• Shades of magic, tome 1, de Victoria E. Schwab

     

    Shades of magic

    Tome 1

    Victoria E. Schwab 

     

    Shades of magic, tome 1, de Victoria E. Schawab

     

     

     

    Titre en VO : A Darker Shade Of Magic 

    Année de la première publication (France) : 2017 

    Nombre de pages : 505 

    Editeur : Lumen éditions 

    Site de l’éditeur : https://www.facebook.com/lumeneditions/ (page facebooh, le site est en construction) 

    ISBN : 978-2-37102-118-1 (format Kindle)

    Site de l’auteur : http://www.veschwab.com/ 

    Ma note : 6/10 

    Publique conseillé : Adolescents à partir de 15 ans

    Quatrième de couverture :

    Kell est le dernier des Visiteurs, des magiciens capables de voyager d’un monde à l’autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est le centre à chaque fois. Le nôtre est gris, sans magie d’aucune sorte. Celui de Kell, rouge, et on y respire le merveilleux avec chaque bouffée d’air. Le troisième est blanc : les sortilèges s’y font si rares qu’on s’y coupe la gorge pour voler la moindre incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui s’y est répandue quand la magie a dévoré tout ce qui s’y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui.
    Depuis cette contagion, il est interdit de transporter un objet d’un monde à l’autre. C’est pourtant ce que va faire Kell, un chien fou tout juste sorti de l’adolescence, pour défier la famille royale qui l’a pourtant adopté comme son fils, et le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait pourtant sa vie sans hésiter. Et un jour, il commet l’irréparable : il passe une pierre noire comme la nuit dans le Londres gris où une jeune fille du nom de Lila la lui subtilise.
    Mais la magie n’attire jamais à elle personne par hasard !

     

     

    Mon avis :  

    Je pense que j'ai mis la barre un peu trop haute.

    Le résumé étant très long, pas besoin d'en rajouter.

     

     

    Les personnages sont attachants. Kell est un jeune Antari - magicien qui peut passer d'un monde à l'autre grâce à la magie -, et fils adoptif de la famille royale du Londres rouge. Il adore son frère Rhy. Il ramène de ses différents voyages divers objets de contrebande.

     

     

    Lila est une jeune voleuse issue du Londres gris - le monde où la magie est inexistante -. Elle est recherchée par les autorités sous les traits d'un homme. Elle a un sacré caractère et ne se laisse pas faire.

     

     

    Holland, un autre Antari du Londres blanc - où la magie est tellement rare que les habitants seraient capables de tuer pour en posséder une miette -. C'est un homme froid et calculateur, on pourrait même dire qu'ils n'ait plus vraiment maître de lui.

     

     

    Rhy, le frère adoptif de Kell et prince héritier du Londres rouge est jovial. Il n'a pas une grande aptitude pour apprendre la magie. Le peuple l'adore.

     

     

    Les personnages secondaires sont peu présents.

     

     

    L'écriture de l'autrice est agréable et fluide. Les chapitres alternent entre Kell et Lila voir même au milieu d'un chapitre. J'ai préféré les passages du jeune homme car je le trouve plus sensible.

     

     

    L'univers est original. En effet, la ville de Londres est le point central de ce monde dont nous ne connaissons pas le nom. Chaque version de la capitale britannique a donc ses particularités.

     

     

    La couverture est magnifique !

     

     

    La fin est bien mais ne me donne pour le moment pas envie de poursuivre.

     

     

    Par contre, j'ai trouvé que Lila, une "simple humaine" accepte trop facilement et trop vite les révélations sur la magie à partir du moment où elle rencontre le jeune Antari. 

    L'action est également longue à se mettre en place.

     

     

    En résumé, une bonne lecture mais sans plus.

     

     

    Extrait : (choix : au hasard) 

    "- Prêt ?
    - Non, répondit Kell, tourné vers le château.
    - Tant mieux, répliqua-t-elle avec un sourire acéré. Ceux qui se croient prêts finissent toujours par mourir."

     

     

    On adore : Les personnages, l'écriture, l'univers, la couverture, la fin 

    On regrette : Lila qui accepte trop facilement les choses, l'action qui tarde à démarrer.

     

     

                                                                                                                          Debo

    « How I Meet Your Mother, saison 4La marelle, de Samantha Bailly »

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :