• Les Apparences,de Gillian Flynn

    Les Apparences

    Gillian Flynn

     

     

      

     

    Titre en VO : Gone Girl

    Année de la première publication (France) : 2012

    Nombre de pages : 570

    Editeur : Sonatine éditions

    Site de l’éditeur : www.sonatine-editions.fr

    ISBN : 978-2-35584-152-1 (format kindle)

    Site de l’auteur : http://gillian-flynn.com/

    Ma note : 6/10

    Publique conseillé : Fille comme garçons à partir de 17, 18 ans.

    Quatrième de couverture :

    « À quoi penses-tu ? Comment te sens-tu ? Qui es-tu ? Que nous sommes-nous fait l’un à l’autre ? Qu’est-ce qui nous attend ? Autant de questions qui, je suppose, surplombent tous les mariages, tels des nuages menaçants. »

    Amy, une jolie jeune femme au foyer, et son mari Nick, propriétaire d’un bar, forment, selon toutes apparences, un couple idéal. Ils ont quitté New York deux ans plus tôt pour emménager dans la petite ville des bords du Mississipi où Nick a grandi. Le jour de leur cinquième anniversaire de mariage, en rentrant du travail, Nick découvre dans leur maison un chaos indescriptible : meubles renversés, cadres aux murs brisés, et aucune trace de sa femme. Quelque chose de grave est arrivée. Après qu’il a appelé les forces de l’ordre pour signaler la disparition d’Amy, la situation prend une tournure inattendue. Chaque petit secret, lâcheté, trahison quotidienne de la vie d’un couple commence en effet à prendre, sous les yeux impitoyables de la police, une importance inattendue et Nick ne tarde pas à devenir un suspect idéal. Alors qu’il essaie désespérément, de son côté, de retrouver Amy, il découvre qu’elle aussi cachait beaucoup de choses à son conjoint, certaines sans gravité et d’autres plus inquiétantes. Si leur mariage n’était pas aussi parfait qu’il le paraissait, Nick est néanmoins encore loin de se douter à quel point leur couple soi-disant idéal n’était qu’une illusion.
     

     

    Mon avis :

    C’est thriller psychologique qui raconte l’histoire d’Amy et Nick Dunne, un couple de trentenaire qui ne se plaisent pas dans leur nouvelle vie dans le Missouri. Le jour de leur cinquième anniversaire de mariage, Amy disparaît et ne revient pas. Nick va alors se mettre à sa recherche et va découvrir le « côté sombre » de sa femme.

     

    Les personnages sont assez complexes (voir un peu trop).

    Nick est un homme dans la trentaine qui vit « dans l’ombre » d’Amy. C’est un homme qui ne semble pas avoir de sentiments puisqu’il n’est pas spécialement affecté par la disparition de sa femme.

    Amy, quant à elle, est une jeune femme riche qui réfléchit énormément et qui analyse beaucoup les comportements humains. Elle a une personnalité très ambivalente : un coup la victime, un coup la coupable.

    Nos deux personnages principaux sont des antihéros par excellence.

    Margo, la jumelle de Nick, qui tient avec celui-ci le bar du village, est une femme assez vulgaire mais qui a énormément de sentiments envers son frère et qui serait prête à tout pour l’aider.

    Marybeth et Rand Elliott, les parents d’Amy sont assez importants dans l’histoire, même s’il ne pense qu’à leur réputation d’écrivain et pas tellement à la disparition de leur fille unique.

    Les deux policiers, Rhonda Boney et Gilpin, son équipier, sont assez proches de Nick et font tout pour retrouver Amy, même si à la fin, ils sont plus distants.

    Le père de Nick est un vieil homme atteint d’Alzheimer et est très dérangé. Il détourne un peu l’histoire de son sens premier.

    L’avocat est un homme très populaire qui permet à Nick de garder la tête froide.

    Andie, la maitresse de Nick, est une jeune femme très entreprenante qui apporte une petite touche de légèreté à l’histoire.

     

    Le récit est découpé en trois parties. Dans la première, nous avons le point de vue de Nick, et, un chapitre sur deux, le journal intime de sa femme qui nous parle de ses déboires conjugaux. Cette partie est relativement longue est lente. Les deux parties suivantes sont plus rythmées car nous avons aussi le point de vue direct d’Amy.

     

    Le style de Gillian Flynn est assez dur à suivre et relativement vulgaire.

    Les chapitres relativement longs.

    La fin du livre est abrupte, il n’y a pas vraiment de chute.

     

    Extrait : (choix :

    « Les médias ont saturé l'univers juridique . Avec Internet , Facebook , YouTube , les jurys impartiaux , ça n'existe plus . On ne part jamais de zéro . 80 , 90 % d'une affaire se décide avant même d'entrer dans une salle d'audience . »

     

    On adore : Les personnages, la psychologie.

    On regrette : Les chapitres longs, la vulgarité, le style.

    « Mistral...Free Four, de Veronica Roth »

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 21 Juillet 2014 à 09:34

    Il faut vraiment que je le lise avant la sortie du film :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :