• Demain, de Guillaume Musso

    Demain

    De Guillaume Musso

     

     

     

     

    Titre en VO : Demain

    Année de la première publication : 2013

    Nombre de pages : 430

    Editeur : XO éditions

    Site de l’éditeur : http://www.xoeditions.com   

    ISBN : 978-2-84563-622-4 (grand format)

    Site de l’auteur : http://www.guillaumemusso.com/prehome.html 

    Ma note : 8,5/10

    Publique conseillé : Filles comme garçons, de tout âge, bien que tous les détails ne puissent être apprécié qu’à partir d’environ 13-14 ans, selon moi.

    Quatrième de couverture :  

    Elle est son passé…

    …il est son avenir.

     

    Emma vit à New York. À 32 ans, elle continue de chercher l’homme de sa vie.
    Matthew habite à Boston. Il a perdu sa femme dans un terrible accident et élève seul sa fille de quatre ans. 
     
    Ils font connaissance grâce à Internet et bientôt, leurs échanges de mails les laissent penser qu’ils ont enfin droit au bonheur. Désireux de se rencontrer, ils se donnent rendez-vous dans un petit restaurant italien de Manhattan.
     
    Le même jour à la même heure, ils poussent chacun à leur tour la porte du restaurant. Ils sont conduits à la même table et pourtant… ils ne se croiseront jamais.
     
    Jeu de mensonges ? Fantasme de l’un ? Manipulation de l’autre ? Victimes d’une réalité qui les dépasse, Matthew et Emma vont rapidement se rendre compte qu’il ne s’agit pas d’un simple rendez-vous manqué…
      
     
    Une aventure aussi mystérieuse que bouleversante.
    Une intrigue virtuose aux frontières du réel.
    Un suspense diabolique, intense et captivant.

     

    Mon avis :

    Alors voilà, je me lance. Ce roman, c’était génial. L’envie d’aller au bout, un bon suspens, une intrigue bien ficelée, bref, tout ce qu’il faut.

    La quatrième de couverture est assez explicite, je trouve. Aussi, je n’en rajouterai pas plus sur l’histoire, il faut bien vous laissez découvrir, aussi.

     

    Les personnages sont attachants, creusés et fouillés, bien réfléchis. L’auteur ne les jette pas sur le papier tel quel, il prend le temps de les laisser évoluer dans sa tête avant, ça se sent.

    Matthew est tourmenté, en cette période de fête, presque un an après la mort de sa femme. Il a tenu debout pour sa fille, pendant un an, et il commence tout juste à reprendre goût à la vie, à travers une balade avec sa fille ou une bonne blague.

    Il vit avec sa fille, Emily, et April, sa colocataire depuis peu. Une femme pétillante, pleine d’humour.

    D’un autre côté, on a Emma, sommelière. Désespérée, en mal d’amour, qui a déjà attenter à sa vie, et qui contrôle peu voir pas du tout ses émotions.

    On a aussi Romuald, un jeune ado français, un peu têtu. Un geek. Qui sera d’une grande aide pour Emma.

     

    Ce roman part avec des accents de fantasy/fantastique pour dérivé, doucement mais sûrement, sur un thriller à suspens et autres rebondissements. C’est bien ficelé, on chemine avec les personnages dans l’enquête, sans les devancer ni être loin derrière. Chaque détail est soigné pour servir à l’enquête.

     

    Le suspens nous suit, on veut savoir ce qui se passe. La question est pourquoi ? Et chaque réponse amène une autre question, jusqu’à la fin.

     

    On alterne au début les points de vue des deux personnages, pour se retrouver uniquement avec Emma dans la deuxième moitié. Je dois avouer que c’est un regret. J’aurais bien aimé continuer à voir Matthew de temps en temps. Bon, ça n’aurait pas été facile de faire quelque chose de constructif avec lui dans cette partie, je vous l’accorde, mais c’est un défi. Et je trouve que, en temps qu’auteur, tu te débrouilles pour continuer un roman sur sa lancer, tu ne changes pas de modèle en plein milieu. Enfin, ce n’est pas grave.

     

    Il y a une citation au début de chaque chapitre, et je trouve que ça agrémente agréablement le livre, sans compter les autres, qui sont casées dans le texte lui-même. (Que ceux qui aiment les petites citations que je mets ne s’inquiètent pas, je vais les rajouter petit à petit.)

     

    La fin est très belle.

     

    Voilà, je m’arrête ici. Je sais, j’ai fait court. Désolé.

     

    Extrait : (choix : Le point de départ.)

    « En lançant le dernier logiciel, il eut la surprise de tomber sur une série de photographies.

    Etrange, le vendeur lui avait pourtant assuré avoir formater le disque dur…

    Il appuya sur une touche du clavier pour lancer le diaporama. C’était un album de vacances présentant des vues de carte postale. »

     

    On adore : L’intrigue, les personnages, le suspens…

    On regrette : Que le point de vue de Matthew disparaisse dans la deuxième moitié du livre.

     

    « Les chansons du moment de Debo (1)Séance de maquillage »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :