• Un courant d'air de Laurie Cohen

    Un courant d’air

    Laurie Cohen

    Un courant d'air de Laurie Cohen

     

     

    Titre en VO : Un courant d’air

    Année de la première publication (France) : 2014

    Nombre de pages : 96

    Editeur : éditions Alice

    Site de l’éditeur : http://www.alice-editions.be/ 

    ISBN : Pas trouvé  (n'existe qu'en format kindle)

    Site de l’auteur : Pas trouvé

    Ma note : 4/10

    Publique conseillé : Tout public à partir de 16 ans

    Quatrième de couverture :

    Une jeune femme se retrouve à la rue après un drame familial et tente de se reconstruire en réglant ses comptes avec le passé. On ne prononce jamais son nom. Anonyme comme tous ceux qui traînent sur les trottoirs et qu’on ne remarque pas, ou qu’on oublie aussitôt. Une ombre sans âge et sans visage. Un courant d’air. Une droguée ? Une alcoolique ? Une pauvre fille sans boulot ? Non. Une jeune femme, étudiante en droit il y a quelques années encore, que la vie a éprouvée et qui ne s’est pas relevée… Dans ce roman, on découvre le quotidien de personnes dont on ignorait qu’elles avaient une vie. Et pourtant : elles ont leurs habitudes, leurs loisirs, leurs amis… et leurs tourments. Si l’auteur veut nous apprendre quelque chose (et elle y arrive avec succès), c’est qu’on ne finit presque jamais dans la rue par choix, et que ça peut arriver à tous : à une jeune étudiante pleine d’avenir, à un mari qui s’est consacré à sa femme malade, à une petite veuve sans ressources…

     

    Mon avis :

    Avant de commencer, je tiens à remercier Laurie Cohen qui nous a fait confiance pour donner un avis sur son premier roman. Merci à elle !

     

    Je ne ferais pas de résumé car il est assez long et je pense assez parlant du sujet traité dans ce récit.

     

    Je dois avouer que j’ai ététrès déçue de cette lecture. J’y avais mis beaucoup d’attente compte tenu du sujet abordé : les personnes sans domicile fixe.

     

    On ne s’attache pas vraiment aux personnages car, il est vrai que le roman est très court (96 pages). L’auteur ne donne pas de prénom à son héroïne, on s’est juste que c’est une jeune femme qui s’est retrouvé à la rue.

    Je ne pourrais pas vous citez d’autres personnages car, pour tout vous dire, je ne m’en souviens plus.

     

    L’écriture est très vulgaire. Je veux bien qu’il y est un peu de vulgarité mais, ce n’est peut-être pas nécessaire à toutes les pages si ?

     

    La fin est quand même touchante. Je vous le conseille pour le sujet traité qui est quand même, je trouve important.

    Encore une fois, je remercie l’auteur pour sa confiance !

     

    Extrait : (choix : je n’en ai pas)

     

    On adore : Le sujet des SDF qui est traité, la fin.

    On regrette : l’écriture de l’auteur trop vulgaire, les personnages.


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :