•  Moi, grosse

     

     

    Réalisatrice : Murielle Magellan

    Acteurs principaux :

    • Juliette Katz dans le rôle de Raphaëlle

    • Julie Delarme dans le rôle de Judith

    Durée : 1h30

    Date de sortie : Passage à la télé le 15 mai 2019

    Ma note : 10/10

    Publique conseillé : Je dirais presque tout publique, à part les enfants qui ne sont peut-être pas en âge de tout comprendre s'ils ne sont pas accompagnés d'adultes pour leur expliquer.

    Résumé : Raphaëlle est abasourdie d'apprendre qu'elle doit quitter son poste d’animatrice des écoles parce que son obésité ferait peur aux enfants ! A Pôle Emploi, malgré son diplôme et son expérience professionnelle, la jeune femme se voit asséner qu'elle n'a aucune chance de retrouver du travail si elle ne maigrit pas. Raphaëlle s'indigne et plonge dans une spirale infernale jusqu'à ce qu'elle trouve sa voie dans le combat pour le droit d'être qui elle est. Hébergée par une ancienne camarade d'école, elle va remuer ciel et terre pour que cesse cet acharnement sur les personnes en surpoids.

     

    Mon avis :

    Je sais pas vous, mais moi, ce soir, j'étais devant la télé sur france 2. Et il y avait ce film, Moi, grosse. Je l'ai regardé parce que la bande annonce m'avait donné envie de le voir. Et je n'ai pas été déçue.

     

    Ce film est en fait une adaptation d'un livre, On ne naît pas grosse de Gabrielle Deydier. Mais ne l'ayant pas lu, je ne fais que la chronique du film, pas de l'adaptation.

     

    Je ne détaillerai pas l'histoire, le résumé le fait très bien. Mais je dirais qu'elle m'a touchée.

     

    Je suis quelqu'un dans la norme, j'ai eu la chance de ne pas connaître la discrimination ou le harcèlement personnellement. Donc je ne peux pas juger de ce que vit Raphaëlle dans le film, n'ayant jamais été dans sa situation ou une autre similaire. Mais ce que je peux dire, c'est que c'est ce que j'aurais pu imaginer. Discriminations dans la vie personnelle, à l'embauche et pour plein de choses.

    Dans la première moitié du film, le personnage subit, ce qui permet de montrer ce qu'elle vit au quotidien, de montrer la grossophobie. Et dans la deuxième moitié du film, elle décide de lutter. Et là, elle nous montre le combat qui est le sien pour se faire voir et accepter. Parce que dans notre société, on fait tout pour ne pas voir les personnes grosses.

     

    Le film dénonce notre société qui se fonde sur l'image. Et dit qu'on a le droit d'être différent. La tolérance, le vivre ensemble, ce sont des valeurs qui me tiennent à cœur. On a le droit d'être gros, mince, grand, petit, blanc, noir, métisse, asiatique, malade, handicapé, homo (ou LGBT ou autre, je ne suis pas bien placée pour détailler, je ne m'y connais pas assez), hétéro. On a tous le droit d'être nous-même. C'est un message que l'on peut extrapoler de ce film, et c'est celui que je souhaite également transmettre.

    On a le droit d'être différent.

    Quelque soit la différence ou les différences.

     

    Donc le message est celui là.

    Je rajouterai que les acteurs sont formidables, interprètent très bien leur rôle, et nous rendent les personnages attachants.

     

    J'en profite au passage pour mettre des liens.

    Tout d'abord une interview de l'actrice principale à propos de ce film, ici.

    Ensuite, une interview de la réalisatrice ici.

    Et enfin, un site sur la grossophobie pour expliquer ce que c'est, ici. Ce n'est pas encore très développé comme site, ça demande à être étoffé, mais c'est un site nouveau qui va probablement évoluer.

     

    Bon, je n'ai pas énormément détaillé mon avis, mais je pense que l'idée générale y est. → À voir. Et accepter l'autre. Et soi même aussi d'ailleurs.

     

    On adore : La façon dont le thème est traité.

    On regrette : Pour ma part, rien.

     

    Jiji


  • How I Meet Your Mother

    Saison 5

     

     

     

     

    Réalisateur(s) : Carter Bays et Craig Thomas

    Acteurs principaux :

    *Josh Radnor, dans le rôle de Ted  

    *Jason Segel, dans le rôle de Marshall   

    *Alyson Hannigan, dans le rôle de Lily   

    *Neil Patrick Harris, dans le rôle de Barney    

    *Cobie Smulders, dans le rôle de Robin   

    *Benjamin Koldyke, dans le rôle de Don Frank (le collègue qui présente le journal télévisé avec Robin) 

    Bande annonce : Pas trouvé

    Durée d’un épisode : 20 minutes

    Nombre d’épisode : 24

    Ma note : 5/10

    Résumé :

    Ted cherche toujours le grand amour. Marshall et Lily veulent avoir un enfant. Robin et Barney sont amoureux et sortent ensemble. (résumé personnel)  

    Mon avis :

    Première chronique depuis un peu plus d’un mois sans rien poster. Je dois dire que j’avais besoin de faire une pause en ce moment sur le blog.

    Je reviens avec mon avis sur la saison 5 de « How I Meet Your Mother ».

     

     

    Comme lors de la saison précédente, j’ai été déçue. Je pense que ma chronique ne va pas changé par rapport à celle d’avant.

     

     

    Le jeu des acteurs est bof, les situations pas très drôles. Il y a même des moments où l’on ne sourit même pas.

     

     

    L’intrigue ne bouge pas, je me suis presque ennuyée !

     

     

    Je trouve que cette série tire en longueur – il y a 9 saisons en tout – et je trouve que plus j’avance, moins l’attrait est présent.

     

     

    La fin est correcte et je poursuivrai la suite pour voir.

     

     

    Comme vous pouvez le voir, mon avis n’a pas changé.

     

     

    Je vous recommande quand même de démarrer cette série pour voir les premières saisons.

     

     

    On adore : La fin.

    On regrette :Le jeu des acteurs, les blagues pas drôles, l’intrigue.

     

     

                                                                                                      Debo


  •  

    Suits : avocats sur mesure

    Saison 3

     

     

    Suits : avocats sur mesure, saison 3

     

     

    Réalisateur : Aaron Korsh

    Acteurs principaux :

    *Patrick J. Adams, dans le rôle de Mike Ross 

    *Meghan Markle, dans le rôle de Rachel Zane (assistante juridique)  

    *Gabriel Macht, dans le rôle d'Harvey Specter (supérieur de Mike) 

    *Rick Hoffman, dans le rôle de Louis Litt (rival d'Harvey)   

    *Sarah Rafferty, dans le rôle de Donna (secrétaire d'Harvey)   

    *Gina Torres, dans le rôle de Jessica Pearson (responsable du cabinet où travaille Mike)

    *Conleth Hill, dans le rôle d’Edward Darby (le nouvel associé de Jessica) 

    *Michelle Fairley, dans le rôle d’Ava Hessington (une des clientes du cabinet)

    Bande annonce : Pas trouvé

    Durée d’un épisode : 42 minutes

    Nombre d’épisode : 16

    Ma note : 9,5/10

    Résumé :

    Alors que Mike a trahi Harvey, les deux hommes sont un peu en froid tout comme Rachel et Donna. Le cabinet va vivre une nouvelle fusion. Comment cela va-il se passer ? (résumé personnel)

     

    Mon avis :

    Comme vous pouvez le voir, la note n’a pas changé par rapport à la saison précédente.

     

     

    Les acteurs jouent très bien.

    Mike est peiné à cause de sa relation tumultueuse avec Harvey. Malgré tout, sa vie personnelle se passe bien.

     

     

    Harvey essaye de se débrouiller sans son acolyte. Il souffre quand même de cette situation. Sa vie amoureuse connaît des hauts et des bas.

     

     

    Les scènes Rachel/Mike évoluent. On les voit très souvent ensemble.

     

     

    Contrairement aux saisons antérieures, nuis suivons une affaire sur plusieurs épisodes (environ 10), ce qui est appréciable. Cette affaire aura des répercussions sur la suite des événements.

     

     

    La fin donne très envie de connaître la suite mais sur Netflix, il n’y a pour l’instant que les 6 premières saisons et je ne sais s’ils vont mettre la suite qui est diffusé sur la télé.

     

     

    En bref, une très bonne suite de série que j’apprécie beaucoup ! Comme vous le voyez, mon avis n’a pas véritablement changé.

     

     

    On adore : Tout !

    On regrette : Je cherche…

     

     

                                                                                                      Debo


  • The Good Place

    Saison 1

     

    The Good Place, saison 1

     

     PODCASThttps://www.youtube.com/watch?v=rGehWSh867E

     

    Réalisateur : Michael Schur

    Acteurs principaux :

    *Kristen Bell, dans le rôle d’Eleanor

    *Ted Danson, dans le rôle de Michael

    *Jameela Jamil, dans le rôle de Tahani

    *William Jackson Harper, dans le rôle de Chidi

    *Manny Jacinto, dans le rôle de Jianyu Li

    *D’Arcy Carden dans le rôle de Janet (une femme-robot qui sait tout)

    Bande annonce : https://www.youtube.com/watch?v=EWT6r16MqBU

    Durée d’un épisode : 20 minutes

    Nombre d’épisode : 13

    Ma note : 6/10

    Résumé :

    À sa mort, Eleanor Shellstrop se retrouve au Bon Endroit, là où seules les personnes exceptionnelles aux âmes pures arrivent, les autres étant envoyées au Mauvais Endroit. Chaque nouvel arrivant est logé dans une maison idéale, aménagée selon les goûts de l'arrivant, puis fait connaissance avec son âme sœur. Problème, Eleanor n'est pas vraiment une bonne personne et découvre qu'elle a été envoyée au Bon Endroit par erreur. Depuis son arrivée, des choses étranges arrivent au Bon Endroit.

     

    Mon avis :

    Je me suis laissé tenter par cette série même si ce n’est pas la série du siècle.

     

     

    Eleanor est morte et arrive au Bon Endroit. Elle va découvrir son âme sœur, va se retrouver dans une maison idéale. Malheureusement, depuis qu’elle est arrivée, il se passe des catastrophes…

     

     

    Les personnages sont atypiques.

    Eleanor est une jeune femme qui, au début peut être détestable mais au fil des épisodes s’adoucie, se rend compte de ses erreurs et essaye de changer les choses.

     

     

    Chidi, son « âme sœur » est indécis. Avant sa mort, il était professeur de philosophie et de moral. Il est gentil.

     

     

    Tahani voit le bon côté de partout. Elle est fleur bleue. Elle essaye que son âme sœur et elles s’apprécient mais cela ne va passer comme prévu.

     

     

    Le moine bouddhiste a fait vœux de silence depuis ses 8 ans. Mais, peut-être cache-il un secret ?

     

     

    Le jeu des acteurs est correct mais sans plus.

    La saison est découpée en chapitre. En fait, quand un chapitre se termine, le suivant reprend pile là où l’action se finissait dans celui d’avant. Je n’apprécie pas vraiment ce découpage.

     

     

    Malgré tout, l’univers est original et intéressant.

     

     

    La fin donne envie de poursuivre !

     

     

    On adore : L’univers, la fin.

    On regrette : Le jeu des acteurs,  le découpage de la saison.

     

     

                                                                                                      Debo


  • Gossip Girl

    Saison 1

     

    Gossip Girl, saison 1

     

    PODCAST : https://www.youtube.com/watch?v=4_j4aw_oZjA

     

    Réalisateur : Josh Schwartz

    Acteurs principaux :

    *Blake Lively, dans le rôle de Serena Van Der Woodsen

    *Leighton Meester, dans le rôle de Blair Waldorf

    *Penn Badgley, dans le rôle de Dan Humphrey

    *Taylor Momsen, dans le rôle de Jenny Humphrey (la sœur de Dan)

    *Chace Crawford, dans le rôle de Nate Archibald

    *Ed Westwick, dans le rôle de Chuck Bass

    *Kelly Rutherford, dans le rôle de Lily Van Der Woodsen (la mère de Serena)

    *Matthew Settle, dans le rôle de Rufus Humphrey (le père de Dan et Jenny)

    Bande annonce : https://www.youtube.com/watch?v=Bcsqky8_ONI

    Durée d’un épisode : 40 minutes

    Nombre d’épisode : 18

    Ma note : 7/10

    Résumé :

    Gossip Girl est une blogueuse qui donne les derniers ragots sur la jeunesse dorée de Manhattan. Entre amour, amitié et coups bas que va-il se passer ?

     

     

    Mon avis :

    Cela faisait longtemps que je voulais commencer cette série mais je n’avais pas sauté le pas car cela ressemble « un peu » à Pretty Little Liars.

     

     

    Les acteurs jouent bien même si un peu clichés dans leurs comportements ou dans leur manière de parler.

     

     

    Serena revient après un an d’absence à New-York et tout le monde se demande pourquoi elle est partie sans prévenir, surtout Blair sa meilleure amie. Elle va rencontrer Dan, un garçon vivant à Brooklyn.

     

     

    Blair, la meilleure amie de Serena est la « reine du lycée ». Elle n’hésite pas à faire tous les sales coups pour obtenir ce qu’elle veut.

     

     

    Chuck et Nate, sont deux garçons bien différents.

    Chuck adore les jolies filles et ne s’en cache pas.

    Nate, quant à lui est plus dans la retenu, plus charmeur. Il n’est pas d’accord avec les choix que ses parents font pour lui.

     

     

    Dan et Jenny, sa sœur sont plus modestes. Jenny voudrait s’intégrer dans ce monde de gens populaire et elle y arrive plutôt bien. Son frère, aussi appelé le Garçon solitaire est effacé même s’il va prendre plus d’ampleur au fil des épisodes.

     

     

    L’univers est plein de paillettes. J’ai mis un peu de temps à rentrer dedans.

     

     

    A chaque fin d’épisode, Gossip Girl en voix off nous dit ce qu’elle pense et termine ses interventions « par bisous bisous Gossip Girl ».

     

     

    La fin est correcte et donne envie de voir la suite.

     

     

    On adore : Le jeu des acteurs, l’univers, la fin.

    On regrette : D’avoir mis du temps à rentrer dedans.

     

     

                                                                                                      Debo

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique