•  

    Marquer les ombres

    Tome 1

    Veronica Roth

     

     

    Marquer les ombres, tome 1, de Veronica Roth

     

     

     

    Titre en VO : Carve the Mark 

    Année de la première publication (France) : 2017 

    Nombre de pages : 471 

    Editeur : Nathan 

    Site de l’éditeur : http://www.lireenlive.fr/ 

    ISBN : 978-2-09-257532-1 (format Kindle) 

    Site de l’auteur : http://veronicarothbooks.blogspot.com 

    Ma note : 9/10 

    Publique conseillé : Adolescents à partir de 14 ans 

    Quatrième de couverture :

    Dans une galaxie dominée par une fédération de neuf planètes, certains êtres possèdent un “don”, un pouvoir unique. Akos, de la pacifique nation de Thuvhé, et Cyra, sœur du tyran qui gouverne les Shotet, sont de ceux-là. Mais leurs dons les rendent, eux plus que tout autre, à la fois puissants et vulnérables.
    Tout dans leurs origines les oppose. Les obstacles entre leurs peuples, entre leurs familles, sont dangereux et insurmontables. Pourtant, pour survivre, ils doivent s’aider – ou décider de se détruire.

     

     

     

    Mon avis :  

    Nous retrouvons l'auteur de la série Divergent dans un tout nouvel univers.

    Cette fois-ci nous évoluons dans un monde plus science-fiction où le pouvoir est partagé entre neuf planètes. 

    Mais, le dirigent tyrannique de la nation des Shotet se sent exclu et est prêt à tout pour asseoir son autorité...

     

     

    Les personnages sont comme toujours attachants.

     

    Akos, de la nation thuvhésit fait partie de l'une des trois familles les plus importantes, une des familles "élues du destin". Il est promit à un grand avenir. Il vit avec ses parents, son frère Eijeh et sa sœur Cisi dans la ville de Hessa. 

    C'est un jeune garçon proche de sa famille qui se montre fort pour les siens et possède une détermination à toute épreuve.

     

     

    Sa mère, Sifa est une oracle et peut prédire les destins de tout le monde. C'est une femme mystérieuse qui jusqu'à la fin de ce tome le restera.

     

     

    Eijeh, le frère ainé d'Akos est quelqu'un d'assez frêle qui se laisse facilement manipuler et perd très vite espoir.

     

     

    Cyra, une jeune fille de la nation des Shotet cache un pouvoir destructeur. Au début, elle est vouée à son frère, Rysek, le dirigeant suite à la mort de leur père. 

    Puis, petit à petit elle va se rendre compte de la vraie nature de celui-ci.

     

     

    Rysek, le frère de Cyra et dirigent de Shotet est un véritable tyran qui n'hésite pas ç utiliser la violence pour obtenir ce qu'il veut.

     

     

    L'univers crée est super. Il est construit autour du flux, une énergie qui se déplace entre les différentes planètes et dans l'espace. Il permet d'avoir des dons-flux, des pouvoirs qui différent selon les individus.

     

     

    L'écriture est toujours aussi rythmée et agréable. 

    Les chapitres alternent entre le point d'Akos et celui de Cyra. Ceux de la jeune fille étant, en général, les plus longs. 

    J'ai préférée ceux réservé à Akos car je trouve qu'ils étains plus imprégnés "d'humanité".

     

     

    Il y a un petit lexique qui permet d'avoir une définition des termes complexes, ce qui est très pratique !

     

     

    J'ai tout de même trouvé quelques longueurs, mais qui ne sont pas trop dérangeantes.

     

     

    La fin est surprenante et donne envie de connaître la suite.

     

     

    Extrait : (choix : Ce qui caractérise Cyra) 

    "Contrairement à ce qu'elle lui avait dit un jour, elle n'était ni un clou rouillé ni un tison brûlant, ni une lame dans la main de Rysek. Elle était une fleur-de-silence, tout en pouvoir et en potentiel. Capable du bien comme du mal à parts égales."

     

     

    On adore : Les personnages, l'univers, l'écriture, le lexique. 

    On regrette : Les longueurs.


    votre commentaire
  •  

    Bélézia

    Tome 1 : Destins opposés

    Premier fragment

    Guillaume Bagnol

      

     

    Bélézia, tome , de Guillaume Bagnol

     

     

     

    Titre en VO : Destins opposés 

    Année de la première publication (France) : 2017 

    Nombre de pages : 199

    Editeur : Editions Saint Honoré 

    Site de l’éditeur : http://www.editions-saint-honore.com/ 

    ISBN : 978-2-407-00809-4 (format Kindle) 

    Site de l’auteur : https://www.facebook.com/Behlezia/ (page facebook de la série) 

    Ma note : 9,5/10 

    Publique conseillé : Jeunes adultes amateurs de fantasy et d'aventures 

    Quatrième de couverture :  

    "Ils ne méritent que d'être esclaves !!!"

    Une vengeance venue d'un temps passé, mais devenue insensée dans le présent enfonce le monde de Bélézia dans un terrible chaos où seule la misère survivra. Mais quelques uns de ses habitants niant la fatalité, pour sauver (malgré eux !) leur monde, s'interposeront au péril de leur vie..

     

     

    Mon avis :  

    Il s'agît du premier roman d'un jeune auteur qui continuera sur plusieurs tomes. Je ne vous ferrais pas de résumé pour vous laisser le plaisir de la découverte.

     

     

    Les personnages sont attachants.

     

    Baalest est un jeune garçon amnésique qui ne se rappelle même pas de qui il est vraiment, pas même son prénom. 

    Il est prêt à défendre ses amis corps et âme.

     

     

    Adam est un garçon assez érudit. Il connaît une grande partie du monde de Bélézia qu'il essaye d'inculquer. 

    Il est tout de même un peu ventard et ne supporte que l'on pique ses affaires.

     

     

    Mélora est une fillette de 11 ans que Baalest et Adam vont rencontrer au fil de leur voyage à travers le pays de Sir. Elle va vite se prendre d'affection pour Baalest qu'elle considère comme son "grand frère". Cela va d'ailleurs être réciproque, le jeune garçon va considérer Mélora comme sa "petite sœur".

     

     

    Esther et Glen, deux autres personnages accompagnant le trio sont respectivement une mage des Lumières qui peut guérir les blessures et un soldat.

     

     

    Goldar est l'antagoniste de l'histoire. Il semble avoir une rancune envers Baalest. Il maîtrise le Néant : une forme de magie noire très ancienne.

     

     

    L'action arrive vite dans le récit. Vers le milieu, le rythme s'essoufle un peu pour repartir crescendo après.

     

     

    L'écriture est agréable et assez recherchée. On sent que l'auteur a fait un effort sur son texte.

     

     

    La fin donne envie de connaître la suite...

     

     

    L'objet-livre est beau. Il y a un glossaire avec les noms des personnages que nous allons rencontrer même si, je trouve, que cela en révèle un peu trop sur ce qu'il va se passer à certains moments. 

    Il y a aussi la carte du pays de Sir, ce qui permet de se repérer.

     

     

    En résumé, c'est un très bon début !

     

     

    Extrait : (choix : le narrateur parle du commencement du monde de Bélézia) 

    "Il y eut tant d'événements au cours de ces longues années qui s'abattirent sur nous et nous changèrent énormément, nous Béléziens, peuple auquel nous appartenons.

     Il y eut maintes batailles, et nombre de combattants ou d'opposants qui tombèrent sous l'impitoyable joug guerrier. 

    Après tout, qu'en dire, je ne suis qu'un simple narrateur. 

    Mais je connais l'histoire complète dans ses moindres détails et mon rôle est de la transmettre."

     

     

    On adore : Les personnages, l'univers, l'écriture, l'objet-livre. 

    On regrette :Le petit coup de "mou" au milieu du roman.


    3 commentaires
  •  

    How I Meet Your Mother

    Saison  2

     

    How I Meet Your Mother, saison 2

     

     

    Réalisateur(s) : Carter Bays & Craig Thomas 

    Acteurs principaux : 

    *Josh Radnor, dans le rôle de Ted

    *Jason Segel, dans le rôle de Marshall 

    *Alyson Hannigan, dans le rôle de Lily

    *Neil Patrick Harris, dans le rôle de Barney 

    *Cobie Smulders, dans le rôle de Robin 

    Bande annonce : Pas trouvé

    Durée d’un épisode : 20 minutes 

    Nombre d’épisode : 22 

    Ma note : 10/10 

    Résumé :

    Ted continu de raconter à ses enfants son histoire.

    Marshall et Lily se sont séparés, celui-ci déprime. 

    Barney toujours coureurs de belles jeunes femmes poursuit sa vie sans contrainte. 

    Robin et Ted continuent leur histoire d'amour sans nuage.

    Tout cela va-t-il durer ? (résumé personnel)

     

     

    Mon avis : 

    Cette saison 2 est tout aussi hilarante que la première. Je dois dire que mon avis n'a pas changé.

     

     

    Les acteurs jouent très bien et sont à mourir de rire. 

    On les voient évolués dans leur vie pas toujours simple mais ils abordent cela de manière très légère.

     

     

    Les épisodes sont courts, ce qui apporte une dynamique. Quand on en commence un, on ne peut plus s'arrêter.

     

     

    La fin donne une fois de plus envie de regarder la saison 3, ce que je ferais avec grand plaisir !

     

     

    Je vous l'avais dit cette chronique ne change pas de la première.

     

     

    Je n'ai qu'une chose à dire : regardez cette série hilarante !

     

     

    On adore : Tout ! 

    On regrette : Absolument rien.


    votre commentaire
  •  

    Rouge bonbon

    Cathy Cassidy

     

    Rouge bonbon, de Cathy Cassidy

     

     

    Titre en VO : Scarlett

    Année de la première publication (France) : 2016

    Nombre de pages : 234

    Editeur : Nathan

    Site de l’éditeur : http://www.lireenlive.fr/

    ISBN : 978-2-09-256330-4 (format Kindle) 

    Site de l’auteur : http://www.cathycassidy.com/

    Ma note : 7/10 

    Publique conseillé : Jeunes adultes à partir de 13 ans 

    Quatrième de couverture :  

    Depuis que son père a quitté sa mère, Scarlett, 12 ans, refuse de lui parler. Mais après avoir été une nouvelle fois exclue d'un collège, elle est envoyée vivre chez lui, en pleine campagne irlandaise, et doit cohabiter avec une belle-mère et une demi-sœur. Alors qu'elle pense mourir d'ennui, elle rencontre Kian, un mystérieux garçon.

     

     

    Mon avis :  

    Comme tous les autres romans de Cathy Cassidy, j'ai beaucoup aimée celui-ci.

     

     

    Je ne ferais pas de résumé, car dans la quatrième de couverture, le sujet est déjà évoqué.

     

    Les personnages sont attachants.

     

    Scarlett est une jeune fille rebelle qui s'habille toujours en rouge et porte un piercing à la langue. elle n'a toujours pas digérée le fait que son père est refait sa vie et est en totale rébellion contre sa mère.

     

     

    Son père, Chris, est un homme banal mais qui adore sa fille.

     

     

    La belle-mère de Scarlett, Claire est une femme aimante. Elle va tout faire pour que la jeune fille s'adapte au mieux.

     

     

    Holly, la fille de Claire er donc demi-sœur de Scarlett est gentille et sage. Malgré tout, elle va tenter à plusieurs reprises de faire les mêmes choses que l'héroïne.

     

     

    Kan, un cavalier rencontré par Scarlett va lui faire tourner la tête. Est-il un rêve ou la réalité ?

     

     

    L'auteur décrit de manière précise les paysages mystérieux de l'Irlande et son folklore plein de magie.

     

    Son écriture est toujours simple mais efficace.

     

     

    Les chapitres sont courts ce qui donne du dynamisme au récit.

     

     

    La fin est bien.

     

     

    Extrait : (choix : on a toujours le choix !) 

    "D’après maman, on fait tous des choix. On ne contrôle pas les épreuves qui s’imposent à nous, mais on est libres de réagir d’une façon ou d’une autre. Et ce sont ces choix qui façonnent notre vie. "

     

     

    On adore : Tout ! 

    On regrette : Rien...


    votre commentaire
  •  

    Cité 19

    Tome 2 : Zone blanche

    Stéphane Michaka

     

     

    Cité 19, tome 2 : Zone blanbche de Stéphane Michaka

     

     

     

     

    Titre en VO : Zone blanche 

    Année de la première publication (France) : 2016 

    Nombre de pages : 423

    Editeur : Pocket jeunesse 

    Site de l’éditeur : https://www.pocketjeunesse.fr/ 

    ISBN : 978-2--823-82424-7 (format Kindle) 

    Site de l’auteur : http://www.stephanemichaka.com/ 

    Ma note : 8/10 

    Publique conseillé : Adolescents à partir de 15 ans  

    Quatrième de couverture :

    Faustine, une adolescente d'aujourd'hui, se retrouve brusquement plongée dans le XIXe siècle. Décor grandeur nature ? Voyage dans le temps ? La réalité est bien plus inquiétante... Tandis qu'elle s'enfonce dans les profondeurs de Cité 19, une ville qui ressemble à s'y méprendre au Paris du Second Empire, Faustine découvre qu'elle n'est pas la seule à vouloir détruire le simulacre. Mais elle doit faire vite : dans son laboratoire secret, le docteur Zapruder, qui a d'autres projets pour elle, guette le moindre faux pas de l'adolescente...

     

     

    Mon avis :  

    Comme il s'agît d'un tome 2 et d'une fin de série - eh oui, chose plutôt rare pour le signaler - c'est un dyptique ! Je ne ferais pas de résumé plus détaillé.

     

     

    Les personnages sont toujours aussi bien travaillés et complexes. 

    Faustine est toujours plongée dans le Paris du 19ème siècle sous le second empire. Elle est débrouillarde et pleine d'esprit et tente de déjouer les complots dans ce Paris bien étrange.

     

     

    Les autres personnages secondaires sont biens. Ils aident Faustine du mieux qu'ils peuvent même si eux aussi ne comprennent pas tout ce qu'il se passe.

     

     

    Zapruder est un scientifique qui a de sombres projets, une femme, Sylvia,  se dit être la mère de Faustine est-ce la vérité ?

     

     

    L'univers crée par l'auteur est très bien documenté, on se croirait vraiment dans le Paris du 19ème. Il est dit dans la biographie de Stéphane Michaka qu'il est passionné par cette époque.

     

     

    L'écriture est très prenante, on ne décroche pas du roman. L'histoire est séparée en deux grandes parties. La seconde est plus rythmée que la première qui elle, remet l'histoire dans le contexte là où elle s'était arrêté à la fin du tome 1.

     

     

    L'auteur exploite le principe du rêve et montre les limites de celui-ci. Il le fait d'une manière juste sans pour autant dénigrer ce phénomène.

     

     

    Néanmoins,  j'ai trouvé quelques longueurs, surtout dans la première partie mais une fois que l'action est partie, elle ne s'arrête plus !

     

     

    La fin est très intéressante et est une bonne conclusion à cet histoire et cet univers riche.

     

     

    Je vous recommande cette série si vous aimez les histoires qui se passent dans d'autres époques que la nôtre.

     

     

    Extrait : (choix :  vont-ils repérer Faustine ?) 

    '"— Qui ça, « ils » ?
    — Comment ?
    — « Ils vont finir par nous repérer », tu disais. Tu parles de la police ? Tu parles des agents de Lagrange ?
    Elle eut envie d’ajouter : « Ou de Zapruder ? » Par prudence, elle se tut. Comme il restait silencieux, elle reprit :
    — Allez, je te le jure sur ce que j’ai de plus cher. Je ne suis pas un espion déguisé. Je suis un bon gars. Je veux dire : une bonne fille !"

     

     

    On adore : Les personnages, l'univers, l'écriture. 

    On regrette : Les longueurs.


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires