• From The Past, tome 1, de Lauren Peretti

    From The Past

    Tome 1 : Adaptation

    Lauren Peretti

    From The Past, tome 1, de Lauren Peretti

     

     

    Titre en VO : From The Past, tome 1

    Année de la première publication (France) : 2015

    Nombre de pages : Il n’y en pas car c’est un livre numérique

    Editeur : JB25

    Site de l’éditeur : Pas trouvé

    ISBN : 978-2-955244-0  (format kindle)

    Site de l’auteur : https://www.facebook.com/lauren.peretti.1 (page facebook de l’auteur)

    Ma note : 9,5/10

    Publique conseillé : Tout public à partir de 14 ans

    Quatrième de couverture :

    Belmont Massachussetts, 1955. 
    Livia a dix-sept ans. Etouffée par les angoisses de son père, elle rêve d'émancipation. Mais, alors que pour la première fois, elle est autorisée à sortir avec ses amis pour voir le succès annoncé de la Fureur de Vivre, Livia perd subitement connaissance. 
    Quand elle se réveille, 59 ans se sont écoulés mais elle a toujours 17 ans... Surtout, elle possède d'inquiétantes capacités inexpliquées. 
    Aidée par Kate, neurologue chevronnée, Livia parviendra à s'échapper de FitcherTeck qui la tient captive. 
    Meurtrie par la perte des siens, elle devra relever plus d'un défi : rattraper près de soixante ans d'histoire, de technologie et d'évolutions sociales et culturelles, maîtriser ses nouvelles capacités mais, surtout, découvrir ce qu'il lui est arrivé, le tout sous la menace de FitcherTeck, organisation sans scrupule qui met tout en œuvre pour la retrouver. 
    Dans sa fuite vers son destin, Livia découvrira l'amour avec le beau William, fils naturel de Kate abandonné à la naissance, lui-même brisé par la vie. Ensemble, ils tenteront de se reconstruire.
     

     

    Mon avis :

    Je remercie Lauren Peretti de nous avoir envoyé son roman et pour sa confiance.

    Ce premier tome est un vrai coup de cœur !

    Livia a 17 ans et vit aux Etats-Unis en 1955… Alors qu’elle veut aller au cinéma avec ses amis pour voir le dernier film « à la mode » ; elle s’évanouit et reprend connaissance 59 ans plus tard dans un drôle d’endroit. Une organisation secrète la poursuit. Va-elle leur échapper ? Va-elle s’adapter à ce monde qu’elle ne connait pas ?

     

    Livia, 17 ans est la fille du maire de la ville de Belmont. Elle est étouffée par les angoisses de son père qui la surprotège.  Elle a beaucoup de mal à s’adapter à sa nouvelle vie et ne comprend pas ce qui lui arrive. Normal, me direz-vous.

     

    Kate, une neurologue, va aider la jeune fille a savoir ce qui lui est arrivée. Elle se prend vite d’affection pour Livia et va même se comporter comme une « mère » avec elle. Elle rêve d’être libre et de retourner à une médecine plus « normale ». Elle a eu un fils, William.

     

    William, le fils biologique de Kate a été adopter par des amis de sa mère car celle-ci avait des soucis à cette époque. Il a 25 ans et est traumatisé par la guerre en Afghanistan à laquelle il a participé. Il change d’humeur de façon régulière et à du mal à se livrer et à apprécier Kate.

     

    L’écriture de l’auteur et bien, ce n’est pas une écriture « simple », il y a des mots recherchés. A la fin du livre, il y a des petites notes pour expliquer certaines choses.  Malgré tout, il y avait quand mêmes des fautes d’orthographes et, à certains passages, il manquait des mots.

     

    L’ambiance qu’a voulu mettre l’auteur est très bien. On peut imaginer Livia dans son nouveau monde et le fait qu’elle découvre tout (les ordinateurs, internet, le téléphone portable…)

     

    La fin… Comment dire ? Quelle fin, elle est géniale ! On reste sans voix. A quand la suite ?

    Je vous le recommande chaudement !!

     

    Je remercie encore une fois Lauren Peretti pour l'envoi de son livre et sa confiance.

     

    Extrait : (choix : la détresse de Livia)

    « Je ne sais combien de temps je restai prostrée dans la petite chambre adjacente au salon. Le contre coup avait été terrible. La vérité dévoilée par Kate m’avait littéralement assommée et je n’aurais pas été en meilleur état si l’on m’avait battue à mort. J’aurais d’ailleurs tout donné pour échanger cette réalité cruelle avec quelques traumas d’ordre physique. » 

     

    On adore : Livia, les personnages, l’univers, l’écriture, la fin.

    On regrette :  Les fautes d’orthographes.

    « Les 100, tome 1, de Kass MorganAnnonce bilan du mois/prévisionnel »

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :