• Fantasy/fantastique

    Dans cette rubrique, vous trouverez les chroniques des livres :

    • Une braise sous la cendre, tome 1, de Sabaa Tahir cool
    • Chroniques homérides, tome 1, d'Alison Germain tongue
    • Aura de feu, tome 1, d'Eline Coves he
    • Lady Helen, tome 1, d'Alison Goodman glasses
    • Bélézia, tome 1, partie 1, de Guillaume Bagnol biggrin
    • Bélézia, tome 1, partie 2, de Guillaume Bagnol arf
    • Korss'Hanes, tome 1, de Benjamin Lebrun et Yohann Carouge cool
    • La Passe-miroir, tome 1, de Christelle Dabos  clown
    • La Passe-miroir, tome 2, de Christelle Dabos intello
    • A comme Association, tome 1, de Erik l'Homme ^^
    • A comme Association, tome 2, de Pierre Bottero yes
    • A comme Association, tome 3 et 4, de Erik l'Homme et Pierre Bottero happy
    • Les Outrepasseurs, tome 1, de Cindy Van Wilder arf
    • Les Outrepasseurs, tome 2, de Cindy Van Wilder glasses
    • Les Outrepasseurs, tome 3, de Cindy Van Wilder erf
    • Chroniques du monde Emergé, livre 1, de Licia Troisi ^^
    • Chronique du monde Emergé, livre 2, de Licia Troisi smile
    • Half bad, tome 1 : traque blanche, Sally Green yes
    • La Dernière terre, tome 1, de Magali Villeneuve mad
    • Multiversum, tome 1, de Leonardo Patrignani frown
    • Jennifer Strange, tome 1, de Jasper Fforde mad
    • Lux, tome 1 de Jennifer L. Armentrout tongue
    • Lux, tome 2 de Jennifer L. Armentrout happy
    • Les étoiles de Noss Head, tome 1 : vertige, de Sophie Jomain happy
    • Eternels, tome 1 : Evermore, d'Alyson Noël ^^
    • Eteernels, tome 2 : Lune bleue, D'Alyson Noël wink2
    • L'heure de l'ange, Anne Rice no
    • L'élue, tome 1 : les clans, de Christel Besnard happy
    • L'élue, tome 2 : le piège, de Christel Besnard wink2
    • Gone, tome 1, de Michael Grant ^^
    • La quête d'Ewilan, tome 1 : d'un monde à l'autre, de Pierre Bottero happy
    • Rose Morte, de Céline Landressie, tome 1 glasses
    • Rose Morte, de Céline Landressie, tome 2 wink2
    • Rose Morte, de Céline Landressie, tome 3 zzz
    • The mortal instruments, tome 1 : la cité des ténèbres, de Cassandra Clare cool
    • The mortal instruments, tome 2 : la cité des cendres, de Cassandra Clare yes
    • The mortal instruments, tome 3 : la cité de verre, de Cassandra Clare biggrin
    • The mortal instruments, tome 4 : la cité des anges déchus, de Cassandra Clare happy 
    • The mortal instruments, tome 5 : la cité des âms perdues, de Cassandra Clare ^^
    • The mortal instruments, tome 6 : la cité du feu sacré, de Cassandra Clare sarcastic
    • Fille de lune, tome 1, Naïla de Brume, d'Elisabeth Tremblay sarcastic
    • Oksa Pollock, tome 1, l'inespérée, de Cendrine Wolf et Anne Plichota
    • Kel, d'Andréa Schwartz, tome 1
    • La dernière flèche, de Jérôme Noirez
    • April, May et June, de Robin Benway
    • Soeurs sorcières, de Jessica Spotswood, livre 1
    • Soeurs sorcières, de Jessica Spotswood, livre 2 oops
    • Soeurs sorcières, de Jessica Spotswood, livre 3 arf
    • Beautiful dark, de Jocelyn Davies, tome 1  
    • Coeur d'encre de Cornelia Funke  
    • Sang d'encre, de Cornelia Funke
    • Mort d'encre, de Cornelia Funke
    • Les Haut Conteurs, d'Olivier Peru et Patrick Mc Spare, tome 1 
    • l'Apprentie de Merlin, de Fabien Clavel, tome 1 biggrin
    • l'Apprentie de Merlin, de Fabien Clavel, tome 2 oh
    • Autre-Monde, de Maxime Chattam, tome 1 aww
  •  

    Les Outrepasseurs

    Tome 3 : Le libérateur

    Cindy Van Wilder

     

    Les Outrepasseurs, tome 3, de Cindy Van Wilder

     

     

       

    Titre en VO : Le libérateur

    Année de la première publication (France) : 2015

    Nombre de pages : 345

    Editeur : Gulf Stream

    Site de l’éditeur : http://www.gulfstream.fr/

    ISBN : 978-2-35488-296-9 (format Kindle) 

    Site de l’auteur : https://cindyvanwilder.wordpress.com/

    Ma note : 6/10 

    Publique conseillé : Tout public 

    Quatrième de couverture :  

    Un terrible hiver s'abat sur la Grande-Bretagne.  Peter, qui a été sauvé par Arnaud, se retrouve seul, car le Chasseur et le lion d'Arnaud sont affectés par la disparition de la magie. Arnaud tombe dans un coma profond , auquel il semble n'y avoir aucune solution. Jusqu'à ce que Peter comprenne que le sous-sol de Lion House regorge de ressources cachées…

      

    Mon avis :  

    J'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l'histoire. 

    Pour ne pas vous spoiler, je ne ferais pas de résumé.

     

      

    Les personnages sont attachants. 

    Shirley et Peter, les deux Héritiers renard sont beaucoup plus proches que dans les tomes précédents. 

    Peter est obligé de fuir avec Arnaud, pourchassé par Noble, le chef des Outrepasseurs.

     

      

    Arnaud, est plus présent. On le découvre enfin. Il partage son corps avec le Chasseur, un fé qui a vécut il y a très longtemps, et qui est le seul à pouvoir enlever la malédiction de la transformation en animal.

     

      

    Smokey est une jeune femme un peu rebelle. Elle ne connaît pas du tout ses origines et va être méfiante envers Peter et Arnaud qui les lui apprenne.

     

     

    Les personnages secondaires sont comme dès le début de la série, peu présents. Dommage !

     

      

    L'univers fantastique est plus développé. On découvre enfin tous les secrets.

     

      

    L'écriture est toujours agréable.

     

      

    Malgré tout, j'ai eu des difficultés à m'immerger dans l'intrigue, l'action était longue à démarrer.

     

      

    La fin est bien et se suffit à elle-même, je ne lirais donc pas le quatrième opus.

     

      

    Extrait : (choix : l'amour) 

    "J'ai aimé. Et je ne le regrette point. Bientôt, la magie me rongera jusqu'à l'os, elle me renverra au néant. Je perdrai ces souvenirs, ces sensations. Je perdrai tout. Mais j'aurais aimé. Rien ne pourra effacer cela."

     

      

    On adore : Les personnages, l'écriture, l'univers. 

    On regrette : Que l'action mette du temps à se mettre en place. 

     

    Chronique du tome 1

    Chronique du tome 2


    votre commentaire
  •  

     Une braise sous la cendre 

    Tome 1 

     

    Sabaa Tahir 

     

     

    Une braise sous la cendre, tome 1, de Sabaa Tahir

     

     

     

    Titre en VO : An Ember in the Ashes  

    Année de la première publication (France) : 2015  

    Nombre de pages : 523 

    Editeur : Pocket jeunesse 

    Site de l’éditeur : https://www.lisez.com/pocket-jeunesse/18  

    ISBN : 978-2-823-81819-2 (format Kindle)  

    Site de l’auteur : https://www.sabaatahir.com/  

    Ma note : 9/10 

    Publique conseillé : Adolescents à partir de 16 ans  

    Quatrième de couverture :  

    Autrefois l’Empire était partagé entre les Érudits, cultivés, gardiens du savoir, et les Martiaux, armée redoutable, brutale, dévouée à l’empereur. Mais les soldats ont pris le dessus, et désormais quiconque est surpris en train de lire ou d’écrire s’expose aux pires châtiments. Dans ce monde sans merci, Laia, une esclave, et Elias, un soldat d’élite, vont tout tenter pour retrouver la liberté… et sauver ceux qu’ils aiment.

      

    Mon avis :   

    C’est presque un coup de cœur !

     

      

    Alors que la famille de Laia, jeune femme Erudite est brusquement tuée par des Martiaux et son frère Darin, enlevé, elle va se lancer dans une course poursuite. Elle va alors se rendre compte de toute la cruauté de son univers et ne va plus jamais être la même…

     

      

    Les personnages sont attachants. 

     

    Laia est une jeune fille de 17 ans qui est, au début du récit être complétement déboussolée. Puis, au fil des pages, elle va commencer à s’endurcir et se rendre compte que tout ne « tourne pas rond » dans son monde.  

    Elle est combattante et courageuse.

     

      

    Elias est un jeune soldat Martial qui vit à l’école militaire de Blackcliff pour devenir un Mask – des soldats cruels qui sont entraînés à tuer -. Il peut sembler froid et sans âme, d’ailleurs c’est ce qu’il pense de lui-même mais il est beaucoup plus humain que n’importe lequel de ses camarades. Je l’ai préférée à Laia.  

     

     

    Helene, la meilleure amie d’Elias est une véritable combattante qui voue sa vie corps et âme à l’Empire. Elle ne jure que par l’honneur. Les hommes la sous-estime, mais c’est une grave erreur.

     

      

    Darin, le frère de Laia est mystérieux. On n’apprend très peu de choses à son sujet, si ce n’est que l’Empire semble très intéressé par ses dessins.

     

     

    Fille de cuisine est une amie de Laia à l’école. C’est une esclave.

     

     

    L’univers est sombre, l’auteur n’hésite pas à faire souffrir ses personnages et à verser du sang.

     

     

    Les chapitres alternent entre le point de vue de Laia et d’Elias. J’ai préféré ceux du jeune homme qui était plus « humain » selon moi, même si au vu des autres chroniques, ce n’est pas le cas de tout le monde.

     

      

    L’écriture est simple, efficace et rythmée. Dès que l’on a commencé, on a beaucoup de mal à le lâcher !

     

      

    Parlons de la couverture qui est juste sublime avec ses tons chaud.

     

      

    La fin est super, on veut connaître la suite.

      

     

     

    Extrait : (choix : que doit écouter Laia ?)  

    « Au fond de mon esprit, la voix de Darin se fait plus faible : Laia, trouve quelque chose qui me sauvera. Dépêche-toi.
    Non, dit une autre part de moi à la voix plus forte. Fais profil bas. Ne prends pas de risques tant que tu n’es pas certaine de ne pas te faire prendre.
    Quelle voix dois-je écouter ? Celle de l’espionne ou celle de l’esclave ? Celle de la combattante ou celle de la lâche ? Je pensais que la réponse serait simple. C’était avant de découvrir la véritable peur. » 

     

     

    On adore : Tout !  

    On regrette : Je ne trouve pas.

     


    votre commentaire
  •  

    La Passe-miroir

    Tome 2 : Les disparus du Clairedelune

    Christelle Dabos

     

     

    La Passe-miroir, tome 2, de Christelle Dabos

     

     

     

    Titre en VO : Les disparus du Clairedelune 

    Année de la première publication (France) : 2015 

    Nombre de pages : 550

    Editeur : Gallimard 

    Site de l’éditeur : http://www.gallimard.fr/ 

    ISBN : 978-2-07-504446-2 (format Kindle) 

    Site de l’auteur : http://www.passe-miroir.com/ (site de la série) 

    Ma note : 8/10 

    Publique conseillé : Adolescents à partir de 14 ans 

    Quatrième de couverture :  

    Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citadelle. Dans cette situation toujours plus périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé ? Et que signifient les mystérieuses disparitions de personnalités influentes à la cour ? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l'entraînera au-delà des illusions du Pôle, au cœur d'une redoutable vérité.

     

     

    Mon avis :  

    Ce tome 2 est pour moi meilleur que le premier.

     

     

    Ophélie se trouve toujours au Pôle où elle est promise à Thorn. Alors qu'elle monte "en grade" dans la société, des disparitions inexpliquées se produisent. Qui veut donc ne plus voir ces nobles influents ?

     

     

    Les personnages sont attachants. 

    Ophélie est toujours une jeune femme maladroite mais qui au fil des pages va prendre de plus en plus d'assurance et s'affirmer. Quitte parfois à se faire de nombreux ennemis.

     

     

    Thorn est toujours aussi taciturne. Il ne pense qu'à faire respecter les lois, les règles. Il ne se sépare pratiquement jamais de son porte documents. Malgré tout, vers la fin il se montre plus ouvert er montre davantage ses sentiments et ses opinions.

     

     

    Berenilde, la tante de Thorn est enceinte de Farouk, l'esprit de famille du Pôle. Elle est douce envers Ophélie et n'hésite pas à protéger cette dernière contre les mesquineries de la cour.

     

     

    La tante d'Ophélie, qui lui sert de "chaperon" avant son mariage dit toujours tout haut ce que tout le monde pense tout bas. Elle a un sacré caractère mais s'attache de plus en plus à Berenilde.

     

     

    Les personnages secondaires ont chacun leur importance dans l'intrigue.

     

     

    L'intrigue est bien trouvée. On dirait même une enquête policière pour découvrir ce qui se passe dans cette arche, très peu accueillante où les coups bas et les manipulations régent en maître.

     

     

    L'univers crée est bien trouvé. On se demande ce que cachent tous ces esprits de famille. Ce sont des êtres crée par un Dieu qui ne semble pas très sympathique. Les esprits de famille sont le "parent" de tous les habitants d'une arche - morceau de terre du Monde qui se trouve dans le ciel -.

     

     

    L'écriture est rythmée avec assez peu de temps "morts" bien qu'il y est quelques longueurs.

     

     

    La fin donne envie de lire le tome 3 qui promet j'en suis sûre son lot de surprises et de rebondissements !

     

     

    En bref, je vous recommande cette suite.

     

     

    Extrait : (choix : quand Thorn prend Ophélie dans ses bras) 

    "Sa question fut laconique :
    - votre cœur?
    -Il va bien, balbutia-t-elle. L'illusion est passée. Je me sens m...
    Ophélie ne termina pas sa phrase. Thorn avait refermé ses bras sur elle avec une force qui lui coupa le souffle. Elle ouvrit grand les yeux sur cette obscurité qui produisait des battements précipités. Elle ne comprenait pas Thorn aurait dû l'accabler de reproches, la secouer furieusement. Pourquoi la serrait-il contre lui?
    - Quand je vous ai dit que vous aviez une prédisposition surnaturelle aux catastrophes, ce n'était pas une invitation à me donner raison. "

     

     

    On adore : Les personnages, l'univers, l'écriture, la fin.

    On regrette : Les quelques longueurs.

     

    Chronique du tome 1


    votre commentaire
  •  

    Bélézia

    Tome 1 : Destins opposés

    Second fragment

    Guillaume Bagnol

     

     

    Bélézia, tome 1, partie 2, de Guillaume Bagnol

      

     

    Titre en VO : Destins opposés, partie 2 

    Année de la première publication (France) : 2017 

    Nombre de pages : 350

    Editeur : Editions Saint Honoré 

    Site de l’éditeur : http://www.editions-saint-honore.com/ 

    ISBN : 978-2-407-00896-4 (format Kindle) 

    Site de l’auteur : https://www.facebook.com/Behlezia/ (page facebook de la série) 

    Ma note : 7/10 

    Publique conseillé : Jeunes adultes amateurs de fantasy et d'aventures 

    Quatrième de couverture :  

    Bélézia se veut être un roman où fantastique et épique se côtoient. Son principal objectif est d’emmener le lecteur dans un voyage, en spectateur d’un univers qui change selon la haine des uns ou la bonté des autres. Au-delà de l’action et du voyage, il y a une dimension émotionnelle forte et le lecteur doit s’abandonner au récit et le vivre, tout simplement.

     

     

    Mon avis :  

    Après quelques mois d'attente, voici donc la deuxième partie et fin du premier tome de Bélézia. 

    Pour vous laisser la surprise, je ne ferais pas de résumé.

     

     

    Les personnages sont bien travaillés.

     

     

    Baalest est un jeune homme qui se "cherche", cherche à découvrir son identité. Il voue une haine sans limite à Goldar et souhaite à tout prix à le réduire à néant.

     

     

    Goldar est toujours aussi malveillant. Il est fou et nourrit le projet de détruire Bélézia. Je n'arrive pas véritablement à comprendre ce qui le pousse à détester Baalest à ce point.

     

     

    Les compagnons de route du héros - Claire, Valka, Mélora, Esther et Clen - sont bien présents. Ils accompagnent le jeune garçon dans sa quête. D'ailleurs, ils se considèrent tous comment étant une "famille" et vont vivre de douloureux moments ensemble.

     

     

    Il y aussi des personnages secondaires qui ont chacun à leur manière une place dans l'histoire.

     

     

    Une relation amoureuse se tisse entre Baalest et Claire. J'ai trouvé qu'elle prenait quand même une grande place contrairement aux autres événements du récit et qu'elle était très rapide.

     

     

    Les scènes de batailles sont assez rythmées. Beaucoup de sang va être versé.

     

     

    L'écriture est agréable et recherchée. Par contre, il y avait des mots manquants à certains passages.

     

     

    Enfin, certaines longueurs sont à noter.

     

     

    La fin est bien et donne envie de connaître la suite.

     

     

    Extrait : (choix : Mentir permet-il de protéger quelqu'un ?) 

    "— Oui, « solidaires », ce qui n’exclut pas que vous m’avez tous menti sur Esther. Toi, tu sais la triste vie qu’elle aura ?
    — Bien sûr, moi, et puis tous, on en est conscients. Au début je me sentais à l’écart de ce pèlerinage, et puis vous êtes devenus mes amis, une sorte de famille à laquelle je tiens. À présent j’y suis pleinement impliqué et cela me convient très bien…
    — Pourquoi vous ne m’avez rien dit ?!
    — Je ne savais pas que tu l’ignorais.
    — Je ne suis pas vraiment de ce monde, comment aurai-je pu le deviner ?
    — Peut-être qu’ils n’ont pas osé te le dire parce qu’ils savaient que cela te blesserait, il ne sert à rien de leur en vouloir. Au fond, je vais te dire qu’à leurs yeux, peu importe d’où tu viennes ou qui que tu sois, tu es un Spirelien vertueux. Ils ne te l’ont pas dit car ils savaient que tu ferais alors tout pour qu’elle n’y arrive pas."

     

     

    On adore : Les personnages, l'écriture, l'univers. 

    On regrette : Les longueurs.

     

    Chronique de la partie 1


    1 commentaire
  •  

    Chroniques homérides

    Tome 1 : Le souffle de Midas

    Alison Germain

     

     

    Chroniques homérides, tome 1, d'Alison Germain

     

     

     

    Titre en VO : Le souffle de Midas 

    Année de la première publication (France) : 2017 

    Nombre de pages : 272 

    Editeur : Editions di Chat Noir, collection Féline 

    Site de l’éditeur : http://www.editionsduchatnoir.fr/

    ISBN : 978-2-37568-057-5 (format Kindle) 

    Site de l’auteur : https://alisongrn.wordpress.com/ 

    Ma note : 8,5/10

    Publique conseillé :  Adolescents aimant la mythologie grecque 

    Quatrième de couverture :  

    Entre tes mains, fille d'Homère, brûle encore le pouvoir des Dieux. Le jour où une inconnue rend son dernier souffle dans mes bras, je sais que ma vie paisible d'étudiante ne sera plus jamais la même. Au lendemain du drame où j'ai été le seul témoin, aucune trace du crime n'a été retrouvée, tant et si bien que le monde me pense folle, moi la première. Seul un homme me croit, Angus Fitzgerald, détective à la recherche d'une personne qui ressemble trait pour trait à la femme morte sous mes yeux. Alors que ce mystère reste sans réponse, les objets que je touche se transforment en or. Et quand le bel Angus me narre le mythe antique de Midas, ce roi grec qui changeait tout en or, je comprends qu'il en sait bien plus sur ce qui m'arrive. Et aussi sur les dangers qui me menacent. Pour moi, le plus imminent est juste là, dans mes mains. Parce que si pour le détective , je suis bénie des Dieux, je ne vois en ce pouvoir qu'une malédiction...

     

     

    Mon avis :  

    Si vous aimez la mythologie grecque, ce roman est fait pour vous.

     

     

    Les personnages sont attachants. 

    Louise est une jeune étudiante qui vit avec sa mère, infirmière, et son frère Marshall. Elle travaille en parallèle dans une boutique de pierres semi précieuses aux diverses propriétés.

    C'est une jeune fille peu sûr d'elle, du moins au début du roman. Petit à petit, elle va démontrer d'étonnantes facultés.

     

     

    Marshall, son frère, est protecteur envers elle. Il est d'un naturel joyeux e n'hésite pas à recourir à ses charmes pour obtenir ce qu'il veut.

     

     

    Angus Fitzgerald est un détective recherchant une jeune fille, dont Louise a été le seul témoin du meurtre. Il est très charismatique et charmeur. Il possède aussi du répondant, ce qui permet d'obtenir des dialogues explosifs avec l'héroïne.

     

     

    Nimue, la meilleure amie de Louise a du caractère. Néanmoins, c'est une des rares personnes avec Angus a croire l'histoire - quoique bizarre - de Louise.

     

     

    Les personnages secondaires sont assez peu développés.

     

     

    L'écriture est dynamique, les chapitres courts et assez bien écrits. Néanmoins, il manque des mots dans les paragraphes et le texte montre des fautes d'orthographes.

     

     

    L'univers est intéressant. On sent que l'auteur est attiré par la mythologie grecque. Elle incorpore beaucoup de référence aux Dieux de l'Olympe ou bien encore le mythe du Roi Midas - d'où le titre est tiré -. Ce roi étant capable de transformer tous les objets qu'il touchait en or.

     

     

    La fin est bien et donne envie de connaître la suite.

     

     

    La couverture est tout simplement sublime, le travail éditorial est magnifique !

     

     

    Extrait : (choix : un sentiment de Louise) 

    "Certains jours, j'avais carrément l'impression d'évoluer en pleine série télé des nineties. Charmed ou Buffy contre les vampires par exemple. Pour un peu, je m'attendais à voir Phoebe Halliwell venir se procurer quelques cristaux protecteurs dans mon échoppe, ou bien Alex et Willow se préparer en vue d'une attaque de démons dans le cimetière le plus proche. "

     

     

    On adore : Les personnages, l'univers, l'écriture, la couverture. 

    On regrette : Les fautes d'orthographes et les mots manquants.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique