• Là où j'irai, de Gayle Forman

    Là où j’irai

    Gayle Forman

    Là où j'irai, de Gayle Forman

     

    Titre en VO : Where she went

    Année de la première publication (France) : 2010

    Nombre de pages : 237

    Editeur : Oh éditions

    Site de l’éditeur : http://www.xoeditions.com/ 

    ISBN : Pas trouvé (format kindle)

    Site de l’auteur : http://www.xoeditions.com/ 

    Ma note : 5/10

    Publique conseillé : Tout public

    Quatrième de couverture :

    Adam se glisse dans la salle. Il a 21 ans, c'est une rock star adulée et l'ancien amoureux de Mia... 
    Trois ans plus tôt, Mia était partie sans un au revoir, sans une explication. Leurs retrouvailles est un choc : les souvenirs, bons et mauvais, ressurgissent, les sentiments encore à vif les submergent, leur amour qu'il pensait indestructible quelques années plus tôt se heurte à la réalité de leur vie présente. De nouveau, Mia est confrontée à un choix : doit-elle revenir en arrière pour donner une chance à son premier amour? Peut-on revivre la même passion si longtemps après, malgré les souffrances endurées? Ils ont une soirée pour décider. Plus forte que les mots, la musique les emporte dans un tourbillon d'émotions. Mais est-ce suffisant pour les réunir de nouveau ?

     

    Mon avis :

    Ce livre est la « suite de Si je reste » du même auteur. Cette fois-ci, nous sommes sous le point de vue d’Adam, le petit ami de Mia (personnage du tome 1).

    Attention : Risque de spoiler sur le tome 1 !

    Les événements se passent 3 ans après l’accident de voiture de Mia qui a coûté la vie à ses parents et son petit frère. Adam est devenu, avec son groupe de rock Shooting Star, un chanteur adulé par les fans. Il a du mal à faire face et déprime. Mia, quant à elle, est une violoncelliste reconnue.

    Adam a retrouvé une petite amie, Bryn, qui est productrice de cinéma. Le chemin d’Adam va-t-il croiser celui de Mia ?

     

    J’attendais beaucoup de cette suite et cela n’a pas été le cas. Adam est un jeune homme qui se laisse couler, il n’est pas combatif. Sa seule « solution » est de prendre médicaments sur médicaments.

    Bryn, sa petite amie est froide comme un glaçon et ne l’aide pas vraiment à s’en sortir.

    Aldous, son manageur artistique, n’est pas non plus d’en grand secours.

    Mia remonte la pente petit à petit. C’est la seule qui essaye de sortir de son mal-être.

     

    J’ai été très extérieure au personnage d’Adam qui était pourtant, dans le tome 1, très bien.

     

    J’ai par contre bien aimée qu’avant chaque chapitre, on trouve une des chansons d’un des albums du groupe.

    La fin « ne casse pas trois pattes à un canard ».

     

    En résumé, un bon livre (et bonne duologie)  que je vous conseille même si le tome 2 n’est pas le meilleur.

     

    Extrait : (choix : au hasard)

    " Je commence à comprendre ce que signifie mettre un point final à une histoire. Rien avoir avec un spectaculaire "avant-après". Non, cela s'apparente plutôt à la mélancolie qu'on éprouve à la fin des vacances. Quelque chose de particulier se termine et l'on se sent triste, mais cette tristesse ne peut être que légère parce que ce quelque chose a été une période de bonheur " 

     

    On adore : Le début des chapitres avec les chansons.

    On regrette : Les personnages, la fin.

     

     

    « Once upon a time, saison 1Au revoir là-haut, de Pierre Lemaître »

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 30 Janvier 2015 à 18:18

    Je partage ton avis, j'ai été très déçue. Ça manquait d'émotion.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :