25
    • Quatrième partie (de la page 219 à la page 275) pour le mardi 27
    • Cinquième partie (de la page 279 à la page 307) pour le mercredi 28
    • Sixième partie (de la page 311 à la page 382, soit la fin) pour le vendredi 30

    Ce planning est très léger, on a notre temps... Mais cela nous permet de lire le livre en même temps, ce qui est pratique, car nous ne lisons pas à la même vitesse. (Plongée dans un livre, je lis plus vite que Debo, mais je peux laisser passer plus de temps qu'elle entre deux livres, et je suis beaucoup moins scrupuleuse sur les chroniques... On s'équilibre à notre façon !) De plus, cela nous permet aussi de lire un autre livre en parallèle tout en sachant où l'autre en est pour s'accorder sur la lecture commune.

    Nous mettrons, comme la dernière fois, nos impressions après chaque tranche de lecture, avec un résumé de la partie. Donc si vous ne voulez pas de spoils, ayez lu le livre avant ou lisez le en même temps que nous !

    Nous allons utiliser chacune notre couleur, et les même que la dernière fois : Jiji, Debo.

    Voilà voilà !

    Bye, Jiji

    Première partie : Le truc (20/10)

    Résumé :

    Un garçon, Nathan, est enfermé dans une cage.

    Il subit de mauvais traitements et parle de sorcellerie. Il souhaite s'échapper de sa prison gardée par une vielle femme mais n'y arrive pas.

    Pourquoi est-il en cage ?

    Impressions :

     J'ai commencé ce livre ce matin, comme prévu dans le planning.

    Nous découvrons un garçon enfermé dans une cage. Il ne peut s'échapper et est gardé par une femme.

    Il doit faire beaucoup de corvées ménagères (ménage, vaisselle...) 

    J'ai bien aimée ce début. Le livre est découpé en 6 parties. A chaque début de partie, il y a un dessin de lune pleine. Plus les parties avancent plus la lune se met en croissant de lune.

    Les chapitres de la partie 1, au nombre de 5 sont assez courts.

    L'écriture est simple, le point de vue est à la troisième personne du singulier.

    Je verrai bien comment sera la suite !

    (Tout d'abord, mes excuses pour cette journée de retard. Promis, la prochaine fois, je serai en temps et en heure...)

    Je dois préciser qu'il s'agit pour moi d'une deuxième lecture, mais que je n'avais pas fait la chronique la première fois, et c'est pour cette raison que je le relis, et comme Debo ne l'avais pas lu et en avait envie, on le lit ensemble.

    Voilà. La première partie, je l'ai lu.

    Ce garçon nous raconte sa vie. Dans une cage. Retenue par une femme. On apprend à la fois pas mal de choses, et pas grand chose. On sait qu'il s'appelle Nathan ( et encore, à condition d'y faire attention car ce n'est pas dis tout de suite), on sait qu'il a un genre de pouvoir qui lui permet de guérir/cicatriser facilement et rapidement, on sait qu'il vit en cage, qu'il ne parle pas à sa geôlière, qu'il est en bonne forme physique, que sa geôlière lui fournit une bonne hygiène, un bon régime alimentaire et un bon entrainement physique, et qu'il essaie d'avoir des "trucs" pour supporter la situation, qu'il doit faire les corvées ménagères... Mais on ne sait pas qui il est, ni qui est sa geôlière, ni pourquoi il dort dans une cage, ce qu'il fait ici, isolé du monde.

    Ce qui est très intriquant car le premier chapitre porte sur une scène avec deux enfants, sans lien apparent avec le reste. A voir ce qu'il en sera...

    C'est un début déroutant et intriguant, donc. Qui donne envie de savoir la suite. Mais il faut dire que, si j'ai acheté ce livre, c'est pour sa couverture, très intrigante aussi. Et pour un autre détail, c'est que mon édition était ficelé dans une cordelette, avec un carton noté "libérez moi !", ce qui m'a beaucoup attirée, et j'ai acheté ce livre sans même lire le résumé au final.

    Ça donne ceci :

    Half Bad, tome 1 : traque blanche, de Sally green, lecture commune

    Intrigant, non ?

    L’écriture est simple, et le point de vue, utilisant le "tu" (deuxième personne) pourrait déranger, mais ce n'est pas le cas. J'aime beaucoup le style, qui décrit mais pas trop, et porte juste ce qu'il faut d'attention aux détails pour nous en donner mais quand même aller à l'essentiel.

     

    Deuxième partie : Comment j'ai atterris dans une cage (23/10)

    Résumé :

    Dans la partie 2, Nathan nous explique les événements qui l'ont conduit à être dans sa cage. On découvre comment il a vécu, sa vie avec sa famille, son quotidien, les épreuves qu'il a traversées et ses moments de bonheur (plus rares). On apprends ainsi qui il est.

    Mais d'abord, expliquons le système : mêlés aux humains (les béjaunes), il y a des sorciers. Les blancs, ceux qui dominent, les "gentils". Et les noirs, ceux qui sont recherchés et torturés à mort. Parmi eux, le plus puissant, Marcus. Il faut noté que, dans cette société, les femmes ont l'avantage, pour une fois ! Elles ont souvent un don plus fort que les hommes. Le Don est reçu lors d'une cérémonie à l'âge de 17 ans pendant laquelle le futur sorcier reçoit trois présents et boit le sang d'un de ses aïeux. Avant, les jeunes sorciers sont appeler acumens.

    On apprend que Nathan est un sang mêlé, né d'une sorcière blanche et d'un sorcier noir, le plus recherché de tous, Marcus... On apprend aussi que sa mère s'est suicidée, qu'il vit avec sa grand-mère, son demi-frère, Arran, dont il est très proche, ses deux demi-sœurs, Déborah, affectueuse avec Nathan et intelligente, et Jessica, une peste, qui ne supporte pas Nathan et la tien pour responsable de la mort de leur mère.  Nathan n'arrive pas à s'intégrer à l'école, il a beaucoup de mal, et tout les objets électroniques lui sont difficiles à supporter. Sn seul rayon de soleil, c'est l'art plastique, car il aime dessiner, et aussi parce qu'Annalise, une sorcière blanche, la seule à l'accepter en dehors de sa famille, se met à côté de lui. Mais les frères de cette dernière ne l'entende pas de cette oreille... Et Nathan le paie. Très cher...

    Quand Nathan quitte l'école, il apprend à mieux se connaître. Pour le meilleur ou pour le pire ? Sorcier blanc ou sorcier noir ? Et Annalise qui ne quitte pas ses pensées... Et cette peur d'être noir, cette peur que le Conseil veuille le tuer... Quand il finit par prendre une décision, il est trop tard... Le Conseil prend les devant sur lui.

    Impressions :

     Cette deuxième partie est beaucoup plus longue que la première et l'on se retrouve dans les pensées de Nathan (première personne du singulier). Je dois dire que j'ai préférée ce point de vue, plus intimiste même si j'ai trouvée cette partie plus longue.

    La mythologie est mieux expliquée. On apprend plus de détails sur qui sont les sorciers blancs (les "gentils") et les sorciers noirs (les "méchants") En effet, à leurs 17 ans, les sorciers reçoivent trois cadeaux qui leur permettent de développer un Don...

    La famille prend une place importante. La grand-mère de Nathan l'élève depuis sa naissance, c'est un peu la "sage" de la maison et semble avoir des secrets.... Arran, le demi-frère de Nathan l'adore ! Déborah, une de ses demies-sœurs est une érudite. Jessica est la peste.

    On connaît un peu mieux Nathan et l'on sait qu'il un semi-code (sorcier à la fois blanc et noir).

    L'univers créer me fait un peu penser à Harry Potter. En effet, Nathan est élevé par un membre de sa famille autre que ses parents, il est un semi-code (un métissage) comme les sangs-mêlés...

    J'ai hâte de savoir la suite clown

    La deuxième partie est plus longue et plus explicite, on entre plus dans l'histoire.

    Le point de vue est changé, on est à la première personne. Personnellement, contrairement à Debo, le point de vue ne me dérange pas. Je peux passer facilement de l'un à l'autre. Mais ici, je suis d'accord, connaître les pensées du personnage, c'est un plus.

    Le début de la deuxième partie est plus un assemblage de souvenir qui pose juste une base floue. Le genre comme la première partie, comme j'aime bien. Et on passe tout de même assez vite sur une trame plus suivie, plus clair, plus racontée, au fur et à mesure que Nathan grandit.

    C'est un personnage auquel je me suis beaucoup attachée, même si certain de ses côtés peuvent être inquiétants, même si on a peur qu'il soit noir, on en a aussi peur que lui. Le fait qu'il ne supporte pas de resté enfermé la nuit en particulier peut en être pris comme un signe. C'est une vie dure qu'il mène, rejeté par les sorciers blancs. Même une de ses sœurs, Jessica, qui lui mène la vie dure, l'insulte, le rabaisse, et fini même par user de son Don sur lui.

    Mais les deux autres l'aime. Déborah, (peut-être pas très présente) est douce, gentille et affectueuse avec lui. Elle l'aime. Elle est aussi intelligente, rusée, pour lui venir en aide comme elle peut. Arran, qui plus proche de Nathan, est plus présent. Il est doux, il tient à son frère plus que tout et ferait tout pour le protéger. Mais ceux-ci refusent de comprendre ce que Nathan a compris depuis longtemps : le Conseil a bien l'intention de faire ce qu'il veut de lui. Qu'importe ce qu'ils feront, rien n'y changera. La question étant, que veulent ils faire de lui... Nathan ne sait pas. Il l'apprend à la fin de la partie : l'utiliser pour tuer son père, avec une arme ayant appartenue à son arrière grand-père paternel. Arme visiblement spéciale, mais on n'en sait pas plus.  

    J'ai aussi beaucoup apprécié la Grand-mère, qui aime Nathan. Elle lui enseigne l'art de l'herboristerie. Elle aussi veut le protéger. Mais Le Conseil reste plus fort qu'elle... J'ai trouvé le dernier geste de Nathan pour elle magnifique... Tentative de la protéger alors qu'il se sait pris au piège.

    Une deuxième partie très riche, où l'on apprend beaucoup de choses. Un attachement aux personnages, pour Nathan en particulier, mais aussi à Arran et Annalise. La dernière scène où on la voit m'a touchée. Beaucoup. Surtout parce que je savais ce qu'il allait se passé après, l'horreur qui allait arrivée... (Et oui, c'est ça d'avoir déjà lu le livre... On a plus toutes les surprises, mais on a à la place un ressentiment particulier à l'égard des personnages dans les situations qu'ils vivent...)

    L'univers me plait. Personnellement, contrairement à Debo, il ne me fais pas pensé à Harry Potter. Il ne me fait pas penser à un univers en particulier, je le trouve plutôt assez unique en fait. Surtout parce que l'ambiance, assez sombre (la couverture vous donne une idée, non ?), ne correspond pas à Harry Potter, selon moi.

    A dimanche pour la suite !

     

    Troisième partie : La seconde arme (25/10)

    Résumé :

    Nathan, à la fin de la deuxième partie, a été emmené chez Célia, sa "tutrice et préceptrice" (car le Conseil et Célia refuse l'appellation de geôlière). La troisième partie débute juste après la fin de la première partie, après la tentative de fuite de Nathan, nous revenons au présent. A la différence que nous savons où est Nathan, pourquoi il est là et qui il est.

    Nous apprenons quel est son quotidien, sa relation avec Célia et comment elle le traite. A savoir, certes, pas très bien, mais elle n'est pas si cruelle que la première partie peu le laissé paraître.

    Nathan se renforce, grandis et apprends beaucoup de chose sur son père, mais rien qui le concerne, seulement des détails pratiques. Il apprend aussi à se battre. Le Conseil continue de suivre de très près Nathan par l'intermédiaire de Célia. Leur but serait de l'utiliser pour tuer Marcus, son père, le plus puissant sorcier noir. Nathan, semi-code, est-il noir ou blanc ? Lui même, étant donné la vie que lui donne le Conseil, n'a plus peur d'être noir, et se refuse à tuer son père. Trois mois avant son dix-septième anniversaire, le Conseil vient le chercher, et l'emporte. Célia ne peux s'y opposer. On lui demande s'il tuera son père, et lui promet sa cérémonie et ses trois présents à son anniversaire s'il accepte (ce qui lui permettrait d'avoir son Don). Mais il s'y refuse (tout en sachant que s'il est sorcier noir, ne pas recevoir son don devrait le conduire à la mort). Le Conseil lui promet qu'il le fera, d'une manière ou d'une autre. Alors enfermer, il subit une "opération". On lui appose d'étranges tatouages jusque dans la moelle de ses os pour qu'il les garde à vie. Mais à quoi servent-ils ?

    N'importe, Nathan réussit à s'échapper. Mais une fois dehors, dans le monde des béjaunes, que faire ?

    Impressions :

    On peut noter que le premier chapitre est à la deuxième personne et la suite revient à la première personne. Ce jeu des points de vue est, je trouve, très intéressant. C'est comme si l'auteur commençait par nous dire que nous sommes le personnage en nous disant ce que l'on fait, comment l'on réagit à la situation, puis, une fois que nous avons intégrer l'information, elle revient à la première personne, ce qui nous permet, maintenant que nous savons que c'est nous, d'être encore plus proche du personnage (puisque c'est nous). Une façon brutale de nous faire rentrer dans l'histoire, mais efficace, du moins en ce qui me concerne. J'ai trouvé ça intéressant comme approche, et très personnelle avec nous, lecteur. Mais je comprendrais que la deuxième personne puisse plus agresser certains lecteurs, ce qui peut conduire au même résultat de proximité entre lecteur et personnage d'ailleurs. Je pense que Debo, si  elle en parle, sera plus gênée que moi, et aura moins apprécier, mais surtout pour le changement de point de vue (je me trompe miss ?). Personnellement, j'ai beaucoup apprécié. 

    D'ailleurs, heureusement que c'est là, car la relation avec Nathan change et le lien pourrait s'émousser un peu sans ça. Notre lien avec Nathan change car Nathan change lui-même beaucoup dans cette partie, puisqu'il grandit, évolue. Il développe nombre de facultés (combat, endurance, course). Mais il développe aussi une plus grande haine vis-à-vis du Conseil (ce qui est normal étant donné qu'il est séparé de sa famille, qu'il est, même si pas trop mal, brutalement, et qu'on lui demande de tuer son père). Il développe aussi beaucoup de distance pour supporter la situation, ce qui se ressent dans le style et explique la nécessité de ce lien crée par le chapitre à la deuxième personne.

    La nature du lien entre Nathan et Célia est floue. Elle hait le fils de Marcus, mais Nathan en lui-même, j'en doute. Je pense même qu'ils s'apprécient tous les deux même si Nathan la tuerait pour s'enfuir comme elle le tuerait si le Conseil lui ordonnait. Tout deux sans la moindre hésitation. Le lien est complexe et subtil, mais bien présent. Ce qui crée un lien entre nous et Célia. Sans l'apprécier, je ne suis pas indifférente à son égard. Il y a quelque chose. Ce n'est pas de la haine non plus.

    En bref, bien que l'on aie quasiment tout le temps uniquement deux personnages dans cette troisième partie, je ne me suis pas ennuyée. Leur psychologie est assez intéressante pour que l'on reste dans le livre, et si cela peut paraître un peu plus long, c'est loin de me déranger, ça ne traîne pas non plus. (Et moi, je sais que ce ralentissement n'est ni inutile, ni de courte durée et sert les effets voulus par l'auteur. Mais chut pour l'instant...)

    Le style est toujours bon, on ressent cette distance mis par le personnage, on reste proche de lui par les choix de l'auteur, on a une ambiance sombre bien présente. (Cela te fait-il toujours penser à Harry Potter Debo ? J'en doute...) J'ai pris beaucoup de plaisir à lire cette partie. Même si je connais déjà la suite, il y a toujours des détails que l'on oublie, et je pense que, s'ils ne sont pas tous utilisés dans la fin du livre, ils seront utilisés dans le tome 2. Ce n'est pas le genre de semer des détails pour ne rien en faire.  

    A mardi pour la suite ! Avec impatience... (Ça à été très dur de s'arrêter hier matin quand je suis arrivée à la fin de la troisième partie, je vous l'avoue...)

     

    Effectivement, comme l'à dit Jiji, le premier chapitre de cette partie est à la deuxième personne puis repasse à la première. Cela m'a un peu dérangée au début car j'apprécie Nathan. Heureusement, cela passe vite ! Et non, je ne trouve que le fait de mettre le première chapitre de la partie nous permettent de croire que c'est en fait nous, le protagoniste, question de point de vue ! Je pense que c'est en fait pour faire douter le lecteur.... 

    C'est vrai que Nathan est plus distant et commence à se rendre que tout ce qu'il entendait quand il était petit était peut-être faux... Il se remet beaucoup en question et n'est plus le petit garçon "fragile" qu'il était.

    On apprend le nom de sa "tutrice" : Célia. Elle déteste le fils de Marcus mais semble apprécier un tant soit peu le garçon. A voir comment leur relation va évoluer ?

    La construction de l'univers me fait toujours un petit peu penser à Harry Potter même si Half Bad est plus sombre. C'est en fait les "clans, les semis codes qu peuvent être des sangs-mêlés qui peut faire croire.

    Hâte de savoir la suite ! 

     

    Quatrième partie : La liberté (27/10)

    Résumé :

    Nathan s'est échappé des geôles du Conseil. Maintenant, s'in veut avoir son Don, il doit trouver Mercury, une puissante sorcière qui s'est débrouiller pour piocher dans la banque de sang du Conseil pour venir en aide aux acumens tombés en disgrâce et leur donner leur cérémonie. Mais pour cela, il lui faut réussir à la trouver. Il doit rencontrer différents personnages, ayant peur d'être repéré et repris par le Conseil.

    Il rencontrera Bob, Jim et Trev, qui chacun fuiront l'Angleterre après avoir été en contact avec Nathan. Il apprendra aussi que ses tatouages ne sont pas là pour le localiser, mais que, si le Conseil met la main sur lui, il n'a qu'à récupérer un des ses tatouages (celui de son doigt) pour pouvoir lui infliger la torture qu'il souhaite, et c'est ainsi qu'ils voulaient le contraindre à tuer son père. Obéir ou mourir.

    Il rencontre aussi une fille, une sang-mêlé, (issu d'un parent blanc et d'un parent béjaune). Cette fille, Ellen, est rejeté par le Conseil de part ses origines. Et elle aide Nathan. Elle va à la rencontre d'Arran pour lui, lui donne des nouvelles et en prend. Ensuite, Nathan doit se rendre chez Mercury. Mais Ellen lui apprend qu'elle n'est pas des plus aimable...

    Impressions :

    Voilà mes petites impressions sur cette partie, pas très longue, pas assez à mon goût (toujours dure de s'arrêter...).

    Et bien Nathan continue à apprendre. Différemment. Il apprend à fuir, à se cacher. On est plus proche de lui que dans la partie précédente j'ai trouvé. Il est en permanence sur le qui-vive, ne peut pas se permettre de prendre trop de recul ou de distance, et l'auteur sait retranscrire ça dans sa façon d'écrire, je trouve. Et j'apprécie beaucoup.

    On retrouve presque le Nathan d'avant sa captivité quand il s'agit d'Arran. Ça m'a touché. Même sans l'avoir vu depuis si longtemps, le lien entre les deux frères reste très fort, même si, encore une fois, ils ne peuvent se voir et doivent passer par un intermédiaire, Ellen.

    Et les dire d'Ellen à la fin amène beaucoup de questions quant à Mercury. Sa réputation est de prendre les petites filles en esclavage et de manger les petits garçons... Alors, quelle est la part de vérité ? Et la part de danger pour Nathan ? Que lui demandera-t-elle en échange de sa cérémonie ? Car il va de soit qu'elle ne fait rien gratuitement, mais ce n'est pas de l'argent qu'elle demande... On se pose donc beaucoup de questions à son propos, et comme conclusion de la partie, donc l'auteur nous tient par le bout nez avec son suspens.

    Voilà voilà ! Bon, ce n'est pas un roman ce coup-ci, ça doit être plus agréable pour vous de ne pas avoir mes affabulations à lire...

    A demain pour la cinquième partie, extrêmement courte !

     

    Cette partie est encore remplis de suspense.... Nathan continue de vivre seul dans le monde des béjaunes.

    Il doit trouver Mercury, une sorcière noire avant ses 17 ans pour qu'elle lui donne trois présents.On découvre de nouveaux personnages : Nikita (ou Ellen), une sorcière blanche qui doit l'aider avec Bob à trouver Mercury.

    Nikita est une jeune fille gentille, qui veut aider Nathan. Bob est un homme un peu bizarre, rigolo.

    Moi, je ne trouve pas que Nathan est plus proche de nous. Par contre, il est plus combatif !

    L'écriture est toujours aussi bien, haletante.

    C'est vrai que la partie suivante est très très courte.....

     

    Cinquième partie : Gabriel (28/10)

    Résumé :

    Il s'agit ici du "périple" de Nathan pour arrivé jusqu'à Mercury. Il se rend à Genève, en Suisse, où il doit rencontrer quelqu'un qui le mènera jusqu'à elle. Il s'agit de Gabriel. Un garçon étrange avec toujours des lunettes de soleil. Il se dit sorcier noir. Sans voir ses yeux, Nathan ne peut en être sûr. Il doit attendre plusieurs jours dans l'appartement de ce Gabriel avant qu'il consente à le mener à Mercury. Pendant ce temps, Nathan supporte difficilement cette nouvelle sorte de captivité et fini par sortir. Il réussit à rentré à l'appartement in extremis, car des chasseurs l'on repéré. Il ne sort plus et doit encore attendre plusieurs jours. Il découvre que Gabriel a un corps de béjaune. En fait, il s'est un jour transformé en béjaune et n'arrive plus à devenir sorcier. Lui aussi attend l'aide de Mercury. Nathan finit par parler de lui à Gabriel (très peu, il reste secret et méfiant), qui finit par le mener à Mercury. La dernière scène est leur rencontre, sur le toit de cette dernière.

    Impressions :

    Nous approchons de la fin. Une partie courte, mais je pense que c'est mieux, car elle n'est pas très rapide.

    On garde toujours beaucoup de suspens quant à Mercury, l'auteur nous tient en attente, nous maintient en haleine sur ce personnage mystérieux e quant à savoir si elle aidera Nathan.

    Gabriel est aussi un personnage mystérieux. Même si on en apprend beaucoup sur lui dans le dernier chapitre de la partie.

    Nathan reste méfiant et secret, c'est dans sa nature. Il est persuadé d'être noir. Je pense que j'en suis aussi sûre que lui. Cela le place du côté des "méchants", mais ce n'est pas si sûr, il faut voir comment il va évoluer. Et je pense que, même s'il évolue dans le mauvais sens (si l'on veut le dire de tel façon), je resterai proche de lui, car je l'ai beaucoup apprécier depuis le début, et au final, ce n'est qu'un "mécanisme de défense" contre ceux qui l'on arracher à sa famille. Pour moi, il semble évident que, quoi qu'il devienne, il y aura toujours du bon en lui. Même si c'est loin de se ressentir, étant donné la réaction qu'il a en découvrant que Gabriel "est" un béjaune. On verra comment Nathan évolue dans le prochain tome. Mais dans tout les cas, je l'apprécie, rien que pour sa détermination et son intelligence.  

    Et on verra qui est Mercury dans la sixième partie... Ça promet d'être un personnage intéressant ! (Moi je sais, moi je sais !)

    A vendredi !

     

     Quand à moi, contrairement à Jiji, je ne suis pas aussi proche de Nathan. Je préfère les personnes qui gravitent autour de lui, comme Gabriel que je trouve touchant.

    Effectivement, c'est un béjaune mais est-ce la vérité ? Cette partie se concentre plus sur Gabriel qui semble beaucoup apprécier Nathan.

    Mercury est un personnage énigmatique. Nous n'en apprenons pas grand chose. A voir ce que cela donne dans la dernière partie.

    Sally Green arrive toujours à nous tenir en suspense, les choses s'accélèrent, l'univers est encore plus noir.

    Pour ma part, je pense que Nathan sera un sorcier noir mais avec un Don de sorcier blanc.

    A vendredi, pour le verdict final !

     

    Sixième partie : Dix-sept ans (30/10)

    Résumé :

    Nathan doit attendre que Mercury veulent bien lui donner une réponse. On se rend compte de les sentiments de Gabriel à l'égard de Nathan ne sont peut-être pas que amical. Mercury finit par accepter, mais contre deux choses : des renseignements sur les marques que le Conseil lui a fait et qu'il tue son père, mais Nathan refusant la seconde clause, il devra rester un an au service de Mercury à la place. Quand elle accepte enfin, Nathan apprend que Annalise, la sorcière blanche à qui il continue de penser régulièrement, attend de rencontrer Mercury chez Gabriel. Gabriel et Rose (l'assistante de Mercury) vont devoir partir en mission volé un poignard magique, le Fairborn, aux chasseurs. C'est une mission aux risques très élevés. Lorsque Mercury fait venir Annalise, elle laisse Nathan obtenir des informations d'elle. Informations qu'il faut faire parvenir à Gabriel et Rose car elles doivent leur sauver la vie. Comme ils sont déjà partie, Mercury, après avoir fait tomber Annalise dans un sommeil profond, envoie Nathan les rejoindre et lui dit qu'elle ne réveillera Annalise que lorsqu'il reviendra. Il part donc rejoindre ses deux amis, contraint et forcé. La mission tourne male, Rose se fait tuer, Nathan est blessé d'une balle magique, donc ne peut pas se guérir, et les chasseurs ont trouvé l'appartement de Gabriel, ce qui empêche Nathan de rentré chez Mercury par le passage secret, il doit donc y aller, à pied, blessé. Cela prend trois jours, où il délire et où son état s'agrave. En arrivant, il réalise que le jour de son anniversaire se termine dans 10 minutes. Et Mercury est aux prises avec les chasseurs qui ont trouvé sa maison. Mais, retournement de situation, Marcus vient donner ses présent à Nathan, comme dans ses rêves. Quand Nathan va retrouver Mercury, Gabriel est toujours porté disparue... Comme Mercury ne peut rien exiger de Nathan pour sa cérémonie, elle lui dit qu'elle ne réveillera Annalise que quand Nathan lui rapportera la tête de son père. Et ça se finit ainsi...

    A voir le tome 2 !!!

    Impressions :

    Alors voilà, c'est finit... Et bien, que dire... Cette partie est assez rapide. L'auteur aime jouer avec nos nerfs.

    Rose est un personnage perspicace, gentil, intelligente, et elle glousse pour un rien, une vraie fille bien clichée pour ça ! Très appréciable je trouve... C'est l'assistante de Mercury, cette dernière l'a élevée. Rose lui es dévouée entièrement, corps et âme.

    Le retour d'Annalise paraît assez incongrue au départ, mais cela touche tellement Nathan, que au final, ça ne ne pose pas problème. Puis, quand Nathan peut enfin lui parler, les raisons qu'elle donne à sa fuite son on ne peut plus logique... Mais, si on sait pourquoi elle a fuit, on ne sait pas pourquoi elle vient voir Mercury, encore un élément de suspens... Et la façon dont Mercury utilise ce personnage est assez cruelle. Cela colle à la réputation donné d'elle par Ellen plus tôt.

    Toute la partie sur la mission de Rose et Gabriel est pleine de suspens, j'ai trouvé. Et plutôt haletante. On veut savoir, on espère qu'ils s'en sortent tous, on pense même que ça va réussir. Mais non... Et l'auteur tient à prolonger cela en ne nous disant pas ce qu'il advient de Gabriel. 

    Le rythme s'accélère de plus en plus vers la fin, avec une "pause au milieu où ce n'est pas très rapide, quand Nathan ère dans la forêt pour revenir chez Mercury. Pause dans le rythme, ais pas pour nous, qui ne pouvons que se demander ce qu'il adviendra, et si Nathan arrivera à temps, et ce qu'il est arrivé à Gabriel. Et le final, avec Marcus, est très intéressant. La rencontre, enfin, celle que Nathan attendait depuis le début, et que nous ne pensions pas voir arriver. Marcus est un personnage assez étrange. Ses présents à Nathan sont pour le moins inhabituels, même pour des sorciers...

    En résumé, un livre haletant et plein de suspens. Personnellement, j'ai beaucoup apprécié le personnage de Nathan, même s'il est plus distant dans une bonne deuxième moitié du livre. Et même s'il est noir. (Du moins, j'en suis persuadée.) Je trouve sa psychologie très intéressante, sa façon de voir les choses m'attirent, pour ne pas dire me fascine. Même si c'est très sombre. L'ambiance mise par l'auteur est très sombre aussi d'ailleurs, je trouve que c'est réussi de ce point de vue. Les autres personnages sont tous intéressants à leur façon, et attachants (voir même plus que Nathan dans son mauvais moment), et assez nombreux, ce que je trouve réussi de la part de l'auteur de mettre autant de personnages tout en réussissant chacun d'entre eux.

    Ce que j'espère pour la suite ? Toujours autant de suspens, la même ambiance, et des personnages toujours aussi intéressant, en bref, que ce soit aussi captivant. Mais aussi que l'on sache ce qu'il en est de Gabriel, quel est le don de Nathan, et savoir ce qu'il se passera pour Annalise. J'espère aussi que, quoiqu'il arrive, il n'y aura pas trop de romance. Cela gâcherai tout le beau travail d'ambiance. Mais je ne pense pas avoir à 'inquiéter de ça. Voili voilou, je ferai la chronique dans la journée ou demain, avec toutes celles que j'ai en retard, promis.

    Bises !

    C'est officiellement la fin de ce roman plein de suspense !

    J'ai trouvé la dernière partie intéressante. Rose, l'assistante de Mercury rigole pour un rien. Elle apporte une note de "légèreté" dans cet univers très sombre. Je n'ai pas autant apprécie Nathan que Jiji, je trouve que des fois il a tendance à manipuler les gens.

    Annalise est pour moi fausse dans les "sentiments" qu'elle éprouve pour Nathan.

    J'ai hâte de savoir ce que devient Gabriel.

    En bref, une bonne lecture avec du suspense et une très bonne écriture !

    Hâte de lire le tome  !

    Bisous les lecteurs happy

     

    Chronique ici


    votre commentaire
  • Coucou tout le monde !

    On vous a parler d'une lecture commune, Debo et moi, que l'on fait pendant les vacances.

    Nous lisons donc parallélement le même livre :  The mortal intrusments, tome 2 : La cité des cendres, de Cassandra Clare.

    Nous l'avons commencé samedi soir et nous comptons le finir dimanche. Le livre compte 20 chapitres (19 + l'épilogue, en fait) et nous avons fait un "calendrier" : 5 chapitres tous les deux jours.

    • Chapitres 1 à 5 pour lundi,
    • Chapitres 6 à 10 pour mercredi,
    • Chapitres 11 à 15 pour vendredi,
    • Chapitres 16 à 19 + épilogue pour dimanche.

    Ce calendrier nous permet de lire le livre en même temps, car nous ne lisons pas à la même vitesse, et en plus nous pouvons avoir d'autres lectures à côté, car on sait où l'on en est par rapport au planning et l'une par rapport à l'autre. (Nous subissons fortement l'influence de Debo et de son organisation, moi et mon désordre habituel, pour mettre tout ça en place...)

    Nous mettrons, debo et moi, nos impressions dans ce message après chaque "tranche" de lecture. Nous écrirons chacune avec notre couleur, pour des questions de pratiques, pour que vous vous y retrouviez mieux. (Et aussi parce que c'est plus joli...)

    Jiji

    Nos couleurs : Jiji, Debo

    Je vous fais un petit résumé du tome 1, ça peu vous être utile. (Résumer du livre complet, donc si vous ne l'avez pas lu, c'est à vos risques et périls !) (La chronique est ici)

    C'est l'histoire de Clary, 16 ans, qui se mets à voir le monde obscur (c'est à dire démons, fées, créatures obscurs, et tout un tas de choses...) Elle voit un démon se faire tuer par un chasseur d'ombre. Dans le même temps, sa mère est enlevé, et elle retrouve un démon chez elle. C'est le chasseur d'ombre qu'elle a déjà vu qui va l'aider. Jace. Elle va rentrer dans son monde, et découvrir qu'elle y appartient, que sa mère était une chasseuse d'ombre, que c'est Valentin qui l'a enlevé, et que Luke, un ami de sa mère depuis son enfance, est un loup garou (en plus d'avoir été chasseur d'ombre). Valentin est un chasseur d'ombre "renégat" (je sais pas vraiment comment le dire sans entré dans les détails...), et l'ancien mari de sa mère, ce qui fait de lui le père de Clary. Valentin cherche un artefact, la coupe mortelle. Dans l'aventure, Clary est accompagné par Simon, son meilleur ami, qui lui l'aime, par Isabelle et Alec Lightwood, qui sont les frère et soeurs adoptifs de Jace, par Hodge, qui dirige l'Institut (en résumé, QG de New York des chasseurs d'ombres). A la fin, Hodge (qui est un ancien compatriote de Valentin), remet la coupe mortelle à Valentin et s'enfuit, et on découvre que Jace est le fils de Valentin, et donc le frère de Clary.

    Ce n'est pas très bien fait, mais c'est l'essentiel pour comprendre, j'espère que c'est suffisant ^^

    Attention, gros énorme super méga giga risque de spoil ! (Du tome 1 comme du tome 2)

    chapitre 1 à 5, impressions :

    (Résumer : La maman Lightwood, Maryse, revient à l'Institut et mets Jace à la porte de l'Institut sous prétexte qu'il lui rappelle trop Valentin. Elle s'est faite embobiné par lui dans le passé. Jace va voir Luke et ils retournent à l'Institut pour déméler ça. Maryse à voulu que Jace s'en aille car l'inquisitrice arrive pour enquéter après les aventures du tome 1. Il la rencontre, elle le trouve arrogant et l'envoie en prison pour une nuit. La prison est attaqué par Valentin. Clary, Alec et Isabelle recoivent un appel à l'aide de là-bas et s'apprête a y aller, car ils sont les seuls chasseurs d'ombre disponible, les autres s'occupent du meurtre d'un enfant elf.)

    Un début plus que prometteur ! L'auteur nous laisse en plein suspens à la fin de chaque chapitre, et j'ai eu du mal à ne pas entamer le sixième. Par contre, on change de point de vue tout le temps. Moi, aucun problème, mais j'en connaît une qui n'a pas dû apprécier... 

    Et Simon et Clary ensemble ! Debo et moi, on avait envisager différentes options, mais pas celle-ci. Pas que Clary répondrait aux sentiments de Simon... A vrai dire, vu coment elle est à l'égard de Jace, je trouve pas ça super pour Simon. Même si Jace est son frère, elle a dû mal à si faire je trouve. Je voudrais que Clary et Jace soient ensemble...

    Luke, je le préfère largement au premier tome, il a l'air d'être vraiment sympa. Et sa réaction quand il a su que Simon et Clary sont ensemble ! J'ai adoré ! 

    L'inquisitrice, qu'elle femme arrogante ! Et elle ose se plaindre que Jace l'ai... Comment peut-elle le juger à travers son père ? Ça m'énerve !

    Sinon, le retour de Valentin si tôt, je ne m'y attendais pas ! Je croyais qu'on devrait attendre un peu avant de le revoir... Je détesterais le rencontrer en vrai, mais en temps que méchant, je le trouve génial !

    Et je me suis prise d'affection pour Max, le petit frère Lightwood. Alors qu'on ne l'a vu que deux fois, oui, je sais... Mais il est trop chou !

    Et la nouvelle loup-garou, Maia, je me demande ce qu'elle vient faire là. Honnêtement, je ne sais pas du tout quoi penser d'elle. Mais j'ai le sentiment qu'elle va avoir son rôle à jouer...

    Pour moi, les cinq premiers chapitres sont très palpitants ! On a envie de savoir la suite. On découvre de nouveaux personnages qui, je pense vont avoir leur importance. J'ai adoré Jace On commence à voir que son masque d'assurance n'est pas incassable. Par contre, j'ai dû mal à me dire que Clary et Simon soient ensemble erf L'inquisitrice est arrogante au possible. Et elle ose dire que Jace l'est, non mais ! Pour qui elle se prend celle-là !?

    Il y a une alternance des points de vue (Clary/Jace) et je dois que cela m'a un peu dérangée car il n'y a pas vraiment de transition entre les deux.

    Malgré tout, hâte de continuer !

     Chapitre 6 à 10, impressiosn :

    (Résumé : Clary, Alec et Isabelle trouve la cité silencieuse en piteux état, les frère silencieux assassinés, l'épée de vérité (un artefact sousl 'influence duquel il est impossible à un chasseur d'ombre de mentir) volée, et Jace enfermé dans sa cellule, mal en point. En sortant de la cité silencieuse, Jace est envoyé par l'Inquisitrice chez Magnus, un sorcier, pour être soigné et retenu prisonnier. (Magnus à déjà aidé les adolescent, soigné Alec, et c'est aussi lui qui, lorsque Clary était enfant, lui a mis un verrou dans la tête pour qu'elle ne voit pas le monde obscur, sur demande de sa mère.) Les adolescent pense que Valentin, qui a volé l'épée, est responsable des meurtres d'enfant de créatures obscures, pour donner à l'épée des pouvoirs démoniaques. Ils se rendent à la cour de lumière et rencontre la reine des fées en quête de soutient. Celle-ci ne leur accordent pas ce qu'ils souhaitent, et s'arrange pour obligé Clary à révélé qu'elle voudrait que Jace ne soit pas son frère et les faire s'embrasser devant Simon. Celui-ci s'enfuit après. Jace en profite pour parler de ses sentiments à Clary, car il ressent la même chose qu'elle. Raphaël (un vampire auquel les adolescents avaient eu affaire lorsque Simon s'était fait transformé en rat) arrive avec Simon à l'agonie. Celui-ci va se transformer en vampire. Clary insiste pour y assister, mais lorsque Simon s'en prend à elle, elle est boulversée.)

    Ce que j'ai penser de ces chapitres...

    Et bien je trouve un peu risqué pour les adolescents de se rendre seuls à la cour des lumières, sans exposé avant leur théorie sur Valentin à des adultes de l'Institut, ou même à Luke. Mais Jace a été gentil avec Simon, je n'en revenais pas !

    Ensuite, j'ai vraiment aimé que Clary soit obligé de dévoiler ses sentiments. C'est certes, pas sympa pour Simon, mais j'avais tellement envie de voir ce que Jace pourrait dire à Clary... Et j'ai trouver la scène dans la chambre de Jace, où ils parlent de leur sentiments, super, même si Clary repousse Jace (je peux comprendre ses réticences en même temps).

    Et Simon vampire, lui qui est (ou plutôt était) végétarien, ça va pas être simple, quand il va réaliser ! Je me demande aussi quelles vont devenir ses relations avec Clary, mais il ne sera plus accepté à l'Institut, car c'est désormais une créature maudite.

    Et les moments où Clary rêve de sa mère, je les trouve touchant. Mais je me demande quand est-ce qu'elle se réveillera... (Elle est dans le coma depuis qu'elle a été enlevée par Valentin.)

    En tout cas, cette partie fut riche ! J'espère qu'on va continuer à ce rythme.

    Moi, j'ai adoré ces chapitres (même si, je les trouve longs). Je n'en croyait pas mes yeux quand Jace à été sympas avec Simon C'est une p, remière ! Il a toujours ce côté "froid" ce' que j'aime.

    Les moments où Clary rêve de sa mère sont émouvants. J'ai aimé retrouver Magnus.

    Et Simon vampire ? Cela promet...

    J'espère que le suspense va continuer smile

    Chapitre 11 à 15, impression :

    (Résumé : Simon est devenu un vampire et ne peut donc plus se rendre à l'Institut. Clary est chez Luke pour le moment et tente d'avoir des nouvelles de Jace, en vain. Maia, une fille loup-garou se fait attaquer par des démons car, Valentin, pour réussir son projet doit avoir le sang de chaque Créature Obscure. Luke essaye de sauver Maia mais n'y arrive pas. Maia s'en prend à Simon à cause de la fièvre, et des divergence entre vampires et loup-garous. Luke appelle Magnus Bane pour soigner Maia, il est accompagné de Jace. Pendant que Magnus fait son travail, Luke est attéqué par des démons. Clary et Jace le sauve.  Jace décide d'aller voir son père pour connaître la vérité sur ses projets. Valentin lui dit qu'il veut fonder une armée de démon et engager une guerre contre l'Enclave. Au matin, on découvre que Clary peut créer de nouvelles runes, choses normalement impossilbe. L'Inquisitrice est au courant que Jace a vu son père, et elle le récupère. Elle dit vouloir l'emmener à Idris (le pays des Chasseurs d'Ombres) pour le faire juger. Finalement, elle l'enferme dans une cage lumineuse, pour l'enchanger avec Valentin contre les instruments mortels. Elle avait un fils, Stephen et veut le venger de cette façon. Après s'être remise, Maia décide de partir. Elle croit voir son frère, Daniel, et est attaquée par Valentin. Ce dernier s'attaque ensuite à Simon.)

    Pleins de suspense et d'action ! L'Inquisitrice avait un fils ? Première nouvelle. Moi, je pense que cela à un rapport avec Jace car cette femme fait de ce jeune homme une affaire personnelle. Que va devenir la relation entre Maia et Simon ? Vont-ils pouvoir continuer à être amis malgré les disputes entre vampire et loup-garous ? Clary et Jace sont toujours aussi mignions même si,Jace est une "tête brulée". Et cette histoire que Clary peut dessiner de nouvelles runes alors que seules celles du Grimoire existent est intrigant. Simon kidnapé. Clary est dévastée !

    Vivement la fin !

     Riche en rebondissement.

    Pour moi, le fils de l'Inquisitrice a été tué par Valentin, au vu de ce qu'elle dit et du fait qu'elle fasse du cas de Jace une affaire personnelle...

    Debo, tu parles d'une relation entre Maia et Simon... Pour moi, elle n'aura pas lieu. Maia sera tué par Valentin pour les besoins de la transformation de l'épée de vérité. Rappelle-toi qu'il a besoin de son sang. Et Je ne sais pas si Simon s'en sortira non plus. Il a juste 16 ans, et Valentin a encore besoin du sang d'un enfant vampire. J'espère que je me trompe... Finalement, Maia n'aura pas été si importante que cela. Je suis déçue par ça, j'en attendait plus d'elle et d'une possible relation entre elle est Simon.

    Jace, lui, est beacoup plus vulnérable qu'il n'y parait. Mais je n'aurais pas imaginer qu'il se joindrait à Valentin ! Même pour protéger ceux qu'il aime... Et Clary qui continue à le repousser... Je comprend, mais quand même...

    Par contre, si elle a ce don, comme l'a prédit la reine des fées, cela signifie que Jace aussi doit avoir un don. Ce don vient "d'expérience qu'aurait menées Valentin sur ses enfants. Je me demande de quoi Jace est capable.

    J'espère que la fin sera aussi palpitante que le reste du livre !

    chapitre 16 à 19 + épilogue, impression :

    (Résumé : Les Chasseurs d'Ombres se rendent sur le bateau de Valentin pour sauver Simon et Maia, qui sont prisonniers. Une grande bataille éclate. Clary se fait prendre par Valentin, qui lui révèle que Luke et Jocelyne s'aiment. Elle apprend que Simon s'est fait trancher la gorge De son côté, Jace, tente de retrouver son père et tu le démpn de la peur. Luke, Isabelle et Alec sont blessés. L'inquisitrice retrouve Jace et lui dévoile quelque chose. Il retrouve aussi Simon, qui est mal en point. Quand Clary retrouve Simon, elle est soulagée. Simon, Clary et Jace se battent contre Valentin. A l'aide d'une rune, Clary fait couler le bateau et Valentin disparaît avec l'Epée Mortelle. Après cela, Jace veut quitter l'Institut mais Maryse l'en dissuade. Clary va voir Simon et lui explique qu'il ne pourra rien se passer entre eux. Elle se rend à l'Institut pour voir Jace. Il lui dit qu'il ne pourra être que son frère et rien de plus. Clary est triste. Elle va à l'hopital et croise une ancienne amie de sa mère, Madeleine, qui lui explique que sa mère s'est mise toute seule dans le coma et qu'elle seule peut faire revenir  la mère de Clary.)

    Ces derniers chapitres sont haletants ! La bataille est sans merci, on s'y croirait. Je me demande ce que l'Inquisitrice a bien pu dire à Jace, pour qu'il soit tant affecté par sa mort (il la détestait). Valentin est un homme tout ce qu'il a de plus psychopathe !

    Le moment où Clary fait couler le bateau est très impressionnant ! La scène entre Jace et Maryse est touchante. Maryse n'est pas aussi froide qu'on pourrait le croire.

    Et cette femme, Madeleine, qui est la seule à pouvoir réveiller Jocelyne donne très envie de connaître la suite.

    En bref, pour moi, une très bonne suite. Ceci fini notre lecture commune avec Jiji (qui fera la chronique du livre.) J'espère que ce concept vous a plu clown

    Des derniers chapitres qui ne nous laisse pas sur notre fin !

    Riche en rebondissements, en suspens et en action.

    Valentin (ce méchant que j'adore mais que je ne veux au grand jamais rencontrer) est à la hauteur de mes attentes. Horrible, cruel, manipulateur, et avec du charme.

    L'Inquisitrice se révèle ici. Il est dommage que ses révélations soient coupée court par sa mort. Je suis curieuse de voir ce qu'elle avait à dire ! Cela influencera nécessairement la suite de la série. Je pense que nous avons ici beaucoup de détails qui nous serviront dans le tome 3.

    Et quand Jace a dit à Clary qu'il sera son frère et rien de plus, quand, enfin, elle se décide, mais c'est horrible ! Je veux qu'ils soient ensemble... En plus, j'imagine tellement bien comment Clary se sent à ce moment...

    Et enfin, le réveil de la mère ! Je n'y croyait plus à ça. Une solution pour la sortir du coma ! Ravie pour Clary, mais aussi parce que je sens que ça ne va pas être simple à mener niveau écriture, et je suis curieuse de voir comment l'auteur s'en sera sortie. Et cela laisse présager différentes choses pour le tome 3. Du suspens pour finir le livre, je suis impatiente...

    Chronique ici


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique