•  

    Les élus

    Tome 2 : La légende céleste

    Inès LB

     

     

    Les élus, tome 2, d'Inès LB

     

     

     

    Titre en VO : La légende céleste

    Année de la première publication (France) : 2016

    Nombre de pages : 389

    Editeur : Auto édition sur Amazon

    Site de l’éditeur : https://www.amazon.fr/

    ISBN : Aucun (format Kindle)

    Site de l’auteur : https://www.facebook.com/Inès-Lb-253609681484371/ (page facebook de l'auteur)

    Ma note : 7,5/10

    Publique conseillé : Plutôt féminin

    Quatrième de couverture :

    Eileen vient d'avoir seize ans. Après une première année de Seconde au cours de laquelle elle a découvert qu'elle était une Élue, a rencontré son ange gardien et a dû combattre deux Ombres aussi puissantes que terrifiantes, elle n'aspire plus qu'à une seule chose : qu'on la laisse tranquille avec son ange gardien ! Malheureusement, les choses ne sont pas toujours aussi simples. La rentrée approche et cette nouvelle année promet d'être riche en émotions : une nouvelle vie dans une nouvelle maison, des entraînements intensifs avec Ange, la découverte - enfin ! - du Monde Céleste, des sorties entre amis, des rires, des larmes et... une Légende.

    Eileen parviendra-t-elle à garder secrète sa relation avec son ange gardien ? Quel sombre secret les menace ? L'amour sera-t-il plus fort que la haine ?

     

     

    Mon avis :

    Tout d'abord, je remercie Inès LB pour cette suite, qui bien qu'elle soit sortie quelques années plus tard vaut le coup !

     

     

    Je ne ferais pas de résumé, car la quatrième de couverture est déjà bien assez longue.

     

    Les personnages sont attachants.

     

    Eileen est une jeune fille qui sait ce qu'elle veut, même si elle a parfois tendance à se laisser aller quand quelque chose ne va pas.

    Je trouve quand même, qu'elle accepte un peu trop "facilement" les événements qui se déroulent.

     

     

    Awen, sa meilleure amie est fleur bleue. C'est l'archétype de la meilleure amie -toujours là pour eux et petits conseils en tous genres-. Elle est jalouse dès qu'une camarade s'approche un peu trop de son petit-ami, quitte à en devenir insupportable.

     

     

    Kinnie est un peu effacée par rapport aux deux autres. On n'en apprend très peu sur elle, dommage !

     

     

    Ange, Roman et Aedan, les trois garçons du groupe sont des anges très protecteurs envers leurs amies. Ils ont chacun un caractère bien précis.

     

     

    Les autres personnages secondaires sont comme dans le premier tome, très peu présents.

     

     

    Cette fois-ci, nous allons découvrir davantage le monde des anges, leurs us et coutumes, leur univers tout simplement. Je dois dire que j'ai bien aimée cette immersion.

     

     

    L'écriture est toujours aussi agréable et fluide, sans réel "temps de pause".

     

     

    Par contre, petit bémol, les histoires d'amour prennent vraiment beaucoup de place par rapport à l'intrigue et notamment par rapport à la Légende céleste.

     

     

    La fin est intrigante...

     

     

    Je remercie encore une fois Inès LB pour cette suite et j'ai hâte de pouvoir lire le tome 3 !

     

     

    Extrait : (choix : la meilleure arme...)

    "La nature m'avait toujours donné les armes pour me défendre et mener à bien ma mission, et ces armes, aujourd'hui, c'étaient mes amis. "

     

     

    On adore : Les personnages, l'écriture, l'univers, la fin.

    On regrette : Kinnie qui n'est pas assez développée, les histoires amoureuses qui prennent de la place.

     

    Chronique du tome 1


    votre commentaire
  •  

    Bélézia

    Tome 1 : Destins opposés

    Second fragment

    Guillaume Bagnol

     

     

    Bélézia, tome 1, partie 2, de Guillaume Bagnol

      

     

    Titre en VO : Destins opposés, partie 2 

    Année de la première publication (France) : 2017 

    Nombre de pages : 350

    Editeur : Editions Saint Honoré 

    Site de l’éditeur : http://www.editions-saint-honore.com/ 

    ISBN : 978-2-407-00896-4 (format Kindle) 

    Site de l’auteur : https://www.facebook.com/Behlezia/ (page facebook de la série) 

    Ma note : 7/10 

    Publique conseillé : Jeunes adultes amateurs de fantasy et d'aventures 

    Quatrième de couverture :  

    Bélézia se veut être un roman où fantastique et épique se côtoient. Son principal objectif est d’emmener le lecteur dans un voyage, en spectateur d’un univers qui change selon la haine des uns ou la bonté des autres. Au-delà de l’action et du voyage, il y a une dimension émotionnelle forte et le lecteur doit s’abandonner au récit et le vivre, tout simplement.

     

     

    Mon avis :  

    Après quelques mois d'attente, voici donc la deuxième partie et fin du premier tome de Bélézia. 

    Pour vous laisser la surprise, je ne ferais pas de résumé.

     

     

    Les personnages sont bien travaillés.

     

     

    Baalest est un jeune homme qui se "cherche", cherche à découvrir son identité. Il voue une haine sans limite à Goldar et souhaite à tout prix à le réduire à néant.

     

     

    Goldar est toujours aussi malveillant. Il est fou et nourrit le projet de détruire Bélézia. Je n'arrive pas véritablement à comprendre ce qui le pousse à détester Baalest à ce point.

     

     

    Les compagnons de route du héros - Claire, Valka, Mélora, Esther et Clen - sont bien présents. Ils accompagnent le jeune garçon dans sa quête. D'ailleurs, ils se considèrent tous comment étant une "famille" et vont vivre de douloureux moments ensemble.

     

     

    Il y aussi des personnages secondaires qui ont chacun à leur manière une place dans l'histoire.

     

     

    Une relation amoureuse se tisse entre Baalest et Claire. J'ai trouvé qu'elle prenait quand même une grande place contrairement aux autres événements du récit et qu'elle était très rapide.

     

     

    Les scènes de batailles sont assez rythmées. Beaucoup de sang va être versé.

     

     

    L'écriture est agréable et recherchée. Par contre, il y avait des mots manquants à certains passages.

     

     

    Enfin, certaines longueurs sont à noter.

     

     

    La fin est bien et donne envie de connaître la suite.

     

     

    Extrait : (choix : Mentir permet-il de protéger quelqu'un ?) 

    "— Oui, « solidaires », ce qui n’exclut pas que vous m’avez tous menti sur Esther. Toi, tu sais la triste vie qu’elle aura ?
    — Bien sûr, moi, et puis tous, on en est conscients. Au début je me sentais à l’écart de ce pèlerinage, et puis vous êtes devenus mes amis, une sorte de famille à laquelle je tiens. À présent j’y suis pleinement impliqué et cela me convient très bien…
    — Pourquoi vous ne m’avez rien dit ?!
    — Je ne savais pas que tu l’ignorais.
    — Je ne suis pas vraiment de ce monde, comment aurai-je pu le deviner ?
    — Peut-être qu’ils n’ont pas osé te le dire parce qu’ils savaient que cela te blesserait, il ne sert à rien de leur en vouloir. Au fond, je vais te dire qu’à leurs yeux, peu importe d’où tu viennes ou qui que tu sois, tu es un Spirelien vertueux. Ils ne te l’ont pas dit car ils savaient que tu ferais alors tout pour qu’elle n’y arrive pas."

     

     

    On adore : Les personnages, l'écriture, l'univers. 

    On regrette : Les longueurs.

     

    Chronique de la partie 1


    1 commentaire
  •  

    Une jeune fille de son temps

    Georgia Meyer 

     

     

    Une jeune fille de son temps, de Georgia Meyer

     

     

     

     

    Titre en VO : Une jeune fille de son temps

    Année de la première publication (France) : 2016

    Nombre de pages : 400 

    Editeur : Librinova 

    Site de l’éditeur : https://www.librinova.com/ 

    ISBN : 979-10-262-0596-8 (format Kindle) 

    Site de l’auteur : Pas trouvé 

    Ma note :  5/10 

    Publique conseillé : Lecteurs aimant la littérature contemporaine 

    Quatrième de couverture :  

    Une héroïne qui n'en est pas une. Une de celles que l'on côtoie chaque jour, un peu partout, à la croisée des chemins. Elle ne se connait pas, se cherche puis se découvre à travers le portrait d'autres femmes qui ont vécu leur existence sur les sentiers tortueux de l'amour, chacune à leur façon. Quatre femmes, quatre saisons, un cycle pour dessiner une esquisse, un contour, un devenir de la femme que l'on aimerait être. Une jeune fille de son temps, c’est une histoire d’amours avec un « S » mais aussi celle d’une amitié qui lie ces femmes entre elles. L’apprentissage de soi à travers la bienveillance des autres.

     

      

    Mon avis :  

    Tout d'abord, je remercie Georgia Meyer de faire partager son roman !

     

     

    Je ne vous ferais pas de résumé, car je pense que chaque personne doit se plonger dans cette histoire sans en connaître davantage que ce que raconte la quatrième de couverture.

     

     

    Les personnages sont attachants. 

    Joe est au début de l'histoire, une jeune fille dévastée depuis la mort de sa mère, elle a beaucoup de mal à refaire surface. Joe travaille dans un journal local de Bordeaux dans lequel elle s'ennuie profondément. 

    La jeune femme a du mal à être "une jeune fille de son temps".

     

     

    Sa sœur, Charly, mère de deux enfants est très amoureuse de son compagnon, Gérald. C'est l'exact opposé de sa cadette, elle est très enjouée.

     

     

    Anna, une jeune Argentine que Joe va rencontrer lors d'un trajet en bus est une femme qui croque la vie à "pleines dents". Elle ne s'embarrasse pas de certaines manières et va être un vrai soutien pour son amie.

     

     

    Henriette, une vieille dame et à qui Joe va tenir compagnie est pleine de sagesse. Elle va d'ailleurs commencer à raconter son histoire et notamment sa rencontre avec les deux hommes qui ont partager sa vie, ses déboires, ses joies.

     

     

    Frank, un homme que Joe avec qui l'héroïne va se lier d'amitié, voir peut-être plus va se révéler être un "moteur" pour elle.

     

     

    Ce roman relate les histoires d'amitié, d'amour et sur la quête d'identité des personnages à travers un quotidien quoique banal.

     

     

    Le récit se déroule sur une année à travers les quatre saisons. Au début, les chapitres alternent les points de vue des différents protagonistes féminins, même si, c'est principalement Joe qui est notre narratrice principale.

     

     

    Je dois dire que l'écriture est agréable, fluide mais j'ai trouvée des longueurs qui peuvent parfois lasser.

     

     

    En résumé, une bonne lecture.

     

     

    Encore merci à l'auteur !

     

     

    Extrait : (choix : au hasard) 

    "Le problème avec ce monde, est que les personnes intelligentes sont pleines de doutes, tandis que les personnes stupides sont pleines de confiance".

     

     

    On adore : Les personnages, l'écriture. 

    On regrette : Les longueurs.


    votre commentaire
  •  

    Shadowhunters

    Saison  2

     

     

    Shadowhunters, saison 2

     

     

     

    Réalisateur(s) : Todd Slavkin et Darren Swimmer 

    Acteurs principaux 

    *Katherine McNamara, dans le rôle de Clary Fray ou Fairchild 

    *Dominic Sherwood, dans le rôle de Jace Wayland  

    *Alberto Rosende, dans le rôle de Simon (le meilleur ami de Clary)  

    *Emeraude Toubia, dans le rôle d'Isabelle (une amie Shadowhunter de Clary) 

    *Matthew Daddario, da,s le rôle d'Alec (le frère d'Isabelle) 

    *Isaiah Mustafa, dans le rôle de Luke (policier et ami de la mère de Clary) 

    *Harry Shum Jr, dans le rôle de Magnus Bane (un sorcier)  

    *Alan Van Sprang, dans le rôle de Valentin, père de Clary et "méchant" des deux premières saisons) 

    *Nick Sagar, dans le rôle de Victor Aldertree, responsable de l'Institue de New-York)

    *Alisha Wainwright, dans le rôle de Maia (loup-garou et amie de Simon) 

    *Will Tudor, dans le rôle de Sébastian Verlac (Shadowhunter arrivant dans la deuxième partie de la saison et ami de Clary) 

    Bande annonce : https://www.youtube.com/watch?v=EkCMdI5uN1I (en anglais)

    Durée d’un épisode : 42 minutes

    Nombre d’épisode : 20

    Ma note : 9/10 

    Résumé :  

    Clary continue sa formation de Shadowhunters.  

    Valentin veut à tout prix posséder la coupe mortelle et les autres instruments pour avoir invoquer les anges et ainsi éliminer toutes les Créatures Obscures - êtres mi hommes mi démons. 

    Va-il y parvenir ?

     

     

    Mon avis : 

    Comme pour la première saison, j'ai adorée cette suite qui est tout de même plus sombre que la première.

     

     

    Les acteurs jouent très bien et de nouvelles têtes ont fait leur apparition comme Maia, une loup garou qui n'a pas sa langue dans sa poche.

     

     

    Contrairement à la première saison où je regrettait le côté sarcastique de Jace, je dois dire qu'il s'est rattrapé.

     

     

    L'univers est toujours aussi fourni, plus sombre que la première saison. Le maquillage des vampires et les combats ont été retravaillés, ce qui donne l'impression de s'y trouver.

     

     

    On a toujours autant de détails et l'on découvre de nouveaux lieux comme Idriss, la cité des Shadohunters.

     

    On a aussi tout un pan "politique" qui se mêle et l'on observe davantage les liens et les désaccords entre les Shadowhunters et les Créatures obscures (loup- garou, sorciers, fées er vampires).

     

     

    Cette fois, l'action se concentre sur les tomes 2 et 3 de la série livresque.

     

     

    La fin est toujours autant à suspense qui donne très envie de regarder la saison 3 prévue pour avril 2018 sur Netflix.

     

      

    On adore : Tout ! 

    On regrette : Rien du tout...


    votre commentaire
  •  

    Nos âmes jumelles

    Tome 3 : Nos âmes plurielles

    Samantha Bailly

     

    Nos âmes jumelles, tome , de Samantha Bailly

     

     

    Titre en VO : Nos âmes plurielles 

    Année de la première publication (France) : 2017

    Nombre de pages : 295 

    Editeur : Rageot 

    Site de l’éditeur : http://www.rageot.fr/ 

    ISBN : 978-2-7002-5626-0 (grand format) 

    Site de l’auteur : http://www.samantha-bailly.com/ 

    Ma note : 10/10 

    Publique conseillé : Jeunes adultes 

    Quatrième de couverture :  

    Sonia est la plume, Lou le crayon.

    Ensemble, elles tiennent un blog BD. 

    BAC en poche, elles s'installent à Paris en coloc.

    Mais leurs tempéraments sont opposés et les études les éloignent de leur passion. 

    Quel nouveau projet pourrait sauver leur amitié ?

    Jusqu'ou leur vocation les portera-t-elle ?

     

     

    Mon avis :  

    Comme d'habitude avec Samantha Bailly ce fut une excellente lecture !

     

     

    Sonia et Lou viennent d'arriver à Paris pour leurs études. La première pour étudier la philosophie, la seconde pour étudier le dessin aux Gobelins. 

    Sonia veut profiter de sa toute nouvelle liberté. Quand à son amie, elle veut à tout prix réussir son école et les concours pour pouvoir un jour devenir dessinatrice de BD. 

    Leur amitié résistera-t-elle ?

     

     

    Les personnages sont attachants. Je les trouve même plus aboutis dans leurs réflexions.

     

     

    Sonia est passionnée d'écriture. C'est une séductrice dans l'âme et s'investit à 100% dans ce qu'elle entreprend. Elle rêve de publier un jour un de ses romans.

     

     

    Lou est plus réservée. Rêvant de devenir dessinatrice professionnelle er de devenir une créatrice de BD, elle s'immerge totalement dans la prépa; Malgré tout, c'est une jeune angoissée qui a dû mal à supporter le "poids familial" imposé par sa mère.

     

     

    Mathieu, le meilleur ami de Sonia est en école de commerce à Nantes. Par ce contexte, il est du coup moins présent dans l'intrigue que dans les autres tomes. Il apporte néanmoins une touche de fraicheur.

     

     

    Anaïs, une des camarades de classe de Lou est une photographe hors pair. La jeune fille l'admire pour ses réussites.

     

     

    Les autres personnages secondaires comme Simon, le voisin, Tahar, son ami ou bien encore Sigvard, le jeune étudiant Suédois que Sonia rencontre à la fac sont plaisants et ont tous, à leur manière une importance permettant de faire grandir nos deux héroïnes.

     

     

    L'intrigue se déroule comme à chaque fois sur une année scolaire et les deux mois d'été et alternent entre le point de vue de Sonia et celui de Lou. J'ai tout de même préféré ceux de Lou car je trouve qu'ils véhiculaient plus d'émotions.

     

     

    L'écriture est agréable et fluide, les phrases s'enchainent sans accrocs 

    L'auteur aborde des thèmes de sociétés comme de la liberté quand on devient étudiant, le deuil ou bien encore le fait de se tromper dans son choix d'étude.

     

     

    En résumé, une très bonne lecture et trilogie que je vous recommande tout comme les autres ouvrages de Samantha Bailly.

     

     

    Extrait : (choix : se tromper ?) 

    "- Enfin, Lou... ce n'est pas grave. ça arrive à tout le monde de se tromper.
    Lou sanglote de plus belle, des sanglots qui soulagent. Se tromper. Elle a le droit de se tromper. Cette phrase lui fait un bien fou. "

     

     

    On adore : Tout ! 

    On regrette : Rien du tout.

     

    Chronique du tome 1

    Chronique du tome 2


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires