• #PLIB2020 : Vert-de-lierre, de Louise Le Bars

    Vert-de-lierre

    Louise Le Bars

     

    #PLIB2020 : Vert-de Lierre, de Louise Le Bars

    PODCAST https://www.youtube.com/watch?v=sYgJCFnHHJo&feature=youtu.be

     

    Titre en VO : Vert-de-lierre

    Année de la première publication (France) : 2019

    Nombre de pages : 166

    Editeur : Noir d’absinthe

    Site de l’éditeur : https://www.noirdabsinthe.com/

    Site internet du PLIB : https://leplib.fr/

    ISBN : #9782490417247 (format kindle)

    Site de l’auteur : Pas trouvé

    Ma note : 6/10

    Public conseillé : Lecteurs aimant le fantastique et les choses un peu « mystique »

    Quatrième de couverture :

    "Olivier Moreau, un auteur de romans policiers en manque d'inspiration, décide de retourner dans le village de sa grand-mère tout juste décédée afin d'y régler certains détails. Il y renoue avec les souvenirs de son enfance, et redécouvre un étrange personnage de conte populaire local surnommé le Vert-de-Lierre, sorte d'antique vampire végétal qui le fascinait enfant. Cet intérêt va déclencher des visions et cauchemars chez l'écrivain en mal d'imaginaire ainsi que la rencontre de deux femmes tout aussi intrigantes l'une que l'autre. Olivier découvrira que cette figure païenne ancestrale est bien plus qu'un simple conte bon à effrayer les enfants ..."

     

    Mon avis :

    J’ai lu ce roman dans le cadre du PLIB. Il fait partie des 20 romans sélectionnés.

     

    Olivier doit vider la maison de sa grand-mère après son décès. Il va retourner dans le village de ses vacances et cherche de l’inspiration pour son nouveau roman. Il va s’intéresser à la légende du Vert-de-lierre. Cette légende existe-elle vraiment ?

     

    Les personnages sont particuliers. Olivier est un écrivain de polars en mal d’inspiration. Il va très vite être attiré par une jeune femme et par l’ambiance du village.

     

    Dahlia est anglaise, elle est mystérieuse. Elle semble avoir un lourd secret.

     

    Rose, la nièce de Dahlia adore écrire. C’est d’ailleurs par l’intermédiaire de la passion de l’écriture que nous la découvrons.

     

    Les personnages secondaires sont les autres habitants du village. Certains font des commérages.

     

    L’univers est mystique, on s’immerge beaucoup dans le récit. Cet univers est peut-être même, pour moi, un peu trop mystique.

     

    L’écriture, quant à elle est très belle. A l’intérieur des chapitres, des chapitres du roman de Rose sont intégrés.

     

    Je trouve que la couverture est magnifique !

     

    Par contre, j’ai trouvé de nombreuses longueurs, ce qui fait qu’à certains moments je me suis « ennuyée ».

     

    La fin est correcte mais sans plus.

     

    En bref, une bonne lecture.

     

    Extrait : (choix : une femme étrange)

    « Elle était d’une beauté de sylphide, ses cheveux roux enroulés en un chignon bien serré, laissant au soleil le soin de coucher sa lumière sur ses épaules nacrées, mises en valeur par une robe à fleurs violacées. Et son visage… son visage avait l’ovale parfait d’un modèle de la Renaissance. Ses yeux verts miroitaient d’une lueur joueuse comme un lac sous la lumière. Ses lèvres roses ajoutaient à son teint une touche de gaieté malicieuse. Ses doigts, délicats et gantés, s’affairaient soigneusement, alors qu’elle taillait un massif de roses au rouge sans pareil. »

     

    J'ai aimé : Les personnages, l’écriture, la fin, la couverture.

    Je n'ai pas aimé : L’univers très mystique, les longueurs.

    #PLIB2020 : Vert-de-lierre, de Louise Le Bars


    Tags Tags : , , , , , , , ,