• Lady, ma vie de chienne, de Melvin Burgess

    Lady, ma vie de chienne

    Melvin Burgess

     

     

    Titre en VO : Lady, my life as a bitch

    Année de la première publication (en France) : 2002

    Nombre de pages : 237

    Editeur : Gallimard (collection scripto)

    Site de l’éditeur :

    ISBN : 2-07-054998-4 (grand format)

    Site de l’auteur : http://melvinburgess.net/

    Ma note : 6/10

    Publique conseillé : C’est écrit à partir de 15 ans sur le livre. Pour une fois, je trouve que c’est pile poil ! Après, tout dépends de la sensibilité du lecteur. Personnellement, je me vois bien le lire à 14 ou même 13 ans, mais je sais que plus sensible que moi serait choqué à cet âge là.

    Quatrième de couverture : (Je l’ai trouvé sur le net, pour la forme du texte…)

     

    Sandra est une adolescente vraiment dévergondée : sentiments excessifs, désirs impulsifs, préoccupations pas toujours avouables… ...
    D'ailleurs, depuis quelque temps, elle fait n'importe quoi : garçons, nuits blanches, vodka… à volonté et sans modération ! Un jour, au cours d'une dispute avec un clochard, Sandra se retrouve brusquement transformée… en chienne ! Celle que l'on appelle désormais lady découvre sa nouvelle condition : se nourrir, dormir, s'amuser et se faire plaisir… Une vie qui fonctionne à l'instinct… Une vie de chienne !

    Mon avis :

    Un livre sympa mais sans plus.

    Je ne m’embêterai pas pour l’histoire, le résumé est assez explicite.

     

    Le personnage de Sandra est assez caricatural, je trouve. Dans l’excès, pas de juste milieu. Toujours trop. Et elle ne sait pas vraiment ce qu’elle veut : une vie de chienne ou une vie d’humaine ? (Un peu girouette sur les bords.) Même nous ne le devinons pas avant la fin du livre.

    Les autres personnages n’ont pas un caractère creusé, juste des estompes mis la pour les besoins de l’histoire. Le clodo qui l’a transformé aime les chiens et s’en occupe, il culpabilise à cause de son pouvoir. Mitch (un chien transformé comme Sandra) reste attaché à sa vie humaine, elle lui manque. Bobby (lui aussi chien transformé) est devenu un vrai chien, avec les instincts qui vont bien.

     

    Le livre alterne des souvenirs de Sandra et la situation présente. Perso, ça ne m’a pas dérangé, au contraire, maintenant ça peu en déranger d’autres.

     

    Le style n’est pas vraiment recherché.

    Les chapitre sont long aussi (environ 25-30 pages), ça peut déranger à la lecture.

     

    Ce livre traite de l’adolescence, de toutes les conneries qu’ont peut faire et les pousse à l’excès (d’où l’héroïne et son caractère).

    Il a un but de prévention, tout comme Junk (du même auteur).  Il ne vise pas à choquer, mais à prévenir et à sortir de leur cocon les adolescents. Il peut remplir son office. Tout dépend de ce que l’on a déjà lu ou vu (en film comme dans la vraie vie). Tout comme Junk, il n’est pas choquant, il est juste un peu préventif.

    Il remplit son office si c’est le premier livre un peu dur qu’on lit, et grâce à une dose d’humour dans la situation, il est tout de même sympathique.

     

    Extrait : (choix : au hasard.)

    « — Vous avez déjà attrapé un chat ?

    — Un chat ? a dit Mitch d’un air offusqué, mais Bobby était déjà debout entrain de remuer la queue.

    — Je rêve d’attraper un chat ! Je t’accompagnerai, baby ! Cet imbécile refuse d’y toucher. »

     

    On adore : La dose d’humour dans la situation.

    On regrette : Une prévention trop douce et l’effet caricature.

    « Nous trouver ?L'élue, tome 2 : le piège, de Christel Besnard »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :