• Pretty Little Liars

    Saison  1

    Pretty Little Liars, saison 1

     

    Réalisateur : I. Marlene King

    Acteur principaux :

    *Lucy Hale, dans le rôle d’Aria

    *Troian Bellisario, dans le rôle de Spencer

    *Ashley Benson, dans le rôle d’Hanna

    *Shay Mitchell, dans le rôle d’Emily

    Sasha Pieterse, dans le rôle d’Alison

    Ian Harding, dans le rôle d’Ezra Fitz

    Bande annonce : https://www.youtube.com/watch?v=CGrPXGULuAQ 

    Durée d’un épisode : 43 minutes

    Nombre d’épisode : 22

    Ma note : 10/10

    Résumé :

    NE JAMAIS FAIRE CONFIANCE A UNE JOLIE FILLE QUI CACHE UN VILAIN SECRET

    Rosewood est une parfaite petite ville qui cache un grand nombre de secrets : le plus terrible de tous concerne ses quatre plus jolies jeunes filles : Aria, Spencer, Hanna et Emil, des amies dont les plus noirs secrets sont sur le point d’être dévoilés. Un an plus tôt, leur leader Alison est portée disparue, et les filles cessent d’être les meilleures amies du monde. Mais voilà qu’aujourd’hui elles reçoivent des messages de « A » concernant des informations que seule Alison possédait. A révèle leurs secrets, surveille leurs allées et venues et profère des menaces particulièrement alarmantes. Les filles se réunissent pour découvrir qui est derrière tout ça : Alison est-elle de retour ? Ou bien est-ce que quelqu’un d’autre se cache derrière A ?  Entrez dans la confidence avec la saison 1 complète de cette passionnante nouvelle série inspirée par les romans à succès de Sara Shepard. Vous serez très vite accros !

       

    Mon avis :

    Comme le dit le résumé, je suis accros à cette série très girly mais à suspense !

     

    Les héroïnes sont attachantes, on a envie de savoir ce qui va leur arriver.

    Aria est une jeune fille qui, avant le début de la série avait des mèches de cheveux rose a vécu un an en Island suite à l’infidélité son père avant de revenir aux Etats-Unis. Elle rencontre Ezra Fitz dans un bar. Entre eux, c’est le coup de foudre ! La jeune fille verra plus tard qu’Ezra sera son professeur de littérature au lycée. Ce qui ne l’empêche pas de poursuivre la relation.

     

    Spencer est très fortuné. Dans sa famille il faut être excellent dans tous les domaines. Elle ne s’entend pas avec sa sœur aînée, Melissa, mais cela va « un peu s’améliorer » au fil des épisodes.

     

    Emily est passionnée de natation et rêve d’en faire son métier. Elle vit avec sa mère, son père est militaire et est très souvent absent. Elle est homosexuelle mais le vit très bien.

     

    Alison, même si on ne le voit quasiment pas est manipulatrice, c’est une garce excusez moi le mot !

     

    Hanna  est une fille populaire mais ne l’a pas toujours été. Dans son enfance, elle était ronde et été mal dans sa peau car tout le monde se moquait d’elle. Ses parents sont divorcés.

    C’est la plus « humaine » de toutes les amies, douce et gentille. C’est ma préférée.

     

    Ezra Fitz a 26 ans et enseigne la littérature au lycée. Il tombe sous le charme d’Aria dans un bar sans savoir que ce sera une de ses élèves. Il a une relation secrète avec la jeune fille. Il est protecteur.

     

    La série est pleine de suspense : Qui est A ?

    Une fois que l’on commence, on ne s’arrête plus. J’ai commencé la saison 2 directement après la fin !

    Entre amour, amitié qui croire ?

     

    La fin est super flippante !

    Je recommande  mais je vous conseille de ne pas trop la regarder le soir, vous risqueriez de cogiter !

     

    On adore : Tout.

    On regrette : Rien du tout.


    votre commentaire
  • La Famille Bélier

    La Famille Bélier

     

    Réalisateur : Eric Lartigau

    Scénariste : Victoria Bedos et Stanislas Carré de Malberg

    Acteur principaux :

    *Louane Emera, dans le rôle de Paula Bélier

    *Karin Viard, dans le rôle de Gigi (la mère de Paula)

    *François Damiens, dans le rôle de Rodolphe (le père de Paula)

    *Luca Gelberg, dans le rôle de Quentin (le frère de Paula)

    *Ilian Bergala, dans le rôle de Gabriel

    *Roxane Duran, dans le rôle de Mathilde (la meilleure amie de Paula)

    Bande annonce : https://www.youtube.com/watch?v=tEgw97vpkDM 

    Durée : 1h46

    Date de sortie : 17 décembre 2014

    Ma note : 6/10

    Publique conseillé : Tout public

    Résumé :

    Dans la famille Bélier, tout le monde est sourd sauf Paula, 16 ans. Elle est une interprète indispensable à ses parents au quotidien, notamment pour l’exploitation de la ferme familiale. Un jour, poussée par son professeur de musique qui lui a découvert un don pour le chant, elle décide de préparer le concours de Radio France. Un choix de vie qui signifierait pour elle l’éloignement de sa famille et un passage inévitable à l’âge adulte. 

     

    Mon avis :

    Quand ce film est sorti en décembre 2014, les critiques étaient élogieuses ! J’ai finalement décidé de le regarder, et je doit dire que je ne l’ai pas trouvé si exceptionnel.

    On suit Paula, qui vit avec ses parents Gigi et Rodolphe et son petit frère Quentin à la campagne, ses parents y tiennent une ferme. C’est la seule « endentant » dans la famille Bélier – ses parents et son frère sont sourds. On va lui proposer de faire partie d’une école de  chant. Va-elle choisir d’y aller ou de rester avec sa famille pour les aider ?

     

    L’histoire est touchante. La chanteuse Louane – qui est l’héroïne – joue très bien. Pour le film, elle a dû apprendre la langue des signes car les acteurs jouant sa famille sont réellement sourds. Des thèmes importants sont abordés comme l’handicap et le fait que cela n’empêche pas les personnes de vivre. C’est quelque chose qui me touche beaucoup.

    La musique est également pas mal.

    Les acteurs jouent bien, notamment Louane qui est une jeune fille de 16 ans qui doit se battre pour sa famille et les aider pour communiquer avec les autres. C’est elle qui traduit leurs signes.

    Les parents, Gigi et Rodolphe sont aimants envers leurs enfants. Ils sont loufoques à certains moments. Ils ne veulent pas trop laisser grandir leur fille.

    L’humour est quelque fois un peu « lourd » et pas forcément drôle.

    La fin est bien mais sans plus.

    Le film est un peu long (1h45), 20 minutes de moins seraient pas mal.

    Malgré tout, je vous le conseille !

     

    On adore : Les personnages, l’héroïne, le jeu des acteurs, les thèmes abordés.

    On regrette : La longueur du film, l’humour « lourd », la fin.


    votre commentaire
  • Once upon a time

    Saison 3

    Once upon a time, saison 3

     

    Réalisateur(s) : Edward Kitsis et Adam Horowitz

    Acteurs principaux :

    *Jennifer Morrison, dans le rôle d’Emma Swan

    *Gennifer Goodwin, dans le rôle de Marie Margaret Blanchard (monde réel), Blanche-Neige (pays des contes), mère d’Emma

    *Lana Parrilla, dans le rôle de Regina Mills (monde réel), la Méchante Reine (pays des contes), maire de la ville

    *Josh Dallas, dans le rôle de David Nolan (monde réel), le Prince Charmant (pays des contes)

    *Jared S. Gilmore, dans le rôle d’Henry Mills (fils adoptif de Regina et biologique d’Emma)

    *Robert Carlyle, dans le rôle de M. Gold (monde réel), Rumpelstilskin (pays des contes)

    *Colin O’Donoghue, dans le rôle du Capitaine Crochet (pays des contes)

    *Michael Raymond-James, dans le rôle de Neal Cassidy (monde réel), Bealfire (pays des contes, fils de Rumpelstilskin et père d’Henry)

    *Robbie Kay, dans le rôle de Peter Pan

    *Rebecca Mader, dans le rôle de Zelena (monde réel), et la Méchante Sorcière de l’Ouest (pays des contes)

    Bande annonce : https://www.youtube.com/watch?v=ueerdCAZliw 

    Durée d’un épisode : 41 minutes

    Nombre d’épisode : 22

    Ma note : 10/10

    Résumé :

    Le problème avec les malédictions, c’est que lorsque l’on en brise une, une nouvelle encore plus sinistre et plus ravageuse survient inévitablement.

     

    Un an après leur aventure, Emma et Henry ont refait leur vie à New-York sans aucun souvenir de Storybrooke, jusqu’à ce que Crochet rafraichisse la mémoire d’Emma avec une potion magique. Une fois de plus la « Sauveuse » est appelée à la rescousse des habitants de la Forêt Enchantée l’orsqu'une sorcière légendaire s’immisce dans Storybrooke pour mettre à exécution sa terrible vengeance. Emma et Regina vont faire équipe pour combattre la Méchante Sorcière de l’Ouest bien décidée à récupérer sa fin heureuse. Un combat titanesque entre la Méchante Reine et la Méchante Sorcière de l’Ouest s’apprête à débuter.   

     

    Mon avis :

    Vous devez vous dire : « mais Debo, tu ne regarde que cette série ?! » Non, rassurez-vous, après cette chronique d’autres séries arrivent.

    Comme d’habitude, j’ai adoré cette troisième saison. L’univers est encore plus sombre. Dans la « première partie », l’action se passe au Pays Imaginaire avec Peter Pan ! Celui-ci à un lien avec Rumpelstilsskin... Le Pays Imaginaire est un lieu angoissant où on a l’impression qu’il y fait toujours nuit noire même en plein jour.

    La « deuxième partie » se passe à Storybrooke mais aussi à New-York. En effet, Emma et son fils Henry y ont refait leur vie mais ils sont obligés de retourner à Storybrooke.

     

    Les acteurs jouent magnifiquement bien. Peter Pan n’est pas le gentil garçon que l’on rencontre dans le dessein animé Disney. Il est manipulateur et machiavélique. Robbie Kay l’incarne parfaitement.

    Zelena – que l’on voit dans la « deuxième partie » - est une femme méchante qui fait tout pour arriver à ses fins. Elle a un lien particulier avec Regina… D’autres personnages font leur entrée comme la sirène Ariel – qui peut voyager entre notre monde et le Pays des contes – mais aussi Robin des bois.

     

    L’action est toujours au rendez-vous, on ne s’ennuie pas !

    La fin est intrigante et donne envie de voir la suite.

     

    On adore : Tout.

    On regrette : Je cherche… mais ne trouve pas.


    votre commentaire
  • Once upon a time

    Saison 2

    Once upon a time, saison 2

     

    Réalisateur(s) : Edward Kitsis et Adam Horowitz

    Acteurs principaux :

    *Jennifer Morrison, dans le rôle d’Emma Swan

    *Gennifer Goodwin, dans le rôle de Marie Margaret Blanchard (monde réel), Blanche-Neige (pays des contes), mère d’Emma

    *Lana Parrilla, dans le rôle de Regina Mills (monde réel), la Méchante Reine (pays des contes), maire de la ville

    *Josh Dallas, dans le rôle de David Nolan (monde réel), le Prince Charmant (pays des contes)

    *Jared S. Gilmore, dans le rôle d’Henry Mills (fils adoptif de Regina et biologique d’Emma)

    *Robert Carlyle, dans le rôle de M. Gold (monde réel), Rumpelstilskin (pays des contes)

    *Barbara Hershey, dans le rôle de Cora (mère de Regina, pays des contes)

    *Colin O’Donoghue, dans le rôle du Capitaine Crochet (pays des contes)

    *Michael Raymond-James, dans le rôle de Neal Cassidy (monde réel), Bealfire (pays des contes, fils de Rumpelstilskin et père d’Henry)

    Bande annonce : http://www.youtube.com/watch?v=Mcs4baPSRKY 

    Durée d’un épisode : 41 minutes

    Nombre d’épisode : 22

    Ma note : 10/10

    Résumé :

    Suite à l’intervention de Mr Gold, le sort de Regina s’est brisé, et c’est toute la magie de la forêt enchantée qui envahit Storybrooke. Mais au lieu de renvoyer les personnages des  contes de fées chez eux, ces derniers sont condamnés à rester dans la ville. Ils doivent maintenant se débattre avec un flot de souvenirs et prendre conscience de leur nouvelle réalité. Certains sont prêts à tout pour trouver un moyen de retourner dans leur monde. De nouveaux personnages voient le jour, prêts à faire des ravages, notamment l’impitoyable pirate Capitaine Crochet et la méchante Cora, qui contrôle parfaitement la magie noire. Les personnages de contes de fées parviendront-ils à retourner dans leur monde ?

     

    Mon avis :

    Je sais, cela ne fait pas longtemps que j’ai écrite la chronique de la saison 1. Mais, je suis à fond !

    Comme la première saison, celle-ci est super bien.

     

    Les acteurs jouent de façon spectaculaire ! On y rencontre de nouveaux personnages comme Cora, la mère de Regina qui abuse de la magie noire et est manipulatrice.  Le Capitaine Crochet est très charismatique, charmeur. Le père d’Henry, Neal arrive aussi. Il est gentil et essaye de se racheter malgré les erreurs commises dans sa jeunesse. C’est mon personnage préféré !

     

    L’action est toujours aussi présente. On enchaîne les épisodes à une telle vitesse que l’on ne voit pas arriver la fin.

     

    En parlant de la fin, elle donne envie de se « jeter » sur la saison 3 que j’ai commandé dans la foulée. Aussitôt reçue, je l’ai toute des suite commencé. Vous risquez donc d’avoir la chronique assez rapidement. J’espère que cela ne vous dérangera pas.

    Je vous recommande à 200% cette suite ! 

     

    On adore : Tout.

    On regrette : Je cherche… mais ne trouve pas.


    votre commentaire
  • Once upon a time

    Saison  1

    Once upon a time, saison 1

     

     

    Réalisateur(s) : Edward Kitsis et Adam Horowitz

    Acteurs principaux :

    *Jennifer Morrison, dans le rôle d’Emma Swan

    *Gennifer Goodwin, dans le rôle de Marie Margaret Blanchard (monde réel), Blanche-Neige (pays des contes), mère d’Emma

    *Lana Parrilla, dans le rôle de Regina Mills (monde réel), la Méchante Reine (pays des contes), maire de la ville

    *Josh Dallas, dans le rôle de David Nolan (monde réel), le Prince Charmant (pays des contes)

    *Jared S. Gilmore, dans le rôle d’Henry Mills (fils adoptif de Regina et biologique d’Emma)

    *Robert Carlyle, dans le rôle de M. Gold (monde réel), Rumpelstilskin (pays des contes)

    Bande annonce : http://www.youtube.com/watch?v=M8y6RAxRaXk 

    Durée d’un épisode : 41 minutes

    Nombre d’épisode : 22

    Ma note : 10/10

    Résumé :

    A 28 ans, la vie d’Emma Swan bascule lorsque le fils qu’elle a abandonné plusieurs années auparavant la retrouve. Du haut de ses 10 ans, Henry pense que sa mère est la fille disparue de Blanche-Neige et du Prince Charmant. Emma n’en croit évidemment pas un mot et décide de ramener Henry chez lui, à Storybrooke. Mais Storybrooke est une ville bien étrange, une ville magique où les personnages de contes de fées sont bien réels et où la méchante Reine n’est autre que la mère adoptive d’Henry…

     

    Mon avis :

    J’adore cette série ! Comme le dit le résumé, un petit garçon de 10 ans, Henry, va retrouver sa mère biologique, Emma Swan, le jour de son 28ème anniversaire pour qu’elle détruise la malédiction qui est sur sa ville, Storybrooke.  D’après Henry, sa mère est la fille de Blanche-Neige et du Prince Charmant. Emma décide de rester quelques temps dans cette ville particulière. Va-t-elle croire à la malédiction et la briser ?

     

    J’ai aimé le jeu des acteurs. Emma est une jeune femme qui semble avoir une carapace du fait de sa vie difficile : ballottée de famille d’accueil en foyer. Elle est forte et ne se laisse pas marcher sur les pieds. Henry est un petit garçon qui adore un livre de contes de fées que lui a offert son institutrice. Il est persuadé que les personnages à l’intérieur sont les habitants de Storybrooke.

    Regina Mills, le maire de la ville et mère adoptive d’Henry est une femme vicieuse et manipulatrice. Je la déteste !

    Marie Margaret Blanchard, l’institutrice d’Henry et mère d’Emma (mais elle ne le sait pas) est gentille.

     

    On a aussi la partie « pays des contes » où l’on voit le passé des habitants avant qu’ils ne soient envoyés dans notre monde à cause de la malédiction lancée par la méchante Reine. On voit qui est qui dans le monde réel et celui des contes. Par exemple, Marie Margaret Blanchard est en réalité Blanche-Neige, Regina Mills est en fait la belle-mère de Blanche-Neige et aussi la méchante Reine. C’est la seule qui est au courant de ce qu’il se passe « d’anormal » dans la ville.

     

    On passe du monde réel au pays des contes plusieurs fois par épisode. Au début, c’est un peu déroutant, on est un peu perdu, on a du mal à se situer mais l’on s’y habitue vite.

    Malgré tout, le début est un peu long mais il y a de l’action.

    Je vous recommande de regarder cette série qui est très adictive !

     

    On adore : Les personnages, l’originalité.

    On regrette : Le début un peu long, le passage du monde réel à celui des contes un peu trop fréquent mais on s’y fait vite.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique