• Si tu me retiens, de Charlène Gros-Piron

    Si tu me retiens

    Charlène Gros-Piron

     

    Si tu me retiens, de Charlène Gros-Piron

     PODCASThttps://www.youtube.com/watch?v=F2vaPCJzJ8w

     

    Titre en VO : Si tu me retiens

    Année de la première publication (France) : 2019

    Nombre de pages : 418

    Editeur : So romance

    Site de l’éditeur : https://www.soromance.com/ 

    ISBN : 978-2-3904-5006-1 (format numérique)

    Site de l’auteur : https://www.facebook.com/charlenegrospironauteur/ (sa page facebook)

    Ma note : 7/10

    Public conseillé : Lecteurs aimant la romance

    Quatrième de couverture :

    Que se passe-t-il quand deux âmes sœurs qui ne peuvent plus se supporter sont contraintes de travailler ensemble... ?
    Blaise et Rosalie ne peuvent plus s’encadrer, c’est un fait avéré. Aussi, lorsque leur éditrice leur propose d’écrire un roman à quatre mains, c’est le chaos des deux côtés. Comment écrire un roman ensemble après ce qui s’est produit quatre ans auparavant ? Ils vont pourtant essayer. Et chacun ayant son tempérament, les répliques vont fuser. Parce qu’au-delà du passé et de la haine évidente, il y a une attirance indéniable. Contre laquelle ils luttent, bien entendu.
    Suivez l'histoire de Blaise et Rosalie, qui se détestent, dans une romance contemporaine qui vous tiendra en haleine de bout en bout.  

     

    Mon avis :

    Je remercie les éditions So romance pour l’envoi de ce service presse que j’ai appréciée malgré quelques petits bémols.

    Je ne ferai pas de résumé car je trouve que la quatrième de couverture en dit déjà assez.

     

    Les personnages sont attachants mais clichés. Rosalie est une jeune autrice à succès qui a vécu des choses dramatiques. Elle est froide et ne veut s’attacher à personne. Elle voue une haine sans limite à Blaise.

     

    Blaise est un jeune homme, lui aussi auteur à succès qui a perdu ses deux parents très rapidement l’un après l’autre. Depuis cet épisode, il est meurtri. Il ne cesse de lancer des piques à Rosalie pour la faire réagir.

     

    Gisèle Martin est une vieille dame que Blaise rencontre au cimetière quand il va sur la tombe de ses parents. Elle n’a pas sa langue dans sa poche et arrive très bien à ressentir les sentiments du jeune homme. Entre eux, une amitié très forte va se nouer.

     

    Amandine, la sœur aînée de Rosalie est l’éditrice de la maison d’édition familiale fondée par ses grands-parents. Elle adore sa sœur et la surprotège, peut-être un peu trop.

     

    Les personnages secondaires comme Zaïra, Tristan ou les parents de Rosalie sont présents dans l’intrigue et font tout pour aider nos deux protagonistes.

     

    L’intrigue est bien et intéressante. J’ai bien aimé l’idée d’écrire un livre à quatre mains.

     

    L’écriture est simple mais efficace. Dans le chapitre, nous alternons entre le point de vue de Rosalie et celui de Blaise. Il y a aussi des flash-back se passant quatre ans avant le début du récit et le moment présent. J’ai préféré le point de vue de Blaise mais également les passages dans le présent.

     

    La romance met du temps à se mettre en place, il y a des longueurs ce qui fait qu’à certains moments, il y a des « passages creux » où il ne se passe pas grand-chose ce qui est dommage.

     

    La fin est correcte et sans grande surprise.

     

    En résumé, une bonne lecture et je remercie encore une fois les éditions So romance pour leur confiance.

     

    Extrait : (choix : au hasard)

    « Pourquoi ne voulait-elle pas comprendre que pour que le roman fût réellement le leur, il fallait partager au maximum ? Écrire l’un à côté de l’autre leur permettait d’échanger, de donner une âme à leur livre, comme si le bouquin n’était écrit que d’une seule voix et non pas en deux temps distincts ? »

     

    J’ai aimé : Les personnages, l’écriture, l’alternance des points de vue, la fin.

    Je n’ai pas aimé : La romance et les longueurs.


    Tags Tags : , , , , , , , ,