• Moi, Simon 16 ans Homo Sapiens, de Becky Albertalli

    Moi, Simon 16 ans Homo Sapiens

    Becky Albertalli

    Moi, Simon 16 ans Homo Sapiens, de Becky Albertalli

     

    Titre en VO : Simon vs the Homo Sapiens Agenda

    Année de la première publication (en France) : 2015

    Nombre de pages : 315

    Éditeur : Éditions Hachette

    Site de l’éditeur : https://www.hachette.fr/livre/moi-simon-16-ans-homo-sapiens-

    ISBN : 978-2-01-203876-9 (format papier, grand format)

    Site de l’auteur : https://beckyalbertalli.com/ et son facebook : https://www.facebook.com/beckyalbertalli/?ref=page_internal

    Ma note : 7,5/10

    Publique conseillé : je dirais que c'est un livre pour adolescent.

    Quatrième de couverture : 

    Moi, c'est Simon. Simon Spier. Je vis dans une petite ville en banlieue d'Atlanta (traduisez : un trou paumé). J'ai deux sœurs, un chien, Bieber (oui, oui, comme Justin), et les trois meilleurs amis du monde. Je suis fan d’Harry Potter, j’ai une passion profonde pour les Oréo, je fais du théâtre. Et je suis raide dingue de Blue.
    Blue, c'est un garçon que j’ai rencontré sur le Tumblr du lycée.
    On se dit tout, sauf notre nom. Je le croise peut-être tous les jours dans le couloir, mais je ne sais pas qui c’est. En fait, ça me plait bien : je ne suis pas du tout pressé d'annoncer à tout le monde que je suis gay.

    Personne n'est au courant, à part Blue... et maintenant cette fouine de Martin Addison, qui a lu mes e-mails et menace de tout révéler...

     

    Mon avis :

    Voilà une romance assez sympa. Enfin, c'est une romance, mais la romance n'est pas le seul sujet central. C'est d'ailleurs ce qui m'a attirée dans ce livre, le fait que l'on parle aussi d'autre chose.

     

    Le résumé est assez complet je trouve, donc je vais reprendre vite fait l'histoire, mais sans détailler : c'est l'histoire de Simon, qui discute par mail avec un inconnu de son lycée, un garçon qu'il apprécie, et tout les deux sont gays. Oui, mais voilà, Simon fait un jour l'erreur d'oublier de fermer sa boite mail sur un ordinateur du lycée, et Martin tombe dessus et lit ses e-mails. Martin en profite pour faire un peu de chantage à Simon, car il désire se rapprocher d'une des meilleures amies de Simon qui lui plait. Donc soit Simon l'aide, soit Martin dévoile tout.

     

    Les personnages maintenant.

    Nous avons donc Simon, qui nous raconte l'histoire. C'est un garçon qui n'aime pas se prendre la tête. Il vit dans une famille qui suit la téléréalité et dont les parents sont parfois un peu intrusifs dans la vie de leur enfant. Il a une passion folle des Oréos, il pourrait ne se nourrir que de ça. Il a tendance à voir un peu ce qu'il veut parfois, à interpréter les événements à travers le prisme de ses désirs, on va dire. Un personnage plutôt sympa, que j'ai apprécié.

    Ensuite, il y a Blue. Lui , on ne le voit qu'au travers de ses mails pendant une très grande partie du livre. C'est un garçon qui a l'air assez sensible dans sa façon d'écrire. On en apprend pas mal sur sa vie, sur sa difficulté à dire à sa famille qu'il est gay, sur ses parents divorcés et les relations assez sporadiques qu'il a avec son père.

    Il y a aussi Martin, forcément. Au début, il est celui qui fait du chantage, tout simplement. Mais petit à petit, Simon développe des émotions plus mitigés avec lui, avec un genre d'amitié très étrange qui s'en mêle, puis de la colère envers ce garçon. On finit par découvrir pourquoi il a fait ça. Sinon, ce Martin est un geek, mais il cherche aussi a faire rire tout le monde autour de lui, avec un humour lourd et pas toujours drôle.

    Comme autre personnage, il y a les amis de Simon : Nick, Leah et Abby. Nick et Leah le connaisse depuis plusieurs années alors qu'Abby a débarqué il y a quelques mois seulement dans leur groupe. Nick est du genre toujours collé à sa guitare et fan de jeu vidéo. Leah a un sacré caractère, rancunière, elle n'aime pas que les choses changent autour d'elle et n'aime de ce fait pas trop Abby. Abby est joyeuse, compréhensive un peu l'opposé de Leah. Et Nick trouve Abby plutôt à son goût.

    Il y a aussi la famille de Simon, ses parents, assez intrusifs dans la vie de leurs enfants parce qu'ils aimeraient tout voir et tout savoir de leur vie. Sa grande sœur Alice, une fille sympa, mais que l'on voit peu car elle étudie et vit dans une autre ville. Et sa petite sœur, Nora, bosseuse, timide et peu affirmée, une présence discrète, mais aussi douce. Et Bieber, le chien, affectueux, là pour apporter quelques moments drôles.

    Des personnages sympathiques. Tous en sont pas très développé dans l'histoire, les sœurs sont là mais assez par exemple. Je trouve qu'on ne montre pas assez les relations qui unissent les différents personnages. Manque un peu de développement à mon goût.

     

    L'histoire est intéressante, avec quelques surprises par moment. Bien menée, fluide. Le style de l'auteur se lit facilement, est assez agréable.Il y a quelques touches d'humour glissé au fil des pages, j'ai souri plusieurs fois.

    Dans le livre, on alterne les chapitres de narration pure et les chapitre contenant des échanges de mails entre Simon et Blue, ce que j'ai apprécié. Ça nous permet de voir les deux pans important de l'histoire, c'est à dire la relation entre les deux personnages d'un coté, et de l'autre ce qui se passe autour de Simon, dans sa vie, ce qu'il fait pour le chantage de Martin, comment il annonce autour de lui qu'il est gays, les réactions de ses proches, tout ça. C'est un aspect du livre qui m'a beaucoup plu.

     

    Le thème de l'homosexualité est abordé. Je trouve que c'est fait de façon intéressante, avec l'annonce aux proches notamment et la perception de ces derniers, le fait de se montrer ou pas, ce genre de chose.

    Je m'attendais aussi au thème de harcèlement qui peut avoir lieu à l'école dans ce genre de cas, mais finalement, ça a été assez peu présent et très peu développé.

     

    Extrait : (choix : parce que je me disais à peu près la même chose en lisant le livre à peine quelques pages plus tôt)

    "Au fait, petite parenthèse : tu ne trouves pas que tout le monde devrait en passer par le coming out ? Pourquoi l'hétérosexualité serait-elle la norme ? Chacun devrait déclarer son orientation, quelle qu'elle soit, et ça devrait être aussi gênant pour tout le monde, hétéros, gays, bisexuels ou autres. Je dis ça, je dis rien."

     

    On adore : L'alternance narration et correspondance dans les chapitres, le thème de l'homosexualité bien abordé.

    On regrette : Un manque de développement des personnages.

    Jiji

    « Les neiges assassines, de Fabienne KisvelQuand nos souvenirs viendront danser, de Virginie Grimaldi »

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :