• L'école du bien et du mal, tome 1, de Soman Chainani

     

     L'école du bien et du mal

    Tome 1

    Soman Chainani

     

    L'école du bien et du mal, tome 1, de Soman Chainani

     

     

      

    Titre en VO : The School for Good and Evil 

    Année de la première publication (France) : 2015  

    Nombre de pages : 476

    Editeur : Pocket jeunesse 

    Site de l’éditeur : http://www.pocketjeunesse.fr/livres-jeunesse/ 

    ISBN : 978-2-823-81282-4 (format kindle) 

    Site de l’auteur : http://somanchainani.net/ 

    Ma note :  6,5/10 

    Publique conseillé : Plutôt féminin, à partir de 14 ans

    Quatrième de couverture :

    Kidnappées par une sombre nuit d'orage, Sophie et Agatha intègrent l'école du bien et du mal... Un lieu très spécial, où on forme les personnages de contes de fées. Pantoufles de verre et chevelure blonde soyeuse, Sophie est sûre de devenir princesse. Tandis qu'Agatha, cynique et solitaire, toute de noir vêtue, se voit déjà en sorcière. Pourtant, rien ne se passe comme prévu... Et si l'erreur de casting révélait leur vraie nature ?

      

    Mon avis :  

    J'ai un avis plutôt mitigé sur ce premier tome.

     

    Sophie et Agatha vivent à Galvadon, une petite ville située près d'une forêt. Sophie rêve d'être enlevée pour devenir une princesse de contes de fées alors qu'Agatha, elle, veut devenir une Méchante. 

    Et si le fait d'être enlevée, révélait leur vrai visage ?

     

     

    Sophie est une jeune fille coquette qui aime prendre soin d'elle. Elle vit avec son père qui n'a aucune intentions de la voir partir. Sophie fait tout pour devenir une princesse de contes de fées et être une Gentille. 

    Je n'ai pas aimé son caractère narcissique.

     

     

    Agatha vit dans un cimetière appelé la Colline aux Morts. Elle adore la couleur noire et les vêtements sans forme. Sa mère rêve de la voir intégrer l'Ecole du Mal pour devenir une Méchante. 

    Je la trouve plus sincère que Sophie et peut-être plus "humaine" en quelques sorte.

     

     

    Tedros, le garçon de l'histoire est le fils du roi Arthur. Il ne veut pas refaire les mêmes erreurs que son père : délaisser sa femme. Il est courageux, charismatique.

     

     

    Dot, Anadil et Asther, les colocataires de chambre de Sophie sont machiavéliques et n'apprécient pas vraiment la jeune fille, au début du moins.

     

     

    L'univers crée par l'auteur possède un schéma "classique" de tous les livres. Deux jeunes filles se faisant enlevée, l'une voulant être princesse et l'autre une méchante.

     

     

    L'écriture n'a rien de spectaculaire mais elle est efficace. Les chapitres son assez long et les paragraphes alternent entre le point de vue de Sophie et Agatha.

     

     

    Malgré tout, la fin donne envie de connaître la suite. 

    Une lecture mitigée...

     

     

    Extrait : (choix : je pense qu'ils aident aussi en grande partie l'intrigue) 

    "Elle avait toujours trouvé les méchants plus intéressants que les héros. Ils étaient ambitieux, passionnés. C'était grâce à eux que l'intrigue existait. "

     

     

    On adore : Les personnages, l'écriture, la fin. 

    On regrette : Les longueurs, le schéma "classique" de l'intrigue.


    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :