•  

    Chroniques homérides

    Tome 1 : Le souffle de Midas

    Alison Germain

     

     

    Chroniques homérides, tome 1, d'Alison Germain

     

     

     

    Titre en VO : Le souffle de Midas 

    Année de la première publication (France) : 2017 

    Nombre de pages : 272 

    Editeur : Editions di Chat Noir, collection Féline 

    Site de l’éditeur : http://www.editionsduchatnoir.fr/

    ISBN : 978-2-37568-057-5 (format Kindle) 

    Site de l’auteur : https://alisongrn.wordpress.com/ 

    Ma note : 8,5/10

    Publique conseillé :  Adolescents aimant la mythologie grecque 

    Quatrième de couverture :  

    Entre tes mains, fille d'Homère, brûle encore le pouvoir des Dieux. Le jour où une inconnue rend son dernier souffle dans mes bras, je sais que ma vie paisible d'étudiante ne sera plus jamais la même. Au lendemain du drame où j'ai été le seul témoin, aucune trace du crime n'a été retrouvée, tant et si bien que le monde me pense folle, moi la première. Seul un homme me croit, Angus Fitzgerald, détective à la recherche d'une personne qui ressemble trait pour trait à la femme morte sous mes yeux. Alors que ce mystère reste sans réponse, les objets que je touche se transforment en or. Et quand le bel Angus me narre le mythe antique de Midas, ce roi grec qui changeait tout en or, je comprends qu'il en sait bien plus sur ce qui m'arrive. Et aussi sur les dangers qui me menacent. Pour moi, le plus imminent est juste là, dans mes mains. Parce que si pour le détective , je suis bénie des Dieux, je ne vois en ce pouvoir qu'une malédiction...

     

     

    Mon avis :  

    Si vous aimez la mythologie grecque, ce roman est fait pour vous.

     

     

    Les personnages sont attachants. 

    Louise est une jeune étudiante qui vit avec sa mère, infirmière, et son frère Marshall. Elle travaille en parallèle dans une boutique de pierres semi précieuses aux diverses propriétés.

    C'est une jeune fille peu sûr d'elle, du moins au début du roman. Petit à petit, elle va démontrer d'étonnantes facultés.

     

     

    Marshall, son frère, est protecteur envers elle. Il est d'un naturel joyeux e n'hésite pas à recourir à ses charmes pour obtenir ce qu'il veut.

     

     

    Angus Fitzgerald est un détective recherchant une jeune fille, dont Louise a été le seul témoin du meurtre. Il est très charismatique et charmeur. Il possède aussi du répondant, ce qui permet d'obtenir des dialogues explosifs avec l'héroïne.

     

     

    Nimue, la meilleure amie de Louise a du caractère. Néanmoins, c'est une des rares personnes avec Angus a croire l'histoire - quoique bizarre - de Louise.

     

     

    Les personnages secondaires sont assez peu développés.

     

     

    L'écriture est dynamique, les chapitres courts et assez bien écrits. Néanmoins, il manque des mots dans les paragraphes et le texte montre des fautes d'orthographes.

     

     

    L'univers est intéressant. On sent que l'auteur est attiré par la mythologie grecque. Elle incorpore beaucoup de référence aux Dieux de l'Olympe ou bien encore le mythe du Roi Midas - d'où le titre est tiré -. Ce roi étant capable de transformer tous les objets qu'il touchait en or.

     

     

    La fin est bien et donne envie de connaître la suite.

     

     

    La couverture est tout simplement sublime, le travail éditorial est magnifique !

     

     

    Extrait : (choix : un sentiment de Louise) 

    "Certains jours, j'avais carrément l'impression d'évoluer en pleine série télé des nineties. Charmed ou Buffy contre les vampires par exemple. Pour un peu, je m'attendais à voir Phoebe Halliwell venir se procurer quelques cristaux protecteurs dans mon échoppe, ou bien Alex et Willow se préparer en vue d'une attaque de démons dans le cimetière le plus proche. "

     

     

    On adore : Les personnages, l'univers, l'écriture, la couverture. 

    On regrette : Les fautes d'orthographes et les mots manquants.


    votre commentaire
  •  

    Les petits pains d'épices

    Marine Noirfalise

     

     

     

     

     

     

    Titre en VO : Les petits pains d'épices 

    Année de la première publication (France) : 2017 

    Nombre de pages : 254 

    Editeur : Librinova 

    Site de l’éditeur : https://www.librinova.com/ 

    ISBN : 979-10-262-1340-6 (format Kindle) 

    Site de l’auteur : https://atouchofbluemarine.wordpress.com/ (blog de l'auteur) 

    Ma note : 9/10

    Publique conseillé : Jeunes adultes aimant les livres 

    Quatrième de couverture :

    Lorsque Cathel prend conscience qu'il ne faut pas attendre d'avoir vécu sa vie pour réaliser ses rêves, elle se lance dans un projet fou : celui de créer sa maison d'édition . Un rêve qu'elle avait en elle depuis de nombreuses années et qu'elle va tenter de réaliser grâce au soutien de sa famille et de l'homme qui partage ses nuits. Les obstacles seront nombreux sur sa route. Contrairement à ce qu'elle avait pensé, son premier auteur ne lui tombera pas dans les bras. Elle devra se battre pout le trouver et le convaincre de travailler avec elle à la publication de cette magnifique histoire. Une histoire que la fera voyager du Congo jusqu'en Afrique du Sud, sur les traces d'une jeune fille blanche, née dans un pays qui ne lui ressemble pas. Etape par étape, découvrez les épreuves que devra traverser cette jeune Alsacienne au caractère de feu pour arriver à se démarquer dans le paysage éditorial français ainsi que pour arriver à trouver sa propre voie.

     

     

    Mon avis :  

    J'ai beaucoup apprécié ce roman plein de gourmandises, parfait pour les "amoureux des livres."

     

     

    Le résumé étant long et parlant de lui-même, je n'en rajouterai pas plus.

     

     

    Cathel, surnommée Kate par sa famille, souhaite devenir éditrice depuis de nombreuses années. N'ayant pas encore réussi à concrétiser son rêve, elle cumule deux emplois, rédactrice dans un journal local où elle s'ennuie profondément et secrétaire médicale chez un chirurgien très réputé. 

    Elle adore sa famille et aime la retrouver dans la maison familiale lors des fêtes.

     

     

    Hayden, son compagnon est anglais. Il est avocat, très protecteur envers Cathel et fera tout ce qui est en son pouvoir pour lui venir en aide et la soutenir dans ses projets.

     

     

    Rob et Oriane, le frère et la sœur de l'héroïne sont aimants et veulent aider leur petite sœur.

     

     

    Edouard - ou Ed - est un ami de longue date d'Hayden. Il va financièrement investir dans le projet de la jeune femme et la soutenir dans les moments difficiles.

     

     

    Liam et Naomi, un couple d'ami, apportent de la légèreté.

     

     

    L'écriture de l'auteur est agréable et fluide. Les chapitres alternent entre le présent, en 2016, avec les démarches de Cathel pour monter sa maison d'édition et une histoire, en 2014, se déroulant au Congo, d'une certaine Annie qui est née dans un pays "qui ne lui ressemble pas". Les chapitres avec Annie sont toutefois moins nombreux.

     

     

    Dans ce roman, nous voyons aussi tout le processus nécessaire pour créer une maison d'édition  - le statut juridique à prendre, la recherche de fonds, la recherche de manuscrits... -, toutes les embûches mais aussi les joies.

     

     

    La fin est bien même si je reste un peu sur ma faim.

     

     

    En résumé : une bonne lecture que je vous conseille.

     

     

     

    On adore : Les personnages, l'écriture; les différentes étapes pour monter une maison d'édition. 

    On regrette : La fin.


    votre commentaire
  •  

    Aura de feu

    Tome 1 : Le mystère d'Hartaine

    Eline Coves

     

     

    Aura de feu, tome 1, d'Eline Coves

     

     

     

     

    Titre en VO : Le mystère d'Hartaine 

    Année de la première publication (France) : 2016 

    Nombre de pages : 379 

    Editeur : Sudarènes éditions 

    Site de l’éditeur : http://www.sudarenes.com/ 

    ISBN : 978-2-374640-17-4 (grand format) 

    Site de l’auteur : https://www.facebook.com/ElineCoves/ (page facebook de l'auteur) 

    Ma note : 8/10 

    Publique conseillé : Adolescents à partir de 14 ans 

    Quatrième de couverture :

    Pour Elyne Witteck, 11 ans, la rentrée scolaire est l'occasion de découvrir son nouveau collège et de retrouver son ami de toujours, Théo. Une succession d'évènements surnaturels vient pourtant perturber son quotidien, jusqu'au jour où elle apprend être en possession d'un étrange don. Lorsqu'elle découvre que ses pouvoirs proviennent en réalité d'un monde parallèle, son existence bascule et surtout, ses yeux changent de couleur...

     

       

    Mon avis :  

    En premier lieu, c'est bien sûr la couverture qui m'a attirée. Elle est magnifique !

     

     

    Vu que je souhaite vous laisser la surprise et le suspense du premier tome de cette jeune auteur qui devrait compter 5/6 tomes, je ne ferais pas de résumé.

     

     

    Les personnages sont attachants. 

    Elyne est une jeune fille passionnée de judo qui vit avec sa famille. Elle n'hésite pas à se mettre en danger pour ses amis, quitte à braver les interdits. Elle est d'une nature joviale et déterminée.

     

     

    Son meilleur ami, Théo, est un garçon des plus amicale. C'est lui qui va faire découvrir à l'adolescente, son nouvel univers, Hartaine et ses secrets. Il est un peu "peureux" vis-à-vis de certains camarades.

     

     

    Tara, une hermine qui parle (oui, elle parle comme une humaine) a un sacré caractère. Elle semble beaucoup apprécier Théo, beaucoup moins Elyne et va se montrer plutôt froide avec celle-ci, même si cela semble changer vers la fin du premier tome.

     

     

    Maître Mraam et Maître Jasond sont les maitres des deux amis. Ils vont leur apprendre à maitriser leurs nouvelles capacités.

     

     

    Les autres personnages secondaires sont bien, même si peu développés.

     

     

    L'univers est bien. Il est fantastique,  basé sur la magie. En effet, le monde est magique peuplé de créature fantastique comme les Elfes, les Enchanteurs... - personne dotée de pouvoirs magique appelé Aura qui est leur pouvoir dominant -. Je dois dire que pour une jeune auteur, l'univers est assez riche.

     

     

    L'écriture est bien, agréable et fluide bien qu'avec quelques répétions. Mais ce n'est qu'un détail.

     

     

    L'intrigue est sympathique même si elle met un peu de temps à se mettre en place. Une fois lancée, l'action connaît peu de "temps morts".

     

     

    La fin est intrigante et donne envie de connaître la suite qui sortira le 12 novembre prochain, soit demain.

     

     

    Extrait : (choix : le début du prologue) 

    "Dans un petit village à côté d'un fleuve, à l'aube, alors que le soleil, toujours caché, tardait à pointer le bout de son nez, un buisson remua. Une ombre allongée s'en détacha lentement, et une patte se posa sans un bruit dans l'herbe, la faisant à peine frémir."

     

     

    On adore : Les personnages, l'univers, l'écriture, l'intrigue, la fin. 

    On regrette : Les quelques répétitions.


    3 commentaires
  •  

    Mon petit cœur de pierre

    Lucile Caron-Boyer 

     

    Mon petit coeur de pierre, de Lucile Caron-Boyer

     

     

     

    Titre en VO : Mon petit cœur de pierre 

    Année de la première publication (France) : 2017

    Nombre de pages : 224 

    Editeur : Librinova 

    Site de l’éditeur : https://www.librinova.com/ 

    ISBN : 979-10-262-1019-1 (format Kindle) 

    Site de l’auteur : https://www.facebook.com/Lucile-Caron-Boyer-1747095518648847/ (page facebook de l'auteur) 

    Ma note : 5/10 

    Publique conseillé  Adolescents 

    Quatrième de couverture : 

    Marion a quatorze ans, un meilleur ami qui s'appelle Tom et un cœur de pierre. Du moins, c'est ce que Tom lui dit souvent, et peut-être qu'il n'a pas tout à fait tord. Cette année, elle rentre en troisième, retrouve son collège, ses camarades de classe, ses habitudes. Rien à signaler donc. Enfin si, peut-être. Le nouveau, Alex, produit sur elle un effet bizarre quand il lui souri. Et puis il y a ce prof de SVT qui lui rappelle furieusement quelqu'un... Un roman qui parle d'adolescence, de la difficulté d'être différent, et d'amitié. A moins que ce ne soit d'amour, tout simplement.

     

     

    Mon avis :  

    Tout d'abord, je remercie Librinova d'avoir publié ce roman.

     

     

    Ce n'est pas le livre "de l'année ", en tout cas pour moi, mais je pense qu'il pourrait plaire à des adolescents de l'âge de l'héroïne.

     

     

    Marion va rentrer en troisième, elle y retrouve son ami Tom. Un nouveau prof fait son apparition, sa mère lui cache des secrets. La jeune fille va se mettre en tête de les découvrir.

     

     

    Les personnages sont attachants. Marion est une fille qui ne se laisse pas marcher "sur les pieds". Elle semble avoir "un cœur de pierre qui fait penser que peu de choses peuvent la toucher. Bien au contraire !

     

     

    Tom, son meilleur ami est roux avec des tâches de rousseur. Il a subi pas mal de moqueries dans son ancien collège. Il est surnommé par Marion "beau comme un dieu". Il chambre pas mal l'adolescente sur son cœur de pierre.

     

     

    Alex, le nouvel élève est brésilien. Il intrigue pas mal le duo. Il va d'ailleurs se lier d'amitié avec eux et procurer une émotion nouvelle chez Marion.

     

     

    Sam, l'oncle de Marion, est joueur et sait très bien détendre l'atmosphère quad celle-ci devient pesante.

     

     

    Le nouveau prof de SVT intrigue tout le monde, notamment Marion et Tom qui se posent des questions...

     

      

    Les autres personnages, bien que plus secondaires ont chacun un rôle  à jouer.

     

     

    L'écriture est agréable, même si je trouve qu'à certains moments, des mots manquent dans certains passages. Les chapitres sont courts, ce qui donne du dynamisme au récit.

     

     

    La fin est bien et nous montre que, même dans des situations difficiles, les choses finissent par s'arranger.

     

     

    En résumé : une bonne lecture.

     

     

    Je remercie encore une fois les éditions Librinova pour la publication.

     

     

    Extrait : (choix : quand Marion veut du solennel...) 

    "Je me suis fermée comme une huître. D'habitude, j'aimais bien qu'il me chambre, je ne me privais pas non plus, c'était notre façon de nous dire "tu vois, je t'aime tellement que je peux me permettre ça", mais là je l'ai pas trop bien pris. Le moment était trop grave pour qu'on s'adonne à nos petits rituels. Je voulais du solennel."

     

     

    On adore : Les personnages, les thèmes abordés, le dynamisme. 

    On regrette : Les mots manquants dans des passages.


    votre commentaire
  •  

    Paranoïa

    Tome 2 : Miroir

    Melissa Bellevigne

     

     

    Paranoïa, tome 2, de Melissa Bellevigne

     

     

     

    Titre en VO : Miroir 

    Année de la première publication (France) : 2017 

    Nombre de pages : 396 

    Editeur : Hachette, collection Black Moon  

    Site de l’éditeur : http://www.lecture-academy.com/ 

    ISBN : 978-2-01-702653-2 (format Kindle) 

    Site de l’auteur : http://www.goldenwendy.com/ (blog de l'auteur) 

    Ma note : 8/10 

    Publique conseillé : Adolescents à partir du lycée 

    Quatrième de couverture :  

    Qui est vraiment Judy Desforêt ? Une jeune femme assiégée par la paranoïa et des hallucinations telles qu'elle en a perdu la raison jusqu'à vouloir se tuer ? Un esprit troublé qui aspire aujourd'hui à guérir et démarrer une nouvelle vie ? Est-elle victime d'un vaste complot ou bien une manipulatrice au discernement hors pair ? Qu'est-ce qui a pu pousser Lisa, psychiatre renommée, à baisser sa garde face à cette patiente délirante ? Aurait-elle manqué d'objectivité et de professionnalisme ? Epuisée par le bébé de Judy dont elle est devenue la tutrice légale, Lisa n'a plus aucune certitude sur ses conclusions et bascule dans la culpabilité.
    Tandis que l'enquête sur l'agression de Judy piétine, apparaît subitement à Viryez un certain Alwyn Andrews. Le jeune homme correspond en tout point à la description qu'a donnée Judy de l'ami imaginaire qui la suit depuis sa petite enfance. Il dit la connaître, être amoureux d'elle, vouloir la revoir... Mais de nombreux doutes planent à son sujet, faisant de lui un suspect idéal. Qu'est-il vraiment arrivé à Judy et qui faut-il croire ? Où s'arrête l'hallucination et où commence la réalité ?

     

     

    Mon avis :  

    La fin du premier avait un dénouement "ouvert". Je m'étais dit "Non ! tu ne peux pas nous faire cela, il y a forcément une suite..." Cela s'est révélé vrai.

     

     

    Comme pour le premier, je ne ferais pas de résumé, vu la longueur de la quatrième de couverture, et de toute façon, je tiens à vous laisser le suspense, car croyez-moi, il y en a.

     

     

    Les personnages sont toujours aussi attachants. On peut penser que certains n'ont plus rien à nous dire mais, en fait, on est loin de tout savoir sur eux.

     

     

    Judy est finalement toujours en vie malgré son désir de mourir. Malgré tout, on découvre qu'elle a toujours eu envie de s'en sortir malgré ses délires suicidaires. C'est une jeune femme très intelligente, imaginative à tel point que nous ne savons pas vraiment où s'arrête l'imaginaire et où commence le réel. Elle va rencontrer un jeune homme qui ressemble à son "ami de toujours", Alwyn, qui ressemble trait pour trait au jeune homme.

     

     

    Lisa, de son côté, a obtenue par les services sociaux la garde du bébé de Judy qu'elle prénomme Will. Son compagnon, Paul, l'a quittée il y a quelques mois. 

    Elle est en plein doute et se demande sans cesse si son diagnostic vis-à-vis de la jeune fille été le "bon".

     

     

    Lucie, une amie psy de Lisa, est une femme qui s'inquiète pour la jeune femme. Elle va tout faire pour l'aider à reprendre pied.

     

     

    Benjamin Rivière, le nouveau psychiatre de Judy à la clinique Saint-Vincent est un homme qui va essayer une toute autre méthode pour comprendre ce qui est arrivé à Judy. Y arrivera-il ?

     

     

    Alwyn est toujours aussi attachant. Il va  nous livrer une toute autre version de son histoire personnelle et de sa rencontre avec Judy. Il apprécie les peintures de Turner, un peintre britannique. Est-il une illusion, hallucination ou un homme de chair et de sang ?

     

     

    L'auteur alterne une fois encore les points de vue mais avec plus de personnage cette fois - Judy, Alwyn, Lisa, Lucie et Eux. - Ces chapitres "Eux" sont des flash back où l'on retrouve Judy et Alwyn ensemble mais d'une toute autre manière que dans le premier tome. 

    J'ai préféré les moments où Alwyn s'exprimait. On sent toute la fragilité, la sensibilité et la sincérité dans son personnage.

     

     

    On quitte Londres pour se retrouver dans Paris, changement de décor garanti !

     

     

    L'écriture est encore une fois très agréable et travaillée. Elle ne va pas dans la simplicité.

     

     

    Comme dans le premier tome, il y avait quelques longueurs mais ici, elles m'ont moins dérangée.

     

     

    La fin nous retourne une fois encore le cerveau, on ne s'y attend pas une seconde. 

    Certains lecteurs disent qu'il faudrait un tome 3, mais moi je trouve que cette fin est très bien.

     

     

    Je vous le recommande à 100% mais avant de vous lancer, lisez - ou relisez le tome 1 et faites attention aux petits détails qui auront leur importance -.

     

     

    On adore : Tout ! 

    On regrette : Je cherche...


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires