• Drame

    Dans cette rubrique, vous trouverez les chroniques des livres :

    • Just avant le bonheur, d'Agnès Ledig ^^
    • Rien que nous, de Kristin Halbrook sarcastic
    • Breathing, tome 1, de Rebecca Donovan cry
    • Breathing, tome 2, de Rebecca Donovan bad
    • Breathing, tome 3, de Rebecca Donovan sleep
    • Coup de talon, de Sylvie Deshors oh
    • Je devais mourir, de A.L. Host he
    • La colline aux esclaves, de Kathleen Grissom cry
    • Si loin de toi, de Tess Sharpe yes
    • Un courant d'air de Laurie Cohen frown
    • Blog, de Jean-Philippe Blondel aww 
    • Revanche, de Cat Clarke bad
    • Desolation road, de Jérôme Noirez cool
    • Une ado en prison, de Marc Cantin money
    • Je veux vivre, de Jenny Downham eek
    • Et soudain tout change, de Gilles Legardinier yes
    • L'herbe bleue money
    • Entre chiens et loups, de Malorie Blackman
    • La couleur de la haine, de Malorie Blackman
    • Le choix d'aimer,  de Malorie Blackman ^^
    • Le retour de l'aube, de Malorie Blackman arf
    • Junk, de Melvin Burgess
    • Qui es-tu Alaska ?, de John Green
    • Jenna Fox, pour toujours, de Mary E. Pearson
    • Boys don't cry, de Malorie Blackman
    • Si je reste, de Gayle Forman  
    • Là où j'irai, de Gayle Forman arf
  • Juste avant le bonheur

    Agnès Ledig

    Juste avant le bonheur, d'Agnès Ledig

     

    Titre en VO : Juste avant le bonheur

    Année de la première publication (en France) : 2013

    Nombre de pages : 327

    Editeur : Pocket

    Site de l’éditeur : https://www.lisez.com/pocket/15

    ISBN : 978-2-266-25062-7 (format poche)

    Site de l’auteur : http://www.agnesledig.fr/

    Ma note : 10/10

    Publique conseillé : Ceux qui aiment les belles histoires même si elles font pleurer.

    Quatrième de couverture :

    Cela fait longtemps que Julie ne croit plus aux contes de fées. Caissière dans un supermarché, elle élève seule sont petit Lulu, unique rayon de soleil d'une vie difficile. Pourtant, un jour particulièrement sombre, le destin va lui sourire. Ému par leur situation, un homme les invite dans sa maison du bord de mer, en Bretagne. Tant de générosité après des années de galère : Julie reste méfiante, elle n'a pas l'habitude. Mais pour Lulu, pour voir la mer et faire des châteaux de sable, elle pourrait bien saisir cette main qui se tend...

     

    Mon avis :

    Un de ces livres qui m'a fait pleurer. Ce n'est pas si souvent. Un livre qui m'a fait ressentir énormément de choses. En fait, un coup de cœur pour moi.

     

    C'est l'histoire d'une jeune fille, Julie, une jeune maman qui peine à joindre les deux bouts et qui subit beaucoup de choses pour son petit garçon, son petit Lulu (Ludovic), un adorable enfant, très touchant, qui préfère manger des pâtes à tous les repas et être avec sa maman que bien manger chez sa nounou. Un petit garçon qui n'aime pas trop l'école, qui ne s'y sent pas trop à sa place, un petit ange calme. Sa maman s'échine à lui offrir une vie décente. Un proverbe arabe est cité plusieurs fois dans le livre : « Ne baisse pas les bras, tu risquerais de le faire deux secondes avant le miracle. » C'est la philosophie de vie de Julie. Alors le jour où Paul, un nouveau célibataire d'un certain âge, la prend sous son aile. Si elle peine à croire qu'une main se tend enfin vers elle, elle la saisit quand-même, pour son petit ange. Parce que peut-être que cet homme, cette main qui se tend, peut enfin l'aider, lui apporter quelque chose. Ne serait-ce que la semaine de vacances en Bretagne qu'il lui propose, qui peut leur permettre de s'évader de leur quotidien.

    C'est comme ça que finalement, Paul emmène Julie et le petit Lulu, ainsi que son propre fils, Jérôme, en vacances en Bretagne. Et cette étrange équipé se retrouve donc au bord de mer pour quelques temps.

    Tous ont leur parcours, plus ou moins difficile, et ces vacances vont leur permettre de se rencontrer, de se trouver et de se retrouver.

     

    C'est un livre rempli de rencontres, de moments touchants, et d'émotions, quelques touches d'humour. Le style m'a plu, ça se lit très bien, tout seul.

    En ce qui me concerne, j'ai lu ce livre en période de révision, un chapitre du livre entre deux cours de cardio. Et c'était comme un souffle, une respiration entre deux avant de continuer.

     

    Les personnages sont attachants. Je les ai tous adoré, la jeune Julie avec sa force de caractère pour réussir à avancer pour son fils, le petit ange de Lulu, Jérôme, un médecin qui a besoin de réapprendre à vivre et de faire une pause dans son travail, Paul, un homme gentil et généreux, et les autres.

    J'ai apprécié leur caractère à chacun, leurs forces et leurs faiblesses, leur façon d'être, ainsi que leur passé.

     

    Un livre qui m'a fait pleurer. Qui pousse aussi à la réflexion, notamment sur la perte d'un être cher et comment faire après cette perte, comment survivre, vivre et se reconstruire.

     

    L'histoire est belle, à la fois poétique et dramatique, un conte de fée contemporain. Et la conclusion est bien écrite.

     

    Extrait : (choix : J'ai trouvé ce moment mignon et touchant...)

    « Alors profite. Il y a un petit garçon de trois ans qui a des étoiles dans les yeux en regardant la mer. Et ça, ça se savoure...
    Ça se vit sans réfléchir.
    Ce soir, il m'a dit " je t'aime ". Je lui ai dit " je t'aime " en retour. Puis il a ajouté "alors, on se t'aime tous les deux, maman. "
    Oui, mon Lulu, on se t'aime tous les deux... »

     

    On adore : Les émotions que j'ai ressenti, l'histoire, les personnages, et en fait un peu tout.

    On regrette : Rien. Absolument rien.

    Jiji


    votre commentaire
  • Rien que nous

    Kristin Habrook

    Titre en VO : Nobody but us

    Année de la première publication (en France) : 2013

    Nombre de pages : 325

    Editeur : albin michel, collection wiz (jeunesse)

    Site de l’éditeur : http://www.albin-michel.fr/

    ISBN : 978-2-226-25077-2 (format papier)

    Site de l’auteur : http://www.kristinhalbrook.com/

    Ma note : 9/10

    Publique conseillé : plutôt adolescent ou adulescent, aimant la romance pouvant être un peu triste.

    Quatrième de couverture :

    Quand le monde entier est à vos trousses, on ne court jamais assez vite.

     

    Peut-être est-ce trop tard. Peut-être que le père de Zoé lui a volé ses quinze ans et lui a appris à avoir peur tout le temps. Je changerai ça. Je lui apprendra à être forte à nouveau, et courageuse. Non que e sois un exemple moi-même, mais on peut essayer, ensemble.

    Will

     

    Peut-être que Will mettra des années à accepter qu'il a été abandonné. Peut-être que cela lui prendra toute la vie. Je vais rester avec lui, peu importe le temps qu'il faudra pour lui faire comprendre que les gens ne vous abandonne pas toujours, qu'ils ne vous laissent pas forcément tomber.

    Zoé

     

    Mon avis :

    Un très beau livre.

    L'histoire, c'est celle de deux adolescents amoureux qui fuient leur vie ensemble en rêvant de mieux, mais que le passé risque de rattraper à tout instant. Un road-trip haletant.

    Je me contenterais de ça comme résumé, c'est amplement suffisant. (Même si j'avoue qu'il y aura forcément quelques informations lors de la présentation des personnages, je me contenterai du minimum.)

     

    J'ai hésité entre deux catégories pour classer cette chronique (et au moment où j'écris ces lignes, j'hésite encore d'ailleurs). Le drame, pour ce qui arrive aux deux personnages, ou la romance pour ce qu'il se passe entre eux. Les deux ont beaucoup d'importance dans l'histoire. Mais je pense choisir la catégorie drame, parce que leur passé les poursuit tout du long, et que sans ça, l'histoire n'aurait absolument pas le même intérêt.

     

    Les personnages, ce sont Will et Zoé.

    Will, dix-huit ans, balader de famille d'accueil en foyer et ainsi de suite depuis sa plus tendre enfance. Enfin, tendre, ce n'est pas le mot... Il ne fait pas confiance à qui que se soit, il doute de tout le monde. Et pourtant, il fait confiance à Zoé, qui a su toucher son cœur.

    Zoé, quinze ans, qui n'a plus de mère, dont le père est alcoolique, avec les conséquences qui en découlent. Zoé, qui se cache derrière des couches de maquillage, en espérant que ce qu'elle vit est invisible de l'extérieur. Zoé, que Will a démasquée (surtout qu'il a osé mettre des mots là où tout le monde faisant semblant de ne rien voir). Et ce garçon a réussit à montrer à Zoé qu'elle peut espérer autre chose, et il a voulu lui offrir ce quelque chose.

     

    Des personnages que j'ai trouvé touchants, et innocents dans leur façon de croire et d'espérer ensemble en leur rêve. Ils ont tous les deux une histoire difficile, et ils ne cherchent qu'à être heureux ensemble. Je noterais toutefois qu'ils sont un peu clichés/stéréotypés, mais ça ne m'a pas dérangée du tout pendant la lecture.

     

    C'est un road-trip, mais j'ai trouvé que le coté voyage en voiture aurait pu être un peu plus exploité, peut-être. Nous n'avons pas tellement cette impression de la route qui se déroule.

     

    Sinon, l'histoire est vraiment très prenante à lire, j'ai dévoré le livre en peu de temps. Toutefois, je pense que l'intrigue ne me laissera pas un souvenir impérissable, si ce n'est pas fin, absolument marquante. Pas si surprenante, mais indéniablement, je m'en souviendrais.

     

    Le style m'a emportée, j'ai été prise dans la lecture sans voir le temps passer du tout. Certains passages sont drôles (surtout certains dialogue entre les deux protagonistes), d'autres émouvants, et d'autres encore nous font peur, on passe par pas mal d'émotions au cours de la lecture, et la fin m'a fait pleurer.

     

    En bref, un roman qui nous prend avec lui et nous emmène, que j'ai beaucoup apprécié lors de la lecture, mais auquel il manque un petit quelque chose, car avec le recul, je le trouve moins génial que durant la lecture. Ce qui fait que ce n'est pas un coup de cœur pour moi, bien que je l'ai beaucoup aimé et que je le recommande pour ceux qui ont envie de se plonger dans une histoire sans en sortir.

     

    Extrait : (choix : parce que j'ai rit.)

    « - On aurait dû prendre des confettis pour que tu puisses les lancer par la fenêtre. Ou bien un appareil-photo.
    [...]
    - Oui, mais ça supposerait que je t'apprenne à t'en servir, je rétorque.
    - Faut juste appuyer sur un bouton.
    - ET cadrer. Ça fait deux choses en même temps, le ne suis pas sûre que ce soit à la portée de main d'un garçon. »

     

    On adore : le coté prenant de la lecture, les personnages.

    On regrette : ce petit quelque chose qui manque pour que ce soit un coup de cœur.

    Jiji


    votre commentaire
  •  

    Breathing

    Tome 3 : Ma raison de respirer

    Rebecca Donovan

     

    Breathing, tome 3 : Ma raison de respirer, de Rebecca Donovan

     

     

     

    Titre en VO : Out of Breath 

    Année de la première publication (France) : 2016

    Nombre de pages : 576 

    Editeur : Pocket jeunesse 

    Site de l’éditeur : https://www.pocketjeunesse.fr/ 

    ISBN : 978-2-823-81100-1 (format Kindle) 

    Site de l’auteur : http://www.rebeccadonovan.com/ 

    Ma note : 6/10 

    Publique conseillé : Filles et garçons de 16 ans et plus  

    Quatrième de couverture :  

    Deux ans après avoir brisé le cœur d'Evan, Emma ne parvient pas à l'effacer de sa mémoire. Quand un carton plein de souvenirs ressurgit, l'armure d'Emma se fissure. Toutes ses émotions passées reviennent l'assaillir. Pour oublier, elle devient accro à l'adrénaline. Soirées, alcool, garçons : rien ne semble pouvoir combler ce vide qui la consume.  Jusqu'à une rencontre décisive, qui bouleversera toutes ses certitudes...

     

     

    Mon avis :  

    Ce dernier tome est celui qui m'a le moins convaincue. 

    Je vous laisse découvrir ce qui va se dérouler par vous-même...

     

     

    Les personnages sont attachants. 

    Emma est toujours aussi fragile émotionnellement parlant. Elle va tenter de remonter la pente et va y arriver plutôt bien, je dois dire. 

    Par contre, elle m'a énervée avec ses "je veux te protéger" à tout bout de champ !

     

     

    Sara, sa meilleure amie tient parfaitement son rôle de confidente. Elle va quand même s'éloigner un peu d'Emma à certains moments. Malgré tout, leur amitié est toujours aussi forte.

     

     

    Meghan - Meg -, Peyton et Serena, les colocataires d'Emma font tout ce qu'elles peuvent pour l'aider à s'en sortir et recommencer à vivre.

     

     

    Cole, un ami très cher de l'héroïne va petit à petit se rapprocher d'elle et lui réapprendre à aimer. Malgré tout, il est "plat", "lisse". Il aime le surf et va l'apprendre à Emma, ce qui va faire monter l'adrénaline en elle.

     

     

    Enfin, Evan... toujours aussi gentil, attentionné et charismatique; Il va tout faire pour reconquérir la femme qu'il a tant aimé deux ans auparavant.

     

     

    L'écriture est toujours aussi fluide et sans "chichi". Le début du livre se passe sous le point de vue d'Emma mais va progressivement s'alterner.

     

     

    Par contre, j'ai trouvé que le roman tirait en longueur. A certains moments, on a tendance à trouver le "temps long".

     

     

    La fin est bof... 

    En résumé, une bonne série mais qui, pour moi, ne s'améliore pas de tome en tome.

     

    Extrait : (choix : au hasard) 

    "À une certaine époque, je croyais que ma détermination et mes succès constitueraient un rempart suffisant contre la méchanceté. Mais c’était avant."

     

     

    On adore : Les personnages, l'écriture. 

    On regrette :Les longueurs.

     


    votre commentaire
  •  

    Breathing

    Tome 2 : Ma raison d'espérer

    Rebecca Donovan

     

    Breathing, tome 2 : Ma raison d'espérer, de Rebecca Donovan

     

      

    Titre en VO : Barely Breathing

    Année de la première publication (France) : 2015

    Nombre de pages : 599

    Editeur : Pocket Jeunesse 

    Site de l’éditeur : http://www.pocketjeunesse.fr/livres-jeunesse/

    ISBN : 978-2-823-81099-8 (format kindle) 

    Site de l’auteur : http://www.rebeccadonovan.com/

    Ma note :7/10 

    Publique conseillé : Filles et garçons de 16 ans et plus 

    Quatrième de couverture :

    Emma commence doucement à réapprendre à vivre aux côtés d'Evan et de Sara. Hantée par des cauchemars terribles, elle décide de donner une seconde chance à sa mère, qui l'a abandonnée, espérant trouver un sens à sa souffrance. Mais elle doit aussi affronter le regard des autres : ceux qui s'en veulent de ne pas l'avoir soutenue, ceux qui la jugent mais aussi ceux qui, surgissant de son passé, ont encore bien des révélations à faire sur sa vie d'avant…

      

    Mon avis : 

    ATTENTION : Spolier sur le tome 1 !!!!

     

    J'ai un peu moins aimé ce deuxième opus. Il est encore plus sombre que le premier.

     

    Emma vit maintenant chez sa meilleure amie Sara et ses parents, Anna et Carl. 

    Sa tante est en prison.  

    La jeune fille est toujours en couple avec Evan et réapprend à faire de nouveau confiance - à elle-même et aux autres - et à ne plus avoir peur.

    Elle décide de partir vivre avec sa mère. Entre problèmes et désillusions que va-elle devoir affronter ?

     

      

    Emma est toujours aussi courageuse, même si dans ce tome elle est perdue. Elle va être tiraillée entre plusieurs choix. Elle m'a agacée sur les bords.

     

    Evan est égal à lui-même. Gentil, aimant et attentionné envers Emma, il va tout faire pour la comprendre et la soutenir.

     

    Sara est comme d'habitude rigolote mais elle sait être sérieuse. Comme Evan, elle fait tout pour aider son amie.

     

    De nouveaux personnages font leur apparition.

     

    Rachel, la mère d'Emma est alcoolique. Sa fille lui rappelle beaucoup le père de celle-ci et va aussi lui faire subir énormément de souffrance morale.

     

    Jonathan, l'actuel compagnon de Rachel, est un homme avec un passé lourd. Il aide la jeune fille à surmonter pas mal d'épreuves. Malgré tout, sa "relation" avec l'adolescente est ambiguë.

     

     

    L'écriture de Rebecca Donovan est appréciable. Elle met en garde contre les dangers de l'alcool et ses dérives.

     

    La fin est palpitante...

     

     

    Je vous le recommande, même si, pour moi, il est en dessous du premier.

     

     

    Extrait : (choix : les personnes changent au fil des ans... 

    " - Les gens changent. Quand tu entres à l'université, tu sais à peine qui tu es. Puis tu passes ces années à te demander ce que tu veux faire de ta vie et avec qui tu veux la vivre. Et tu te rends compte que ceux dont tu pensais qu'ils seraient toujours près de toi s'éloignent. Et que la personne en qui tu avais le plus confiance n'est finalement pas celle que tu croyais."

     

    On adore : Les personnages, l'univers, l'écriture. 

    On regrette : Jonathan.


    votre commentaire
  •  

    Breathing

    Tome 1 : Ma raison de vivre

    Rebecca Donovan

    Breathing, tome 1 : Ma raison de vivre, de Rebecca Donovan

     

      

    Titre en VO : Reason to Breathe 

    Année de la première publication (France) : 2015 

    Nombre de pages : 534

    Editeur : Pocket Jeunesse 

    Site de l’éditeur : http://www.pocketjeunesse.fr/livres-jeunesse/

    ISBN : 978-2-823-81098-1 (format kindle) 

    Site de l’auteur : http://www.rebeccadonovan.com/ 

    Ma note : 9,5/10 

    Publique conseillé : Filles et garçons de 16 ans et plus. 

    Quatrième de couverture :  

    Emma a tout fait pour empêcher Evan d'entrer dans sa vie. Non pas parce qu'il la laisse indifférente, bien au contraire, mais parce que personne ne doit savoir. Savoir qui elle est vraiment, quelle est son histoire et, surtout, ce qui l'attend tous les soirs, quand elle rentre chez elle...

      

    Mon avis : 

    Ce livre est presque un coup de cœur...

     

    Emily - ou plutôt Emma - vit chez son oncle et sa tante depuis quelques temps car sa mère l'a abandonnée et son père est mort. Elle ne veut tomber amoureuse d'aucun garçon. C'est sans compter sur la persévérance d'Evan qui va tout faire pour l'aider. Mais que se passe-il chez elle ?

     

     

    Les personnages sont touchants. Emma a 16 ans, est très bonne élève et fait tout pour avoir une bourse et entrer à l'université. Elle participe à un tas d'activités - football, basket, journalisme... -. C'est une personne solitaire qui fait tout pour ne pas se faire remarquer. Elle est extrêmement courageuse, on ne peut qu'être révolté par ce qui lui arrive.

     

     

    Evan est un jeune homme prévenant qui fait tout pour faire "sortir Emma de sa solitude", il est persévérant. On peut penser que c'est un garçon imbus de lui-même car ses parents ont pas mal d'argent, mais en fait ce n'est pas un "enfant de riche !"

     

     

    Sara, la seule amie d'Emma est la fille populaire du lycée. C'est une jeune fille généreuse qui aide beaucoup son amie. Elle adore les potins et veut avoir "tous les détails" quand la conversation tourne autour des garçons.

     

     

    Carol et Georges, la tante et l'oncle d'Emma sont détestables ! Carol est une marâtre.

     

     

    L'écriture est simple mais fait passer des messages importants. Un thème très sensible dans les familles est abordé...

     

     

    Malgré tout, la romance et l'action mettent du temps à se mettre en place, il faut attendre environ 70% du livre.

     

     

    En bref, une très bonne lecture. J'ai tout de suite commencée le tome 2 !

     

      

    Extrait : (choix : belle réflexion sur l'humanité) 

    "- J'ai pour habitude de prendre mon travail au sérieux, a-t-il répondu. Avec ce papier, j'aimerais montrer ce que nous avons en commun en tant qu'individus, au-delà de la popularité ou du pouvoir d'attraction de chacun. Je ne pense pas que cet article "utilisera" qui que ce soit. Il expliquera au contraire que tout le monde a des doutes sur son physique, même ceux qui sont considérés comme parfaits."

     

     

    On adore : Les personnages, l'héroïne, le thème abordé, la fin. 

    On regrette : La romance met du temps à arriver/


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique