• Une rencontre étrange

    Voilà un bout de temps que je ne vous aie pas posté quelque chose ici, je vous offre donc un petit extrait de texte.

    C'est une jeune fille qui se ballade à vélo pour se détendre et réfléchir car elle a en ce moment beaucoup de problèmes familiaux. Elle se retrouve dans un quartier de sa ville dans lequel elle n'avait encore jamais pénétré. Et elle y fait une rencontre étrange.

    Bonne lecture !

    "Et à un moment, alors que la fraîcheur arrivait, ce qui voulait dire qu’il était temps de rentrer, j’ai essayé de me repérer, et je me suis rendu compte que je ne savais pas où j’étais. Je me suis arrêtée et j’ai regardé autour de moi. Un quartier ultra chic, et entre deux immeubles, une petite porte à l’aspect miteux. Au dessus, il y avait une pancarte « DOJO ». Curieuse de nature, j’ai accroché mon vélo à une berne et je suis entrée en me disant que c’était juste pour demander mon chemin. Tout étais silencieux à l’intérieur, ça faisait presque peur. Je suis arrivé dans une petite pièce avec un comptoir à ma droite, une porte juste à côté et une porte à ma gauche. Sur les portes, il y avait inscrit « fille » (un l de travers) d’un côté et « garçon » (il manquait la cédille) de l’autre. Et en face de moi, une autre porte, entrouverte. Je me suis approché, et j’ai entendu une respiration calme et régulière de l’autre côté. J’ai frappé à la porte, la main un peu tremblante, et une voix grave et douce m’a dit d’entrer, ce que j’ai fait. C’était une salle genre gymnase, mais plus petite. Le sol était couvert de tapis, genre ceux qui sont au sol du gymnase quand on fait de la lutte à l’école. Sur le mur d’en face, un tissu était tendu, représentant la tête d’un monsieur à l’air sage. Un homme était assis au milieu des tapis. Les cheveux noirs, la peau de la couleur de celle de ma mère, il avait le type asiatique, mais la couleur de ses yeux ne venaient pas de là-bas. Bleus, très profond, on croirait qu’ils contiennent tout le savoir de l’univers. Impossible de lui donner un âge, sans son regard, je n’aurais dit même pas trente ans, mais son regard donnait l’impression d’avoir mille ans. Il m’a sourit. « Jeune fille, je suis honoré de te recevoir dans mon Dojo. » "

    « Lecture commune Bonne année 2015 ! »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :