• Blacklistée, de Cole Gibsen

     

    Blacklistée

    Cole Gibsen

     

     

    Blacklistée, de Cole Gibsen

     

     

     

     

    Titre en VO : Life Unaware 

    Année de la première publication (France) : 2015 

    Nombre de pages : 328 

    Editeur : Editions Hugo & Cie, collection New Way 

    Site de l’éditeur : http://www.hugoetcie.fr/ 

    ISBN : 978-2-7556-2529-5 (format Kindle) 

    Site de l’auteur : http://www.colegibsen.com/ 

    Ma note : 7/10 

    Publique conseillé : Lycéens à partir de 16-17 ans 

    Quatrième de couverture :  

    En apparence, Regan Flay a tout ce dont on peut rêver. A 17 ans, elle est populaire, étudie dans l'un des meilleurs lycées du monde, et ses parents ont les moyens de satisfaire le moindre de ses souhaits. Mais sa vie bascule le jour où, en arrivant en cours, Regan découvre ses textos et ses messages privés Facebook placardés sur les murs du lycée. Vacheries, mensonges, insultes, manipulations : tout est là, exposé aux yeux de chacun. En une seconde, elle passe du statut de princesse à celui de véritable paria. Ses amis lui tournent le dos, et les autres élèves du lycée commencent à lui faire vivre un véritable enfer. Elle trouve du soutien auprès de Nolan, un jeune homme plutôt beau garçon mais légèrement dysfonctionnel socialement. Ce dernier découvre vite que Regan est tout sauf la miss Parfaite qu'elle voulait bien montrer. Sous sa carapace, c'est une jeune fille angoissée, qui a du mal à supporter les exigences de sa mère concernant son avenir. Car rester toujours au top est demande une sacrée dose d'énergie, et aucun échec n'est envisageable. Pourtant, la chute de Regan n'est qu'un début, et personne n'en sortira indemne...

     

     

    Mon avis :  

    Je dois dire que j'ai plutôt appréciée ce roman. Etant donné que le résumé est long, pas besoin d'en rajouter plus.

     

     

    Regan est la fille la plus populaire du lycée. C'est une fille qui semble avoir tout pour être heureuse et pourtant... elle souffre de violentes crises d'angoisse qui l'oblige à prendre un traitement. Avec ses deux meilleures amies, elle prend plaisir à harceler ses camarades. Mais, cela ne cache-il pas un profond mal-être ?

     

     

    Payton et Amber, les deux meilleures amies de Regan sont des jeunes filles qui aiment colporter des ragots et diverses rumeurs sur tout et n'importe quoi. Payton est tout de même "moins radicale" qu'Amber qui n'hésite pas à faire du mal aux autres.

     

     

    Nolan, le frère de Payton, est le looser du lycée. Pour tout le monde, il est mal vu de le fréquenter. Il aime se moquer des autres et a toujours son portable ou sa caméra à la main pour filmer tout ce qu'il voit.

     

     

    L'écriture de l'auteur est simple mais efficace. Elle n'hésite pas à montrer la cruauté dont certaines personnes peuvent faire preuve. Elle aborde dans ce roman un thème qui a depuis toujours toucher les adolescents mais dont les autorités publiques ne parlaient pas beaucoup jusqu'à présent : le harcèlement scolaire.

     

     

    Il y a également un autre thème abordé : l'acceptation de soi et de ses aspirations (physiques, morales ou autre).

     

     

    Ce qui m'a dérangée, ce sont des longueurs à certains moments.

     

     

    La fin est bien

     

     

    Extrait : (choix : les blessures restent gravés en nous) 

    "Ces murs, ce sont nos cœurs. Dès que quelqu'un fait un commentaire, celui-ci s'inscrit en nous de manière permanente. Les mots gentils, les mots méchants, tout est là, poursuis-je en posant la paume de ma main sur ma poitrine. Bien sûr, on peut rayer les mots ou essayer de repeindre par-dessus, mais sous les couches d'encres et de peinture, ils sont toujours là, gravés au plus profond de nous, comme des initiales gravées dans le tronc d'un arbre. Alors on se balade avec ces cicatrices, mais personne ne les voit et personne ne sait à quel point elles font mal. Et pendant ce temps, les gens continuent à dire et à écrire de nouvelles choses, jusqu'à ce que le moindre centimètre carré de nos cœurs soit couvert d'un venin si noir que même nous-mêmes ne sommes plus capables de voir le bon en nous. Alors, nous commençons à ajouter nos propres mots, et ils sont plus sombres que tout le reste, et les cicatrices s'inscrivent plus profondément encore que les autres."

     

     

    On adore : Les personnages, l'écriture, les thèmes abordés. 

    On regrette : Les longueurs.


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    2
    Mercredi 9 Août à 15:33
    Je l'avais repéré celui-ci mais je vais attendre un peu...
      • Mercredi 9 Août à 17:26

        Je dois dire que sur la fin il est un peu. Il y aurait eu 50 pages de moins, cela ne m'aurais pas dérangée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :