• Frangine, de Marion Brunet

    Frangine

    Marion Brunet

    Frangine, de Marion Brunet

     

    Titre en VO : Frangine

    Année de la première publication (en France) : 2013

    Nombre de pages : 262

    Editeur : Sarbacane, collection exprim'

    Site de l’éditeur : http://editions-sarbacane.com/frangine-2/

    ISBN : 978-2-84865-597-0 (grand format)

    Site de l’auteur : Non trouvé.

    Ma note : 10/10

    Publique conseillé : A partir de 13, 14 ans.

    Quatrième de couverture : 

    Il faut que je vous dise... J'aimerai annoncer que je suis le héros de cette histoires, mais ce serait faux. Je ne suis qu'un morceau du gâteau, même pas la cerise. Je suis un bout du tout, un quart de la famille. Laquelle est mon nid, mon univers depuis l'enfance, et mes racines, même coupées. Tandis que ma frangine découvrait le monde le cruel le normal et la guerre, ma mère et ma mère, chacune pour soi mais ensemble, vivaient de leur côté des heures délicates. C'est à moi que revient de conter nos quatre chemins. Comment comprendre, sinon ?

     

    Mon avis :

    Un coup de cœur.

     

    C'est l'histoire d'une famille. Un peu particulière.

    Deux enfants, un frère, Joachim, et une sœur, Pauline, une maman, Julie, et une deuxième maman appelé Maline (de son vrai nom Maryline.) Joachim entre en terminal. Et Pauline en seconde. C'est l'histoire de ce début d'année difficile pour la jeune fille, et aussi pour ses proches. L'histoire des quatre nous est contée, chacune, pour que l'on comprenne l'ensemble, que l'on soit dedans, à la fois spectateur, omniscient, et impuissant.

     

    C'est raconté par Joachim, le grand frère. Un garçon adorable, je me suis prise de beaucoup d'affection pour lui. Très protecteur envers sa sœur, mais pris aussi par sa propre vie. Dans son comportement avec sa copine, il me rappelle mon copain en certains points, vers la fin. Il est gentil, il ne veut pas faire d'erreur, il a peur. Il est aussi impulsif, et il aimerait parfois se servir de ses poings pour régler les problèmes. Assez bavard. Un garçon que j'ai vraiment apprécié.

    Sa sœur Pauline est plus réservée. Elle aime le dessin. Une petite fille qui a été très protégée par ses mamans et son frère. Et pour qui la rentrée à été très dur. La seconde fut un grand saut dans le monde pour elle. Dans un monde cruel auquel elle ne sait pas comment s'adapter.

    Leur maman « biologique », Julie, travaille dans une jardinerie. Elle a une relation inexistante avec sa mère, qui a coupé les ponts quand sa fille a eu des enfants alors qu'elle vit avec une femme. Elle n'a jamais accepté l'homosexualité de sa fille. Mais elle vient de perdre son mari. Julie ne sait que faire pour sa mère. Et Julie aimerait que ce  soit plus simple.

    Sa compagne, Maline, est éducatrice dans un centre pour enfants « difficiles ». Mais elle a du mal, ça devient trop difficile pour elle de faire ce métier, et elle a l'impression de ne pas voir grandir ses propres enfants.

    Les deux mamans sont gentilles, douces et protectrices. Chacune avec leur caractère quand même.

    Il y aussi Blandine, la copine de Joachim. Une fille gentille et intelligente, qui rêve d'un avenir meilleur que celui de ses parents et fait ce qu'il faut pour. Studieuse, donc.

    Voilà pour les personnages, qui sont intéressants je trouve. Bien décrits, bien définis, vraiment, l'auteur a une bonne façon de les traiter, de les utiliser.

     

    L'histoire est bien menée. Touchante, voir même poignante par moment. Le style est bon, j'ai adoré la façon d'écrire, avec le point de vue du grand frère, un point de vue qu'il donne de plus tard pour raconter. Il y a quelque fois des souvenirs qui nous sont racontés, cela donne une dimension supplémentaire à la vie de cette famille. Les chapitres sont court et filent tout seul (une après-midi pour lire le livre).

    Des thèmes importants sont abordés, et avec brio : l'adolescence, l'entrée au lycée, le point auquel les enfants peuvent être dur entre eux, le harcèlement, l'homosexualité, et comment des enfants peuvent vivre l'homosexualité de leur parents au quotidien.

    Ce sont des thèmes importants et d'actualité. La façon dont ils sont traités est intéressante, et selon moi vraiment bonne.

     

    C'est un livre que je conseille vivement.

     

    Extrait : (choix : Parce que c'est normal et logique, mais que tout le monde n'est pas d'accord.)

    « Moi, j'avais décidé d'assumer. J'avais barré « profession du père » pour y écrire « profession de la deuxième mère ». Ça m'avait paru logique. Simple. Je m'étais blindé dans ma tronche depuis un bout de temps, et à part un petit incident [...], c'est passé comme une lettre à la poste. Ma « situation », la majorité des profs s'en foutait, et pour les autres, je dois avouer qu'il ne m'était pas désagréable de les mettre mal à l'aise. »

     

    On adore : Tout

    On regrette : Rien

    « The mortal instruments, tome 5 : La cité des âmes perdues, de Cassandra ClareElsa make up : Mes secrets, d'Elsamakeup »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :