• Half Bad, tome 1 : traque blanche, de Sally green, lecture commune

    Coucou tout le monde !

    Nous allons re-tenter l'expérience d'une lecture commune. Ce coup-ci, avec le tome 1 de Half Bad, de Sally Green.

    Cette lecture se fera pendant les vacances de la Toussaint. Nous le commencerons le lundi 19 octobre.

    Le livre est constitué de 6 parties, mais elles ne sont pas vraiment égalitaires au niveau nombre de page. Donc les jours pour les lire ne seront pas égalitaires non plus. Mais voici le calendrier de lecture :

    • Début le lundi 19
    • Première partie (jusqu'à la page 20) pour le mardi 20
    • Deuxième partie (de la page 23 à la page 144) pour le vendredi 23
    • Troisième partie (de la page 147 à la page 215) pour le dimanche 25
    • Quatrième partie (de la page 219 à la page 275) pour le mardi 27
    • Cinquième partie (de la page 279 à la page 307) pour le mercredi 28
    • Sixième partie (de la page 311 à la page 382, soit la fin) pour le vendredi 30

    Ce planning est très léger, on a notre temps... Mais cela nous permet de lire le livre en même temps, ce qui est pratique, car nous ne lisons pas à la même vitesse. (Plongée dans un livre, je lis plus vite que Debo, mais je peux laisser passer plus de temps qu'elle entre deux livres, et je suis beaucoup moins scrupuleuse sur les chroniques... On s'équilibre à notre façon !) De plus, cela nous permet aussi de lire un autre livre en parallèle tout en sachant où l'autre en est pour s'accorder sur la lecture commune.

    Nous mettrons, comme la dernière fois, nos impressions après chaque tranche de lecture, avec un résumé de la partie. Donc si vous ne voulez pas de spoils, ayez lu le livre avant ou lisez le en même temps que nous !

    Nous allons utiliser chacune notre couleur, et les même que la dernière fois : Jiji, Debo.

    Voilà voilà !

    Bye, Jiji

    Première partie : Le truc (20/10)

    Résumé :

    Un garçon, Nathan, est enfermé dans une cage.

    Il subit de mauvais traitements et parle de sorcellerie. Il souhaite s'échapper de sa prison gardée par une vielle femme mais n'y arrive pas.

    Pourquoi est-il en cage ?

    Impressions :

     J'ai commencé ce livre ce matin, comme prévu dans le planning.

    Nous découvrons un garçon enfermé dans une cage. Il ne peut s'échapper et est gardé par une femme.

    Il doit faire beaucoup de corvées ménagères (ménage, vaisselle...) 

    J'ai bien aimée ce début. Le livre est découpé en 6 parties. A chaque début de partie, il y a un dessin de lune pleine. Plus les parties avancent plus la lune se met en croissant de lune.

    Les chapitres de la partie 1, au nombre de 5 sont assez courts.

    L'écriture est simple, le point de vue est à la troisième personne du singulier.

    Je verrai bien comment sera la suite !

    (Tout d'abord, mes excuses pour cette journée de retard. Promis, la prochaine fois, je serai en temps et en heure...)

    Je dois préciser qu'il s'agit pour moi d'une deuxième lecture, mais que je n'avais pas fait la chronique la première fois, et c'est pour cette raison que je le relis, et comme Debo ne l'avais pas lu et en avait envie, on le lit ensemble.

    Voilà. La première partie, je l'ai lu.

    Ce garçon nous raconte sa vie. Dans une cage. Retenue par une femme. On apprend à la fois pas mal de choses, et pas grand chose. On sait qu'il s'appelle Nathan ( et encore, à condition d'y faire attention car ce n'est pas dis tout de suite), on sait qu'il a un genre de pouvoir qui lui permet de guérir/cicatriser facilement et rapidement, on sait qu'il vit en cage, qu'il ne parle pas à sa geôlière, qu'il est en bonne forme physique, que sa geôlière lui fournit une bonne hygiène, un bon régime alimentaire et un bon entrainement physique, et qu'il essaie d'avoir des "trucs" pour supporter la situation, qu'il doit faire les corvées ménagères... Mais on ne sait pas qui il est, ni qui est sa geôlière, ni pourquoi il dort dans une cage, ce qu'il fait ici, isolé du monde.

    Ce qui est très intriquant car le premier chapitre porte sur une scène avec deux enfants, sans lien apparent avec le reste. A voir ce qu'il en sera...

    C'est un début déroutant et intriguant, donc. Qui donne envie de savoir la suite. Mais il faut dire que, si j'ai acheté ce livre, c'est pour sa couverture, très intrigante aussi. Et pour un autre détail, c'est que mon édition était ficelé dans une cordelette, avec un carton noté "libérez moi !", ce qui m'a beaucoup attirée, et j'ai acheté ce livre sans même lire le résumé au final.

    Ça donne ceci :

    Half Bad, tome 1 : traque blanche, de Sally green, lecture commune

    Intrigant, non ?

    L’écriture est simple, et le point de vue, utilisant le "tu" (deuxième personne) pourrait déranger, mais ce n'est pas le cas. J'aime beaucoup le style, qui décrit mais pas trop, et porte juste ce qu'il faut d'attention aux détails pour nous en donner mais quand même aller à l'essentiel.

     

    Deuxième partie : Comment j'ai atterris dans une cage (23/10)

    Résumé :

    Dans la partie 2, Nathan nous explique les événements qui l'ont conduit à être dans sa cage. On découvre comment il a vécu, sa vie avec sa famille, son quotidien, les épreuves qu'il a traversées et ses moments de bonheur (plus rares). On apprends ainsi qui il est.

    Mais d'abord, expliquons le système : mêlés aux humains (les béjaunes), il y a des sorciers. Les blancs, ceux qui dominent, les "gentils". Et les noirs, ceux qui sont recherchés et torturés à mort. Parmi eux, le plus puissant, Marcus. Il faut noté que, dans cette société, les femmes ont l'avantage, pour une fois ! Elles ont souvent un don plus fort que les hommes. Le Don est reçu lors d'une cérémonie à l'âge de 17 ans pendant laquelle le futur sorcier reçoit trois présents et boit le sang d'un de ses aïeux. Avant, les jeunes sorciers sont appeler acumens.

    On apprend que Nathan est un sang mêlé, né d'une sorcière blanche et d'un sorcier noir, le plus recherché de tous, Marcus... On apprend aussi que sa mère s'est suicidée, qu'il vit avec sa grand-mère, son demi-frère, Arran, dont il est très proche, ses deux demi-sœurs, Déborah, affectueuse avec Nathan et intelligente, et Jessica, une peste, qui ne supporte pas Nathan et la tien pour responsable de la mort de leur mère.  Nathan n'arrive pas à s'intégrer à l'école, il a beaucoup de mal, et tout les objets électroniques lui sont difficiles à supporter. Sn seul rayon de soleil, c'est l'art plastique, car il aime dessiner, et aussi parce qu'Annalise, une sorcière blanche, la seule à l'accepter en dehors de sa famille, se met à côté de lui. Mais les frères de cette dernière ne l'entende pas de cette oreille... Et Nathan le paie. Très cher...

    Quand Nathan quitte l'école, il apprend à mieux se connaître. Pour le meilleur ou pour le pire ? Sorcier blanc ou sorcier noir ? Et Annalise qui ne quitte pas ses pensées... Et cette peur d'être noir, cette peur que le Conseil veuille le tuer... Quand il finit par prendre une décision, il est trop tard... Le Conseil prend les devant sur lui.

    Impressions :

     Cette deuxième partie est beaucoup plus longue que la première et l'on se retrouve dans les pensées de Nathan (première personne du singulier). Je dois dire que j'ai préférée ce point de vue, plus intimiste même si j'ai trouvée cette partie plus longue.

    La mythologie est mieux expliquée. On apprend plus de détails sur qui sont les sorciers blancs (les "gentils") et les sorciers noirs (les "méchants") En effet, à leurs 17 ans, les sorciers reçoivent trois cadeaux qui leur permettent de développer un Don...

    La famille prend une place importante. La grand-mère de Nathan l'élève depuis sa naissance, c'est un peu la "sage" de la maison et semble avoir des secrets.... Arran, le demi-frère de Nathan l'adore ! Déborah, une de ses demies-sœurs est une érudite. Jessica est la peste.

    On connaît un peu mieux Nathan et l'on sait qu'il un semi-code (sorcier à la fois blanc et noir).

    L'univers créer me fait un peu penser à Harry Potter. En effet, Nathan est élevé par un membre de sa famille autre que ses parents, il est un semi-code (un métissage) comme les sangs-mêlés...

    J'ai hâte de savoir la suite clown

    La deuxième partie est plus longue et plus explicite, on entre plus dans l'histoire.

    Le point de vue est changé, on est à la première personne. Personnellement, contrairement à Debo, le point de vue ne me dérange pas. Je peux passer facilement de l'un à l'autre. Mais ici, je suis d'accord, connaître les pensées du personnage, c'est un plus.

    Le début de la deuxième partie est plus un assemblage de souvenir qui pose juste une base floue. Le genre comme la première partie, comme j'aime bien. Et on passe tout de même assez vite sur une trame plus suivie, plus clair, plus racontée, au fur et à mesure que Nathan grandit.

    C'est un personnage auquel je me suis beaucoup attachée, même si certain de ses côtés peuvent être inquiétants, même si on a peur qu'il soit noir, on en a aussi peur que lui. Le fait qu'il ne supporte pas de resté enfermé la nuit en particulier peut en être pris comme un signe. C'est une vie dure qu'il mène, rejeté par les sorciers blancs. Même une de ses sœurs, Jessica, qui lui mène la vie dure, l'insulte, le rabaisse, et fini même par user de son Don sur lui.

    Mais les deux autres l'aime. Déborah, (peut-être pas très présente) est douce, gentille et affectueuse avec lui. Elle l'aime. Elle est aussi intelligente, rusée, pour lui venir en aide comme elle peut. Arran, qui plus proche de Nathan, est plus présent. Il est doux, il tient à son frère plus que tout et ferait tout pour le protéger. Mais ceux-ci refusent de comprendre ce que Nathan a compris depuis longtemps : le Conseil a bien l'intention de faire ce qu'il veut de lui. Qu'importe ce qu'ils feront, rien n'y changera. La question étant, que veulent ils faire de lui... Nathan ne sait pas. Il l'apprend à la fin de la partie : l'utiliser pour tuer son père, avec une arme ayant appartenue à son arrière grand-père paternel. Arme visiblement spéciale, mais on n'en sait pas plus.  

    J'ai aussi beaucoup apprécié la Grand-mère, qui aime Nathan. Elle lui enseigne l'art de l'herboristerie. Elle aussi veut le protéger. Mais Le Conseil reste plus fort qu'elle... J'ai trouvé le dernier geste de Nathan pour elle magnifique... Tentative de la protéger alors qu'il se sait pris au piège.

    Une deuxième partie très riche, où l'on apprend beaucoup de choses. Un attachement aux personnages, pour Nathan en particulier, mais aussi à Arran et Annalise. La dernière scène où on la voit m'a touchée. Beaucoup. Surtout parce que je savais ce qu'il allait se passé après, l'horreur qui allait arrivée... (Et oui, c'est ça d'avoir déjà lu le livre... On a plus toutes les surprises, mais on a à la place un ressentiment particulier à l'égard des personnages dans les situations qu'ils vivent...)

    L'univers me plait. Personnellement, contrairement à Debo, il ne me fais pas pensé à Harry Potter. Il ne me fait pas penser à un univers en particulier, je le trouve plutôt assez unique en fait. Surtout parce que l'ambiance, assez sombre (la couverture vous donne une idée, non ?), ne correspond pas à Harry Potter, selon moi.

    A dimanche pour la suite !

     

    Troisième partie : La seconde arme (25/10)

    Résumé :

    Nathan, à la fin de la deuxième partie, a été emmené chez Célia, sa "tutrice et préceptrice" (car le Conseil et Célia refuse l'appellation de geôlière). La troisième partie débute juste après la fin de la première partie, après la tentative de fuite de Nathan, nous revenons au présent. A la différence que nous savons où est Nathan, pourquoi il est là et qui il est.

    Nous apprenons quel est son quotidien, sa relation avec Célia et comment elle le traite. A savoir, certes, pas très bien, mais elle n'est pas si cruelle que la première partie peu le laissé paraître.

    Nathan se renforce, grandis et apprends beaucoup de chose sur son père, mais rien qui le concerne, seulement des détails pratiques. Il apprend aussi à se battre. Le Conseil continue de suivre de très près Nathan par l'intermédiaire de Célia. Leur but serait de l'utiliser pour tuer Marcus, son père, le plus puissant sorcier noir. Nathan, semi-code, est-il noir ou blanc ? Lui même, étant donné la vie que lui donne le Conseil, n'a plus peur d'être noir, et se refuse à tuer son père. Trois mois avant son dix-septième anniversaire, le Conseil vient le chercher, et l'emporte. Célia ne peux s'y opposer. On lui demande s'il tuera son père, et lui promet sa cérémonie et ses trois présents à son anniversaire s'il accepte (ce qui lui permettrait d'avoir son Don). Mais il s'y refuse (tout en sachant que s'il est sorcier noir, ne pas recevoir son don devrait le conduire à la mort). Le Conseil lui promet qu'il le fera, d'une manière ou d'une autre. Alors enfermer, il subit une "opération". On lui appose d'étranges tatouages jusque dans la moelle de ses os pour qu'il les garde à vie. Mais à quoi servent-ils ?

    N'importe, Nathan réussit à s'échapper. Mais une fois dehors, dans le monde des béjaunes, que faire ?

    Impressions :

    On peut noter que le premier chapitre est à la deuxième personne et la suite revient à la première personne. Ce jeu des points de vue est, je trouve, très intéressant. C'est comme si l'auteur commençait par nous dire que nous sommes le personnage en nous disant ce que l'on fait, comment l'on réagit à la situation, puis, une fois que nous avons intégrer l'information, elle revient à la première personne, ce qui nous permet, maintenant que nous savons que c'est nous, d'être encore plus proche du personnage (puisque c'est nous). Une façon brutale de nous faire rentrer dans l'histoire, mais efficace, du moins en ce qui me concerne. J'ai trouvé ça intéressant comme approche, et très personnelle avec nous, lecteur. Mais je comprendrais que la deuxième personne puisse plus agresser certains lecteurs, ce qui peut conduire au même résultat de proximité entre lecteur et personnage d'ailleurs. Je pense que Debo, si  elle en parle, sera plus gênée que moi, et aura moins apprécier, mais surtout pour le changement de point de vue (je me trompe miss ?). Personnellement, j'ai beaucoup apprécié. 

    D'ailleurs, heureusement que c'est là, car la relation avec Nathan change et le lien pourrait s'émousser un peu sans ça. Notre lien avec Nathan change car Nathan change lui-même beaucoup dans cette partie, puisqu'il grandit, évolue. Il développe nombre de facultés (combat, endurance, course). Mais il développe aussi une plus grande haine vis-à-vis du Conseil (ce qui est normal étant donné qu'il est séparé de sa famille, qu'il est, même si pas trop mal, brutalement, et qu'on lui demande de tuer son père). Il développe aussi beaucoup de distance pour supporter la situation, ce qui se ressent dans le style et explique la nécessité de ce lien crée par le chapitre à la deuxième personne.

    La nature du lien entre Nathan et Célia est floue. Elle hait le fils de Marcus, mais Nathan en lui-même, j'en doute. Je pense même qu'ils s'apprécient tous les deux même si Nathan la tuerait pour s'enfuir comme elle le tuerait si le Conseil lui ordonnait. Tout deux sans la moindre hésitation. Le lien est complexe et subtil, mais bien présent. Ce qui crée un lien entre nous et Célia. Sans l'apprécier, je ne suis pas indifférente à son égard. Il y a quelque chose. Ce n'est pas de la haine non plus.

    En bref, bien que l'on aie quasiment tout le temps uniquement deux personnages dans cette troisième partie, je ne me suis pas ennuyée. Leur psychologie est assez intéressante pour que l'on reste dans le livre, et si cela peut paraître un peu plus long, c'est loin de me déranger, ça ne traîne pas non plus. (Et moi, je sais que ce ralentissement n'est ni inutile, ni de courte durée et sert les effets voulus par l'auteur. Mais chut pour l'instant...)

    Le style est toujours bon, on ressent cette distance mis par le personnage, on reste proche de lui par les choix de l'auteur, on a une ambiance sombre bien présente. (Cela te fait-il toujours penser à Harry Potter Debo ? J'en doute...) J'ai pris beaucoup de plaisir à lire cette partie. Même si je connais déjà la suite, il y a toujours des détails que l'on oublie, et je pense que, s'ils ne sont pas tous utilisés dans la fin du livre, ils seront utilisés dans le tome 2. Ce n'est pas le genre de semer des détails pour ne rien en faire.  

    A mardi pour la suite ! Avec impatience... (Ça à été très dur de s'arrêter hier matin quand je suis arrivée à la fin de la troisième partie, je vous l'avoue...)

     

    Effectivement, comme l'à dit Jiji, le premier chapitre de cette partie est à la deuxième personne puis repasse à la première. Cela m'a un peu dérangée au début car j'apprécie Nathan. Heureusement, cela passe vite ! Et non, je ne trouve que le fait de mettre le première chapitre de la partie nous permettent de croire que c'est en fait nous, le protagoniste, question de point de vue ! Je pense que c'est en fait pour faire douter le lecteur.... 

    C'est vrai que Nathan est plus distant et commence à se rendre que tout ce qu'il entendait quand il était petit était peut-être faux... Il se remet beaucoup en question et n'est plus le petit garçon "fragile" qu'il était.

    On apprend le nom de sa "tutrice" : Célia. Elle déteste le fils de Marcus mais semble apprécier un tant soit peu le garçon. A voir comment leur relation va évoluer ?

    La construction de l'univers me fait toujours un petit peu penser à Harry Potter même si Half Bad est plus sombre. C'est en fait les "clans, les semis codes qu peuvent être des sangs-mêlés qui peut faire croire.

    Hâte de savoir la suite ! 

     

    Quatrième partie : La liberté (27/10)

    Résumé :

    Nathan s'est échappé des geôles du Conseil. Maintenant, s'in veut avoir son Don, il doit trouver Mercury, une puissante sorcière qui s'est débrouiller pour piocher dans la banque de sang du Conseil pour venir en aide aux acumens tombés en disgrâce et leur donner leur cérémonie. Mais pour cela, il lui faut réussir à la trouver. Il doit rencontrer différents personnages, ayant peur d'être repéré et repris par le Conseil.

    Il rencontrera Bob, Jim et Trev, qui chacun fuiront l'Angleterre après avoir été en contact avec Nathan. Il apprendra aussi que ses tatouages ne sont pas là pour le localiser, mais que, si le Conseil met la main sur lui, il n'a qu'à récupérer un des ses tatouages (celui de son doigt) pour pouvoir lui infliger la torture qu'il souhaite, et c'est ainsi qu'ils voulaient le contraindre à tuer son père. Obéir ou mourir.

    Il rencontre aussi une fille, une sang-mêlé, (issu d'un parent blanc et d'un parent béjaune). Cette fille, Ellen, est rejeté par le Conseil de part ses origines. Et elle aide Nathan. Elle va à la rencontre d'Arran pour lui, lui donne des nouvelles et en prend. Ensuite, Nathan doit se rendre chez Mercury. Mais Ellen lui apprend qu'elle n'est pas des plus aimable...

    Impressions :

    Voilà mes petites impressions sur cette partie, pas très longue, pas assez à mon goût (toujours dure de s'arrêter...).

    Et bien Nathan continue à apprendre. Différemment. Il apprend à fuir, à se cacher. On est plus proche de lui que dans la partie précédente j'ai trouvé. Il est en permanence sur le qui-vive, ne peut pas se permettre de prendre trop de recul ou de distance, et l'auteur sait retranscrire ça dans sa façon d'écrire, je trouve. Et j'apprécie beaucoup.

    On retrouve presque le Nathan d'avant sa captivité quand il s'agit d'Arran. Ça m'a touché. Même sans l'avoir vu depuis si longtemps, le lien entre les deux frères reste très fort, même si, encore une fois, ils ne peuvent se voir et doivent passer par un intermédiaire, Ellen.

    Et les dire d'Ellen à la fin amène beaucoup de questions quant à Mercury. Sa réputation est de prendre les petites filles en esclavage et de manger les petits garçons... Alors, quelle est la part de vérité ? Et la part de danger pour Nathan ? Que lui demandera-t-elle en échange de sa cérémonie ? Car il va de soit qu'elle ne fait rien gratuitement, mais ce n'est pas de l'argent qu'elle demande... On se pose donc beaucoup de questions à son propos, et comme conclusion de la partie, donc l'auteur nous tient par le bout nez avec son suspens.

    Voilà voilà ! Bon, ce n'est pas un roman ce coup-ci, ça doit être plus agréable pour vous de ne pas avoir mes affabulations à lire...

    A demain pour la cinquième partie, extrêmement courte !

     

    Cette partie est encore remplis de suspense.... Nathan continue de vivre seul dans le monde des béjaunes.

    Il doit trouver Mercury, une sorcière noire avant ses 17 ans pour qu'elle lui donne trois présents.On découvre de nouveaux personnages : Nikita (ou Ellen), une sorcière blanche qui doit l'aider avec Bob à trouver Mercury.

    Nikita est une jeune fille gentille, qui veut aider Nathan. Bob est un homme un peu bizarre, rigolo.

    Moi, je ne trouve pas que Nathan est plus proche de nous. Par contre, il est plus combatif !

    L'écriture est toujours aussi bien, haletante.

    C'est vrai que la partie suivante est très très courte.....

     

    Cinquième partie : Gabriel (28/10)

    Résumé :

    Il s'agit ici du "périple" de Nathan pour arrivé jusqu'à Mercury. Il se rend à Genève, en Suisse, où il doit rencontrer quelqu'un qui le mènera jusqu'à elle. Il s'agit de Gabriel. Un garçon étrange avec toujours des lunettes de soleil. Il se dit sorcier noir. Sans voir ses yeux, Nathan ne peut en être sûr. Il doit attendre plusieurs jours dans l'appartement de ce Gabriel avant qu'il consente à le mener à Mercury. Pendant ce temps, Nathan supporte difficilement cette nouvelle sorte de captivité et fini par sortir. Il réussit à rentré à l'appartement in extremis, car des chasseurs l'on repéré. Il ne sort plus et doit encore attendre plusieurs jours. Il découvre que Gabriel a un corps de béjaune. En fait, il s'est un jour transformé en béjaune et n'arrive plus à devenir sorcier. Lui aussi attend l'aide de Mercury. Nathan finit par parler de lui à Gabriel (très peu, il reste secret et méfiant), qui finit par le mener à Mercury. La dernière scène est leur rencontre, sur le toit de cette dernière.

    Impressions :

    Nous approchons de la fin. Une partie courte, mais je pense que c'est mieux, car elle n'est pas très rapide.

    On garde toujours beaucoup de suspens quant à Mercury, l'auteur nous tient en attente, nous maintient en haleine sur ce personnage mystérieux e quant à savoir si elle aidera Nathan.

    Gabriel est aussi un personnage mystérieux. Même si on en apprend beaucoup sur lui dans le dernier chapitre de la partie.

    Nathan reste méfiant et secret, c'est dans sa nature. Il est persuadé d'être noir. Je pense que j'en suis aussi sûre que lui. Cela le place du côté des "méchants", mais ce n'est pas si sûr, il faut voir comment il va évoluer. Et je pense que, même s'il évolue dans le mauvais sens (si l'on veut le dire de tel façon), je resterai proche de lui, car je l'ai beaucoup apprécier depuis le début, et au final, ce n'est qu'un "mécanisme de défense" contre ceux qui l'on arracher à sa famille. Pour moi, il semble évident que, quoi qu'il devienne, il y aura toujours du bon en lui. Même si c'est loin de se ressentir, étant donné la réaction qu'il a en découvrant que Gabriel "est" un béjaune. On verra comment Nathan évolue dans le prochain tome. Mais dans tout les cas, je l'apprécie, rien que pour sa détermination et son intelligence.  

    Et on verra qui est Mercury dans la sixième partie... Ça promet d'être un personnage intéressant ! (Moi je sais, moi je sais !)

    A vendredi !

     

     Quand à moi, contrairement à Jiji, je ne suis pas aussi proche de Nathan. Je préfère les personnes qui gravitent autour de lui, comme Gabriel que je trouve touchant.

    Effectivement, c'est un béjaune mais est-ce la vérité ? Cette partie se concentre plus sur Gabriel qui semble beaucoup apprécier Nathan.

    Mercury est un personnage énigmatique. Nous n'en apprenons pas grand chose. A voir ce que cela donne dans la dernière partie.

    Sally Green arrive toujours à nous tenir en suspense, les choses s'accélèrent, l'univers est encore plus noir.

    Pour ma part, je pense que Nathan sera un sorcier noir mais avec un Don de sorcier blanc.

    A vendredi, pour le verdict final !

     

    Sixième partie : Dix-sept ans (30/10)

    Résumé :

    Nathan doit attendre que Mercury veulent bien lui donner une réponse. On se rend compte de les sentiments de Gabriel à l'égard de Nathan ne sont peut-être pas que amical. Mercury finit par accepter, mais contre deux choses : des renseignements sur les marques que le Conseil lui a fait et qu'il tue son père, mais Nathan refusant la seconde clause, il devra rester un an au service de Mercury à la place. Quand elle accepte enfin, Nathan apprend que Annalise, la sorcière blanche à qui il continue de penser régulièrement, attend de rencontrer Mercury chez Gabriel. Gabriel et Rose (l'assistante de Mercury) vont devoir partir en mission volé un poignard magique, le Fairborn, aux chasseurs. C'est une mission aux risques très élevés. Lorsque Mercury fait venir Annalise, elle laisse Nathan obtenir des informations d'elle. Informations qu'il faut faire parvenir à Gabriel et Rose car elles doivent leur sauver la vie. Comme ils sont déjà partie, Mercury, après avoir fait tomber Annalise dans un sommeil profond, envoie Nathan les rejoindre et lui dit qu'elle ne réveillera Annalise que lorsqu'il reviendra. Il part donc rejoindre ses deux amis, contraint et forcé. La mission tourne male, Rose se fait tuer, Nathan est blessé d'une balle magique, donc ne peut pas se guérir, et les chasseurs ont trouvé l'appartement de Gabriel, ce qui empêche Nathan de rentré chez Mercury par le passage secret, il doit donc y aller, à pied, blessé. Cela prend trois jours, où il délire et où son état s'agrave. En arrivant, il réalise que le jour de son anniversaire se termine dans 10 minutes. Et Mercury est aux prises avec les chasseurs qui ont trouvé sa maison. Mais, retournement de situation, Marcus vient donner ses présent à Nathan, comme dans ses rêves. Quand Nathan va retrouver Mercury, Gabriel est toujours porté disparue... Comme Mercury ne peut rien exiger de Nathan pour sa cérémonie, elle lui dit qu'elle ne réveillera Annalise que quand Nathan lui rapportera la tête de son père. Et ça se finit ainsi...

    A voir le tome 2 !!!

    Impressions :

    Alors voilà, c'est finit... Et bien, que dire... Cette partie est assez rapide. L'auteur aime jouer avec nos nerfs.

    Rose est un personnage perspicace, gentil, intelligente, et elle glousse pour un rien, une vraie fille bien clichée pour ça ! Très appréciable je trouve... C'est l'assistante de Mercury, cette dernière l'a élevée. Rose lui es dévouée entièrement, corps et âme.

    Le retour d'Annalise paraît assez incongrue au départ, mais cela touche tellement Nathan, que au final, ça ne ne pose pas problème. Puis, quand Nathan peut enfin lui parler, les raisons qu'elle donne à sa fuite son on ne peut plus logique... Mais, si on sait pourquoi elle a fuit, on ne sait pas pourquoi elle vient voir Mercury, encore un élément de suspens... Et la façon dont Mercury utilise ce personnage est assez cruelle. Cela colle à la réputation donné d'elle par Ellen plus tôt.

    Toute la partie sur la mission de Rose et Gabriel est pleine de suspens, j'ai trouvé. Et plutôt haletante. On veut savoir, on espère qu'ils s'en sortent tous, on pense même que ça va réussir. Mais non... Et l'auteur tient à prolonger cela en ne nous disant pas ce qu'il advient de Gabriel. 

    Le rythme s'accélère de plus en plus vers la fin, avec une "pause au milieu où ce n'est pas très rapide, quand Nathan ère dans la forêt pour revenir chez Mercury. Pause dans le rythme, ais pas pour nous, qui ne pouvons que se demander ce qu'il adviendra, et si Nathan arrivera à temps, et ce qu'il est arrivé à Gabriel. Et le final, avec Marcus, est très intéressant. La rencontre, enfin, celle que Nathan attendait depuis le début, et que nous ne pensions pas voir arriver. Marcus est un personnage assez étrange. Ses présents à Nathan sont pour le moins inhabituels, même pour des sorciers...

    En résumé, un livre haletant et plein de suspens. Personnellement, j'ai beaucoup apprécié le personnage de Nathan, même s'il est plus distant dans une bonne deuxième moitié du livre. Et même s'il est noir. (Du moins, j'en suis persuadée.) Je trouve sa psychologie très intéressante, sa façon de voir les choses m'attirent, pour ne pas dire me fascine. Même si c'est très sombre. L'ambiance mise par l'auteur est très sombre aussi d'ailleurs, je trouve que c'est réussi de ce point de vue. Les autres personnages sont tous intéressants à leur façon, et attachants (voir même plus que Nathan dans son mauvais moment), et assez nombreux, ce que je trouve réussi de la part de l'auteur de mettre autant de personnages tout en réussissant chacun d'entre eux.

    Ce que j'espère pour la suite ? Toujours autant de suspens, la même ambiance, et des personnages toujours aussi intéressant, en bref, que ce soit aussi captivant. Mais aussi que l'on sache ce qu'il en est de Gabriel, quel est le don de Nathan, et savoir ce qu'il se passera pour Annalise. J'espère aussi que, quoiqu'il arrive, il n'y aura pas trop de romance. Cela gâcherai tout le beau travail d'ambiance. Mais je ne pense pas avoir à 'inquiéter de ça. Voili voilou, je ferai la chronique dans la journée ou demain, avec toutes celles que j'ai en retard, promis.

    Bises !

    C'est officiellement la fin de ce roman plein de suspense !

    J'ai trouvé la dernière partie intéressante. Rose, l'assistante de Mercury rigole pour un rien. Elle apporte une note de "légèreté" dans cet univers très sombre. Je n'ai pas autant apprécie Nathan que Jiji, je trouve que des fois il a tendance à manipuler les gens.

    Annalise est pour moi fausse dans les "sentiments" qu'elle éprouve pour Nathan.

    J'ai hâte de savoir ce que devient Gabriel.

    En bref, une bonne lecture avec du suspense et une très bonne écriture !

    Hâte de lire le tome  !

    Bisous les lecteurs happy

     

    Chronique ici

    « A.L. HostA.L. Host, questions »

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :