• The mortal instruments, tome 6, de Cassandra Clare

     The mortal instruments

    Tome 6 : La cité du feu sacré

    Cassandra Clare

    The mortal instruments, tome 6, de Cassandra Clare

    Titre en VO : City of heavenly fire

    Année de la première publication (en France) : 2015

    Nombre de pages : 791

    Editeur : Pocket jeunesse 

    Site de l’éditeur : http://www.pocketjeunesse.fr/livres-jeunesse/  

    ISBN : 978-2-266-21801-6  (grand format)

    Site de l’auteur : http://www.cassandraclare.com/  

    Ma note : 9/10

    Publique conseillé : Tout publique assez bon lecteur, mais plutôt 14 ans et plus, vu tout les détails. 

    Quatrième de couverture : 

    Les ténèbres s'abattent sur le Monde Obscur. Le chaos et la destruction se propagent à une vitesse terrifiante. Clary, Jace, Simon et leurs compagnons rassemblent leurs forces pour faire face au démon le plus puissant qu'ils aient jamais affronté : Sébastien, le frère de Clary. Rien ne semble pouvoir l'arrêter. L'unique espoir de l'anéantir se trouve au coeur du Royaume des Démons. Mais, pour les Chasseurs d'Ombres, ce voyage exige de lourds sacrifices. La quête s'annonce plus difficile que jamais...

     

    Mon avis :

    Pas de résumé, 1- j'ai la flemme, et 2- c'est à découvrir par soi-même, si vous en êtes au tome 6, vous avez déjà une idée des possibles ici, et la quatrième de couv' est là pour ça.

    Pour les personnages, je dirai qu'ils évoluent, qu'ils apprennent tous beaucoup, que tout notre petit groupe d'adolescent grandi (j'inclue Magnus dans le lot, même si on ne peut pas le qualifier d'adolescent.). Je dirai aussi que l'évolution d'Isabelle m'a particulièrement touchée, ainsi que celle de sa relation avec Simon. Je dirai aussi que la découverte de la famille Blackthorn et de la petite Emma Castairs sont un régal, même si c'est à des heures tragiques pour ces enfants. Et enfin, j'ajouterai que Sébastien est retord et est un personnage qui m'a beaucoup plu. Mais je m'arrêterai là, puisque vous avez mon avis dans l'ensemble dans les tomes précédents, et que pour les nouveaux personnages, ils sont à découvrir par soi-même.

     

    On a toujours un style fluide, qui se lit très bien. Très agréable. Même si les chapitres sont dans l'ensemble assez longs  en terme de nombre de pages, ça ne se ressent pas à la lecture, car avec les changements de point  de vue courants , on ne s'en rend pas compte du tout.

    Ces changements de point  de vue courants  permettent toujours de creuser les relations entre les personnages, ce qui est appréciable et même très apprécié !

    L'histoire est bien tissée, alternent bien les moments pour les personnages et ceux pour l'histoire. On nous laisse des indices sur ce qui pourrait arriver mais sans nous le dire, il y a un bon jeu de suspens.

    La fin est bien, même si triste (avant l'épilogue beaucoup.) Et dans l'épilogue, on nous laisse en haleine, l'auteur introduit sa trilogie suivante. De manière vraiment alléchante. Je la lirai je pense, mais le jour où j'aurai le temps, c'est à dire après ma première année de médecine, au moins.

    Une très bonne conclusion de la saga que j'ai beaucoup appréciée, mais qui présage de beaucoup pour la saga suivante...

     

    Extrait : (choix : C'est le dernier, alors vous avez le droit à deux extraits : le premier pour Isabelle et Simon, le second pour Jace, toujours sarcastique et beaucoup envers Simon, même s'il l'apprécie désormais. Donc, les deux avec Simon en fait...)

    « - Moi, j'ai vu Max, dit-elle. Et je t'ai vu, toi aussi. On formait un couple, et on vivait heureux. Ma famille avait fini par t'accepter. J'ai beau me persuader qu'on n'a rien à faire ensemble, mon cœur pense le contraire. Tu t'es invité dans ma vie, Simon, et j'ignore pourquoi ou comment, mais c'est ainsi.
    Il s'étrangla.
    - Isabelle... »

     

    « - Je sais! s'exclama Simon. Vous vous souvenez de l'époque où je vous parlais de Donjons et Dragons?
    - On s'en souvient parfaitement, oui, répondit Jace. C'était une période sombre de notre relation. »

     

    On adore : Tout !

    On regrette : La fait que se soit la fin, mais comme ça ne l'ai pas vraiment, rien...

    « Le monde de Charlie, de Stephen ChboskyA comme Association, tome 1, d'Erik l'Homme »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :