• Policier/thriller

  • Agatha Raisin enquête

    Tome 2 : Remède de cheval

    M.C. Beaton

     

    Agatha Raisin enquête, tome 2, de M.C. Beaton

    PODCAST : https://youtu.be/opG42WTC3CM

     

    Titre en VO : Agatha Raisin, book 2 : And The Vicious Vet

    Année de la première publication (France) : 2916

    Nombre de pages : 266

    Editeur : Albin Michel

    Site de l’éditeur : https://www.albin-michel.fr/

    ISBN : 978-2-226-31831-2

    Site de l’auteur : https://www.mcbeaton.com/us//

    Ma note : 5/10

    Public conseillé : Tout le monde

    Quatrième de couverture :

    Agatha Raisin, s'intégrant peu à peu à son petit village, fait la connaissance de Paul, le vétérinaire, qui ne semble pas insensible à ses charmes. Mais celui-ci est retrouvé mort, victime d'une injection de tranquillisant destiné au cheval de Lord Pendlebury. Agatha ne croit pas à l'accident et prend l'enquête en main. Son nouveau voisin, le colonel Lacey, d'habitude distant, accepte de l'aider.

     

    Mon avis :

    Je me suis enfin décidé à poursuivre cette série de cosy mistery. Ce deuxième tome ne m’aura pas convaincue.

     

    Les personnages sont stéréotypés. Agatha, après être partie un temps à Londres revient dans son petit village où un vétérinaire s’est installé. Une mort mystérieuse va la conduire à mener l’enquête.

     

    Agatha est toujours aussi pince-sans-rire. Elle a le béguin pour son voisin, James Lacey.

     

    James, le voisin de l’héroïne, la fuit comme la peste. Il va finalement l’aider dans son enquête.

     

    Paul Bladen, le nouveau vétérinaire du village, est charmeur. Il ne laisse pas Agatha indifférente.

     

    Les personnages secondaires apportent de la légèreté.

     

    L’écriture est simple, efficace, les chapitres courts apportent du dynamisme au récit.

     

    Je me suis ennuyée au fil de ma lecture, je n’ai pas vraiment pris de plaisir à suivre l’intrigue.

     

    La fin est bien, mais je ne pense pas lire la suite.

     

    En bref, une lecture mitigée.

     

    Extrait : (choix : au hasard)

    « Il était six heures du soir. La plupart des boutiques avaient fermé, la rue était silencieuse. Agatha se rappelait le temps où une telle rue aurait résonné de cris d'enfants : des enfants jouant à la marelle, au ballon, aux cow-boys et aux Indiens. A présent, ils devaient tous être enfermés chez eux à regarder la télévision, des vidéos ou à jouer à l'ordinateur. C'était triste. »

     

    Les points forts : L’écriture, la fin.

    Les points faibles : Les personnages stéréotypés, l’intrigue.

     

    Articles précédents :

    - #PLIB2022 : La passeuse de mots, tome 1, d'Alric et Jennifer Twice

    - Virgin River, saison 4

    - Ma pile à lire des vacances dans catégorie "Blabla"


    votre commentaire
  • Holly Boldt

    Tome 1 : Une sorcière aux commandes

    Danielle Garrett

     

    Holly Boldt, tome 1, de Danielle Garrett

    PODCAST : https://youtu.be/2poN_c9zRmw

     

    Titre en VO : Murder’s a witch

    Année de la première publication (France) : 2022

    Nombre de pages : 263

    Editeur : Alter Real éditions, collection imaginaire

    Site de l’éditeur : https://editions-alter-real.com/

    ISBN : 978-2-378-12566-0

    Site de l’auteur : https://daniellegarrettbooks.com/

    Ma note : 10/10

    Public conseillé : Lecteurs aimant les cosy mistery

    Quatrième de couverture :

    Envie de vacances ? Découvrez Beechwood Harbor, une station balnéaire pas comme les autres.
    Je suis une sorcière et j’ai un problème. Bon, d'accord, pas « un » problème. « Des » problèmes. Des tas de problèmes.
    À la suite d'un léger malentendu avec les forces de l'ordre magiques, on m’a expulsée de Seattle Haven, la communauté secrète des êtres surnaturels et mise en probation dans une petite ville balnéaire. Au prochain écart, je serai bannie pour toujours du monde magique.
    Injuste, non ?
    Je suis bien d’accord, c’est galère. Surtout que vivre parmi les humains, c’est pas mon truc. Alors quand on me demande de choisir entre purger ma peine en prison ou vivre dans une maison hantée, devinez ce que je choisis ? La maison hantée, bien sûr !
    Et à ma grande surprise, ce n’est pas si mal : j’ai trouvé un job dans le café du coin et j’ai même réussi à me faire des amis. Incroyable, non ? Mais mon patron est retrouvé mort dans une ruelle et une de mes amies est accusée à tort. Bon, pas d’autre option : il faut que je m’en mêle, quitte à risquer de révéler ma vraie nature et de froisser la communauté des êtres surnaturels.
    Comme si ce n’était pas suffisant, je dois aussi gérer une logeuse fantôme capricieuse et mes colocs : une vampire un tantinet irascible et un loup garou beaucoup trop sexy.
    Finalement, j’aurais peut-être mieux fait de choisir la prison...

     

    Mon avis :

    Tout d’abord, je tiens à remercier Delhia du blog Between dreams and reality d’avoir organisé ce blog tour.

    J’ai adoré ce premier tome !

     

    Holly travaille dans un café de la petite ville de Beechwood Harbor. Elle va se retrouver mêlée à une affaire de meurtre. Comment cela va-t-il se terminer ?

     

    Les personnages sont drôles. Holly est une sorcière qui travaille dans un café. Elle vit dans un manoir assez particulier. Elle ne se laisse pas marcher sur les pieds.

     

    Cassie est une collègue d’Holly. Elle a une situation familiale particulière. Elle est attachante.

     

    Peg, la patronne de l’héroïne, est peu présente en tout cas de façon directe dans l’histoire.

     

    Les autres protagonistes ont leur importance dans le récit.

     

    L’écriture de l’autrice est simple, efficace avec des touches d’humour.

     

    L’univers est correct.

     

    L’intrigue est drôle et sans prise de tête, on a envie de tourner les pages. Ce premier tome est un véritable page-turner.

     

    La fin donne très envie de connaître la suite.

     

    En bref, une excellente lecture !

     

    Je remercie encore une fois Delhia pour ce blog tour.

     

    Extrait : (choix : aucun)

     

    Les points forts : Les personnages, l’univers, l’intrigue, l’écriture, la fin.

    Les points faibles : Il n’y en a pas.

     

    Articles précédents :

    - A la découverte de Rome

    - Sorties littéraires - Juin 2022

    - #PLIB2022 : Encens, de Johanna Marines dans catégorie "Science-fiction"


    2 commentaires
  • Les enquêtes d’Hannah Swensen

    Tome 1 : Meurtres et pépites de chocolat

    Joanne Fluke

     

    Les enquêtes d'Hannah Swensen, tome 1, de Joanne Fluke

     

    PODCAST : https://youtu.be/o4uCRWi4poc

     

    Titre en VO : Chocolate Chip Cookie Murder

    Année de la première publication (France) : 2021

    Nombre de pages : 530

    Editeur : Cherche Midi

    Site de l’éditeur : https://www.lisez.com/cherche-midi/33

    ISBN : 978-2-7491-6370-3

    Site de l’auteur : https://joannefluke.com/

    Ma note : 10/10

    Public conseillé : Lecteurs aimant les cosy mistery

    Quatrième de couverture :

    Hannah Swensen est de retour dans sa ville natale d’Eden Lake. Entre sa mère, plutôt envahissante, et l’ouverture de sa boutique, le Cookie Jar, elle a fort à faire. Son quotidien devient plus passionnant encore quand son livreur, Ron LaSalle, est retrouvé assassiné juste derrière son magasin. Le beau-frère d’Hannah, shérif adjoint du comté, fait appel à elle pour l’aider à trouver le coupable. Un nombre surprenant de suspects et de mobiles émergent alors. Très vite Hannah va réaliser qu’elle n’est pas seulement douée pour les cookies, mais qu’elle est aussi une enquêtrice hors pair.
    Fous rires et frissons, mystères et pépites : cette histoire pleine de rebondissements ressemble au meilleur cookie du monde : sucrée mais légère, surprenante de bout en bout.

     

    Mon avis :

    Ce premier tome est un véritable coup de cœur !

     

    Nous suivons Hannah qui est pâtissière qui tient une boutique de cookies. Elle va se mettre à enquêter sur la mort du livreur de lait et cela lui réserve bien des surprises…

     

    Les personnages sont très attachants. Hannah est une jeune femme qui adore la pâtisserie. Elle est assez perspicace, elle est gentille et arrive à obtenir des informations là où on ne l’attend pas.

     

    Dolores, sa mère, cherche à tout prix à la marier. Elle aime les ragots et est très envahissante.

     

    Bill, le beau-frère de l’héroïne, est policier, il est chargé de résoudre l’affaire de meurtre.

     

    Norman est le dentiste de la ville. Dolores souhaite qu’Hannah et lui se marient, car pour elle, il s’agît du gendre idéal.

     

    Les autres protagonistes servent à l’intrigue.

     

    L'intrigue est simple, efficace et pleine de gourmandise, tout comme la couverture. Elle est émaillée de recettes de cookies, à ne pas lire si vous n’avez pas mangé !

     

    L’écriture est simple et comme l’intrigue, très gourmande.

     

    La fin est palpitante, je ne m’attendais pas à cela. Elle est très réussie.

     

    A la fin du livre, il y a une nouvelle qui se passe à la période de Noël. Elle est correcte.

     

    En bref, une excellente lecture !

     

    Extrait : (choix : gourmand)

    « Un cookie au sucre sans beurre c’est comme une voiture sans essence.
    Ça a l’air bien, mais ça ne fonctionne pas. »

     

    Les points forts : Les personnages, l’écriture, l’intrigue, la couverture, les recettes, la fin.

    Les points faibles : Il n’y en a pas. 

     

    Articles précédents :

    - Bilan lectures - Janvier 2022

    - Sorties littéraires - Février 2022

    - Ma pile à lire pour le Pumpking Autumn Challenge : le bilan dans catégorie "nouveautés"


    votre commentaire
  • Andrew Stilman

    Tome 1 : Si c’était à refaire

    Marc Levy

     

    Andrew Stilman, tome 1, de Marc Levy

     

    PODCAST : https://youtu.be/Zv8rerUheqQ

     

    Titre en VO : Si c’était à refaire

    Année de la première publication (France) : 2012

    Nombre de pages : 432

    Editeur : Editions Retrouvées

    Site de l’éditeur : https://www.hugoetcie.fr/univers/les-editions-retrouvees/

    ISBN : 978-2-365-59264-2

    Site de l’auteur : https://www.marclevy.com/marclevy

    Ma note : 6/10

    Public conseillé : Adultes

    Quatrième de couverture :

    Andrew Stilman, grand reporter au New York Times, vient de se marier. Le 9 juillet 2012 au matin, il court le long de l'Hudson River quand il est soudainement agressé. Une douleur fulgurante lui transperce le dos, il s'effondre dans une mare de sang.

    Il reprend connaissance le 9 mai 2012... deux mois plus tôt, deux mois avant son mariage.

    A compter de cette minute, il a soixante jours pour découvrir son assassin, soixante jours pour déjouer le destin.

    De New York à Buenos Aires, il est précipité dans un engrenage vertigineux. Une course contre la montre jusqu'au dénouement... à couper le souffle.

     

    Mon avis :

    Avant de commencer, je tiens à remercier les éditions Retrouvées pour l’envoi de ce roman. Je n’ai pas vraiment accroché.

    Le résumé étant long, je n’en parlerai pas plus.

     

    Les personnages sont, pour moi, assez stéréotypés. Andrew es un journaliste du New York Times qui travaille à la section nécrologie. Il est arrogant.

     

    Valérie, sa compagne est vétérinaire. Elle aime profondément Andrew.

     

    Simon, le meilleur ami du héros, est garagiste. Il aime les femmes et ne s’en cache pas.

     

    Les personnages secondaires sont importants au sein de l’intrigue.

     

    L’intrigue est bien, on a envie de connaître la suite. L’auteur aborde des faits historiques comme la dictature en Argentine, qui est très présente.

     

    L’écriture est recherchée.

     

    La fin clôt bien le récit.

     

    Il y a des longueurs.

     

    Extrait : (choix : la vie)

    « La vie n'est pas comme l'un de ces appareils modernes où il suffit d'appuyer sur un bouton pour rejouer le morceau choisi. Pas de retour en arrière possible et certains de nos actes ont des conséquences irréparables. »

     

    Les points forts : Les personnages, l’écriture, l’intrigue, la fin.

    Les points faibles : Les longueurs.

     

    Articles précédents :

    - Les couteaux étoilés, tome 2, d'Emeline Arca

    - La Princesse de Chicago : En quête de l'étoile

    - Comment te dire, de Melissa Bellevigne dans catégorie "contemporain"


    votre commentaire
  • Ma douce Eugénie

    Maud Viotty

     

    Ma douce Eugénie, de Maud Viotty

    PODCAST : https://youtu.be/MijZCGF1X_8

     

    Titre en VO : Ma douce Eugénie

    Année de la première publication (France) : 2020

    Nombre de pages : 222

    Editeur : Livre auto-édité

    Site de l’éditeur : Aucun

    ISBN : 979-8-711106-29-6

    Site de l’auteur : Pas trouvé

    Ma note : 6,5/10

    Public conseillé : Tout le monde

    Quatrième de couverture :

    Une bague et des vêtements sur la plage. Un mot sur un post-it. Voilà tout ce qu'a laissé Soline avant son rendez-vous avec la fin.
    Remontez le temps, plongez dans sa vie pour comprendre pourquoi elle en est arrivée là.

     

    Mon avis :

    Tout d’abord, je tiens à remercier l’autrice de m’avoir proposé de découvrir son roman grâce au site Simplement. Cela a été une bonne découverte.

     

    Nous découvrons Soline, une jeune femme à qui tout semble sourire. Elle disparaît du jour au lendemain. Mais pourquoi ?

     

    Les personnages sont attachants notamment l’héroïne. Soline est une jeune femme qui a la vie « parfaite », en tout cas en apparence. Elle a un mari aimant qu’elle connaît depuis toujours. Nous la voyons à travers des flash-back ou son journal intime. Elle est assez fragile.

     

    Joris, le mari de Soline, n’a pas eu une vie facile. Il veut avoir le contrôle sur tout et notamment sa femme. Aurait-il des choses à cacher ?

     

    Olivia, la meilleure amie de Soline qui est surnommée Cocotta veut à tout prix savoir ce qu’il s’est passé. C’est une amie en or.

     

    La mère de l’héroïne est malsaine, horrible et dénigre sa fille. On a envie de la frapper.

     

    L’écriture de l’autrice est incisive avec des phrases courtes ce qui apporte du dynamisme au récit.

     

    L’intrigue est prenante, on a envie de tourner les pages et de connaître le dénouement de l’histoire.

     

    Des thèmes forts sont traités comme le désir d’enfant alors que l’autre conjoint ne le souhaite pas, la disparition volontaire, le deuil…

     

    La fin clôt bien le récit.

     

    Par contre, j’ai noté des petites longueurs même si le livre est court – 222 pages -.

     

    En bref, une bonne lecture.

     

    Je remercie encore une fois Maud Viotty pour sa confiance !

     

    Extrait : (choix : aucun)

     

    Les points forts : Les personnages, l’intrigue, l’écriture, les thèmes traités, la fin.

    Les points faibles : Les petites longueurs.

     

    Articles précédents :

    - Un parfum de Frangipane, tome 1, de Morgane Destrée

    - Bilan lectures - Avril 2021

    - Sorties littéraires - Mai 2021 dans catégorie "nouveautés"

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique