• Maybe not, de Colleen Hoover

    Maybe not

    Colleen Hoover

    Maybe not, de Colleen Hoover

     

    Titre en VO : Maybe not

    Année de la première publication (en France) : 2016

    Nombre de pages : 146

    Éditeur : Hugo & cie

    Site de l’éditeur : http://www.hugoetcie.fr/livres/maybe-not/

    ISBN : 9782755623253 (format papier)

    Site de l’auteur : https://www.colleenhoover.com/

    Ma note : 8/10

    Publique conseillé : Celles et ceux qui aime la romance (à partir de 14-15 ans, certaines scènes de sexe sont présentes, mais c'est assez soft). Et il est conseillé d'avoir lu Maybe someday avant.

    Quatrième de couverture : 

    Quand Bridgette débarque dans la coloc, Warren hésite. Ce pourrait être une expérience excitante de cohabiter avec une jolie brunette… Mais peut-être pas.

    Surtout quand cette fille est franchement froide et très têtue. Rapidement, la tension est tellement palpable que ces deux-là ont du mal à rester dans la même pièce. Mais Warren a une théorie : quand on est capable de tant de haine, on peut facilement transformer ces sentiments en passion. Et il a bien l’intention de la tester sur Bridgette. Réussira-t-il à réchauffer son coeur et lui apprendre à aimer ? Peut-être. Mais peut-être pas…

     

    Mon avis :

    Voilà donc le spin-off de Maybe Someday, qui se passe en parallèle de celui-ci. 

    Pour l'histoire, c'est ce qui se passe entre Bridgette et Warren, deux des personnages secondaires du livre cité ci-dessus. Une histoire d'amour, Bridgette plait à Warren, mais elle garde ses distances, comment va-t-il la conquérir ? Bref, je ne détaillerai pas plus, pas besoin, le résumé est suffisant.

     

    Ce livre nous est raconté du point de vue de Warren. Un personnage qui m'avait déjà plu dans le livre précédent, et que j'aime toujours autant. Un mec sympa, qui aime ses potes et qui aime leur faire des farces. Mais qui parfois réfléchit avec autre chose que son cerveau, si vous voyez ce que je veux dire (et on découvre la raison de son apparente addiction au porno aussi que l'on avait vu dans l'autre livre). Ça ne l'empêche pas d'être sincère.

    Bridgette est une fille froide, distante, hautaine. Le genre à prendre de haut tout le monde. Mais c'est surtout une façon de se protéger. Son point de vue n'apparait pas dans le livre, mais on découvre tout de même son histoire, les raisons de sa façon d'être. Et puis, même si elle est comme ça, elle sait tout de même sourire, et elle apprend qu'elle peut être aimée.

    Ridge et Sydney, les personnage principaux de Maybe Someday, apparaissent très peu, mais on retrouve tout de même certaines scène que l'on avait dans l'autre livre avec un autre point de vue, c'est sympa.

     

    Les personnages sont moins travaillés, moins profonds que dans l'autre livre. Mais il s'agit la d'une novella, c'est à dire un livre court. Vraiment court, je l'ai lu en moins de deux heures. Donc on n'a pas le temps de développer pareil dans un roman de plus de 300 pages que dans une novella de 150 pages. Donc certes, quand on est habituée à des romans, ça parait peu développé, mais en même temps, pour la longueur, ça n'a rien d'étonnant.

    L'histoire n'en reste pas moins intéressante, j'ai bien aimé en découvrir un peu plus sur les personnages secondaires et leur relation, qui est plaisante à découvrir, en plus d'être assez particulière, tout sauf banale.

     

    Le style de l'auteur est toujours le même, fluide, facile à lire et agréable.

     

    Note aux plus jeunes lecteurs : il y a plus de scènes de sexe que dans le livre précédent, donc je préfère prévenir. Bon, c'est romancé et soft, donc pas trop de soucis, mais pas de précipitation non plus.

     

    En bref, un livre sympa, j'ai bien aimé, mais ce n'est pas du tout au niveau de Maybe someday, qui m'avait tout simplement éblouie.

     

    Extrait : (choix : parce que c'est beau)

    "La seule différence entre tomber amoureuse et être amoureuse c'est que ton coeur sait déjà ce que tu ressens alors que ton esprit s'entête à ne pas l'admettre"

     

    On adore : découvrir les personnages secondaires de Maybe someday et leur passé, ainsi que ce qui les lie.

    On regrette : un peu le manque de profondeur, dû au fait que ce soit un livre très court.

    Jiji

    « Confess, de Colleen Hoover, lecture communeLes neiges assassines, de Fabienne Kisvel »

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :