• Jeunesse/young adults

    Dans cette rubrique, vous trouverez les chroniques des livres :

    • Un détective très très très spécial, de Romain Puértolas arf
    • La décision, d'Isabelle Pandazopoulos zzz
    • Les 5 lettres du mot cœur, de Cathy Cassidy happy
    • Rose givrée, de Cathy Cassidy glasses
    • L'insaisissable logique de ma vie, de Benjamin Alire Saenz cry
    • Une guitare pour deux, de Mary Amato yes
    • Bluebird, de Tristan Koëgel ^^
    • La coloc, de Jean-Philippe Blondel yes
    • Mélissa : Sac à gras, de Carène Ponte ouch
    • Dis-moi si tu souris, d'Eric Lindstrom biggrin
    • Mon petit cœur de pierre, de Lucile Caron-Boyer happy
    • Rouge bonbon, de Cathy Cassidy glasses
    • Un monde sauvage, de Xavier-Laurent Petit tongue
    • Dans le désordre, de Marion Brunet sarcastic
    • Frangine, de Marion Brunet cool
    • Nos âmes jumelles, tome 1, de Samantha Bailly clown
    • Nos âmes jumelles, tome 2, de Samantha Bailly eek
    • Nos âmes jumelles, tome 3, de Samantha Bailly cry
    • L'école du bien et du mal, tome 1, de Soman Chainani sarcastic
    • Miss pain d'épices, de Cathy Cassidy frown
    • Aux délices des anges, de Cathy Cassidy biggrin
    • Le secret des glaces, de Philip Carter money
    • Le silence de Mélodie, de Sharon M. Draper cool
    • Belly, tome 1 de Jenny Han arf
    • Big easy, de Ruta Sepetys happy
    • Lady, ma vie de chienne, de Melvin Burgess arf
    • Le chaperon rouge, de Sarah Blakley-Cartwright aww
    • Campus, tome 1 de Kate Brian sarcastic
    • Léna et la vraie vie, de Yaël Hassan yes
    • Tom, petit Tom, tout petit homme, Tom, de Barbara Constantine
    • Nos étoiles contraires de John Green
    • La liste de Siobhan Vivian
    • Le manoir d'Evelyne Brisou-Pellen, tome 1 
    • Le manoir d'Evelyne Brisou-Pellen, tome 2 
    • Le manoir d'Evelyne Brisou-Pellen, tome 3 erf
    • Le manoir d'Evelyne Brisou-Pellen, tome 4 cry
    • Le manoir d'Evelyne Brisou-Pellen, tome 5 glasses
    • Le manoir, d'Evelyne Brisou-Pellen, tome 6 aww
    • Le manoir, l'exil, d'Evelyne Brisou-Pellen, tome 1 he
    • Le manoir, l'exil, d'Evelyne Brisou-Pellen, tome 2 sarcastic
    • Quatre filles et un jean d'Ann Brashares, tome 1 
    • Quatres filles et un jean d'Ann Brashares, tome 2 
    • Ma vie selon moi de Sylvaine Jaoui, tome 1 
    • Ma vie selon moi de Sylvaine Jaoui, tome 2 
    • Ma vie selon moi de sylvaine Jaoui, tome 3
    • Hé, petite !, de Yaël Hassan
    • Garçon ou fille, de Terence Blacker
    • Les filles au chocolat de Cathy Cassidy, tome 1 
    • Les filles au chocolat de Cathy Cassidy, tome 2 
    • Les filles au chocolat de Cathy Cassidy, tome 3 wink2
    • Les filles au chocolat de Cathy Cassidy, tome 3,5 glasses
    • Les filles au chocolat de Cathy Cassidy, tome 4 clown
    • Les filles au chocolat de Cathy Cassidy, tome 5 cry
    • Les filles au chocolat de Cathy Cassidy, tome 5,5 oh
    • Les filles au chocolat de Cathy Cassidy, tome 6 tongue
    • Le jour où je suis devenue mytho, de Giles Abier
  •  Un détective très très très spécial

    Romain Puértolas

     

    Titre en VO : un détective très très très spécial

    Année de la première publication (en France) : 2017

    Nombre de pages : 131

    Editeur : La joie de lire

    Site de l’éditeur : https://www.lajoiedelire.ch/livre/detective-tres-tres-tres-special/

    ISBN : 978-2-88908-380-0 (format papier)

    Site de l’auteur : https://www.romainpuertolas.com/

    Ma note : 7/10

    Publique conseillé : je le conseille aux plus jeunes, car c'est une façon pédagogique et intéressante d'aborder le thème de la différence avec l'autre et de la maladie. Mais ce livre peut bien entendu se lire à tout âge.

    Quatrième de couverture :

    Gaspard, brillant trisomique de trente ans d’une curiosité insatiable, vit chez ses parents qu’il adore et cumule deux emplois : vendeur dans une boutique de souvenirs made in China le matin et renifleur d’aisselles pour un fabriquant de déodorant le soir. Mais suite à un tragique accident, ses deux patrons disparaissent et il se retrouve sans emploi du jour au lendemain. Que faire maintenant ? Quel métier exercer ? Détective privé ? Pour Gaspard ce serait le métier idéal. Il réussit d’ailleurs à se faire recruter par un cabinet de détective privé pour enquêter sur la mystérieuse mort d’un patient dans un centre d’éducation spécialisé… Son handicap sera pour une fois un atout.

    Mais la vérité n’est pas toujours celle que l’on croit…

     

    Mon avis :

    Nous allons parlé de l'histoire de Gaspard, atteint du syndrome de Down (c'est-à-dire de trisomie 21).

    C'est un trentenaire qui vit chez ses parents, et qui travaille comme vendeur dans un magasin de souvenir, et comme renifleur dans une entreprise fabriquant des déodorants. Effectivement, il a un nez particulièrement fin.

    Bref, un jeune homme qui vit sa vie, avec son handicap, à peu près normalement. Toujours enfant dans sa tête malgré ses trente ans, ce qui est dû à sa maladie, et c'est quelque chose de très bien retranscrit dans le livre.

    Un jour, ses des patrons meurent dans le même accident, et Gaspard se retrouve sans emploi. Il va alors chercher à devenir détective privé, faisant valoir sa particularité comme un atout. En effet, quand un détective a besoin de se déguiser pour passer inaperçu, personne ne se méfie d'un trisomique, puisque c'est quelque chose qu'on ne peut pas feindre. Il se verra d'abord refuser l'emploi, puis il sera rappeler quelques jours plus tard pour une enquête qui doit se dérouler dans un établissement d'éducation spécialisé. Il pourra passer inaperçu et enquêter.

     

    Gaspard est un homme à l'esprit enfantin, curieux de tout (par exemple, se demandant quel est le meilleur endroit sur terre pour réaliser le moonwalk). L'auteur nous fait partager sa façon de penser. On se sent proche de lui tout au long du roman. Il a son monde à lui dans sa tête qui le rend touchant et attendrissant. J'ai beaucoup apprécié le personnage.

    Cette curiosité du personnage nous laisse aussi apprendre quelques faits inutiles mais sympathiques, ce que j'ai apprécié. (Vous saviez que la personne atteinte du syndrome de Down qui a vécu le plus longtemps avait 83 ans ? Ou que certains rhinocéros avait des cornes rouge pour éviter le braconnage?)

     

    L'histoire met un peu de temps à démarrer au début (et pourtant, je suis moins difficile que Debo sur ce point, c'est dire). L'humour n'est pas excessivement drôle, ce sont plutôt des tentatives qui m'ont à peine fait sourire. Mais un humour qui plairait probablement à des plus jeunes que moi.

    Elle laisse aussi place à quelques situations plutôt loufoques, parfois fantasques.

    Elle se déroule plus ou moins en trois parties. La première pour poser le décors, la deuxième pour l'enquête, et la dernière, qui ne sont que les quelques dernières pages, pour un retournement de situation final très inattendu, qui je pense me marquera un moment.

     

    Comme conclusion de ce livre, c'est un récit qui encourage à la tolérance et au vivre ensemble. Son handicap n'empêche pas Gaspard d'être le héros du livre. Ça ne l'empêche pas de vivre sa vie. Même si on découvre à la fin du livre que sa vie est très différente de celle qui est présentée au début, ça n'empêche pas cela d'être possible.

     

    C'est un livre qui se lit facilement, rapidement (j'ai dû y passé deux petites heures). Que l'on peut faire lire à des jeunes, bonne approche pédagogique sur la tolérance d'autrui, mm s'il est différent de soi. Toutefois, je pense judicieux, pour les plus jeunes, de ne pas les laisser lire tout seul, mais avec un adulte, pour qu'ils comprennent bien.

     

    Et le retournement final, s'il est vraiment intéressant, si c'est ce qui donne sa raison d'être au livre, m'a tout de même laissé un goût doux-amère. Magistral d'un point de vue fictif, je l'ai moins bien perçu moi même selon mon éthique personnelle. Toutefois, cette fin est libre dans le sens où plusieurs interprétations son possibles. Mais l'interprétation qui m'est venue en premier ne m'a pas plu, je dois l'avouer.

     

    Extrait : (choix : Je ne sais pas. J'ai juste su en le lisant que ce serait celui-là.)

    « J'ai inclus dans la liste le nom d'Ingvar Kamprad, le fondateur visionnaire d'IKEA. (…) Aujourd'hui, il paraît qu'un bébé sur dix est conçu dans un de ses lits en bois de pin. Je n'ai jamais demandé à mes parents si c'était le cas pour moi, ce qui expliquerait bien des choses, surtout le fait que mes gènes aient été livrés en kit à la naissance. J'ai un chromosomes de trop, comme cette pièce de trop qu'il nous reste dans les mains quand on a monté une armoire IKEA et dont on ne sait que faire. »

     

    On adore : Le fait de montrer ce personnage différent, sa façon de penser un peu à part, et le message sur la tolérance que l'on souhaite faire passer.

    On regrette : La fin, bien que surprenante, laisse place à une interprétation difficile à admettre de mon point de vue. Cette fin et à la fois très positive, mais en même temps teintée de négatif.

    Jiji


    votre commentaire
  •  

    La décision

    Isabelle Pandazopoulos 

     

     

    La décision, d'Isabelle Pandazopoulos

     

      

    Titre en VO : La décision 

    Année de la première publication (France) : 2013 

    Nombre de pages : 246

    Editeur : Gallimard, collection Scripto

    Site de l’éditeur : http://www.gallimard.fr/ 

    ISBN : 978-2-07-064-796-5 (format Kindle) 

    Site de l’auteur : https://www.isabellepandazopoulos.net/ 

    Ma note : 5/10

    Publique conseillé : Adolescents à partir de 17 ans 

    Quatrième de couverture :

    En plein cours de maths, Louise, jeune fille sans histoires, excellente élève de Terminale S, a un malaise. Samuel, le délégué, l'accompagne aux toilettes. Du sang s'écoule, Louise ne répond plus. Hémorragie ? Suicide ? En fait, la jeune fille a accouché. Elle ne savait pas qu'elle était enceinte, mais elle a donné naissance à un petit garçon de 3,3kg. Pourtant, Louise  affirme qu'elle n'a jamais couché avec personne... Alors que s'est-il vraiment passé ? En état de choc, la jeune fille ne peut accepter la réalité. Pourtant, il lui faut décider du sort de son enfant : le garder ou le confier pour adoption. Elle n'a que quelques semaines. Et un long chemin à faire...

     

      

    Mon avis : 

    Cela faisait quelques années maintenant que ce livre traînait dans ma PAL. Je ne l'ai pas vraiment aimé.

     

     

    Les personnages sont intéressants mais sans plus. 

    Louise est une jeune fille qui, un matin accouche alors qu'elle ne savait pas qu'elle était enceinte. Elle ne sait pas quoi faire. Pour elle, ce bébé n'existe pas et elle n'est pas sa mère.

     

     

    Ses parents, Yannick et Mathilde sont désemparés. Ils espéraient un avenir meilleur pour leur fille. Ils la font culpabilisé.

     

     

    Samuel, le délégué de la classe et ami de Louise va se retrouver perdu et va tout faire pour comprendre comment cela est arrivé.

     

     

    Les autres personnages sont assez peu présents.

     

     

    Le roman est raconté par plusieurs personne - les parents de l'héroïne, Louise, ses amis, Samuel, son éducatrice au centre pour mamans adolescentes... - ce qui apporte des points de vue différents sur les événements.

     

     

    Le thème du déni de grossesse chez les adolescentes - le fait de ne pas se rendre compte d'être enceinte - est bien exploité.

     

     

    Par contre, j'ai trouvé l'écriture bancale et un peu "brouillonne".  

    La fin est moyenne. 

    Je n'ai pas grand-chose à rajouter.

    En bref, une lecture mitigée.

     

     

    Extrait : (choix : au hasard) 

    "Ils sont tous très gentils, attentifs, se gardant de me poser la moindre question. Ils font avec ce qui se passe, un instant chassant l'autre. J'avance comme une funambule, et quand je tombe, ils me ramassent, quand je marche, ils me soutiennent, et si je souris, ils applaudissent des yeux, c'est comme des éclats de lumière où le souvenir d'un plaisir à vivre me revient et puis s'efface..."

     

     

    On adore : Les personnages, le thème abordé. 

    On regrette : L'écriture brouillonne, la fin.

     

     

                                                                                                                              Debo


    votre commentaire
  •  

    Les 5 lettres du mot cœur

    Cathy Cassidy  

     

     

    Les 5 kettres du mot coeur, de Cathy Cassidy

     

     

     

     Titre en VO : Broken Heart Club

    Année de la première publication (France) : 2017

    Nombre de pages : 312

    Editeur : Nathan 

    Site de l’éditeur : http://www.lireenlive.fr/ 

    ISBN : 978-2-09-257382-2 (format kindle) 

    Site de l’auteur : https://www.cathycassidy.com/

    Ma note : 8/10 

    Publique conseillé : Adolescents à partir de 12-13 ans 

    Quatrième de couverture

    Carrie, Omisha Eden, Uma et Ryan sont inséparables comme les cinq doigts de la main, ou comme les cinq lettres du mot "cœur" que forment les initiales de leur prénom. Mais après une violente dispute, leur groupe est brisé. Même Eden et Ryan, qui étaient amoureux en secret, ne se parlent plus.... est-il vraiment trop tard, deux ans après, pour recoller les morceaux de l'amour et de l'amitié ?

     

     

    Mon avis :  

    Après ma dernière lecture dont la chronique est en ligne, je ne savais pas quoi lire. Je me suis donc tournée vers ce roman. Je dois dire que c'est pour moi le plus abouti de l'autrice !

     

     

    Pour ne pas vous gâcher la surprise, pas de détails superflus.

     

     

    Carrie est la leader du groupe. Tous ses amis font ce qu'elle veut, bien qu'elle ne soit pas pimbêche pour autant. Sa meilleure amie est Eden et elle est secrètement amoureuse de Ryan.

     

     

    Omisha et Uma sont les plus "effacées" du récit, on ne les voient que très peu. Omisha étudie dans un collège privé et Uma a déménagée en France quelques semaines après la violente dispute.

     

     

    Eden est une jeune fille mal dans sa peau. Habillée de façon gothique, elle peine à refaire confiance. C'est l'une des narratrices du roman.

     

     

    Ryan est un peu le bad boy du collège. Il enchaîne les bêtises. Ses parents et le responsable d'orientation ne savent plus quoi faire pour arrêter ses colères. C'est la deuxième voix de l'histoire.

     

     

    Mme Smith est une dame âgée qui vit en face du collège. Elle va avoir une grande place dans l'intrigue.

     

     

    L'écriture est une fois de plus juste, agréable et fluide. Je trouve que c'est l'un des romans le plus abouti car les personnages sont réalistes et n'hésitent pas à montrer leur faiblesses. 

    Les chapitres alternent entre Eden et Ryan, ce qui apporte quelque-chose en plus.

     

     

    Les thèmes abordés (amour, deuil, amitié à reconstruire...) sont bien traités.

     

     

    La fin est correcte, j'aurais aimé que ce soit plus long.

     

     

    En bref, une bonne lecture !

     

     

    Extrait : (choix : rien ne sera plus jamais pareil) 

    "Il y a des choses qu’on ne voit pas arriver avant qu’il soit trop tard, et tout ce qu’on peut faire ensuite, c’est tenter de rassembler les morceaux, en sachant que rien ne sera jamais plus pareil. "  

     

     

    On adore : Les personnages, l'écriture, les thèmes abordés, l'alternance de point de vue. 

    On regrette : Que le livre soit un peu court.

     

     

                                                                                                                           Debo


    votre commentaire
  •  

    Le manoir

    L'exil

    Tome 2 : L'antre des secrets

    Evelyne Brisou-Pellen

     

     

    Le manoir, l'exil, tome 2 : L'antre des secrets, d'Evelyne Brisou-Pellen

      

    Titre en VO : L'antre des secrets

    Année de la première publication (France) : 2016 

    Nombre de pages : 450

    Editeur : Bayard 

    Site de l’éditeur : https://www.bayard-editions.com/ 

    ISBN : 978-2-74707472-8 (format kindle) 

    Site de l’auteur : http://www.brisou-pellen.fr/

    Ma note : 7/10

    Publique conseillé : Adolescents à partir de 13 ans 

    Quatrième de couverture :

    Les exilés du manoir arrivent en Irlande sur les traces de Sandice, le fantôme d'une jeune fille. Elle refuse de partager son refuge avec eux et le petit groupe est obligé de s'arrêter au château de Blarney.

     

     

    Mon avis :  

    Je me suis enfin décidée à poursuivre ce second cycle.

     

     

    Cette fois-ci, le petit groupe se retrouve sur les côtes irlandaises pour venir en aide à Sandice. Mais, qui est cette jeune fille qui refuse de quitter une blanchisserie et a peur des garçons ?

     

     

    Les personnages sont égaux à eux-mêmes. 

    Liam est toujours l'enquêteur de la bande. C'est un peu le meneur. Prêt à aider les autres, il a un don pour se mettre dans des situations cocasses.

     

     

    Cléa, sa petite-amie fantôme sera encore plus présente que précédemment. En effet, elle va avoir un rôle majeur dans la découverte de ce qui est arrivé à Sandice. C'est une battante et n'aime pas vraiment être mise "sur la touche".

     

     

    Sandice est une fille qui n'a pas eu une vie facile. Elevée dans un couvent tenu par des religieuses portant le nom des Magdalènes, elle a peur des garçons.

     

     

    Kate, une amie de Sandice a été envoyé au couvent parce qu'elle était enceinte sans être mariée. Là-bas, avec son amie elles vont vivre dans des conditions difficiles.

     

     

    Les personnages secondaires sont assez peu présents, comme dans les tomes précédents.

     

     

    L'écriture de l'autrice est très agréable, fluide. Les références historiques sont recherchées et documentées. On voyage entre l'Irlande des années 1970 et la Chine ancienne avec la construction de la Grande Muraille de Chine.

     

     

    La fin est bien.

     

     

    J'ai quand même noté quelques longueurs. Dommage !

     

     

    En bref, une bonne suite. 

     

     

    Extrait : (choix : au hasard) 

    "- Quand est-ce que je pourrai atteindre l'immortalité ? Me demanda Shi Huangdi  

    - Vous ne croyez pas que l'immortalité c'est le faites de rester dans la mémoire des gens et non pas de rester éternellement sur Terre ?"

     

      

    On adore : Les personnages, l'écriture; les références historiques, la fin. 

    On regrette : Les longueurs.

      

     

                                                                                                                          Debo


    votre commentaire
  •  

    Rose givrée

    Cathy Cassidy

     

     

    Rose givrée, de Cathy Cassidy

     

      

    Titre en VO : Sundae Girl 

    Année de la première publication (France) : 2017 

    Nombre de pages : 246 

    Editeur : Nathan 

    Site de l’éditeur : http://www.lireenlive.fr/ 

    ISBN : 978-2-09-257393-8 (format kindle) 

    Site de l’auteur : https://www.cathycassidy.com/ 

    Ma note : 7/10 

    Publique conseillé : Adolescents à partir de12-13 ans

    Quatrième de couverture

    Jude, 13 ans, rêve d’une vie discrète et sans ennuis, ce qui est très difficile quand on a une famille comme la sienne : un peu givrée et très embarrassante.
    Son père est capable de débarquer à une réunion parents-profs déguisé en Elvis Presley, et sa mère perd régulièrement les pédales. Alors, de peur que tout ça ne se sache, Jude refuse de laisser quiconque entrer dans sa vie, en particulier Carter, ce garçon qui s’évertue à être gentil avec elle.
    Mais quand la situation déraille vraiment, Jude découvre que rien ne vaut l’aide de ceux qui vous aiment, et que même son cœur de glace est capable de fondre…

     

     

    Mon avis :  

    Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu un roman de Cathy Cassidy.

     

     

    Jude habite chez ses grands-parents avec sa mère qui est alcoolique. Sa grand-mère à la maladie  d'Alzheimer, son père est fan d'Elvis Presley. La jeune fille essaye à tout prix d'être "normale". Qu'est-ce que la normalité ?

     

     

    Les personnages sont une fois de plus attachants quoiqu'un peu clichés. 

    Jude a 13 ans, c'est une bonne élève. Elle vit dans une famille déjantée. 

    Elle n'aspire qu'à une seule chose : ne pas se faire remarquer à cause de ses proches.

     

     

    Isabella, sa mère est alcoolique. Elle ne souhaite pas vraiment s'en sortir même si elle fait toujours mille et une promesse. Elle ne pense qu'à sortir avec ses amis.

     

      

    Molly et Patrick, les grands-parents de l'adolescente sont adorables. Molly a la maladie d'Alzheimer et perd progressivement la mémoire, ses repères et la notion du temps. Elle tricote des écharpes immenses !

     

     

    Patrick, lui, fait "tourner la maison" avec Jude. Très attaché à sa famille, il espère que sa fille et sa femme vont s'en sortit. C'est un homme très courageux.

     

      

    Giovanni est l'ex petit ami d'Isabella. Il tient un camion de glaces ambulent. Il est très attaché à la mère de Jude et fait tout pour lui venir en aide.

     

      

    Carter, un camarade de classe de l'héroïne est tout mignon avec elle. Il n'est pas très doué avec des rollers.

     

     

    Kristina est la pimbêche de la classe. Elle semble avoir un secret qui va petit à petit rapprocher les deux adolescentes.

     

      

    Les personnages secondaires sont assez peu présents. 

     

     

    L'écriture de l'autrice est agréable et simple comme à chaque roman. 

    Elle arrive à aborder des thèmes douloureux : la mort, le deuil; la maladie, l'alcoolisme... avec simplicité. 

     

     

    Le récit est très dynamique grâce aux courts chapitres. Je l'ai fini en deux jours !

     

     

    La couverture est pleine de gourmandise !

     

      

    Par contre, contrairement à sa série Les filles au chocolat où la gourmandise était toujours présente, ici j'ai trouvé que ce thème n'était pas assez mis en valeur. Dommage...

     

      

    La fin est tout à fat correcte.

     

      

    En résumé, une bonne lecture.

     

       

    Extrait : (choix : la magie) 

    "J’aimerais pouvoir tout arranger et redonner des couleurs à son monde d’un coup de baguette magique. Je suis persuadée que la magie se cache là où on ne l’attend pas, dans des petites choses comme des bonbons en forme de cœur, un garçon qui nourrit des oiseaux, une femme en perruque rose qui sourit alors qu’on vient de réduire son voile de mariée en cendres. La magie, c’est ce qui rend nos vies supportables. "

     

       

    On adore : L'écriture, les thèmes abordés; le dynamisme du récit, la couverture, la fin. 

    On regrette : Les personnages un peu clichés, le thème de la gourmandise pas assez développé, les personnages secondaires pas assez présents.

     

                                                                                                               

                                                                                                                      Debo 


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique