• Jeunesse/young adults

    Dans cette rubrique, vous trouverez les chroniques des livres :

    • Les 5 lettres du mot cœur, de Cathy Cassidy happy
    • Rose givrée, de Cathy Cassidy glasses
    • L'insaisissable logique de ma vie, de Benjamin Alire Saenz cry
    • Une guitare pour deux, de Mary Amato yes
    • Bluebird, de Tristan Koëgel ^^
    • La coloc, de Jean-Philippe Blondel yes
    • Mélissa : Sac à gras, de Carène Ponte ouch
    • Dis-moi si tu souris, d'Eric Lindstrom biggrin
    • Mon petit cœur de pierre, de Lucile Caron-Boyer happy
    • Rouge bonbon, de Cathy Cassidy glasses
    • Un monde sauvage, de Xavier-Laurent Petit tongue
    • Dans le désordre, de Marion Brunet sarcastic
    • Frangine, de Marion Brunet cool
    • Nos âmes jumelles, tome 1, de Samantha Bailly clown
    • Nos âmes jumelles, tome 2, de Samantha Bailly eek
    • Nos âmes jumelles, tome 3, de Samantha Bailly cry
    • L'école du bien et du mal, tome 1, de Soman Chainani sarcastic
    • Miss pain d'épices, de Cathy Cassidy frown
    • Aux délices des anges, de Cathy Cassidy biggrin
    • Le secret des glaces, de Philip Carter money
    • Le silence de Mélodie, de Sharon M. Draper cool
    • Belly, tome 1 de Jenny Han arf
    • Big easy, de Ruta Sepetys happy
    • Lady, ma vie de chienne, de Melvin Burgess arf
    • Le chaperon rouge, de Sarah Blakley-Cartwright aww
    • Campus, tome 1 de Kate Brian sarcastic
    • Léna et la vraie vie, de Yaël Hassan yes
    • Tom, petit Tom, tout petit homme, Tom, de Barbara Constantine
    • Nos étoiles contraires de John Green
    • La liste de Siobhan Vivian
    • Le manoir d'Evelyne Brisou-Pellen, tome 1 
    • Le manoir d'Evelyne Brisou-Pellen, tome 2 
    • Le manoir d'Evelyne Brisou-Pellen, tome 3 erf
    • Le manoir d'Evelyne Brisou-Pellen, tome 4 cry
    • Le manoir d'Evelyne Brisou-Pellen, tome 5 glasses
    • Le manoir, d'Evelyne Brisou-Pellen, tome 6 aww
    • Le manoir, l'exil, d'Evelyne Brisou-Pellen, tome 1 he
    • Le manoir, l'exil, d'Evelyne Brisou-Pellen, tome 2 sarcastic
    • Quatre filles et un jean d'Ann Brashares, tome 1 
    • Quatres filles et un jean d'Ann Brashares, tome 2 
    • Ma vie selon moi de Sylvaine Jaoui, tome 1 
    • Ma vie selon moi de Sylvaine Jaoui, tome 2 
    • Ma vie selon moi de sylvaine Jaoui, tome 3
    • Hé, petite !, de Yaël Hassan
    • Garçon ou fille, de Terence Blacker
    • Les filles au chocolat de Cathy Cassidy, tome 1 
    • Les filles au chocolat de Cathy Cassidy, tome 2 
    • Les filles au chocolat de Cathy Cassidy, tome 3 wink2
    • Les filles au chocolat de Cathy Cassidy, tome 3,5 glasses
    • Les filles au chocolat de Cathy Cassidy, tome 4 clown
    • Les filles au chocolat de Cathy Cassidy, tome 5 cry
    • Les filles au chocolat de Cathy Cassidy, tome 5,5 oh
    • Les filles au chocolat de Cathy Cassidy, tome 6 tongue
    • Le jour où je suis devenue mytho, de Giles Abier
  •  

    Les 5 lettres du mot cœur

    Cathy Cassidy  

     

     

    Les 5 kettres du mot coeur, de Cathy Cassidy

     

     

     

     Titre en VO : Broken Heart Club

    Année de la première publication (France) : 2017

    Nombre de pages : 312

    Editeur : Nathan 

    Site de l’éditeur : http://www.lireenlive.fr/ 

    ISBN : 978-2-09-257382-2 (format kindle) 

    Site de l’auteur : https://www.cathycassidy.com/

    Ma note : 8/10 

    Publique conseillé : Adolescents à partir de 12-13 ans 

    Quatrième de couverture

    Carrie, Omisha Eden, Uma et Ryan sont inséparables comme les cinq doigts de la main, ou comme les cinq lettres du mot "cœur" que forment les initiales de leur prénom. Mais après une violente dispute, leur groupe est brisé. Même Eden et Ryan, qui étaient amoureux en secret, ne se parlent plus.... est-il vraiment trop tard, deux ans après, pour recoller les morceaux de l'amour et de l'amitié ?

     

     

    Mon avis :  

    Après ma dernière lecture dont la chronique est en ligne, je ne savais pas quoi lire. Je me suis donc tournée vers ce roman. Je dois dire que c'est pour moi le plus abouti de l'autrice !

     

     

    Pour ne pas vous gâcher la surprise, pas de détails superflus.

     

     

    Carrie est la leader du groupe. Tous ses amis font ce qu'elle veut, bien qu'elle ne soit pas pimbêche pour autant. Sa meilleure amie est Eden et elle est secrètement amoureuse de Ryan.

     

     

    Omisha et Uma sont les plus "effacées" du récit, on ne les voient que très peu. Omisha étudie dans un collège privé et Uma a déménagée en France quelques semaines après la violente dispute.

     

     

    Eden est une jeune fille mal dans sa peau. Habillée de façon gothique, elle peine à refaire confiance. C'est l'une des narratrices du roman.

     

     

    Ryan est un peu le bad boy du collège. Il enchaîne les bêtises. Ses parents et le responsable d'orientation ne savent plus quoi faire pour arrêter ses colères. C'est la deuxième voix de l'histoire.

     

     

    Mme Smith est une dame âgée qui vit en face du collège. Elle va avoir une grande place dans l'intrigue.

     

     

    L'écriture est une fois de plus juste, agréable et fluide. Je trouve que c'est l'un des romans le plus abouti car les personnages sont réalistes et n'hésitent pas à montrer leur faiblesses. 

    Les chapitres alternent entre Eden et Ryan, ce qui apporte quelque-chose en plus.

     

     

    Les thèmes abordés (amour, deuil, amitié à reconstruire...) sont bien traités.

     

     

    La fin est correcte, j'aurais aimé que ce soit plus long.

     

     

    En bref, une bonne lecture !

     

     

    Extrait : (choix : rien ne sera plus jamais pareil) 

    "Il y a des choses qu’on ne voit pas arriver avant qu’il soit trop tard, et tout ce qu’on peut faire ensuite, c’est tenter de rassembler les morceaux, en sachant que rien ne sera jamais plus pareil. "  

     

     

    On adore : Les personnages, l'écriture, les thèmes abordés, l'alternance de point de vue. 

    On regrette : Que le livre soit un peu court.

     

     

                                                                                                                           Debo


    votre commentaire
  •  

    Le manoir

    L'exil

    Tome 2 : L'antre des secrets

    Evelyne Brisou-Pellen

     

     

    Le manoir, l'exil, tome 2 : L'antre des secrets, d'Evelyne Brisou-Pellen

      

    Titre en VO : L'antre des secrets

    Année de la première publication (France) : 2016 

    Nombre de pages : 450

    Editeur : Bayard 

    Site de l’éditeur : https://www.bayard-editions.com/ 

    ISBN : 978-2-74707472-8 (format kindle) 

    Site de l’auteur : http://www.brisou-pellen.fr/

    Ma note : 7/10

    Publique conseillé : Adolescents à partir de 13 ans 

    Quatrième de couverture :

    Les exilés du manoir arrivent en Irlande sur les traces de Sandice, le fantôme d'une jeune fille. Elle refuse de partager son refuge avec eux et le petit groupe est obligé de s'arrêter au château de Blarney.

     

     

    Mon avis :  

    Je me suis enfin décidée à poursuivre ce second cycle.

     

     

    Cette fois-ci, le petit groupe se retrouve sur les côtes irlandaises pour venir en aide à Sandice. Mais, qui est cette jeune fille qui refuse de quitter une blanchisserie et a peur des garçons ?

     

     

    Les personnages sont égaux à eux-mêmes. 

    Liam est toujours l'enquêteur de la bande. C'est un peu le meneur. Prêt à aider les autres, il a un don pour se mettre dans des situations cocasses.

     

     

    Cléa, sa petite-amie fantôme sera encore plus présente que précédemment. En effet, elle va avoir un rôle majeur dans la découverte de ce qui est arrivé à Sandice. C'est une battante et n'aime pas vraiment être mise "sur la touche".

     

     

    Sandice est une fille qui n'a pas eu une vie facile. Elevée dans un couvent tenu par des religieuses portant le nom des Magdalènes, elle a peur des garçons.

     

     

    Kate, une amie de Sandice a été envoyé au couvent parce qu'elle était enceinte sans être mariée. Là-bas, avec son amie elles vont vivre dans des conditions difficiles.

     

     

    Les personnages secondaires sont assez peu présents, comme dans les tomes précédents.

     

     

    L'écriture de l'autrice est très agréable, fluide. Les références historiques sont recherchées et documentées. On voyage entre l'Irlande des années 1970 et la Chine ancienne avec la construction de la Grande Muraille de Chine.

     

     

    La fin est bien.

     

     

    J'ai quand même noté quelques longueurs. Dommage !

     

     

    En bref, une bonne suite. 

     

     

    Extrait : (choix : au hasard) 

    "- Quand est-ce que je pourrai atteindre l'immortalité ? Me demanda Shi Huangdi  

    - Vous ne croyez pas que l'immortalité c'est le faites de rester dans la mémoire des gens et non pas de rester éternellement sur Terre ?"

     

      

    On adore : Les personnages, l'écriture; les références historiques, la fin. 

    On regrette : Les longueurs.

      

     

                                                                                                                          Debo


    votre commentaire
  •  

    Rose givrée

    Cathy Cassidy

     

     

    Rose givrée, de Cathy Cassidy

     

      

    Titre en VO : Sundae Girl 

    Année de la première publication (France) : 2017 

    Nombre de pages : 246 

    Editeur : Nathan 

    Site de l’éditeur : http://www.lireenlive.fr/ 

    ISBN : 978-2-09-257393-8 (format kindle) 

    Site de l’auteur : https://www.cathycassidy.com/ 

    Ma note : 7/10 

    Publique conseillé : Adolescents à partir de12-13 ans

    Quatrième de couverture

    Jude, 13 ans, rêve d’une vie discrète et sans ennuis, ce qui est très difficile quand on a une famille comme la sienne : un peu givrée et très embarrassante.
    Son père est capable de débarquer à une réunion parents-profs déguisé en Elvis Presley, et sa mère perd régulièrement les pédales. Alors, de peur que tout ça ne se sache, Jude refuse de laisser quiconque entrer dans sa vie, en particulier Carter, ce garçon qui s’évertue à être gentil avec elle.
    Mais quand la situation déraille vraiment, Jude découvre que rien ne vaut l’aide de ceux qui vous aiment, et que même son cœur de glace est capable de fondre…

     

     

    Mon avis :  

    Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu un roman de Cathy Cassidy.

     

     

    Jude habite chez ses grands-parents avec sa mère qui est alcoolique. Sa grand-mère à la maladie  d'Alzheimer, son père est fan d'Elvis Presley. La jeune fille essaye à tout prix d'être "normale". Qu'est-ce que la normalité ?

     

     

    Les personnages sont une fois de plus attachants quoiqu'un peu clichés. 

    Jude a 13 ans, c'est une bonne élève. Elle vit dans une famille déjantée. 

    Elle n'aspire qu'à une seule chose : ne pas se faire remarquer à cause de ses proches.

     

     

    Isabella, sa mère est alcoolique. Elle ne souhaite pas vraiment s'en sortir même si elle fait toujours mille et une promesse. Elle ne pense qu'à sortir avec ses amis.

     

      

    Molly et Patrick, les grands-parents de l'adolescente sont adorables. Molly a la maladie d'Alzheimer et perd progressivement la mémoire, ses repères et la notion du temps. Elle tricote des écharpes immenses !

     

     

    Patrick, lui, fait "tourner la maison" avec Jude. Très attaché à sa famille, il espère que sa fille et sa femme vont s'en sortit. C'est un homme très courageux.

     

      

    Giovanni est l'ex petit ami d'Isabella. Il tient un camion de glaces ambulent. Il est très attaché à la mère de Jude et fait tout pour lui venir en aide.

     

      

    Carter, un camarade de classe de l'héroïne est tout mignon avec elle. Il n'est pas très doué avec des rollers.

     

     

    Kristina est la pimbêche de la classe. Elle semble avoir un secret qui va petit à petit rapprocher les deux adolescentes.

     

      

    Les personnages secondaires sont assez peu présents. 

     

     

    L'écriture de l'autrice est agréable et simple comme à chaque roman. 

    Elle arrive à aborder des thèmes douloureux : la mort, le deuil; la maladie, l'alcoolisme... avec simplicité. 

     

     

    Le récit est très dynamique grâce aux courts chapitres. Je l'ai fini en deux jours !

     

     

    La couverture est pleine de gourmandise !

     

      

    Par contre, contrairement à sa série Les filles au chocolat où la gourmandise était toujours présente, ici j'ai trouvé que ce thème n'était pas assez mis en valeur. Dommage...

     

      

    La fin est tout à fat correcte.

     

      

    En résumé, une bonne lecture.

     

       

    Extrait : (choix : la magie) 

    "J’aimerais pouvoir tout arranger et redonner des couleurs à son monde d’un coup de baguette magique. Je suis persuadée que la magie se cache là où on ne l’attend pas, dans des petites choses comme des bonbons en forme de cœur, un garçon qui nourrit des oiseaux, une femme en perruque rose qui sourit alors qu’on vient de réduire son voile de mariée en cendres. La magie, c’est ce qui rend nos vies supportables. "

     

       

    On adore : L'écriture, les thèmes abordés; le dynamisme du récit, la couverture, la fin. 

    On regrette : Les personnages un peu clichés, le thème de la gourmandise pas assez développé, les personnages secondaires pas assez présents.

     

                                                                                                               

                                                                                                                      Debo 


    votre commentaire
  •   

    L'insaisissable logique de ma vie

    Benjamin Alire Saenz

     

    L'insaisissable logique de ma vie, de Benjamin Alire Saenz

     

     

      

    Titre en VO : The Inexplicable Logic of My Life

    Année de la première publication (France) : 2018

    Nombre de pages : 520

    Editeur : Pocket jeunesse 

    Site de l’éditeur : https://www.lisez.com/pocket-jeunesse/18 

    ISBN : 978-2-823-85491-6 (format Kindle) 

    Site de l’auteur : Pas trouvé 

    Ma note : 9,5/10 

    Publique conseillé : Tout public 

    Quatrième de couverture :

    Sal mène une vie paisible et sans histoires, dans une famille moitié mexicaine, moitié américaine. Mais tout bascule le jour de sa rentrée en terminale. Pour défendre l’honneur de son père adoptif, il sort les poings et frappe. Surprise, colère, satisfaction, culpabilité se bousculent dans la tête du jeune homme, qui se met à douter de tout, même de sa propre identité. Alors, avec l’aide de Sam, sa meilleure amie, et de son père, Sal va tenter de comprendre l’insaisissable logique de sa vie.

     

     

    Mon avis :  

    C'est presque un coup de cœur !

     

     

    Vu que je veux vous laisser la surprise, pas de résumé supplémentaire.

     

     

    Salvador - Sal - est un lycéen entrant en classe de terminale. Il vit dans une famille Américano-mexicaine très aimante. Adopté par Vicente, il grandit auprès de ce père qui est son modèle. 

    Il est touchant et se pose mille et une question à l'approche de l'âge adulte. Il est très humain.

     

     

    Son père, Vicente, est un homme profondément altruiste. Il voit toujours le "bon côté" en chaque individu. Il est d'un grand soutien pour le jeune homme.

     

     

    Samantha, - Sam -, la meilleure amie de Sal est son parfait opposé. Elle est extravertie, adore les chaussures et déteste sa mère qu'elle appelle toujours par son prénom, Sylvia. Elle aime profondément son ami.

     

     

    Mima, la grand-mère est touchante. Elle adore son petit-fils et réciproquement. Elle essaye toujours d'être positive, même dans les moments difficiles.

     

     

    Fito, un ami a une vie difficile avec une mère toxicomane. Malgré tout, il a toujours le sourire et ne veut pas s'apitoyer sur son sort.

     

     

    L'écriture de l'auteur est une fois de plus très belle et philosophique. Il aborde des thèmes durs avec délicatesse - comme le deuil, l'homosexualité, l'amour...

     

     

    La couverture est sublime !

     

     

    La fin est intéressante.

     

     

    Il y a juste un "petit bémol" qui fait que ce n'est pas un coup de cœur. Je trouve que l'on s'attarde trop sur les problèmes des autres protagonistes et pas assez sur ceux du personnage principal.

     

     

    Je vous le recommande à 200% !

     

     

    Extrait : (choix : une rivière) 

    "Alors, Sally, tu seras ma rivière, comme dans la chanson ? Elle pleurait à nouveau.

    - Ouais, ai-je répondu.

    - "Je suis là pour t'aider à flotter." 

    J'aurais pu lui chanter toute la chanson, mais je n'ai pas une très belle voix.

    - "Et tu déplaceras des montagnes pour moi" ?

    - Oui, ai-je chuchoté.

    Et soudain, moi aussi je pleurais. Pas de manière incontrôlable mais je pleurais. Doucement, comme si les larmes venaient d'un endroit qui était calme et doux, un endroit meilleur que l'endroit violent en moi quand je serrais le poing ou quand j'avais envie de le faire. Peut-être que la rivière dont parlait la chanson était constituée de nos larmes. Celles de Sam et les miennes. Peut-être que la rivière était faite des larmes de tout le monde. De tous ceux qui avaient perdu quelqu'un. Toutes ces larmes."

     

     

    On adore : Les personnages, les thèmes abordés, la couverture, la fin,  l'écriture 

    On regrette : Le fait que l'on s'attarde peu sur les problèmes personnels de Sal.

     

     

     

                                                                                                                      Debo

     


    2 commentaires
  • Une guitare pour deux

    Mary Amato

    Titre en VO : Guitare notes

    Année de la première publication (en France) : 2013

    Nombre de pages : 288

    Editeur : Nathan

    Site de l’éditeur : http://www.nathan.fr/catalogue/fiche-produit.asp?ean13=9782092545409

    ISBN : 978-2-09-254540-9 (format papier)

    Site de l’auteur : https://www.maryamato.com/

    Ma note : 10/10 !

    Publique conseillé : Adolescent et plus, une très belle histoire que je recommande.

    Quatrième de couverture :

    Impossible de vivre sans guitare. C'est ce que pense Tripp quand sa mère lui confisque son instrument. Sa seule solution : répéter un midi sur deux, dans la salle B, avec une vieille guitare.
    Lyla, consciencieuse violoncelliste, occupe la salle les autres jours. Ces deux-là comment par se détester par petits mots interposés.
    Mais bientôt, les échanges virent aux confidences et une toute autre relation s'installe entre eux...

     

    Mon avis :

    Un véritable coup de cœur. J'ai adoré cette magnifique histoire d'amitié.

     

    Pour l'histoire, c'est celle de Tripp Broddy, mauvais élève, très solitaire, qui s'enferme des heures avec sa guitare. Et sa mère finit par la confisquer, pour le pousser à travailler mieux en classe, et aussi en espérant qu'il va se faire des amis.

    Tripp est un garçon qui m'a touchée. Solitaire, un peu bizarre, surtout, il étouffe dans sa vie, et sa guitare est sa bouffée d'air frais qui lui permet de respirer. Il étouffe, car il a perdu son père, et son meilleur ami est parti. Il a une vision des choses, des théories sur les relations entre les gens, et entre les gens et les choses, qui m'ont plu. Il a un certain humour, un certain sens de la répartie, qui j'ai trouver original mais sympa. Par ex, on le voit dans sa façon de se venger de sa mère quand elle lui fait ce qu'il estime être un sale coup.

    Sa mère justement, est dure avec lui, mais c'est par amour pour ce fils qu'elle trouve désœuvré. C'est sa façon d'essayer de l'aider. Certes, probablement pas la meilleure à la base, mais pas si mal au final au vu de la suite (qu'elle n'espérait pas) de l'histoire.

     

    Et c'est Lyla Marks. Une violoncelliste, excellente élève, que tout le monde croit parfaite. Elle fait des concours de musique, et se prépare pour entrer dans une grande école de musique dont elle ressortira probablement musicienne professionnelle. Le violoncelle, c'était l'instrument de sa mère, qui est morte quand elle avait six ans. Et Lyla l'a repris comme une évidence. Mais elle en arrive à un stade où ça ne lui convient plus, et où elle continue parce que c'est c'est ce qu'on attend d'elle, parce que c'est ce que son père espère pour elle.

    Lyla, elle aussi, à sa façon, étouffe dans sa vie. Elle a l'impression de ne plus avoir son mot à dire, qu'on lui trace le chemin sans qu'elle décide. Entre ce que son père espère pour elle, et son amie Annie, violonniste, qui prends toutes les décisions pour elles deux, par exemple dans quel club elles s'inscrivent, comment s'habiller pour la rentrée, ect, Lyla étouffe dans sa vie et panique de ne pas savoir comment reprendre le contrôle.

     

    Au final, ces deux adolescent ont une vie un peu parallèle. Et le fait de devoir partager cette salle, un midi sur deux, va les amener à faire connaissance. De façon informelle d'abord, quand Lyla laisse un petit mot à son collègue pour lui dire qu'il ne doit pas laisser traîner ses ordures dans la pièce, puis par jeu de réponses, ils finissent par apprendre à se connaître, par se découvrir l'un l'autre, et par se découvrir soi même dans l'autre. Une formidable amitié s'installe au travers de leur musique.

    Ils forment un beau projet tous les deux. Mais, comme c'est prévisible, vient un moment ou les parents s'aperçoivent de l'influence qu'ils ont l'un sur l'autre, Lyla déconcentrer de son violoncelle, Tripp qui a repris la guitare conte ordre de sa mère et dont les notes ne remontent pas. Et là... à vous de lire pour le découvrir ! J'en ai déjà dis beaucoup, mais j'avais envie d'expliquer en quoi ce livre m'a tellement plu, et touchée.

    J'en ai profiter pour vous parler des personnages, donc je n'y reviens pas.

     

    J'ai donc trouvé cette histoire magnifique, cette amitié très belle, et le lien qui se crée entre eux grâce à la musique m'a émue. (Mais pas de romance, pour celles et ceux qui en ont envie d'autre chose que de l'eau de rose, je conseille vraiment.) J'ai pleurer par moment, et si une partie de la fin est prévisible, ça ne m'a pas empêché d'adorer et d'en être très touchée.

     

    Le style est simple, facile à lire, fluide. J'ai lu le livre en à peine quelques heures. Très agréable. L'humour particulier de Tripp m'a fait rire, leur coté spontané quand ils sont ensemble, de voir Lyla sortir de sa coquille et faire ce qu'elle veut m'a fait sourire.

     

    Je crois bien que je n'ai aucune critique négative à faire ici, en fait. Un véritable coup de cœur.

     

    Qui plus est, il y a des chansons écrites pour le livre, et l'auteur a intégré le brouillon de leur écriture dans le livre, ce qui m'a beaucoup plus. Et à la fin de l'histoire, on a les accords pour pouvoir les jouer à la guitare.

    Et enfin, il y a un lien pour pouvoir les écouter. En anglais, certes, mais ça vaut le coup, croyez moi. Si vous avez la curiosité, je vous mets le lien : https://www.thrumsociety.com/the-songs/

     

    Extrait : (choix : parce que j'aime beaucoup cette théorie.)

    « – Je crois que chaque âme vibre à une fréquence différente. Un peu comme si c'était une signature. Et du coup, je pense que l'âme cherche autour les sons qui ont la même fréquence qu'elle. D'après moi, les vibrations de mon âme sont en accord avec celles de la guitare, ce qui explique que je me sente aussi bien quand j'en joue. »

     

    On adore : Tout, un véritable coup de cœur.

    On regrette : Rien du tout !

    Jiji


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique