• Maybe not

    Colleen Hoover

    Maybe not, de Colleen Hoover

     

    Titre en VO : Maybe not

    Année de la première publication (en France) : 2016

    Nombre de pages : 146

    Éditeur : Hugo & cie

    Site de l’éditeur : http://www.hugoetcie.fr/livres/maybe-not/

    ISBN : 9782755623253 (format papier)

    Site de l’auteur : https://www.colleenhoover.com/

    Ma note : 8/10

    Publique conseillé : Celles et ceux qui aime la romance (à partir de 14-15 ans, certaines scènes de sexe sont présentes, mais c'est assez soft). Et il est conseillé d'avoir lu Maybe someday avant.

    Quatrième de couverture : 

    Quand Bridgette débarque dans la coloc, Warren hésite. Ce pourrait être une expérience excitante de cohabiter avec une jolie brunette… Mais peut-être pas.

    Surtout quand cette fille est franchement froide et très têtue. Rapidement, la tension est tellement palpable que ces deux-là ont du mal à rester dans la même pièce. Mais Warren a une théorie : quand on est capable de tant de haine, on peut facilement transformer ces sentiments en passion. Et il a bien l’intention de la tester sur Bridgette. Réussira-t-il à réchauffer son coeur et lui apprendre à aimer ? Peut-être. Mais peut-être pas…

     

    Mon avis :

    Voilà donc le spin-off de Maybe Someday, qui se passe en parallèle de celui-ci. 

    Pour l'histoire, c'est ce qui se passe entre Bridgette et Warren, deux des personnages secondaires du livre cité ci-dessus. Une histoire d'amour, Bridgette plait à Warren, mais elle garde ses distances, comment va-t-il la conquérir ? Bref, je ne détaillerai pas plus, pas besoin, le résumé est suffisant.

     

    Ce livre nous est raconté du point de vue de Warren. Un personnage qui m'avait déjà plu dans le livre précédent, et que j'aime toujours autant. Un mec sympa, qui aime ses potes et qui aime leur faire des farces. Mais qui parfois réfléchit avec autre chose que son cerveau, si vous voyez ce que je veux dire (et on découvre la raison de son apparente addiction au porno aussi que l'on avait vu dans l'autre livre). Ça ne l'empêche pas d'être sincère.

    Bridgette est une fille froide, distante, hautaine. Le genre à prendre de haut tout le monde. Mais c'est surtout une façon de se protéger. Son point de vue n'apparait pas dans le livre, mais on découvre tout de même son histoire, les raisons de sa façon d'être. Et puis, même si elle est comme ça, elle sait tout de même sourire, et elle apprend qu'elle peut être aimée.

    Ridge et Sydney, les personnage principaux de Maybe Someday, apparaissent très peu, mais on retrouve tout de même certaines scène que l'on avait dans l'autre livre avec un autre point de vue, c'est sympa.

     

    Les personnages sont moins travaillés, moins profonds que dans l'autre livre. Mais il s'agit la d'une novella, c'est à dire un livre court. Vraiment court, je l'ai lu en moins de deux heures. Donc on n'a pas le temps de développer pareil dans un roman de plus de 300 pages que dans une novella de 150 pages. Donc certes, quand on est habituée à des romans, ça parait peu développé, mais en même temps, pour la longueur, ça n'a rien d'étonnant.

    L'histoire n'en reste pas moins intéressante, j'ai bien aimé en découvrir un peu plus sur les personnages secondaires et leur relation, qui est plaisante à découvrir, en plus d'être assez particulière, tout sauf banale.

     

    Le style de l'auteur est toujours le même, fluide, facile à lire et agréable.

     

    Note aux plus jeunes lecteurs : il y a plus de scènes de sexe que dans le livre précédent, donc je préfère prévenir. Bon, c'est romancé et soft, donc pas trop de soucis, mais pas de précipitation non plus.

     

    En bref, un livre sympa, j'ai bien aimé, mais ce n'est pas du tout au niveau de Maybe someday, qui m'avait tout simplement éblouie.

     

    Extrait : (choix : parce que c'est beau)

    "La seule différence entre tomber amoureuse et être amoureuse c'est que ton coeur sait déjà ce que tu ressens alors que ton esprit s'entête à ne pas l'admettre"

     

    On adore : découvrir les personnages secondaires de Maybe someday et leur passé, ainsi que ce qui les lie.

    On regrette : un peu le manque de profondeur, dû au fait que ce soit un livre très court.

    Jiji


  •  Maybe someday

    Colleen Hoover

     

    Titre en VO : Maybe Someday

    Année de la première publication (en France) : 2015

    Nombre de pages : 374

    Editeur : Hugo & cie

    Site de l’éditeur : http://www.hugoetcie.fr/livres/maybe-someday/

    ISBN : 9782755618426 (grand format)

    Site de l’auteur : https://www.colleenhoover.com/

    Ma note : 11/10 !

    Publique conseillé : Celles et ceux qui aime la romance (à partir de 14-15 ans, certaines scènes de sexe sont présentes, mais c'est vraiment très soft et romancé).

    Quatrième de couverture : Sydney, 22 ans, a tout pour elle : le mec parfait, Hunter, un bel avenir et un superbe appart' en coloc avec sa meilleure amie. Jusqu'au jour où, grâce à Ridge, son mystérieux voisin musicien, elle tombe de haut : Hunter la trompe dès qu'elle a le dos tourné. Sydney décide alors de tout plaquer. Faute de moyens, elle est hébergée par Ridge. Ensemble, ils composent des chansons. Elle vibre lorsqu'il lui joue ses magnifiques mélodies à la guitare. Mais le coeur de Ridge est pris depuis bien longtemps. Pourtant, de son côté, il ne peut ignorer la force silencieuse qui le pousse vers Sydney. Ensemble, ils vont comprendre que les sens ne peuvent jamais trahir le coeur...

     

    Mon avis :

    C'est la deuxième fois que j'ai lu ce livre, c'est aussi la deuxième fois que j'en suis littéralement tombé amoureuse. Une pure merveille... Un méga coup de coeur !

     

    C'est l'histoire de Sydney, une jeune fille de  22 ans étudiante en musique. Peu de relations avec ses parents qui auraient souhaité qu'elle fasse du droit, assez indépendante. Une fille compréhensive, qui je trouve a tendance à voir le bon coté des gens d'abord. Et une fille qui aime écrire des paroles de chansons.

    Au début, elle est en couple avec un sale type qui la trompe avec sa propre coloc. Donc on passera sur ces deux personnages, pas besoin d'épiloguer, ils apparaissent à peine.

    Elle l'apprend par Ridge, le gars qui sort tous les soirs faire de la musique sur son balcon, et qu'elle écoute de son propre balcon en face du sien tous les soirs. Ledit Ridge la remarque, et finit par écrire son numéro de téléphone pour qu'elle lui envoie un message et prendre contact avec elle. Il l'a vu fredonner des paroles sur ce qu'il jouait, et il veut les connaitre. C'est comme ça que commence leur relation, autour de la musique. Et la musique sera un point central de leur relation.

    Ridge est un homme généreux, qui ne souhait jamais blesser personne. Un très bon guitariste et parolier de chanson, malgré une particularité qui pourrait le pénaliser dans ce domaine. (Je ne vous dévoilerait pas laquelle, ça serait spoiler...)

    Sydney finit par découvrir par Ridge que son copain et sa coloc s’envoie en l'air, elle se casse donc de chez elle, et n'ayant nulle part où aller, elle se retrouve chez Ridge. Ce qui leur permet de collaborer sur leur musique. Et d'apprendre à se connaitre.

    Les autres personnages sont Warren, le meilleur ami de Ridge (et son coloc), un type drôle, qui ne se prend pas la tête, plutôt sympa. Mais derrière son coté sale gosse, il y a autre chose, c'est un ami fidèle pour Ridge, qui ne veut que le protéger. C'est quelqu'un de bien. Il y a aussi Bridgette, l'autre coloc de Ridge, qui apparait pas tant que ça. Elle et Warren ont une relation assez spéciale (mais je vais pas m'étendre dessus, vu que c'est sur leur cas que portera le second tome de la série). C'est une fille froide, distante et qui a l'air assez colérique. Mais on devine à certains moments qu'il y autre chose sous cette carapace, sans vraiment savoir quoi. On a enfin Maggie, la copine de Ridge. Une fille indépendante, qui veut vivre a cent à l'heure. Absolument adorable.

     

    Voilà pour l'histoire et les personnages. Bon, vous voyez tous venir le problème, qui Ridge choisira entre Maggie et Sydney ? Et bien, si c'est évident, je vous promets que les choix, les raisons des choix, les réactions des personnages et leurs sentiments, tout ça vaut largement le coup d'être lu. Parce que l'amour arrive malgré soit, que l'on ne le contrôle pas, et que c'est une très belle histoire.

    Bref, une très belle histoire, et des personnages qui m'ont touchée, retournée, et même fait verser une larme de temps en temps.

     

    Le style est simple, ça se lit très facilement. Dans chaque chapitre, on a le point de vue de Sydney puis de Ridge, ce qui permet de se rendre compte pleinement de la relation qu'ils ont et de ce que chacun ressent.

     

    Et la musique. C'est centrale dans ce livre. Il y a énormément de chose qui passent par les mots qu'ils s'écrivent, et notamment dans les musiques qu'ils composent. Qui plus est, Colleen Hoover a travaillé avec Griffin Peterson, une chanteur, et ils ont réellement écrit et composé les chansons. On a donc les paroles des chanson dans le livre, ainsi que leur traduction à la fin du livre. Et la possibilité de les retrouver et de les écouter en même temps qu'on lit le livre. Et j'adore la musique qui est sortie de ce livre, c'est juste un délice pour les oreilles...  Un plus non négligeable !

     

    En résumé, une histoire que j'ai adoré, des personnages qui m'ont énormément plu, un style qui se lit très bien, le coté musical en plus, cela donne un méga coup de coeur ! Sachant que c'est la deuxième fois que je le lisait, donc le fait de déjà connaitre l'histoire ne m'a pas empêché de l'apprécier encore une fois tout autant.

    Je l'ai lu au lycée la première fois, c'était déjà un super coup de coeur, et là, à 21 ans, j'ai toujours le même avis, donc ce n'est pas uniquement destiné aux adolescentes.

    Je le recommande vraiment. Je crois pouvoir dire que c'est le livre que j'emmènerais sur une île déserte.

     

    Extrait : (choix : difficile de choisir ! Il y en a tellement que j'aime bien...)

    " J’ai appris que le cœur ne se laissait pas dicter quand et qui aimer. Le cœur fait bien ce qu’il veut. La seule chose que nous puissions maîtriser en la matière, c’est d’accorder ou non à notre vie, à notre esprit, une chance de se mettre en accord avec notre cœur. "

     

    On adore : Tout ! Tout ! Tout !

    On regrette : ...

    Jiji


  • Voyage interdit

    Tara Jones

    Voyage interdit, de Tara Jones

     

    Titre en VO : Voyage interdit

    Année de la première publication (en France) : 2018

    Nombre de pages : 434

    Editeur : Hugo et cie

    Site de l’éditeur : http://www.hugoetcie.fr/?s=voyage+interdit

    ISBN : 9782755637779 (format poche)

    Site de l’auteur : https://www.facebook.com/TaraJones.author/ (sa page facebook)

    Ma note : 8/10

    Publique conseillé : A partir de 15 ans, qui aime la romance.

    Quatrième de couverture : 

    La rentrée à L’Excel Academy de Boston est une nouvelle vie qui commence pour Stella. Elle est encore très jeune mais a déjà traversé une terrible épreuve : un grave accident de voiture a coûté la vie à sa meilleure amie et lui a valu quelques jours de coma. Depuis, Stella bénéficie d’un curieux don qu’elle préfère garder secret : elle peut voyager hors de son corps et voler où son esprit la conduit. C’est inquiétant mais aussi libérateur ; dans ces voyages, elle oublie un peu son deuil, ses remords, sa douleur. Cependant, elle y est toujours toute seule. Jusqu’au jour où elle y rencontre Sebastian. Elle découvre vite qu’il est le hockeyeur vedette de l’équipe du lycée. Il est arrogant, énervant… et très séduisant. Mais que vient-il faire dans ses voyages astraux ? Et pourquoi peut-il la voir et lui parler alors que cela semble impossible pour tous les autres ? Stella et Sebastian vont apprendre à se connaître lors de ces voyages et surtout découvrir qu’ils pourraient peut-être avoir un avenir commun dans la vie réelle

     

    Mon avis :

    Voilà une romance qui donne aussi dans la fantasy. J'ai bien aimé cette lecture.

    C'est l'histoire de Stella, une jeune fille qui vient d'emménager à Boston avec sa famille. Ce déménagement à eu lieu à la suite d'un accident qu'a eu la jeune fille, dans lequel elle a perdue sa meilleure amie. Elle est donc en deuil, et elle se sent terriblement coupable. Elle souhaite faire profil bas, et qu'on la laisse tranquille. Stella est aussi du genre curieuse.

    Aussi, lorsque plusieurs fois dans son nouvel établissement on lui interdit de s'assoir à la place d'un certain Sebastian, elle se pose des questions sur ce dernier, absent dans la classe mais pourtant indéniablement présent pour ses amis. La curiosité l'emporte, et elle choisit de se servir de son don pour se renseigner sur lui. Son don qui est de faire des voyages astraux pour quitter son enveloppe corporelle et se déplacer comme bon lui semble sans être vue de personne. Et c'est là qu'elle rencontre le fameux Sebastian. Sauf que lui peut la voir et lui parler. Si les raisons demeurent un mystère pour Stella au début, la curiosité est forte et elle choisit de retourner le voir toutes les nuits. Ils apprennent donc à se connaitre en rêve. Mais viendra le jour où Sebastian se réveillera, et que se passera-t-il dans la vie réelle ?

     

    On a donc parler de Stella, cette jeune fille en deuil, triste, qui cherche une échappatoire. Une fille curieuse et aussi sensible. Elle n'a pas des relations très faciles avec ses parents.

    Sebastian, lui, est un peu stéréotypé à mon goût. Hockeyeur vedette de l'équipe de son lycée, apprécié de tous, une vraie star et très sympa avec tout le monde. Courageux et protecteur avec ça. Bref, le garçon rêvé et bien romancé. Mais je l'ai quand-même apprécié. Parce que son coté protecteur m'a fait craquer, parce que j'aime beaucoup la relation qu'il a avec sa petite sœur que je trouve mignonne comme tout, et parce que en ce moment ce genre de romance avec un garçon parfait est adaptée à mon état d'esprit et me fait du bien.

    Sinon, il y a aussi la meilleure amie de Stella, Ever. Bien que morte dans l'accident avant le début de l'histoire, elle est très présente. Parce que Stella pense beaucoup à elle, et qu'on apprend à la découvrir au travers de son amie. Parce que son esprit plane au dessus de nos héros. Ever, j'ai des impressions ambiguës avec elle, car Stella en a et que ça nous influence, et parce qu'elle a l'air d'avoir été une fille très complexe à réellement cerner.

    On a Jenny, la meilleure amie de Sebastian, et qui deviendra aussi une très bonne amie de Stella. C'est une fille pétillante, pleine de malice, et assez gourmande. Elle a aussi un don, tout comme Stella, elle est médium. Je l'ai beaucoup aimé comme personnage, avec son petit caractère, sa façon de faire tourner ses amies en bourrique, et en même temps sa sensibilité, sa façon de savoir quoi dire ou ne pas dire.

    Il y a aussi Mark, qui a très tôt un faible pour Stella, un gentil garçon. Il aime la danse, il est galant et serviable. C'est lui aussi un ami de Sebastian. On a aussi Brian, un autre ami de Sebastian et Jenny, intelligent, assez discret. Et enfin, Alexendra, la peste de service, qui veut à tout pris sortir avec Sebastian et que la jalousie rend odieuse avec Stella.

    Voilà pour les personnages. Certains sont un peu cliché, mais ça ne m'a pas empêchée d'apprécier ma lecture.

     

    Si la romance est absolument évidente dès le début de l'histoire, qu'on sait comment ça va se finir (ou presque), le coté fantasy prend une place qui m'a plu, qui change un peu. La fin est à la fois évidente (c'est une romance après tout) et surprenante dans sa forme. Et si elle m'a plu, il n'empêche qu'avec le recul, je trouve que certain point de la fin aurait pu être plus détaillé. Il manque quelques éléments pour en faire une très bonne fin je trouve.

     

    Dans la forme du livre, on trouve régulièrement des passages avec le point de vue de Sebastian, ce qui est sympa, j'aime bien avoir les deux points de vue croisés. Bon, c'est passage là montre encore plus le coté cliché de Sebastian, on voit bien sa mentalité, sa passion pour le hockey, etc, mais ça ne m'a pas dérangée comme je l'ai dit ci-dessus. Et ça permet aussi de montrer ses questionnements intérieurs, c'est intéressant pour l'histoire.

    Concernant le style de l'auteur, il y a un élément que j'ai trouvé déstabilisant au début, c'est que le récit est écrit au présent. Personnellement, ça m'a fait tiquer sur les premiers chapitres, habituellement on a plutôt du passé. Mais on s'y habitue très vite et ça ne gène pas la lecture au final. Même si je préfère les temps du récit classique (imparfait passé simple).

     

    En bref, une lecture agréable, surtout si vous êtes à la recherche d'un livre pour passer un moment sans prise de tête, mais pas la lecture du siècle non plus.

     

     

    Extrait : (choix : parce que ça représente ce que ressent Stella, ce qui la ronge au début du livre)

    " Je me sentais coupable de vivre, de respirer, de parler, de rire – ou au moins d’essayer – alors qu’Ever n’était plus en mesure de le faire."

     

     

    On adore : la romance malgré les clichés, lecture sans prise de tête, idéal pour un moment de vacances. Et le coté fantasy.

    On regrette : le temps de l'histoire au présent, c'est dommage. Et certains trucs qui aurait mérité à être plus détaillé à la fin, notamment dans le dernier chapitre.

    Jiji


  • Comme une ombre

    Pascale et Gilles Legardinier

    Titre en VO : Comme une ombre

    Année de la première publication (en France) : 2018

    Nombre de pages : 286

    Editeur : J'ai lu

    Site de l’éditeur : https://www.jailu.com/Catalogue/litterature-francaise/comme-une-ombre

    ISBN : 9782290161791 (format poche)

    Site de l’auteur : http://gilles-legardinier.com/phrases.php

    Ma note : 8/10

    Publique conseillé : Aux âmes romantiques... Mais pas que ! A celles qui aiment aussi l'action !

    Quatrième de couverture : 
    Découvrez la réjouissante aventure d’un couple explosif imaginée par un vrai couple dans la vie. Partout, femmes et hommes font des étincelles!

    Alexandra veut parcourir le monde librement, sans subir les gardes du corps que son père lui assigne. Les faire tourner en bourrique est d’ailleurs son sport favori. Avec Tom Drake, les choses risquent pourtant de changer. En bon militaire, il ne se laisse pas intimider par la jeune femme. Et qui sait, un jour, elle aura peut-être besoin de lui pour de bon...
    Découvrez ce roman revisité et réinventé, avec un chapitre supplémentaire qui vous entraîne dans les surprenantes coulisses de sa création.
    En bonus, savourez une nouvelle désormais introuvable comme seul Gilles Legardinier sait en écrire.

     

    Mon avis :

    Voilà une petite romance fort plaisante à lire.

    C'est donc l'histoire d'Alexendra, une jeune femme intelligente, têtue, mais qui se cherche. C'est l'histoire de Drake, un homme fort, gentil, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Deux forts caractères qui se rencontrent.

    C'est l'histoire d'un père riche, connu, très occupé, mais qui aime sa fille par dessus tout, et qui ferait tout pour la protéger. Il engage dont un garde du corps pour cette jeune femme qui ne veut pourtant pas de protection, ne croyant pas en avoir besoin.

     

    Voilà globalement pour l'histoire et les personnages.

    L'histoire est assez simple, bien qu'un peu rocambolesque par moment. Un mélange de romance et d'action. Presque plus d'action que de romance en fait. Une action que j'ai beaucoup apprécié lire. Mais qui ne m'a pas touché autant que d'autre roman de Gilles Legardinier l'on fait.

     

    Des personnages que j'ai aimé. Une jeune femme qui se cherche, qui voyage, qui veut trouver qui elle est, quelle est sa place, qui ne veut pas être l'ombre de son père. Malicieuse aussi, qui aime faire comme bon lui semble, et n'aime pas obéir. Mais qui oublie parfois de penser aux conséquences. Un jeune homme qui a quelques préjugées sur cette fille au début. Mais qui révise vite son jugement. Un sacré caractère. Courageux, beau, fort. Un peu trop "héros" à mon goût. Je l'ai bien aimé, mais sans plus. Et un père qui aime sa fille, qui ferait tout pour elle.

    Des personnages intéressants, mais pas aussi touchant que je l'aurais voulu. On a quelque chose de différent. De moins réaliste, de plus "romancé". Cela peut plaire à certain, personnellement, je préfère le coté plus authentique qu'on a habituellement et qui sait tant me toucher.

     

    Pour autant, j'ai beaucoup apprécié ma lecture. Pas de prise de tête, des rebondissements, on ne voit pas les pages défiler, on finit le livre sans même s'en rendre compte. On voyage (et ceux littéralement, puisque ce livre nous mène à différents endroits de la planète, ce qui est agréable). L'action fait que l'on ne s’ennuie pas une seule seconde, et qu'il n'y a pas de longueur dans la romance. C'est vraiment un livre sympa.

    On ressent le fait que Gilles Legardinier n'a pas écrit seul. En effet, sa femme a écrit avec lui ce roman, ils l'ont fait à deux. Un couple qui travaille ensemble pour faire une histoire de couple. J'ai bien aimé.

     

    En bref, un peu différent des autres livres que j'ai lu de cet auteur, puisqu'il n'était pas seul, intéressant comme changement, mais pas un coup de cœur pour moi.

     

    Extrait : (choix : Parce que ça montre la relation entre le père et la fille.)

    "- Une accréditation permanente pour la Bibliothèque Bodléienne de l'université d'Oxford ! C'est fantastique !
    - Tu vas pouvoir aller étudier tous ces vieux manuscrits aussi souvent que tu le voudras, et puis ce n'est pas loin de mon bureau de Londres, nous pourrions peut-être nous voir...
    - Ils n'en délivrent qu'une ou deux par an, et il y a une liste d'attente de dix ans !
    - Tu n'as pris la place de personne. Disons que cette année, ils en ont octroyé une de plus...
    - L'une des plus riches et des plus anciennes bibliothèques du monde ! Par quel moyen as-tu réussi à leur soutirer ce sésame ? insista la jeune fille ébahie.
    - Je leur ai dit que tu en avais très envie et ils...
    - Dis-moi la vérité ! supplia-t-elle.
    - D'accord. Je les ai menacés avec un fusil, j'en ai abattu deux ou trois, et les survivants ont fini par céder.
    Alexandra éclata de rire."

     

    On adore : Les rebondissements, le fait que l'on ne s'ennuie pas, les voyages et les paysages que l'on découvre.

    On regrette : Le fait que ce livre ne m'aie pas autant toucher que d'autres de Gilles Legardinier, mais on ne peut pas avoir un chef d’œuvre à chaque fois. Et j'ai quand-même beaucoup apprécié la lecture.

    Jiji


  • Amis et RIEN de plus

    Kristan Higgins

     

    Titre en VO : Just one of the guys

    Année de la première publication (en France) : 2013

    Nombre de pages : 441

    Editeur : HarperCollins

    Site de l’éditeur : https://www.harpercollins.fr/livre/9272/harpercollins/amis-et-rien-de-plus

    ISBN : 979-1-0339-0259-1 (format poche)

    Site de l’auteur : https://www.kristanhiggins.com/

    Ma note : 7.5/10

    Publique conseillé : Je dirais jeunes adultes, pourquoi pas adolescent. Et plutôt féminin.

    Quatrième de couverture : Depuis l’adolescence, Chastity le sait : les hommes ne la considéreront jamais autrement que comme une bonne copine, incollable en foot et imbattable aux fléchettes, sans jamais oser envisager quoi que ce soit de plus. Comment pourrait-il en être autrement, alors que ses trois frères et son père peuvent se transformer en véritables serial-killers dès qu’un représentant de la gent masculine s’approche à moins de dix mètres d’elle ?
    Mais aujourd’hui, Chastity a décidé de prendre les choses en main et de trouver l’âme sœur, coûte que coûte...

     

    Mon avis :

    Voilà une petite romance bien sympathique. Le genre à lire l'été.

     

    Concernant l'histoire, c'est celle de Chastity, aka Chas (si si, je vous promets, elle s'appelle bien comme ça, ce qui donne chasteté en français... Pas étonnant qu'elle aie du mal en amour avec un prénom pareil!). Une jeune femme, la trentaine, qui cherche l'amour de sa vie. Pas besoin de détaillé plus que ça, je pense.

     

    Chas est une fille grande (elle fait un peu une fixette sur les tailles des gens du coup...), très sportive (elle fait de l'aviron). C'est pas le genre coquette (ne se maquille pas et préfère des vêtements confort que jolis). Un peu garçon manqué sur les bords, elle joue au billard (et gagne souvent!) avec ses frères et leurs potes, elle est intégré à la bande. Ce qui est justement ce qui lui pose problème, elle fait parti de la bande, elle n'est pas une fille potentiellement intéressante à un autre point de vue pour les hommes.

    Elle a du caractère, comme elle a grandi avec quatre grands frères, forcément, elle a appris à se faire entendre. Elle n'en reste pas moins émotive pour autant, dans le sens où 1- elle pleure facilement, et où 2- elle ne supporte pas la vue du sang (ce qui la complexe assez dans la mesure où son père et ses frères sont pompiers/secouriste/démineur). Ce personnage m'a beaucoup plu, je me suis sentie proche d'elle tout au long du livre.

     

    Sinon, pour les autres personnages, il y en a beaucoup : les parents, les quatre grands frères, les belles-soeurs, les neveux et nièces au nombre de huit, sans compter le quasi frère quasi adopté par sa famille, les collègues de travail, etc... Et bien sûr, les prétendants au poste d'amour de la vie de Chastity. Bref, il y a foule (et encore, il en manque plein). Donc je ne vais pas tous les détailler.

     

    Je vais juste m'arrêter quelques mots sur Bouton-D'or. C'est la chienne de Chastity, et je veux juste dire qu'elle rajoute un petit quelque chose de sympa à l'histoire, elle m'a fait rire, entre ses siestes perpétuelles, sa délicatesse toute relative et son amour pour les papouilles de tout le monde. Bref, une petite note de légèreté appréciable.

     

    Bon, comme les personnages sont plus que nombreux, l'auteur n'a pas pu tous les creuser, évidemment, ce que je trouve normal. Et surtout, malgré leur nombre impressionnant, l'auteur a réussi à ne pas nous perdre entre tout ça, et pour ça, je tire mon chapeau, parce que c'était pas gagner d'avance. C'est une jolie réussite. Mais je regrette un peu tout de même que certaines relations n'aient pas été un peu plus creusées. Certains personnages me plaisaient beaucoup et ont été (trop) peu détaillé (à mon goût).

     

    Un autre de mes regrets pour ce livre, c'est que le résumé promet certaines choses que l'on ne retrouve pas dans le livre. Je n'ai pas été déçue pour autant, parce que j'ai beaucoup aimé l'histoire. Mais c'est comme si on nous mettait sur une boite que dedans c'est de la crème au chocolat, et que dedans c'était de la mousse au chocolat. Les deux sont aussi bons l'un que l'autre, mais ce n'est pas pareil. Bah là, avec le résumé, je m'attendais à ce que les frères interviennent plus dans la vie sentimentale de Chas, alors qu'au final, les dits frères n'ont pas tant d'importance que ça de ce point de vue là. Donc une histoire que j'ai beaucoup appréciée, mais pour laquelle j'attendais quelque chose d'un peu différent.

    Globalement, ce sont les deux points faibles que j'ai trouvé.

     

    Sinon, ça a beau être une romance, il n'y a pas que ça. Il y a aussi le coté famille que j'aime beaucoup, qui prend pas mal de place. Et le fait que Chastity cherche encore parfois sa place au sein de sa fratrie, pour se rendre compte qu'elle n'est pas la seule à avoir quelques doutes parfois. Bref, il n'y a pas que la romance, et j'ai apprécié qu'on voit d'autres aspect du personnage principal. Et la famille étant une valeur qui me tient à cœur, ça m'a d'autant plus plu que ce soit quelque chose d'important pour le personnage et pour l'histoire (bien que justement, c'est important, mais les relations en elle-même auraient peut-être pu être plus creusées, mais en même temps, avec tant de personnage, c'est difficile).

     

    Au niveau de l'écriture, le style est fluide, agréable à lire. On est en point de vue interne, dans la tête de Chastity, et on est même dans le cas où elle est consciente que c'est elle qui nous raconte son histoire. Ce que j'ai bien aimé, ça donne une perspective un peu différente.

    Il y a aussi pas mal de petites touches d'humour que j'ai bien aimé.

    En bref, une histoire que j'ai aimé lire, et que je recommanderais pour des vacances d'été.

     

    Extrait : (choix : Au hasard)

    "Oui - et je le confirme fièrement en aidant la femme à ma gauche à placer ses pieds correctement -, je suis naturellement douée pour repousser les hommes."

     

    On adore : La romance, le coté léger, facile à lire, l'importance de la famille, et que l'auteur aie réussi à ne pas nous perdre au milieu de la foule de ses personnages, le style et les touches d'humour.

    On regrette : Que la quatrième de couv' ne reflète pas vraiment l'histoire, que certaines relations ne soient pas un peu plus creusées.

    Jiji





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique