• La Passe-miroir, tome 4, de Christelle Dabos

    La Passe-miroir

    Tome 4 : La tempête des échos

    Christelle Dabos

     

    La Passe-miroir, tome 4, de Christelle Dabos

    PODCASThttps://www.youtube.com/watch?v=nfAKJXeJDi8

     

    Titre en VO : La tempête des échos

    Année de la première publication (France) : 2019

    Nombre de pages : 565

    Editeur : Gallimard

    Site de l’éditeur : http://www.gallimard.fr/

    ISBN : 978-2-07-509390-3 (format numérique)

    Site de l’auteur : http://www.passe-miroir.com/ (site de la série)

    Ma note : 6/10

    Public conseillé : Adolescents à partir de 14 ans

    Quatrième de couverture :

    Le monde est sens dessus dessous. L’effondrement des arches a bel et bien commencé. Une seule solution pour l’enrayer : trouver le responsable. Trouver l’Autre. Mais comment faire sans seulement savoir à quoi il ressemble ? Ophélie et Thorn se lancent ensemble sur la piste des échos, ces étranges phénomènes qui semblent la clef de toutes les énigmes. Ils devront explorer plus en profondeur les coulisses de Babel ainsi que leur propre mémoire. Et pendant ce temps, sur Arc-en-Terre, Dieu pourrait bien obtenir le pouvoir qu’il convoite tant. De lui ou de l’Autre, qui représente la plus grande menace ?

     

    Mon avis :

    Ce roman est le dernier tome de cette série et je suis assez mitigée. Vu qu’il s’agît d’un dernier tome, je ne vais pas vous parler du résumé pour ne pas vous gâcher la surprise.

     

    Les personnages sont intéressants même si les deux protagonistes principaux m’ont un peu agacée. Ophélie est une jeune femme qui prend de plus en plus confiance en elle. Elle se bat pour ses convictions. Malgré tout, je n’ai pas vraiment compris ses réactions quand, par exemple, alors que dans les romans précédents elle ne voulait pas avoir d’enfant, tout d’un coup elle souhaite en avoir. Sa relation avec son mari évolue.

     

    Thorn, le mari d’Ophélie change de comportement. Je m’attendais à une froideur et en fait, il est attentionné envers sa femme. Il veut la protéger.

     

    Dieu, l’antagoniste de l’histoire est présent. On connaît sa véritable identité : Eulalie Dillieux qui était une petite romancière de contes pour enfants. Nous apprenons à connaître son passé.

     

    L’Autre – un être qu’Ophélie a libéré d’un miroir dans son enfance est un personnage à part entière. Nous ne savons pas grand-chose sur lui au début du récit puis petit à petit les choses se mettent en place.

     

    Les personnages secondaires sont présents et apportent des éléments à l’intrigue. Pa contre, on n’entend quasiment plus parler de Berenilde et de Roseline, deux femmes très importantes et présentes dans les deux premiers tomes. Dommage !

     

    L’intrigue est complexe mais intéressante à suivre. Il faut bien se contrer lors de la lecture. Il y a des longueurs.

     

    L’écriture est toujours aussi belle et efficace. Le livre est divisé en différentes parties.

     

    La fin clôt bien la série. Le lecteur a, pour moi, les réponses à ses questions et les pièces du puzzle s’imbriquent bien les unes dans les autres.

     

    La couverture est très jolie !

     

    En bref, une bonne lecture avec quelques bémols.

     

    Extrait : (choix : beau passage)

    « Non, au fond, Ophélie n’était véritablement ni petite d’Artémis, ni Mme Thorn, ni Eulalie, ni l’Autre, ni même Ophélie. Parce qu’elle était tout cela à la fois, et bien plus encore. »

     

    J’ai aimé : Les personnages, l’intrigue, l’écriture, la fin, la couverture.

    Je n’ai pas aimé : Le fait que l’on ne voit plus certains personnages, les longueurs. 

     

    Articles précédents :

    Sorties littéraires - Juin 2020

    Bilan lectures - Mai 2020

    - Mary et Lola, tome 1, de Sam Riversag dans catégorie "chick-lit"


    Tags Tags : , , , , , , , , , ,