• Dis-moi si tu souris, d'Eric Lindstrom

     

    Dis-moi si tu souris

    Eric Lindstrom

     

     

    Dis-moi si tu souris, d'Eric Lindstrom

     

      

    Titre en VO : Not If I see you first 

    Année de la première publication (France) : 2016 

    Nombre de pages : 390 

    Editeur : Nathan 

    Site de l’éditeur : http://www.lireenlive.fr/ 

    ISBN : 978-2-09-256328-1 (format Kindle) 

    Site de l’auteur : http://ericlindstrombooks.com/ 

    Ma note : 7/10 

    Publique conseillé : Adolescents 

    Quatrième de couverture :

    "Je suis Parker, j'ai 16 ans et je suis aveugle. Bon j'y vois rien, mais remettez-vous : je suis pareille que vous, juste plus intelligente. D'ailleurs j'ai établi Les Règles :
    - Ne me touchez pas sans me prévenir ;
    - Ne me traitez pas comme si j'étais idiote ;
    - Ne me parlez pas super fort (je ne suis pas sourde) ;
    - Ne cherchez jamais à me duper.
    Depuis la trahison de Scott, mon meilleur pote et petit ami, j'en ai même rajouté une dernière. Alors quand il débarque à nouveau dans ma vie, tout est chamboulé. Parce que la dernière règle est claire : Il n'y a AUCUNE seconde chance. La trahison est impardonnable".

      

    Mon avis :  

    C'est un livre jeunesse plutôt intéressant. 

    Comme pour la plupart des chroniques, je ne ferais pas de résumé.

      

    Les personnages sont stéréotypés. 

    Parker a 16 ans. Elle a perdue la vue suite à un accident de voiture où sa mère est morte. Elle a un sacré caractère, n'a pas sa langue dans sa poche, elle peut parfois être blessante.

     

      

    Sa meilleure amie, Sarah, est protectrice envers elle. Elle est ce que l'on appelle une best friends. Elle cache pas mal de pans de sa vie à Parker.

     

      

    Faith, l'une des autres amies est peu présente. On n'apprend peu de choses sur elle.

     

      

    Scott est l'ex meilleur ami de Parler et aussi son ex petit-ami. Depuis leur rupture, la jeune fille s'est mise à dresser les "Règles de Parker", une liste d'éléments qu'il ne faut pas transgresser. 

    Je dois dire que c'est le personnage que j'ai le plus aimée, par sa simplicité et son authenticité dans ses sentiments.

     

     

    Molly est une nouvelle du lycée qui est le binôme de Parker c'est à dire qu'elle doit la guider dans ses déplacements lors des heures de cours et durant ceux-ci, par exemple, en lui lisant ce qu'il y a écrit sur le tableau.

     

      

    Les personnages secondaires sont peu développés.

     

      

    L'écriture de l'auteur est simple mais percutante, notamment dans les réactions de l'héroïne.

     

      

    Les thèmes abordés, la cécité, le fait de ne plus savoir faire confiance, le deuil de la perte d'un proche sont bien traités. Celui du deuil l'est plus que les autres. En effet, il y a des passages où la jeune fille parle dans sa tête à son père, décédé trois mois plus tôt. On sent qu'elle a beaucoup de mal à faire son deuil. Quoi de plus normal ?

     

      

    La fin est bien mais je m'attendais à mieux.

     

      

    En résumé, je vous recommande quand même le roman.

      

    Extrait : (choix : Etre un astronaute...) 

    "Être avec toi, c'était comme devenir astronaute du jour au lendemain. Aujourd'hui, tout de suite, sans attendre d'être grand, tu fais ta valise et tu prends l'avion pour la NASA."

      

    On adore : Les personnages, l'écriture, les thèmes abordés 

    On regrette : Les personnages secondaires, la fin.

    « Indéterminés, de Samantha BaillyConfession d'une ronde, de Mélanie Baranger »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :