• The mortal instruments, tome 1 : la cité des ténèbres, de Cassandra Clare

    The mortal instruments

    Tome 1 : la cité des ténèbres

    Cassandra Clare

     

     

     

     

    Titre en VO : City of bones, book one in The mortal instruments

    Année de la première publication (en France) : 2008

    Nombre de pages : 571

    Editeur : Pcket jeunesse

    Site de l’éditeur : http://www.pocketjeunesse.fr/livres-jeunesse/ 

    ISBN : 978-2-266-24429-9

    Site de l’auteur : http://www.cassandraclare.com/ 

    Ma note : 10/10 !

    Publique conseillé : Tout publique assez bon lecteur, mais plutôt 14 ans et plus, vu tout les détails.

    Quatrième de couverture :

    Clary n’en croit pas ses yeux. Elle vient de voir le plus beau garçon de la soirée commettre un meurtre. Et, détail terrifiant : le corps de la victime à disparu d’un seul coup !

    Mais le pire reste à venir… Sa mère a été kidnappée par d’étranges créatures et l’appartement complètement dévasté.

    Sans le savoir, Clary a pénétré dans une guerre invisible entre d’antiques forces démoniaques et la société secrète des Chasseurs d’Ombre… Une guerre dans laquelle elle a un rôle fatal à jouer.

     

    Mon avis :

    Ce n’est pas bien compliqué, j’ai adoré. Pour vous donner un ordre d’idée, je lis un livre d’environ 300 pages par semaines en moyenne pendant les cours, et en un ou deux jours pendant les vacances. Là, vous avez vu le nombre de pages ? Une journée pour le lire, un week-end où j’avais des devoirs.

    Je crois qu’on peut aisément dire que c’est un coup de cœur.

     

    C’est l’histoire de Clary, une jeune fille de 16 ans qui voit des choses qu’elle ne devrait pas voir. En effet, le monde obscur s’offre à elle. Raison pour laquelle quand un chasseur d’ombre tue un démon lors d’une soirée, elle le voit. Et, (coïncidence ?) sa mère (artiste peintre) est enlevée au même moment. C’est là qu’elle retrouve le chasseur d’ombre, Jace, et, (surprise ?), il va l’aider. On cherche alors ce qui est arrivé à sa mère et pourquoi elle voit le monde obscur. Elle découvre l’existence d’une guerre invisible entre les démons et les chasseurs d’ombres qui doivent protéger les humains. Entre son meilleur ami, Simon, qui est amoureux d’elle et la suit dans ce périple, Luke, un ami de sa mère qu’elle connaît depuis sa plus tendre enfance, qui lui tourne le dos, un Jace sarcastique, d’autre chasseurs d’ombre pas forcément accueillants, et un verrou dans la tête, c’est un sacré bazar. Pour notre plus grand plaisir.

     

    Clary, je sais pas trop comment la décrire. Physiquement, elle est petite, rousse, avec des tâches de rousseurs. Elle aime dessiner.

    Jace est sarcastique mais honnête. Il est beau, le sait, et s’en vante.

    Lui, je l’apprécie particulièrement. (Une petite amourette, mais qui est loin de prendre le dessus, heureusement.)

    Les deux autres chasseurs d’ombre, Isabelle et Alec, sont frère et sœur. Au départ, ils ne sont pas accueillant avec Clary. Mais ils finissent par l’adopter, à la fin.

    Simon, lui, est le meilleur ami de Clary. Il est amoureux d’elle. Il aime la musique.

    Les autre personnages sont à découvrir par sois même.

     

    L’univers des chasseurs d’ombre n’est pas très bien défini, mais on a l’essentiel, et du coup ça ne traîne pas en longueur. Cela n’empêche pas l’auteur de connaître son monde, soit dis en passant.

     

    Un style fluide et tranquil, de l’action régulièrement, des rebondissements, que demander de plus ? Peut-être pas très original au départ, mais c’est une recette qui marche, et ça se démarque plus au fil des pages. Et si on devine parfois certaines choses longtemps avant les personnages, c’est pour que la révélation suivante nous prenne encore plus par surprise, quand on ne s’y attend pas.

     

    Bon, c’est pas bien long, mais que rajouter ?

     

    Extrait : (choix : j’aime bien, ça donne une aperçue de Jace)

    « — C’est vrai ? demanda Clary.

    Isabelle ne daigna pas la regarder :

    — Quoi ?

    — Jace. C’est vrai qu’il ment très mal ?

    Isabelle se tourna vers Clary et la fixa de ses grands yeux noirs, l’air pensif :

    — Il ne sait pas mentir du tout. Pas sur les choses importantes, du moins. Il est capable de dire les pires vérités, mais il ne sait pas mentir.

    Elle se tut avant d’ajouter d’un ton tranquille :

    — C’est pourquoi il vaut mieux ne rien lui demander, à moins d’être sûr de pouvoir encaisser sa réponse. »

     

    On adore : Jace, les autres personnages, l’histoire, le style, l’action, les rebondissements, les surprises, …

    On regrette : Pas grand-chose…

     

    Lien vers la chronique de l'adaptationhttp://oceanlivresque.eklablog.fr/the-mortal-instruments-1-a108680746

    « Unforgettable, saison 1A l'ombre d'un arbre, près de la rivière »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :