• Tom, petit Tom, tout petit homme, Tom, de Barbara Constantine

    Tom, petit Tom, tout petit homme, Tom

    Barbara Constantine

     

     

     

    Titre en VO : Tom, petit Tom, tout petit homme, Tom 

    Editeur : Le livre de poche

    Site de l’auteur : http://barbaraconstantine.tumblr.com 

    Ma note : 6,5

    Publique conseillé : Tout publique

    Quatrième de couverture :

    Tom a onze ans. Il vit dans un vieux mobil home avec Joss, sa mère (plutôt jeune : elle l’a eu à treize ans et demi). Comme Joss adore faire la fête et partir en week-end avec ses copains, Tom se retrouve souvent seul. Et il doit se débrouiller. Pour manger, il va chaparder dans les potagers voisins… Mais comme il a peur de se faire prendre et d’être envoyé à la Ddass (sa mère lui a dit que ça pouvait arriver et qu’elle ne pourrait rien pour le récupérer), il fait très attention. Un soir, en cherchant un nouveau jardin où faire ses courses, il tombe sur Madeleine (quatre-vingt-treize ans), allongée au milieu de ses choux, en larmes parce qu’elle n’arrive pas à se relever. Elle serait certainement morte, la pauvre vielle, si le petit Tom n’était pas passé par là…

     

    Mon avis :

    Ce livre nous raconte l’histoire de Tom. Il vit seul avec sa mère, dans son mobil home. Il ne connaît pas son père. Il va chaparder chez les voisins pour se nourrir. Souvent chez les anglais qui se disent vous et ne se disputent jamais. Joss, la mère de Tom, aime sortir le soir ou partir en week-end. Tom n’aime pas quand elle s’en va. Joss est une mère qui s’emporte assez facilement. Tout les deux, ils apprennent leur leçons ensemble (Joss a quitté très tôt l’école pour s’occuper de Tom). A oui, et aussi un truc important (rien ne serait arrivé sans ce détail), Joss a une très généreuse poitrine. D’ailleurs, elle en a marre que les hommes ne la regarde pas dans les yeux mais dans le décolleté. Elle économise pour se faire opérer et avoir des seins plus normaux. Donc voilà, la base est posée là.

    Mais deux événements feront vraiment le début de cette histoire. La découverte par Tom d’une vieille Madeleine allongée dans son potager alors qu’il cherche un nouveau jardin, comme dit dans la quatrième de couverture. Et le retour de quelqu’un que Joss a l’air de connaître et de ne pas avoir envie de revoir du tout. Il n’inspire pas du tout confiance à Tom, et pour cause, vu comment il l’a rencontré.

     

    C’est une histoire touchante, très agréable à lire. Tom est un garçon attachant. Intelligent aussi. Il aime beaucoup sa mère.

    Joss est un peu impulsive parfois. Mais elle reste gentille. Elle évolue beaucoup au cours du roman. Elle fait ce qu’elle peut avec ce qu’elle a, à savoir pas grand-chose. Elle aussi, elle aime beaucoup son fils, mais elle ne sait pas le lui montrer.

    Madeleine est une vieille femme gentille, et elle a un peu un début d’Alzheimer si vous voulez mon avis. Elle est assez autoritaire et aime être obéit, surtout pour son expérience de la vie.

    La rencontre peut paraître (je vous pris de m’excuser le terme) un beau salaud, mais il évolue. Et il ne l’est pas tant que ça.

    Les voisins anglais sont drôles. Bien sûr qu’ils se sont rendus compte qu’il y a une drôle de plante qui regarde la télé par la fenêtre le soir et qui s’en va avec quelques patates en laissant des traces de chaussures. Et, loin d‘en vouloir à Tom, ils l’aident plutôt. D’ailleurs, j’adore leur chat, il est très drôle.

    Voilà pour les personnages de cette histoire.

     

    C’est une histoire où la famille prend une dimension importante. Et le hasard aussi. Sans être géniale, elle est très touchante. Les chapitres sont courts, ça défile vite et doucement à la fois. Le style est très bien.

    Par contre, je trouve la fin à la fois super et décevante. Il aurait fallu que les personnages se rendent compte de ce que le hasard leur  a réservé.

     

    Je conseil quand même la lecture de ce petit livre (210 pages), car elle permet de se détendre sans exiger quelque concentration que se soit.

     

    Extrait : (choix : pour la relation mère fils un peu bizarre)

    « — Y a plus de patates. Tu vas en chercher ?

    Il enfourche son vélo, pédale un peu avant de répondre.

    — OK, m’man, j’y vais.

    Sur le pas de la porte, les mains sur les hanches et les sourcils froncés, Joss le gronde. Mais il est déjà très loin.

    — Arrête de m’appeler comme ça, Tom. Tu vas voir, si j’te chope… »

     

    On adore : Le style, la fluidité, les personnages et le hasard.

    On regrette : Peut-être un peu la fin.

     

    « Body finder, tome 1, de kimberly dertingCelle que je suis, Vanyda »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :