• Le pays des contes, tome 1, de Chris Colfer

    Le pays des contes

    Tome 1 : Le sortilège perdu

    Chris Colfer

     

    Le pays des contes, tome 1, de Chris Colfer

     

     

    Titre en VO : The Land Of Stories, book 1 : The Wishing Spell

    Année de la première publication (France) : 2013

    Nombre de pages : 479

    Editeur : Michel Lafon

    Site de l’éditeur : http://www.michel-lafon.fr/

    ISBN : 978-2-7499-2137-2 (format kindle)

    Site de l’auteur : Pas trouvé

    Ma note : 8/10 

    Public conseillé : Adolescents entre 11 et 12 ans

    Quatrième de couverture : 

    Il était une fois, dans une ville parfaitement ordinaire, des jumeaux prénommés Alex et Conner… Le jour où leur grand-mère leur offre un livre ancien, Le Pays des contes, leur vie plutôt morose change du tout au tout. Et pour cause ! Ce grimoire se révèle magique et les transporte dans un univers où les contes sont devenus réalité. Sauf que ce monde est beaucoup moins merveilleux que celui des belles histoires qu’ils ont lues. Boucle d’Or est une criminelle recherchée, Blanche Neige dissimule un lourd secret, et le Petit Chaperon Rouge n’a même plus peur du loup. Pour rentrer chez eux, Alex et Conner n’ont qu’un seul moyen : rassembler huit objets magiques comme la pantoufle de Cendrillon ou encore des cheveux de Raiponce, tout en tentant d’éviter les foudres de la Méchante Reine. Car cette dernière semble avoir un plan machiavélique qui pourrait bien piéger les jumeaux dans cette étrange contrée. À tout jamais. 

     

    Mon avis :

    Ce premier tome était dans ma pile à livres depuis quelques années.

    Le résumé étant long et en disant un peu trop à mon goût, je n’en dirais pas plus.

     

     

    Les personnages sont attachants mais un peu clichés.

    Alex et Conner sont deux jumeaux de 11 ans au début de l’histoire. Ils sont tous les deux très différents. Alex est une jeune fille qui cherche à plaire à tout le monde, quitte parfois à en faire trop. Elle adore les contes de fées.

     

     

    Conner, lui peut sembler être son opposé mais pas tout à fait en réalité. Il aime aussi les contes de fées et n’hésite pas à mettre les « pieds dans le plat » lors de certaines situations. Il voudrait rentrer chez lui. Il n’aime pas l’école et s’endort en cours.

     

     

    Leur mère est infirmière et essaye de joindre les deux bouts depuis la mort de son mari il y a un an.  Elle est protectrice envers ses enfants mais on ne la voit pas beaucoup dans l’histoire.

     

     

    Grenouille, un homme-grenouille qu’ils vont rencontrer durant leur périple est très gentil. Il n’ose pas sortir de chez lui du fait de son apparence disgracieuse.

     

     

    Les jumeaux vont également faire la connaissance des autres personnages comme Boucle d’Or, Jack, le petit chaperon rouge, les différentes princesses…

     

     

    L’écriture est agréable mais un peu enfantine. Normal me direz-vous.

    Les chapitres sont rapides et fluides. A chaque début de chapitre, il y a une illustration.

     

     

    L’intrigue est un peu banale. En effet, c’est une sorte de quête initiatique qui est attendue.

     

     

    L’univers est original du fait du pays des contes séparé en plusieurs royaumes.

     

     

    La fin est correcte.

     

     

    En bref, une bonne lecture mais je pense qu’il ne faudra pas trop que j’attende pour lire la suite sous peine d’oublier certaines choses.

     

     

    Extrait : (choix : une victime ?)

    « - Ton histoire sera contée jusqu'à la fin des temps, dit-elle, mais personne ne se souciera de la mienne. Je serai toujours dépeinte grossièrement comme une scélérate, rien de plus. Mais ce que le monde ne comprend pas, c'est qu'un scélérat n'est autre qu'une victime dont l'histoire n'a pas encore été racontée. Tout ce que j'ai fait, mon œuvre et mes crimes contre toi, tout ça, je l'ai fait pour lui. »

     

     

    On adore : Les personnages, l’univers, l’écriture.

    On regrette : La fin, l’intrigue.

     

     

                                                                                                      Debo

    « Moi, grosseComme une ombre, Pascale et Gilles Legardinier »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :