• Contemporain

    Dans cette rubrique, vous trouverez les chroniques des livres :

    • Le jardin des secrets, de Kate Morton oh
    • Une jeune fille de son temps, de Georgia Meyer he
    • Les petits pains d'épices, de Marine Noirfalise glasses
    • Blacklistée, de Cole Gibsen intello
    • L'homme en bas de chez elle, de Fabienne Kisvel cry 
    • Quelqu'un pour qui trembler, de Gilles Legardinier happy
    • Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers , de Benjamin Alire Saenz clown
    • Paranoïa, tome 1, de Melissa Bellevigne eek
    • Paranoïa, tome 2, de Melissa Bellevigne cool
    • Le mec de la tombe d'à côté, de Katarina Mazetti smile
    • Le caveau de famille, de Katarina Mazetti arf
    • Les stagiaires, de Samantha Bailly tongue
    • A durée déterminée, de Samantha Bailly glasses
    • Indéterminés, de Samantha Bailly cry
  •  

    Le jardin des secrets

    Kate Morton

     

      

    Le jardin des secrets, de Kate Morton

     

     

    Titre en VO : The forgotten garden 

    Année de la première publication (France) : 2008 

    Nombre de pages : 508 

    Editeur : Presse de la cité 

    Site de l’éditeur : https://www.lisez.com/presses-de-la-cite/6

    ISBN : 978-2-258-11357-2 (format kindle) 

    Site de l’auteur : https://www.katemorton.com/ 

    Ma note : 7/10 

    Publique conseillé : Adultes 

    Quatrième de couverture :  

    Un labyrinthe qui cache un secret, une conteuse victorienne dont l'œuvre a disparu, trois générations de femmes unies par une même histoire... En 1913, sur le port de Brisbane, en Australie, une petite fille de quatre ans est retrouvée abandonnée sur un bateau arrivant d'Angleterre, avec pour tout bagage une valise contenant quelques vêtements et un superbe livre de contes de fées. Recueillie par un couple, elle n'apprend son adoption que le jour de son vingt et unième anniversaire. Des années plus tard, Nell décide de partir à la recherche de son passé, en Cornouailles, au domaine de Blackhurst. A sa mort, sa petite-fille Cassandra poursuit cette quête et se rend à son tour en Angleterre afin de percer les secrets du domaine... Dans Le jardin des secrets, Kate Morton montre qu'elle sait comme personne entremêler les fils du passé et du présent pour tisser un extraordinaire roman qui célèbre avec finesse et poésie le pouvoir de l'imaginaire.

      

    Mon avis :  

    C'était donc mon premier Kate Morton, auteur que j'avais très envie de découvrir depuis quelques temps et notamment celui-ci.

     

      

    Comme le résumé est assez long et que je veux vous laisser, le suspense, car croyez-moi il va y en avoir, pas de précision en plus.

     

      

    Les personnages sont travaillés et fouillés. Chaque petit détail à son importance.

     

      

    Nell est une vieille dame qui au début du récit est en fin de vie. Elle cherche depuis plusieurs années le secret de ses origines. C'est une femme distante mais qui adore sa petite-fille, Cassandra.

     

      

    Cassandra, sa petite-fille va donc reprendre les recherches de sa grand-mère. Elle s'entend très bien avec elle, on le comprend de par leur histoire commune. Elle va donc voyager entre l'Australie et l'Angleterre et plus précisément dans la région de Cornouailles pour percer les mystères que renferment un labyrinthe.

     

      

    Rose est une jeune bourgeoise anglaise dans les années 1900 à "la santé fragile". Elle est protégée en permanence par sa mère, Adeline, qui court après les spécialistes pour la soigner. C'est une petite fille intelligente mais qui n'a pax d'amis restant enfermée dans sa chambre.

     

      

    Eliza Makepeace, la cousine paternelle de Rose vit à Londres dans les quartiers populaire avec son frère jumeau, Sammy dont elle est très proche. Elle a une imagination débordante et n'hésite pas à raconter ses propres histoires. Elle va par la suite se lier d'amitié avec Rose et toutes les deux vont avoir une relation fusionnelle.

     

      

    Les personnages secondaires sont intéressants mais il y en a beaucoup et je ne pourrais pas tous les citer.

     

      

    L'écriture de l'auteur est immersive, on se croirait dans les scènes décrites notamment celles se passant dans les jeunes années d'Eliza à Londres. Les chapitres alternent entre la vie d'Eliza et Rose en 1900, quand Nell essaye de découvrir ses origines en 1975 et dans le présent - 2005 - où Cassandra reprend la suite de sa grand-mère. Les chapitres sont tout de même longs.

     

     

    Il y a énormément de rebondissements que l'on ne voit pas venir. Kate Morton  arrive avec souplesse à emmêler le passer et le présent.

     

      

    J'ai bien aimé le fait que l'on découvrons l'Australie et les paysages brumeux de Cornouailles.

     

      

    Il y a quand même quelques longueurs et une tendance à la description très développée.

     

      

    La couverture est très jolie et mystérieuse...

     

       

    La fin est bien et clôt bien l'histoire.

     

      

    Extrait : (choix : L'Histoire ?) 

    "Telle était la nature de l'Histoire avec un grand H : hypothétique, subjective, partiale, inconnaissable — une somme d'histoires rapportées par les seuls vainqueurs."

     

      

    On adore :  L'écriture, la couverture, les personnages, l'intrigue. 

    On regrette : Les longueurs.


    2 commentaires
  •  

    Indéterminés

    Samantha Bailly

     

      

     

    Indéterminés, de Samantha Bailly

     

      

    Titre en VO : Indéterminés 

    Année de la première publication (France) : 2018 

    Nombre de pages : 400 

    Editeur : JC Lattès 

    Site de l’éditeur : http://www.editions-jclattes.fr/ 

    ISBN : 978-2-7096-5917-8 (format Kindle) 

    Site de l’auteur : http://www.samantha-bailly.com/ 

    Ma note : 8/10 

    Publique conseillé : Jeunes adultes 

    Quatrième de couverture :

    Ophélie est promue, en moins de cinq ans, directrice de communication dans une entreprise de divertissement. Lorsque l'entreprise est rachetée par le géant de l'industrie des jeux vidéos, les licenciements et la  tension font douter la jeune femme de son avenir. Sa vie professionnelle et personnelle est d'autant plus bousculée lorsque son ancien amant, Arthur Mareuil est nommé analyste financier.

      

    Mon avis :  

    Comme vous le savez peut-être, Samantha Bailly est mon auteur préférée. De ce fait, le troisième tome des "stagiaires" a été acheté le jour de sa sortie, le 7 mars. Aussitôt, acheté, aussitôt lu !

      

    Pour ne pas vous vous en dire trop, je ne ferais pas de résumé.

      

    Comme d'habitude, les personnages sont attachants. 

    On retrouve davantage les personnages rencontrés dans les "stagiaires", Hugues, Alix, Vincent Arthur, Ophélie et tous les autres.

     

     

    Ophélie est devenu après 5 ans chez Pyxis directrice de la communication. Elle est passionnée par son travail et se dévoue corps et âme à l'entreprise, quitte ) mettre un peu de côté sa vie personnelle. 

    Elle est quelques fois agaçante.

     

      

    Arthur est un jeune étudiant en école de commerce qui après un road trip en Amérique du Sud revient à Paris pour occuper le poste d'analyste financier chez Pyxis. Contrairement au tome 1, où il passait son temps à prendre de la drogue et où il était "fils à papa", il a mûri et souhaite se délivrer du poids de sa famille.

     

      

    Alix, une amie d'Ophélie et ancienne stagiaire est devenue assistante éditoriale.

    Passionnée de culture japonaise, elle n'hésite pas à contredire son supérieur pour défendre les auteurs et leur rémunération.

     

      

    Manolis est directeur événementiel du géant du jeu vidéo, GameVision qui va être le repreneur de Pixys qui a des difficultés financières.

     

      

    L'écriture est toujours aussi efficace et percutante. 

    Les chapitres alternent entre le pont de vue d'Ophélie et d'Arthur. J'ai préférée ceux de ce dernier.

     

      

    Les thèmes abordés sont actuels : la rémunération plus que basse des auteurs et des illustrateurs jeunesse, les licenciements qu'impliquent un rachat d'entreprise, le terrorisme et le harcèlement sexuel sur le lieu de travail...

     

      

    La fin m'a tout de même un peu "déçue", je ne sais pas en quoi en penser.

     

      

    Extrait : (choix :  les personnes sont-elles nos ombres ?) 

    "Il y a des personnes qui sont comme nos ombres. Elles fuient quand vous les chercher, mais sont pourtant toujours derrière vous."

     

      

    On adore : Les personnages, l'écriture, les thèmes abordés, l'alternance de point de vue. 

    On regrette : La fin.


    votre commentaire
  •  

    Une jeune fille de son temps

    Georgia Meyer 

     

     

    Une jeune fille de son temps, de Georgia Meyer

     

     

     

     

    Titre en VO : Une jeune fille de son temps

    Année de la première publication (France) : 2016

    Nombre de pages : 400 

    Editeur : Librinova 

    Site de l’éditeur : https://www.librinova.com/ 

    ISBN : 979-10-262-0596-8 (format Kindle) 

    Site de l’auteur : Pas trouvé 

    Ma note :  5/10 

    Publique conseillé : Lecteurs aimant la littérature contemporaine 

    Quatrième de couverture :  

    Une héroïne qui n'en est pas une. Une de celles que l'on côtoie chaque jour, un peu partout, à la croisée des chemins. Elle ne se connait pas, se cherche puis se découvre à travers le portrait d'autres femmes qui ont vécu leur existence sur les sentiers tortueux de l'amour, chacune à leur façon. Quatre femmes, quatre saisons, un cycle pour dessiner une esquisse, un contour, un devenir de la femme que l'on aimerait être. Une jeune fille de son temps, c’est une histoire d’amours avec un « S » mais aussi celle d’une amitié qui lie ces femmes entre elles. L’apprentissage de soi à travers la bienveillance des autres.

     

      

    Mon avis :  

    Tout d'abord, je remercie Georgia Meyer de faire partager son roman !

     

     

    Je ne vous ferais pas de résumé, car je pense que chaque personne doit se plonger dans cette histoire sans en connaître davantage que ce que raconte la quatrième de couverture.

     

     

    Les personnages sont attachants. 

    Joe est au début de l'histoire, une jeune fille dévastée depuis la mort de sa mère, elle a beaucoup de mal à refaire surface. Joe travaille dans un journal local de Bordeaux dans lequel elle s'ennuie profondément. 

    La jeune femme a du mal à être "une jeune fille de son temps".

     

     

    Sa sœur, Charly, mère de deux enfants est très amoureuse de son compagnon, Gérald. C'est l'exact opposé de sa cadette, elle est très enjouée.

     

     

    Anna, une jeune Argentine que Joe va rencontrer lors d'un trajet en bus est une femme qui croque la vie à "pleines dents". Elle ne s'embarrasse pas de certaines manières et va être un vrai soutien pour son amie.

     

     

    Henriette, une vieille dame et à qui Joe va tenir compagnie est pleine de sagesse. Elle va d'ailleurs commencer à raconter son histoire et notamment sa rencontre avec les deux hommes qui ont partager sa vie, ses déboires, ses joies.

     

     

    Frank, un homme que Joe avec qui l'héroïne va se lier d'amitié, voir peut-être plus va se révéler être un "moteur" pour elle.

     

     

    Ce roman relate les histoires d'amitié, d'amour et sur la quête d'identité des personnages à travers un quotidien quoique banal.

     

     

    Le récit se déroule sur une année à travers les quatre saisons. Au début, les chapitres alternent les points de vue des différents protagonistes féminins, même si, c'est principalement Joe qui est notre narratrice principale.

     

     

    Je dois dire que l'écriture est agréable, fluide mais j'ai trouvée des longueurs qui peuvent parfois lasser.

     

     

    En résumé, une bonne lecture.

     

     

    Encore merci à l'auteur !

     

     

    Extrait : (choix : au hasard) 

    "Le problème avec ce monde, est que les personnes intelligentes sont pleines de doutes, tandis que les personnes stupides sont pleines de confiance".

     

     

    On adore : Les personnages, l'écriture. 

    On regrette : Les longueurs.


    votre commentaire
  •  

    Les petits pains d'épices

    Marine Noirfalise

     

     

     

     

     

     

    Titre en VO : Les petits pains d'épices 

    Année de la première publication (France) : 2017 

    Nombre de pages : 254 

    Editeur : Librinova 

    Site de l’éditeur : https://www.librinova.com/ 

    ISBN : 979-10-262-1340-6 (format Kindle) 

    Site de l’auteur : https://atouchofbluemarine.wordpress.com/ (blog de l'auteur) 

    Ma note : 9/10

    Publique conseillé : Jeunes adultes aimant les livres 

    Quatrième de couverture :

    Lorsque Cathel prend conscience qu'il ne faut pas attendre d'avoir vécu sa vie pour réaliser ses rêves, elle se lance dans un projet fou : celui de créer sa maison d'édition . Un rêve qu'elle avait en elle depuis de nombreuses années et qu'elle va tenter de réaliser grâce au soutien de sa famille et de l'homme qui partage ses nuits. Les obstacles seront nombreux sur sa route. Contrairement à ce qu'elle avait pensé, son premier auteur ne lui tombera pas dans les bras. Elle devra se battre pout le trouver et le convaincre de travailler avec elle à la publication de cette magnifique histoire. Une histoire que la fera voyager du Congo jusqu'en Afrique du Sud, sur les traces d'une jeune fille blanche, née dans un pays qui ne lui ressemble pas. Etape par étape, découvrez les épreuves que devra traverser cette jeune Alsacienne au caractère de feu pour arriver à se démarquer dans le paysage éditorial français ainsi que pour arriver à trouver sa propre voie.

     

     

    Mon avis :  

    J'ai beaucoup apprécié ce roman plein de gourmandises, parfait pour les "amoureux des livres."

     

     

    Le résumé étant long et parlant de lui-même, je n'en rajouterai pas plus.

     

     

    Cathel, surnommée Kate par sa famille, souhaite devenir éditrice depuis de nombreuses années. N'ayant pas encore réussi à concrétiser son rêve, elle cumule deux emplois, rédactrice dans un journal local où elle s'ennuie profondément et secrétaire médicale chez un chirurgien très réputé. 

    Elle adore sa famille et aime la retrouver dans la maison familiale lors des fêtes.

     

     

    Hayden, son compagnon est anglais. Il est avocat, très protecteur envers Cathel et fera tout ce qui est en son pouvoir pour lui venir en aide et la soutenir dans ses projets.

     

     

    Rob et Oriane, le frère et la sœur de l'héroïne sont aimants et veulent aider leur petite sœur.

     

     

    Edouard - ou Ed - est un ami de longue date d'Hayden. Il va financièrement investir dans le projet de la jeune femme et la soutenir dans les moments difficiles.

     

     

    Liam et Naomi, un couple d'ami, apportent de la légèreté.

     

     

    L'écriture de l'auteur est agréable et fluide. Les chapitres alternent entre le présent, en 2016, avec les démarches de Cathel pour monter sa maison d'édition et une histoire, en 2014, se déroulant au Congo, d'une certaine Annie qui est née dans un pays "qui ne lui ressemble pas". Les chapitres avec Annie sont toutefois moins nombreux.

     

     

    Dans ce roman, nous voyons aussi tout le processus nécessaire pour créer une maison d'édition  - le statut juridique à prendre, la recherche de fonds, la recherche de manuscrits... -, toutes les embûches mais aussi les joies.

     

     

    La fin est bien même si je reste un peu sur ma faim.

     

     

    En résumé : une bonne lecture que je vous conseille.

     

     

     

    On adore : Les personnages, l'écriture; les différentes étapes pour monter une maison d'édition. 

    On regrette : La fin.


    votre commentaire
  •  

    Paranoïa

    Tome 2 : Miroir

    Melissa Bellevigne

     

     

    Paranoïa, tome 2, de Melissa Bellevigne

     

     

     

    Titre en VO : Miroir 

    Année de la première publication (France) : 2017 

    Nombre de pages : 396 

    Editeur : Hachette, collection Black Moon  

    Site de l’éditeur : http://www.lecture-academy.com/ 

    ISBN : 978-2-01-702653-2 (format Kindle) 

    Site de l’auteur : http://www.goldenwendy.com/ (blog de l'auteur) 

    Ma note : 8/10 

    Publique conseillé : Adolescents à partir du lycée 

    Quatrième de couverture :  

    Qui est vraiment Judy Desforêt ? Une jeune femme assiégée par la paranoïa et des hallucinations telles qu'elle en a perdu la raison jusqu'à vouloir se tuer ? Un esprit troublé qui aspire aujourd'hui à guérir et démarrer une nouvelle vie ? Est-elle victime d'un vaste complot ou bien une manipulatrice au discernement hors pair ? Qu'est-ce qui a pu pousser Lisa, psychiatre renommée, à baisser sa garde face à cette patiente délirante ? Aurait-elle manqué d'objectivité et de professionnalisme ? Epuisée par le bébé de Judy dont elle est devenue la tutrice légale, Lisa n'a plus aucune certitude sur ses conclusions et bascule dans la culpabilité.
    Tandis que l'enquête sur l'agression de Judy piétine, apparaît subitement à Viryez un certain Alwyn Andrews. Le jeune homme correspond en tout point à la description qu'a donnée Judy de l'ami imaginaire qui la suit depuis sa petite enfance. Il dit la connaître, être amoureux d'elle, vouloir la revoir... Mais de nombreux doutes planent à son sujet, faisant de lui un suspect idéal. Qu'est-il vraiment arrivé à Judy et qui faut-il croire ? Où s'arrête l'hallucination et où commence la réalité ?

     

     

    Mon avis :  

    La fin du premier avait un dénouement "ouvert". Je m'étais dit "Non ! tu ne peux pas nous faire cela, il y a forcément une suite..." Cela s'est révélé vrai.

     

     

    Comme pour le premier, je ne ferais pas de résumé, vu la longueur de la quatrième de couverture, et de toute façon, je tiens à vous laisser le suspense, car croyez-moi, il y en a.

     

     

    Les personnages sont toujours aussi attachants. On peut penser que certains n'ont plus rien à nous dire mais, en fait, on est loin de tout savoir sur eux.

     

     

    Judy est finalement toujours en vie malgré son désir de mourir. Malgré tout, on découvre qu'elle a toujours eu envie de s'en sortir malgré ses délires suicidaires. C'est une jeune femme très intelligente, imaginative à tel point que nous ne savons pas vraiment où s'arrête l'imaginaire et où commence le réel. Elle va rencontrer un jeune homme qui ressemble à son "ami de toujours", Alwyn, qui ressemble trait pour trait au jeune homme.

     

     

    Lisa, de son côté, a obtenue par les services sociaux la garde du bébé de Judy qu'elle prénomme Will. Son compagnon, Paul, l'a quittée il y a quelques mois. 

    Elle est en plein doute et se demande sans cesse si son diagnostic vis-à-vis de la jeune fille été le "bon".

     

     

    Lucie, une amie psy de Lisa, est une femme qui s'inquiète pour la jeune femme. Elle va tout faire pour l'aider à reprendre pied.

     

     

    Benjamin Rivière, le nouveau psychiatre de Judy à la clinique Saint-Vincent est un homme qui va essayer une toute autre méthode pour comprendre ce qui est arrivé à Judy. Y arrivera-il ?

     

     

    Alwyn est toujours aussi attachant. Il va  nous livrer une toute autre version de son histoire personnelle et de sa rencontre avec Judy. Il apprécie les peintures de Turner, un peintre britannique. Est-il une illusion, hallucination ou un homme de chair et de sang ?

     

     

    L'auteur alterne une fois encore les points de vue mais avec plus de personnage cette fois - Judy, Alwyn, Lisa, Lucie et Eux. - Ces chapitres "Eux" sont des flash back où l'on retrouve Judy et Alwyn ensemble mais d'une toute autre manière que dans le premier tome. 

    J'ai préféré les moments où Alwyn s'exprimait. On sent toute la fragilité, la sensibilité et la sincérité dans son personnage.

     

     

    On quitte Londres pour se retrouver dans Paris, changement de décor garanti !

     

     

    L'écriture est encore une fois très agréable et travaillée. Elle ne va pas dans la simplicité.

     

     

    Comme dans le premier tome, il y avait quelques longueurs mais ici, elles m'ont moins dérangée.

     

     

    La fin nous retourne une fois encore le cerveau, on ne s'y attend pas une seconde. 

    Certains lecteurs disent qu'il faudrait un tome 3, mais moi je trouve que cette fin est très bien.

     

     

    Je vous le recommande à 100% mais avant de vous lancer, lisez - ou relisez le tome 1 et faites attention aux petits détails qui auront leur importance -.

     

     

    On adore : Tout ! 

    On regrette : Je cherche...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique