• quatre filles et un jean, tome 2, d'Ann Brashares

     

    Quatre filles et un jean

    Le deuxième été

    Ann Brashares 

     quatre filles et un jean, tome 2, d'Ann Brashares

     

      

     

     

    Titre en VO : sisterhood of the travelling pants

    Editeur : Gallimard jeunesse, édition pôle fiction

    Site de l’auteur : http://annbrashares.com/ 

    Ma note : 8

    Quatrième de couverture :

    Les vacances approchent. Carmen, Tibby, Briget et Lena s’apprête à ressortir le jean magique, symbole de leur amitié et témoin de leur aventures. Cette années, l’été s’annonce bien différent…

    De surprise en émotions, de rires en larmes, les quatre filles vont une nouvelle fois faire l’apprentissage de la vie !

     

    Mon avis :

    Le deuxième tome est aussi bien que le premier.

    On retrouve les quatre filles, mais bien changer. Et l’été leur réserve plus d’une surprise.

    C’est détente, c’est frais, c’est encore super. On pleurs, on rit, on ressent. L’auteur a encore réussi à me faire monter les larmes aux yeux !

    On a toujours les citations à chaque chapitre, j’aime bien.

    Entre amour, amitié, rencontre, larmes, aventures, émotions et lettres, c’est un livre génial.

    Je regrette juste qu’on n’est pas creusé un peu plus Brian (un ami très cher à Tibby). Mais cette façon de faire colle avec Tibby, alors c’est normal.

    Effie, la sœur de Lena, est là plus par nécessité ce coup-ci, elle perd un peu de son charme, je trouve.

    (Évitez de lire la suite si vous n’avez pas lu le premier tome, vous n’auriez plus toute les surprises).

    Cette année, Tibby part, et les autres restent (on échange les rôles !). Mais c’est sans compter le caractère imprévisible de Briget, qui décide de partir aussi.

    Les filles ont bien changés.

    Sauf Carmen. Elle est resté comme on l’avait laissé, elle s’est faite au remariage de son père, elle est même devenu ami avec son beau frère, Paul. Toujours pas bavard celui là. Cette année, elle sort avec Porter, et elle est jalouse du copain de sa mère. Krista (sa belle sœur) a des problèmes avec sa mère et débarque, histoire d’en rajouter un peu. Génial l’ambiance !

    Lena reste aussi. Rappelez-vous, elle s’était mise avec le beau Kostos à la fin de son séjour en Grèce ! Et bien l’éloignement lui à fichu la trouille, elle a cassé. Et elle en souffre beaucoup. Alors quand il débarque aux Etats-Unis, elle ne sait pas quoi faire. En plus, en parlant de Kostos avec Carmen devant la mère de celle-ci, elle entend parler d’un certain Eugène. Il aurait été une histoire importante pour sa mère D’après la mère de Carmen (les mères des quatre filles étaient très amis à un moment, mais depuis la mort de celle de Briget, elles ont du mal). Ça la perturbe un peu.

    Briget, souvenez-vous, était allée plus loin qu’elle ne l’aurait voulu avec Éric. Et avait été rejeté. Ça ne lui a pas réussi. Elle a abandonné le foot, pris du poids et s’est teint les cheveux (oui, triste pour ses magnifiques cheveux blonds). Elle n’est plus que l’ombre d’elle-même. Quand elle trouve des lettres de sa grand-mère maternelle (qu’elle n’a plus revu depuis ses sept ans) que son père ne lui a pas donné, elle décide de partir la voir. Mais sans dire qu’elle est Briget. Elle se fait passer pour quelqu’un d’autre. Et ouvre la boîte à souvenir. Pour sa mère. Elle rencontre aussi des garçons avec qui elle jouait l’été au foot. S’y remettra-t-elle ?

    Et Tibby. Rappelez vous, elle avait fais un documentaire avec Bailey, la petite cancéreuse, et celle-ci est morte à la fin de l’été. Ça à laisser un grand vide en Tibby, et elle n’aime pas en parler. Mais avec cette aventure, elle a gagné Brian. Le mec aux jeux vidéo qui Bailey trouvait bien. Maintenant, il vit presque chez elle, ils sont de super amis. Cet été, elle part en stage de cinéma. Sur quoi portera son court-métrage ?

    Les filles ont changé, mais entre elle, c’est toujours pareil. Elles se disent tout, sont elle-même et s’adore comme des sœurs. Les familles de chacune sont les familles des quatre.

     

    Extrait : (choix : cet extrait présente un peu chacune des filles)

    « Bee aurait commandé une énorme plâtrée de spaghettis. Sans même penser qu’elle risquait d’avoir des pâtes qui pendaient de la bouche comme des tentacules. Elle n’était pas du genre à changer ses habitudes pour un garçon.

    Lena oui. Elle aurait choisi un plat facile à manger. Peut-être une salade. Une petite salade toute simple.

    Tibby aurait pris un truc bizarre, comme des calmars. Histoire de voir la réaction du garçon. Mais en prenant garde à éviter les aliments qui restent coincés entre les dents.

    Un blanc de poulet forestier, s’il vous plait, déclara Carmen en levant les yeux vers le serveur.

    Elle scruta un instant son visage constellé de taches de rousseur sans parvenir à se rappeler que ce garçon était en cours de poterie avec Tibby. Du blanc de poulet, c’était parfait. Parfaitement insipide et sans risque. Elle avait failli commander des tacos mais elle avait renoncé… Pas envie de discuter de ses origines latino. »

     

    On adore : Les relations des filles, leurs aventures.

    On regrette : Comment est utilisée Effie.

    Chronique du tome 1 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/quatre-filles-et-un-jean-tome-1-d-ann-brashares-a93663465#

    « Sœurs sorcières, livre 1 de Jessica Spotswoodtour B2 mon amour, de Pierre Bottero »

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :