• Vampire Academy, tome 1 de Richelle Mead

    Vampire Academy

    Tome 1 : Sœurs de sang

    Richelle Mead

    Vampire Academy, tome 1 de Richelle Mead

     

     

    Titre en VO : Vampire Academy

    Année de la première publication (France) : 2010

    Nombre de pages : 314

    Editeur : Castelmore

    Site de l’éditeur : http://www.castelmore.fr/ 

    ISBN : 978-2-36231-073-7 (grand format)

    Site de l’auteur : http://www.richellemead.com/ 

    Ma note : 6/10

    Publique conseillé : Plutôt féminin à partir de 14 ans.

    Quatrième de couverture :

    SEULE VOTRE MEILLEURE AMIE PEUT VOUS PROTEGER DE VOS ENEMIS…

    Saint-Vladimir est un lycée privé hors du commun : à l’abri des regards indiscrets, de jeunes vampires y apprennent la magie. Rose Hathaway est une dhampir et elle doit assurer la protection de sa meilleure amie Lissa, princesse moroï. Menacées au sein même de l’Academy, Lissa et Rose ont fugué ensemble, mais sont ramené de force derrière les hautes portes de Saint-Vladimir. Entre intrigues machiavéliques, rituels nocturnes inavouables et amours interdites, elles doivent rester sur leurs gardes : les Strigoï, vampires immortels et ennemis jurés des Moroï, pourraient bien faire de Lissa l’une d’entre eux pour l’éternité

     

     

    Mon avis :

    Je devais lire ce premier tome depuis un bout de temps. A la base, il faut le dire je l’ai acheté uniquement pour sa belle couverture.

    Je ne ferais pas de résumé car il est déjà assez long.

     

    Les Moroï sont des vampires de la haute société – en tout, il y a 12 familles – qui sont amenés à devenir roi ou reine chacune à leur tour. Les dhampirs sont les « gardes du corps » des moroï. Ils sont nés d’un métissage entre un humain et un moroï.

    Les strigoï sont les « méchants vampires » et veulent transformer tout le monde.

     

    Les personnages sont clichés. Rose est une jeune femme dhampir de 17 ans qui doit protéger au péril de sa vie Lissa – ou de son nom complet Vasilissa Dragomir, la princesse héritière. Rose est l’anti-héroïne par excellence c’est-à-dire qu’un coup elle peut faire quelque chose de bien et la minute d’après faire complètement l’inverse. Je l’aime bien, elle est très forte et ne se laisse pas faire. Elle peut aussi « entrer » dans la tête de Lissa pour voir ses pensées et émotions.

     

    Lissa est une jeune femme qui est d’une beauté extraordinaire. Elle est gentille, douce mais sait être impitoyable quand il y a besoin. Elle a perdu ses parents et son frère ainé dans un accident de voiture. Depuis ce jour, elle est d’une extrême fragilité.

     

    Dimitri, l’instructeur de Rose est quelqu’un de froid et distant. C’est une personne très respectée à l’Académie.

     

    Christian, un élève moroï est renfermé sur lui-même et ne parle à personne. Il est énigmatique. Je le préfère à Dimitri.

     

    L’écriture n’a rien de spécial mais est agréable. Le début du récit est long à débuter et les chapitres assez longs. La mythologie mise en place est quand même intéressante.

    La couverture est juste magnifique !

    La fin donne envie d’en savoir plus.

     

    Extrait : (choix : des filles en pleine séance shopping)

    « - J'ai vu la robe.
    - Est ce qu'elle te plait ?
    Je pris son absence de réponse pour un "oui".
    - Crois-tu que je vais mettre ma réputation en danger si je la porte pour le bal ?
    - C'est l'académie tout entière que tu vas mettre en danger, répondit-il d'une voix à peine audible. »
     

     

    On adore : Les personnages, la mythologie mise en place.

    On regrette :  Un récit un peu long à démarrer.


    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :