• Le caveau de famille, de Katarina Mazetti

    Le caveau de famille

    Katarina Mazetti

    Titre en VO : Familjegraven

    Année de la première publication (en France) : 2011

    Nombre de pages : 238

    Editeur : Editions Gaïa

    Site de l’éditeur : http://www.gaia-editions.com/#&panel1-1

    ISBN : 978-2-84720-192-5 (grand format)

    Site de l’auteur : http://www.katarinamazetti.com/enfrancais001.html

    Ma note : 6/10

    Publique conseillé : je ne sais pas vraiment. Féminin.

    Quatrième de couverture :

    Elle c’est Désirée, la bibliothécaire, et lui c’est Benny le paysan. Elle dévore avec autant d’ardeur livres et produits bio, lui élève des vaches et n’imagine pas qu’on puisse lire « de son plein gré ». Pourtant, ils se sont promis trois essais pour avoir un enfant ensemble. Si cela ne donne rien, c’est terminé pour toujours. Et si ça marche…

     

    Mon avis :

    Autant, j’ai beaucoup apprécié le premier tome, autant le deuxième… Je ne m’attendais pas à ce qu’il soit au niveau du premier, mais quand même…

     

    L’histoire est assez bien expliquée dans le résumé, je trouve. Si ça marche, ils vont devoir construire leur vie ensemble… Ce qui arrive.

     

    Désirée change beaucoup au cours de ce tome, ce qui est normal, puisqu’elle devient maman, et vient vivre à la ferme. Elle apprend à s’occuper d’enfants, elle apprend ce qu’est la vie à la ferme, et elle apprend à s’occuper de Benny. Elle se donne à 200 %, même si elle voudrait plus, de l’aide de Benny et du temps pour elle.

    Benny, lui, change beaucoup, mais surtout envers Désirée, sur qui il apprend à compter, peut-être un peu trop. Mais il l’aime toujours autant, même si elle ne le voit pas toujours…

     

    Ce tome-ci décrit donc la vie de famille au fil des ans. Les sacrifices, les joies, les peines. Et de manière très réaliste, avec un ton humoristique.

     

    Mais il a manqué à mon goût un quelque chose, qui se trouvait dans le premier tome, pour vraiment me faire rire et m’embarquer dans l’histoire. Je l’ai lu très vite, mais je reste sur ma faim. Je pense que je me suis aussi sentie moins concernée.

     

    Par contre, le fait que ce soit toujours en alternance de point de vue entre les deux personnages est encore très sympa. On a les deux points de vue, très divergents… Ce manque de compréhension…

     

    Extrait : (choix : Proposition très originale… Il lui demande ça alors qu’elle vient d’accoucher et qu’il n’a pas pu y assister…)

    « — Tu veux qu’on se marie, Désirée ?

    Elle a reniflé d’exaspération.

    — Ce n’est pas ce que je voulais dire. De nos jours, personne…

    — Je sais. Je te propose seulement de partager mes dettes pour le meilleur et pour le pire ! »

     

    On adore : L’alternance de point de vue, le côté humoristique.

    On regrette  : Ce petit truc en plus, qui fait que l’on est embarqué dans l’histoire.

     

    Chronique du tome 1 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/le-mec-de-la-tombe-d-a-cote-de-katarina-mazetti-a118045298

    « La Confrérie de la dague noire, tome 4, de JR WardLa colline aux esclaves, de Kathleen Grissom »

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :