• Jeunesse/young adults

    Dans cette rubrique, vous trouverez les chroniques des livres :

    • American Royals, tome 1, de Katharine McGee
    • Le carnet d'Allie, tome 1, de Meg Cabot
    • Le pays des contes, tome 1, de Chris Colfer tongue
    • Un détective très très très spécial, de Romain Puértolas arf
    • La décision, d'Isabelle Pandazopoulos zzz
    • Les 5 lettres du mot cœur, de Cathy Cassidy happy
    • Rose givrée, de Cathy Cassidy glasses
    • L'insaisissable logique de ma vie, de Benjamin Alire Saenz cry
    • Une guitare pour deux, de Mary Amato yes
    • Bluebird, de Tristan Koëgel ^^
    • La coloc, de Jean-Philippe Blondel yes
    • Mélissa : Sac à gras, de Carène Ponte ouch
    • Dis-moi si tu souris, d'Eric Lindstrom biggrin
    • Mon petit cœur de pierre, de Lucile Caron-Boyer happy
    • Rouge bonbon, de Cathy Cassidy glasses
    • Un monde sauvage, de Xavier-Laurent Petit tongue
    • Dans le désordre, de Marion Brunet sarcastic
    • Frangine, de Marion Brunet cool
    • Nos âmes jumelles, tome 1, de Samantha Bailly clown
    • Nos âmes jumelles, tome 2, de Samantha Bailly eek
    • Nos âmes jumelles, tome 3, de Samantha Bailly cry
    • L'école du bien et du mal, tome 1, de Soman Chainani sarcastic
    • Miss pain d'épices, de Cathy Cassidy frown
    • Aux délices des anges, de Cathy Cassidy biggrin
    • Le secret des glaces, de Philip Carter money
    • Le silence de Mélodie, de Sharon M. Draper cool
    • Belly, tome 1 de Jenny Han arf
    • Big easy, de Ruta Sepetys happy
    • Lady, ma vie de chienne, de Melvin Burgess arf
    • Le chaperon rouge, de Sarah Blakley-Cartwright aww
    • Campus, tome 1 de Kate Brian sarcastic
    • Léna et la vraie vie, de Yaël Hassan yes
    • Tom, petit Tom, tout petit homme, Tom, de Barbara Constantine
    • Nos étoiles contraires de John Green
    • La liste de Siobhan Vivian
    • Le manoir d'Evelyne Brisou-Pellen, tome 1 
    • Le manoir d'Evelyne Brisou-Pellen, tome 2 
    • Le manoir d'Evelyne Brisou-Pellen, tome 3 erf
    • Le manoir d'Evelyne Brisou-Pellen, tome 4 cry
    • Le manoir d'Evelyne Brisou-Pellen, tome 5 glasses
    • Le manoir, d'Evelyne Brisou-Pellen, tome 6 aww
    • Le manoir, l'exil, d'Evelyne Brisou-Pellen, tome 1 he
    • Le manoir, l'exil, d'Evelyne Brisou-Pellen, tome 2 sarcastic
    • Quatre filles et un jean d'Ann Brashares, tome 1 
    • Quatres filles et un jean d'Ann Brashares, tome 2 
    • Ma vie selon moi de Sylvaine Jaoui, tome 1 
    • Ma vie selon moi de Sylvaine Jaoui, tome 2 
    • Ma vie selon moi de sylvaine Jaoui, tome 3
    • Hé, petite !, de Yaël Hassan
    • Garçon ou fille, de Terence Blacker
    • Les filles au chocolat de Cathy Cassidy, tome 1 
    • Les filles au chocolat de Cathy Cassidy, tome 2 
    • Les filles au chocolat de Cathy Cassidy, tome 3 wink2
    • Les filles au chocolat de Cathy Cassidy, tome 3,5 glasses
    • Les filles au chocolat de Cathy Cassidy, tome 4 clown
    • Les filles au chocolat de Cathy Cassidy, tome 5 cry
    • Les filles au chocolat de Cathy Cassidy, tome 5,5 oh
    • Les filles au chocolat de Cathy Cassidy, tome 6 tongue
    • Le jour où je suis devenue mytho, de Giles Abier
  • American Royals

    Tome 1

    Katharine McGee

     

    American Royals, tome 1, de Katharine McGee

     

     

     

    Titre en VO : American Royals

    Année de la première publication (France) : 2019

    Nombre de pages : 562

    Editeur : Lumen

    Site de l’éditeur : https://www.facebook.com/lumeneditions/ (leur page facebook)

    ISBN : 978-2-37102-229-4 (format kindle)

    Site de l’auteur : https://katharinemcgee.com 

    Ma note : 6/10

    Public conseillé : Adolescents à partir de 15-16 ans

    Quatrième de couverture :

    Et si une famille royale régnait sur les États-Unis ?
    Quand les États-Unis ont arraché leur indépendance aux Britanniques, George Washington, général en chef des armées américaines, s'est vu proposer la couronne. Et, au lieu d'insister pour que son pays devienne une république... il a accepté ! Deux cent cinquante ans plus tard, c'est donc la maison Washington qui est à la tête de la première puissance mondiale. Comme la plupart des familles régnantes, elle compte une héritière et un fusible, une éventuelle remplaçante. L'une sera la future reine, l'autre est là pour servir son pays, mais seulement au cas où. Béatrice et Samantha savent depuis l'enfance ce que l'on attend d'elles. Mais elles ne sont pas n'importe quelles princesses. Elles sont américaines, et leur pays est né d'une rébellion...
    À seulement vingt-et-un an, Béatrice, élevée pour régner, a la chance de devenir la première reine du pays, où jusque-là seuls des hommes pouvaient exercer le pouvoir... une réforme du droit de succession a bouleversé son existence, mais son avenir tout tracé devient soudain trop pesant pour elle. Quant à Samantha, elle se soucie peu de briser les règles d'une cour qui se soucie peu de ses incartades – jusqu'au jour où sa sœur est soudain sommée d'épouser l'homme dont elle est tombée amoureuse... Sans oublier Jefferson, le frère jumeau de Samantha, relégué au troisième rang dans l'ordre de succession alors qu'il aurait dû régner, et pris dans une redoutable rivalité amoureuse.
    Déchirés entre leur devoir et des penchants bien humains, les membres de la famille royale américaine se débattent sous les feux des projecteurs et des réseaux sociaux. Personnages irrésistibles, luttes d'influence et secrets d'alcôve... Une duologie sensible et cruelle qui rappelle la série phénomène The Crown, la modernité en plus. Découvrez, sous la plume de Katharine McGee, les mystères de la famille la plus célèbre de l'Histoire, dont les peines et les drames se jouent sur la plus vaste scène qui soit : le monde.
     

     

    Mon avis :

    C’est une bonne lecture et une bonne entrée en matière. Le résumé est trop long et en dit trop sur l’intrigue, je vous conseille de ne pas le lire avant de commencer la lecture.

     

    Les personnages sont bien mais assez clichés.

    Béatrice, la princesse héritière a 21 ans. Elle semble ne penser qu’à la Couronne et ses engagements officiels. Elle semble être inaccessible.

     

    Samantha et Jefferson – les jumeaux et cadets de la famille – sont très différents l’un de l’autre.

    Samantha est un électron libre. Elle est incontrôlable et fais ce qu’elle veut. Elle est très spontanée dans ses réactions.

    Son frère, Jeff, est charmeur. Cela fait plusieurs années qu’il a une petite-amie. Il est plus discret que sa jumelle.

     

    Connor, le garde du corps de Béatrice a 23 ans.  Il ferait tout pour sa protégée et une amitié sincère existe entre eux. Il est dévoué à son métier.

     

    Nina ; la meilleure amie de Samantha est très discrète voir effacée par rapport à son amie. Elle a deux mères, Isabella et Julie dont la première a été le chambellan du palais quand Nina était petite. Elle va être mise sous pression pendant une grande partie du récit.

     

    Daphné, la petite-amie de Jeff est une aristocrate. C’est une pimbêche et est prête à tout pour arriver à ses fins.

     

    Il y a encore une multitude de personnages mais je ne peux pas tous les citer.

     

    L’écriture est simple et agréable. Les chapitres alternent entre quatre points de vue – Béatrice, Samantha, Nina et Daphnée -. J’ai préféré ceux de la cadette des sœurs et ceux de Nina car j’ai trouvé que ceux-ci étaient moins « superficiels » que les autres.

     

    L’intrigue mélange la vie politique du palais, les histoires d’amour et la vie de famille au sein du clan royal.

     

    La fin est correcte et donne envie de lire la suite.

     

    Par contre, il y eu des longueurs qui, pour moi, alourdissaient le récit. De plus, j’aurais apprécié avoir le point de vue de Jeff en plus des quatre autres. Enfin, dans le récit, il manquait certains mots.

     

    En résumé, une lecture agréable.

     

    Extrait : (choix : au hasard)

    « Tu crois peut-être aimer cet homme, reprit-il. Mais ce genre d’amour ne dure pas. Ta mère et moi n’étions pas amoureux le jour de notre mariage. C’est venu au fil du temps. L’amour véritable se forge peu à peu, à mesure que l’on fonde une famille et que l’on partage les grandes expériences de la vie, avec ses problèmes, ses surprises et ses joies. Tu n’aimes pas Teddy pour le moment, mais ça viendra. Et ce sera un amour sincère, solide, sur lequel tu pourras bâtir un avenir. »

     

    On adore : Les personnages, l’écriture, les points de vue alternés, l’intrigue, la fin.

    On regrette : Les mots manquants, les longueurs, de ne pas avoir eu le point de vue de Jeff.

                                                                                                       Debo


    votre commentaire
  • Le carnet d’Allie

    Tome 1 : Le déménagement

    Meg Cabot

      

    Le carnet d'Allie, tome 1, de Meg Cabot 

     

     

    Titre en VO : Allie Finkle’s Rules for Girls book 1 : Moving Day

    Année de la première publication (France) : 2009

    Nombre de pages : 224

    Editeur : Editions Hachette

    Site de l’éditeur : https://www.hachette.com/fr/accueil/ 

    ISBN : 978-2-01-203215-6 (format kindle)

    Site de l’auteur : https://www.megcabot.com/ 

    Ma note : 4/10

    Public conseillé : Enfants à partir de 9 ans

    Quatrième de couverture :

    Allie Finkle en est sûre : sa vie est fichue. Ses parents ont décidé de déménager. Elle va devoir abandonner sa belle chambre rose, ses meilleures amies, son école, tout ça pour quoi ? Pour une vieille maison délabrée, toute grise et toute grinçante. Sans parler de la nouvelle école ! Comment empêcher ce désastre ? Allie est bien décidée à imposer sa loi ! Allie Finkle, l'héroïne craquante de Meg Cabot (LPJ) pour les 8-12 ans arrive en grand format. Déjà 30 000 ex vendus en poche. Une série pleine d'humour et de caractère ! 

     

    Mon avis :

    Ce premier tome traînait depuis des années dans ma PAL (ma pile à lire) et je me suis dit : « allez sors tes antiquités : »

    J’ai été déçue même si je pense que c’est parce que je ne suis pas le public visé.

     

    Allie à 9 ans et va bientôt déménager dans une nouvelle maison toute délabrée. La petite fille n’en a pas du tout envie et va tout faire pour empêcher cet événement quitte à inventer des excuses abracadabrantes.

     

    Les personnages sont clichés, je ne me suis attachés à personne.

    Allie est surnommée Allie Punchie et est l’ainée de trois enfants. Elle veut devenir vétérinaire et défend les animaux. Elle est dotée d’une grande imagination.

     

    Mark et Kevin, ses deux petits frères ont respectivement 5 et 7 ans. Le plus jeune adore les insectes et les camions. Le cadet, les choses avec du velours. On les voit très peu.

     

    Mary Kay, la meilleure amie d’Allie es une pleurnicharde et une pimbêche. Elle n’a pas l’habitude à ce que l’on lui résiste.

     

    Les autres protagonistes n’apportent rien à l’histoire.

     

    L’écriture est simpliste, on suit le quotidien de la petite fille. Les retournements de situation sont attendus. Les chapitres sont assez courts et sont agrémentés d’illustrations, ce que j’ai trouvé agréable.

     

    La fin est bof et je ne lirai pas la suite de la saga.

     

    Désolé, contrairement à certaines chroniques, celle-ci est plus courte car je n’ai pas grand-chose à en dire.

     

    En résumé, une lecture décevante.

     

    Extrait : (choix : au hasard)

    « Règle n°1 : Il ne faut jamais enfoncer une spatule au fond de la gorge de sa meilleure amie. »

     

    On adore : Les illustrations et les chapitres courts.

    On regrette : Les personnages, l’écriture, la fin.

                                                                                                       Debo


    votre commentaire
  • Le pays des contes

    Tome 1 : Le sortilège perdu

    Chris Colfer

     

    Le pays des contes, tome 1, de Chris Colfer

     

     

    Titre en VO : The Land Of Stories, book 1 : The Wishing Spell

    Année de la première publication (France) : 2013

    Nombre de pages : 479

    Editeur : Michel Lafon

    Site de l’éditeur : http://www.michel-lafon.fr/

    ISBN : 978-2-7499-2137-2 (format kindle)

    Site de l’auteur : Pas trouvé

    Ma note : 8/10 

    Public conseillé : Adolescents entre 11 et 12 ans

    Quatrième de couverture : 

    Il était une fois, dans une ville parfaitement ordinaire, des jumeaux prénommés Alex et Conner… Le jour où leur grand-mère leur offre un livre ancien, Le Pays des contes, leur vie plutôt morose change du tout au tout. Et pour cause ! Ce grimoire se révèle magique et les transporte dans un univers où les contes sont devenus réalité. Sauf que ce monde est beaucoup moins merveilleux que celui des belles histoires qu’ils ont lues. Boucle d’Or est une criminelle recherchée, Blanche Neige dissimule un lourd secret, et le Petit Chaperon Rouge n’a même plus peur du loup. Pour rentrer chez eux, Alex et Conner n’ont qu’un seul moyen : rassembler huit objets magiques comme la pantoufle de Cendrillon ou encore des cheveux de Raiponce, tout en tentant d’éviter les foudres de la Méchante Reine. Car cette dernière semble avoir un plan machiavélique qui pourrait bien piéger les jumeaux dans cette étrange contrée. À tout jamais. 

     

    Mon avis :

    Ce premier tome était dans ma pile à livres depuis quelques années.

    Le résumé étant long et en disant un peu trop à mon goût, je n’en dirais pas plus.

     

     

    Les personnages sont attachants mais un peu clichés.

    Alex et Conner sont deux jumeaux de 11 ans au début de l’histoire. Ils sont tous les deux très différents. Alex est une jeune fille qui cherche à plaire à tout le monde, quitte parfois à en faire trop. Elle adore les contes de fées.

     

     

    Conner, lui peut sembler être son opposé mais pas tout à fait en réalité. Il aime aussi les contes de fées et n’hésite pas à mettre les « pieds dans le plat » lors de certaines situations. Il voudrait rentrer chez lui. Il n’aime pas l’école et s’endort en cours.

     

     

    Leur mère est infirmière et essaye de joindre les deux bouts depuis la mort de son mari il y a un an.  Elle est protectrice envers ses enfants mais on ne la voit pas beaucoup dans l’histoire.

     

     

    Grenouille, un homme-grenouille qu’ils vont rencontrer durant leur périple est très gentil. Il n’ose pas sortir de chez lui du fait de son apparence disgracieuse.

     

     

    Les jumeaux vont également faire la connaissance des autres personnages comme Boucle d’Or, Jack, le petit chaperon rouge, les différentes princesses…

     

     

    L’écriture est agréable mais un peu enfantine. Normal me direz-vous.

    Les chapitres sont rapides et fluides. A chaque début de chapitre, il y a une illustration.

     

     

    L’intrigue est un peu banale. En effet, c’est une sorte de quête initiatique qui est attendue.

     

     

    L’univers est original du fait du pays des contes séparé en plusieurs royaumes.

     

     

    La fin est correcte.

     

     

    En bref, une bonne lecture mais je pense qu’il ne faudra pas trop que j’attende pour lire la suite sous peine d’oublier certaines choses.

     

     

    Extrait : (choix : une victime ?)

    « - Ton histoire sera contée jusqu'à la fin des temps, dit-elle, mais personne ne se souciera de la mienne. Je serai toujours dépeinte grossièrement comme une scélérate, rien de plus. Mais ce que le monde ne comprend pas, c'est qu'un scélérat n'est autre qu'une victime dont l'histoire n'a pas encore été racontée. Tout ce que j'ai fait, mon œuvre et mes crimes contre toi, tout ça, je l'ai fait pour lui. »

     

     

    On adore : Les personnages, l’univers, l’écriture.

    On regrette : La fin, l’intrigue.

     

     

                                                                                                      Debo


    votre commentaire
  •  Un détective très très très spécial

    Romain Puértolas

     

    Titre en VO : un détective très très très spécial

    Année de la première publication (en France) : 2017

    Nombre de pages : 131

    Editeur : La joie de lire

    Site de l’éditeur : https://www.lajoiedelire.ch/livre/detective-tres-tres-tres-special/

    ISBN : 978-2-88908-380-0 (format papier)

    Site de l’auteur : https://www.romainpuertolas.com/

    Ma note : 7/10

    Publique conseillé : je le conseille aux plus jeunes, car c'est une façon pédagogique et intéressante d'aborder le thème de la différence avec l'autre et de la maladie. Mais ce livre peut bien entendu se lire à tout âge.

    Quatrième de couverture :

    Gaspard, brillant trisomique de trente ans d’une curiosité insatiable, vit chez ses parents qu’il adore et cumule deux emplois : vendeur dans une boutique de souvenirs made in China le matin et renifleur d’aisselles pour un fabriquant de déodorant le soir. Mais suite à un tragique accident, ses deux patrons disparaissent et il se retrouve sans emploi du jour au lendemain. Que faire maintenant ? Quel métier exercer ? Détective privé ? Pour Gaspard ce serait le métier idéal. Il réussit d’ailleurs à se faire recruter par un cabinet de détective privé pour enquêter sur la mystérieuse mort d’un patient dans un centre d’éducation spécialisé… Son handicap sera pour une fois un atout.

    Mais la vérité n’est pas toujours celle que l’on croit…

     

    Mon avis :

    Nous allons parlé de l'histoire de Gaspard, atteint du syndrome de Down (c'est-à-dire de trisomie 21).

    C'est un trentenaire qui vit chez ses parents, et qui travaille comme vendeur dans un magasin de souvenir, et comme renifleur dans une entreprise fabriquant des déodorants. Effectivement, il a un nez particulièrement fin.

    Bref, un jeune homme qui vit sa vie, avec son handicap, à peu près normalement. Toujours enfant dans sa tête malgré ses trente ans, ce qui est dû à sa maladie, et c'est quelque chose de très bien retranscrit dans le livre.

    Un jour, ses des patrons meurent dans le même accident, et Gaspard se retrouve sans emploi. Il va alors chercher à devenir détective privé, faisant valoir sa particularité comme un atout. En effet, quand un détective a besoin de se déguiser pour passer inaperçu, personne ne se méfie d'un trisomique, puisque c'est quelque chose qu'on ne peut pas feindre. Il se verra d'abord refuser l'emploi, puis il sera rappeler quelques jours plus tard pour une enquête qui doit se dérouler dans un établissement d'éducation spécialisé. Il pourra passer inaperçu et enquêter.

     

    Gaspard est un homme à l'esprit enfantin, curieux de tout (par exemple, se demandant quel est le meilleur endroit sur terre pour réaliser le moonwalk). L'auteur nous fait partager sa façon de penser. On se sent proche de lui tout au long du roman. Il a son monde à lui dans sa tête qui le rend touchant et attendrissant. J'ai beaucoup apprécié le personnage.

    Cette curiosité du personnage nous laisse aussi apprendre quelques faits inutiles mais sympathiques, ce que j'ai apprécié. (Vous saviez que la personne atteinte du syndrome de Down qui a vécu le plus longtemps avait 83 ans ? Ou que certains rhinocéros avait des cornes rouge pour éviter le braconnage?)

     

    L'histoire met un peu de temps à démarrer au début (et pourtant, je suis moins difficile que Debo sur ce point, c'est dire). L'humour n'est pas excessivement drôle, ce sont plutôt des tentatives qui m'ont à peine fait sourire. Mais un humour qui plairait probablement à des plus jeunes que moi.

    Elle laisse aussi place à quelques situations plutôt loufoques, parfois fantasques.

    Elle se déroule plus ou moins en trois parties. La première pour poser le décors, la deuxième pour l'enquête, et la dernière, qui ne sont que les quelques dernières pages, pour un retournement de situation final très inattendu, qui je pense me marquera un moment.

     

    Comme conclusion de ce livre, c'est un récit qui encourage à la tolérance et au vivre ensemble. Son handicap n'empêche pas Gaspard d'être le héros du livre. Ça ne l'empêche pas de vivre sa vie. Même si on découvre à la fin du livre que sa vie est très différente de celle qui est présentée au début, ça n'empêche pas cela d'être possible.

     

    C'est un livre qui se lit facilement, rapidement (j'ai dû y passé deux petites heures). Que l'on peut faire lire à des jeunes, bonne approche pédagogique sur la tolérance d'autrui, mm s'il est différent de soi. Toutefois, je pense judicieux, pour les plus jeunes, de ne pas les laisser lire tout seul, mais avec un adulte, pour qu'ils comprennent bien.

     

    Et le retournement final, s'il est vraiment intéressant, si c'est ce qui donne sa raison d'être au livre, m'a tout de même laissé un goût doux-amère. Magistral d'un point de vue fictif, je l'ai moins bien perçu moi même selon mon éthique personnelle. Toutefois, cette fin est libre dans le sens où plusieurs interprétations son possibles. Mais l'interprétation qui m'est venue en premier ne m'a pas plu, je dois l'avouer.

     

    Extrait : (choix : Je ne sais pas. J'ai juste su en le lisant que ce serait celui-là.)

    « J'ai inclus dans la liste le nom d'Ingvar Kamprad, le fondateur visionnaire d'IKEA. (…) Aujourd'hui, il paraît qu'un bébé sur dix est conçu dans un de ses lits en bois de pin. Je n'ai jamais demandé à mes parents si c'était le cas pour moi, ce qui expliquerait bien des choses, surtout le fait que mes gènes aient été livrés en kit à la naissance. J'ai un chromosomes de trop, comme cette pièce de trop qu'il nous reste dans les mains quand on a monté une armoire IKEA et dont on ne sait que faire. »

     

    On adore : Le fait de montrer ce personnage différent, sa façon de penser un peu à part, et le message sur la tolérance que l'on souhaite faire passer.

    On regrette : La fin, bien que surprenante, laisse place à une interprétation difficile à admettre de mon point de vue. Cette fin et à la fois très positive, mais en même temps teintée de négatif.

    Jiji


    votre commentaire
  •  

    La décision

    Isabelle Pandazopoulos 

     

     

    La décision, d'Isabelle Pandazopoulos

     

      

    Titre en VO : La décision 

    Année de la première publication (France) : 2013 

    Nombre de pages : 246

    Editeur : Gallimard, collection Scripto

    Site de l’éditeur : http://www.gallimard.fr/ 

    ISBN : 978-2-07-064-796-5 (format Kindle) 

    Site de l’auteur : https://www.isabellepandazopoulos.net/ 

    Ma note : 5/10

    Publique conseillé : Adolescents à partir de 17 ans 

    Quatrième de couverture :

    En plein cours de maths, Louise, jeune fille sans histoires, excellente élève de Terminale S, a un malaise. Samuel, le délégué, l'accompagne aux toilettes. Du sang s'écoule, Louise ne répond plus. Hémorragie ? Suicide ? En fait, la jeune fille a accouché. Elle ne savait pas qu'elle était enceinte, mais elle a donné naissance à un petit garçon de 3,3kg. Pourtant, Louise  affirme qu'elle n'a jamais couché avec personne... Alors que s'est-il vraiment passé ? En état de choc, la jeune fille ne peut accepter la réalité. Pourtant, il lui faut décider du sort de son enfant : le garder ou le confier pour adoption. Elle n'a que quelques semaines. Et un long chemin à faire...

     

      

    Mon avis : 

    Cela faisait quelques années maintenant que ce livre traînait dans ma PAL. Je ne l'ai pas vraiment aimé.

     

     

    Les personnages sont intéressants mais sans plus. 

    Louise est une jeune fille qui, un matin accouche alors qu'elle ne savait pas qu'elle était enceinte. Elle ne sait pas quoi faire. Pour elle, ce bébé n'existe pas et elle n'est pas sa mère.

     

     

    Ses parents, Yannick et Mathilde sont désemparés. Ils espéraient un avenir meilleur pour leur fille. Ils la font culpabilisé.

     

     

    Samuel, le délégué de la classe et ami de Louise va se retrouver perdu et va tout faire pour comprendre comment cela est arrivé.

     

     

    Les autres personnages sont assez peu présents.

     

     

    Le roman est raconté par plusieurs personne - les parents de l'héroïne, Louise, ses amis, Samuel, son éducatrice au centre pour mamans adolescentes... - ce qui apporte des points de vue différents sur les événements.

     

     

    Le thème du déni de grossesse chez les adolescentes - le fait de ne pas se rendre compte d'être enceinte - est bien exploité.

     

     

    Par contre, j'ai trouvé l'écriture bancale et un peu "brouillonne".  

    La fin est moyenne. 

    Je n'ai pas grand-chose à rajouter.

    En bref, une lecture mitigée.

     

     

    Extrait : (choix : au hasard) 

    "Ils sont tous très gentils, attentifs, se gardant de me poser la moindre question. Ils font avec ce qui se passe, un instant chassant l'autre. J'avance comme une funambule, et quand je tombe, ils me ramassent, quand je marche, ils me soutiennent, et si je souris, ils applaudissent des yeux, c'est comme des éclats de lumière où le souvenir d'un plaisir à vivre me revient et puis s'efface..."

     

     

    On adore : Les personnages, le thème abordé. 

    On regrette : L'écriture brouillonne, la fin.

     

     

                                                                                                                              Debo


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique