• Les Caïmans, de Bernard Baret

    Les Caïmans

    Bernard Baret

     

    Les Caïmans, de Bernard Baret

     

     

    Titre en VO : Les Caïmans

    Année de la première publication (France) : 2019

    Nombre de pages : 375

    Editeur : Librinova

    Site de l’éditeur : https://www.librinova.com/

    ISBN : 979-10-262-2362-7 (format kindle)

    Site de l’auteur : Pas trouvé

    Ma note : 5/10

    Public conseillé : Adultes

    Quatrième de couverture :

    Jeune ingénieur dans une grande entreprise française, Romain est confronté au comportement de ses collègues et à la valse particulière des relations qu’ils entretiennent.
    Lorsqu’un fait de corruption vient semer le trouble au sein de la direction, il se retrouve bien malgré lui mêlé à ces histoires. L’ambitieux Alain et le fier Arthur conspirent contre Antoine l’aristocrate alors que Romain lutte pour faire la lumière sur cette mystérieuse affaire. Soudainement propulsé au sommet de la compagnie et convaincu de l’innocence d’Antoine, il va tout faire pour que la vérité éclate. En qui avoir confiance ? Et si l’ennemi se trouvait là où il ne l’attend pas ?
    Inspiré par son expérience au sein de grandes entreprises, Bernard Baret nous livre un récit happant sur l’impitoyable monde du travail, où la rationalité est battue en brèche par la poursuite effrénée des intérêts particuliers.
     

     

    Mon avis :

    Je remercie tout d’abord Librinova pour leur confiance !

     

     

    Je suis quand même déçue.

    Les personnages sont assez froids.

    Romain est un jeune ingénieur d’une grande entreprise. Il est attiré par les énergies renouvelables. Il aime son travail, déteste l’injustice.

     

     

    Baïsso est un jeune malien qui fait le ménage dans les locaux de l’entreprise de Romain. C’est un homme extrêmement perspicace, il semble lire dans les yeux de ses interlocuteurs. C’est « l’homme sage » du récit.

     

     

    Marina, la collègue de Romain est ambitieuse. Elle est jolie et va permettre au héros de s’accorder plus de temps pour sa vie personnelle.

     

     

    Arthur est le « bras droit » du Président. Imbu de lui-même, il est détestable.

     

     

    Alain, le Président de l’entreprise est horrible. Il n’hésite pas à mal traiter ses collaborateurs et à tout faire pour les intérêts de son entreprise, quitte à rendre la vie dure à tous.

     

     

    L’écriture de l’auteur est incisive et crue pour montrer les travers de la vue d’entreprise.

    Les chapitres sont longs et lents, il n’y a pas vraiment d’action. Nous suivons les introspections et les questionnements du protagoniste principal.

     

     

    Les thèmes abordés intéressants, ce n’est pas du tout ce que l’on voit dans les romans.

     

     

    Il y a des bémols : les chapitres longs et lents et également la fin qui est plate et pour moi, elle était attendue.

     

     

    Je remercie encore une fois Librinova et l’auteur pour leur confiance !

     

     

    Extrait : (choix : je n’en ai pas mis cette fois car je n’en trouve pas qui me plaise)

     

     

    On adore : Les personnages, l’écriture incisive, les thèmes abordés.

    On regrette : Les chapitres longs et lents, la fin.

     

     

                                                                                                      Debo

    « La prisonnière du temps, de Kate MortonMoi, grosse »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :