• Une ado en prison, de Marc Cantin

    Une ado en prison

    Marc Cantin

     

     

     

     

    Titre en VO : Une ado en prison

    Année de la première publication (en France) : 2008

    Nombre de pages : 160

    Editeur : Coyote jeunesse, collection visage du monde

    Site de l’éditeur : non trouvé.

    ISBN : 978-2-9529152-2-9 (grand format)

    Site de l’auteur : http://cantin.over-blog.com/ 

    Ma note : 6,5/10

    Publique conseillé : Un publique plutôt jeunes, à partir de 11-12 ans.

    Quatrième de couverture :

    Il descendait du car. Je l’ai tout de suite remarqué. Lui aussi m’a vue. Mon petit frère disait tu viens Bahia et tirait sur ma main. Je passais le prendre tous les soirs en rentrant du collège. A cette époque, on disait encore Bahia est une gentille fille. C’est une brave petite, sa mère peut être fière d’elle. On l’aimait bien Bahia. On ne connaissait que Bahia, cette tendre fille à qui Anthony a souri.

    Ce roman à deux voix, où une adolescente et un juge s’affrontent, est inspiré par l’histoire réelle d’une jeune prisonnière.

     

    Mon avis :

    Nus avons ici un livre jeunesse basé sur une histoire réelle. Bahia a été inspiré par une ado en prison. Entraînée par Anthony, elle se sera « mal conduit » (et pas qu’un peu). Elle a 14 ans aujourd’hui, et le juge qui va devoir bientôt rendre son verdict lui rend visite en prison.

     

    C’est un roman à deux voix. Un chapitre sur deux, Bahia et le juge.

    Bahia est une passionnée enragée. Elle ne veut personne en travers de sa route. Et elle en fait les frais.

    Le juge veut être impartial.

    Anthony, il me semble un peu profiteur,  mais on le voit très peu, alors je ne sais pas vraiment.

    Dans ce roman, ce sont deux personnages qui se parlent.

     

    Le fait que le roman soit à deux voix lui donne une dimension plus grande que pour un autre roman.

     

    Il est écrit de façon très simple et épurée. C’est un drame, mais c’est jeunesse aussi. Un drame adapté en jeunesse en fait. Et pourtant, il reste vrai, et pas trop doux, réaliste. Et la fin est belle. Peut-être bisounours, mais en même temps, c’est jeunesse et adapté aux collégiens, faut pas s’attendre à trop non plus.

    C’est une livre très court, et écrit gros, je l’ai lu d’une traite, en une heure. Je n’ai pas vraiment eu le temps de m’attacher au personnage de Bahia.

     

    Le livre est complété à la fin par un petit documentaire (« Des adolescents en prison… Pourquoi ? Comment ? ») et par une petit interview de l’auteur.

     

    Extrait : (choix : J’en sais rien.)

    « — Salut. Je m’appelle Anthony. T’es du coin ?

    J’ai dit oui pendant qu’Abel continuait à me tirer sur la main comme s’il voulait m’allonger le bras. Puis j’ai demandé :

    — Et toi, tu habites ici ?

    — Non, je me ballade.
    Il se baladait.

    — Tu ne vas pas au lycée ?

    — Le lycée ? J’ai passé l’âge pour ces conneries.

    Il a sûrement vu mes yeux briller. Je me souviens qu’ils brillaient. »

     

    On adore : Le style, simple et épuré.

    On regrette : Le côté bisounours de la chose, le manque d’attachement au personnage.

     


    Tags Tags : , , , , , ,