• Demain j'arrête !, de Gilles Lagardinier

    Demain j’arrête !

    Gilles Legardinier

     

    Demain j'arrête !, de Gilles Lagardinier

     

     

     

    Titre en VO : Demain j’arrête !

    Année de la première publication (en France) : 2011

    Nombre de pages : 350

    Editeur : Fleuve noir

    Site de l’éditeur : http://www.fleuve-editions.fr/livres-romans/ 

    ISBN : 978-2-265-09430-7  (grand format)

    Site de l’auteur : http://gilles-legardinier.com/index.php 

    Ma note : 10/10

    Publique conseillé : Tout public, peut-être un peu plus féminin.

    Quatrième de couverture :

    Réparer une prise électrique en tenant les fils entre ses dents, voilà le genre de bêtises que Julie commet à longueur de temps ! Et quand elle est amoureuse, cette Miss Catastrophe élève son talent au rang d’art. Sa dernière folie ? L’obsession qu’elle nourrit à l’égard de son nouveau voisin… qu’elle n’a encore jamais vu ! C’est plus fort qu’elle, cet inconnu l’attire et l’intrigue.

    Pour l’approcher, Julie va développer des trésors d’inventivité et prendre des risques toujours plus délirants…

     

    Mon avis :

    C’est un coup de cœur ! Comme Et soudain tout change. Je crois que je vais m’aventurer dans la bibliographie de Gilles Legardinier, moi…

    Très drôle, plein d’humour, un style accrocheur, des personnages épanouis, un peu loufoque parfois, mais profonds et touchants. Et une histoire drôle, et à rebondissement. Menée un peu comme une enquête. Un peu logique quand on sait que cet auteur a fait deux thriller avant de s’essayer à la comédie avec Demain j’arrête !.

     

    L’histoire, c’est celle de Julie, une jeune femme de 28 ans (si mes souvenirs sont bons). Plus précisément, elle se répond à elle-même à une question qu’on lui a posée. A savoir : « C’est quoi le turc le plus idiots que tu es fait dans ta vie ? » Elle pourrait répondre beaucoup de chose, mais elle tient à être honnête avec elle-même. Elle raconte donc l’histoire, et on en profite avec elle. C’est donc dans son amour pour le nouveau voisin que se situent ses plus grands trucs idiots… Elle réussit à se faire prendre dans ses bras sans même avoir vu à quoi il ressemblait !

     

    Il y a beaucoup à découvrir sur le voisin en question. Ricardo Patatras, c’est son nom. Et il a ses petits secrets… Il est attentionné, j’apprécie le personnage, mais surtout pour sa dose de mystère.

    Les personnages secondaires sont sympas, je suis fan de Xavier. Un gars cool, sans prise de tête. Avec une obsession, qui le rend bizarre, celle de se construire lui même une voiture blindée. Je craque toujours pour les personnages un peu loufoques moi ! Sinon, il y a Sophie (peut-être pas très creusée) et le groupe des filles célibataires, Madame Bergerot la boulangère, Madame Roudan la vieille dame du quatrième, et d’autres.

     

    On sent tout de même, quand on a lu Et soudain tout change, un roman écrit après celui que je chronique, que le style de la comédie n’est pas encore totalement acquis pour l’auteur dans cet essaie de reconversion, puisqu’il sera mieux ensuite. Me demandez pas en quoi, je ne serais pas capable de répondre. Vous osez demander quand même ? Pas cool pour moi. D’accord, j’essaie… Mais c’est juste une impression comme ça. Je dirais que c’est un truc dans les personnages, surtout avec les secondaires, ils ne sont pas utilisés de la même façon. Mais c’est une impression. Il y a peut-être d’autres détails sur lesquels je n’arrive pas à mettre le doigt.

     

    Je ne vais pas tarder à lire Complètement cramé, le roman écrit entre Demain j’arrête ! et Et soudain tout change, je pense que je trouverais un style intermédiaire. Je vous tiens au courant !

     

    Extrait : (choix : je le trouve drôle.)

    « Un jour, il faudra que quelqu’un m’explique pourquoi les mecs s’entendent aussi vite et aussi bien. A les voir côte à côte, on dirait qu’ils sont copains d’enfance, qu’ils ont fait trois guerres ensemble en se sauvant la vie à tour de rôle. Et ces deux spécimens ne constituent pas un cas isolé. Vous mettez deux garçons dans la même pièce, ou n’importe où ailleurs, et en trois minutes ils se tutoient, en cinq ils rigolent en faisant des sous-entendus qu’ils ont l’air de tous comprendre et, une heure après, leur mère jureraient qu’ils sont frères. Comment est-ce possible et pourquoi ce n’est pas la même chose chez nous, les filles ? »

     

    On adore : Tout !

    On regrette : Je cherche encore…

     

    « Les chansons du moment de Debo (4)Coup de coeur du moment ! »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :