• Once upon a time

    Saison 3

    Once upon a time, saison 3

     

    Réalisateur(s) : Edward Kitsis et Adam Horowitz

    Acteurs principaux :

    *Jennifer Morrison, dans le rôle d’Emma Swan

    *Gennifer Goodwin, dans le rôle de Marie Margaret Blanchard (monde réel), Blanche-Neige (pays des contes), mère d’Emma

    *Lana Parrilla, dans le rôle de Regina Mills (monde réel), la Méchante Reine (pays des contes), maire de la ville

    *Josh Dallas, dans le rôle de David Nolan (monde réel), le Prince Charmant (pays des contes)

    *Jared S. Gilmore, dans le rôle d’Henry Mills (fils adoptif de Regina et biologique d’Emma)

    *Robert Carlyle, dans le rôle de M. Gold (monde réel), Rumpelstilskin (pays des contes)

    *Colin O’Donoghue, dans le rôle du Capitaine Crochet (pays des contes)

    *Michael Raymond-James, dans le rôle de Neal Cassidy (monde réel), Bealfire (pays des contes, fils de Rumpelstilskin et père d’Henry)

    *Robbie Kay, dans le rôle de Peter Pan

    *Rebecca Mader, dans le rôle de Zelena (monde réel), et la Méchante Sorcière de l’Ouest (pays des contes)

    Bande annonce : https://www.youtube.com/watch?v=ueerdCAZliw 

    Durée d’un épisode : 41 minutes

    Nombre d’épisode : 22

    Ma note : 10/10

    Résumé :

    Le problème avec les malédictions, c’est que lorsque l’on en brise une, une nouvelle encore plus sinistre et plus ravageuse survient inévitablement.

     

    Un an après leur aventure, Emma et Henry ont refait leur vie à New-York sans aucun souvenir de Storybrooke, jusqu’à ce que Crochet rafraichisse la mémoire d’Emma avec une potion magique. Une fois de plus la « Sauveuse » est appelée à la rescousse des habitants de la Forêt Enchantée l’orsqu'une sorcière légendaire s’immisce dans Storybrooke pour mettre à exécution sa terrible vengeance. Emma et Regina vont faire équipe pour combattre la Méchante Sorcière de l’Ouest bien décidée à récupérer sa fin heureuse. Un combat titanesque entre la Méchante Reine et la Méchante Sorcière de l’Ouest s’apprête à débuter.   

     

    Mon avis :

    Vous devez vous dire : « mais Debo, tu ne regarde que cette série ?! » Non, rassurez-vous, après cette chronique d’autres séries arrivent.

    Comme d’habitude, j’ai adoré cette troisième saison. L’univers est encore plus sombre. Dans la « première partie », l’action se passe au Pays Imaginaire avec Peter Pan ! Celui-ci à un lien avec Rumpelstilsskin... Le Pays Imaginaire est un lieu angoissant où on a l’impression qu’il y fait toujours nuit noire même en plein jour.

    La « deuxième partie » se passe à Storybrooke mais aussi à New-York. En effet, Emma et son fils Henry y ont refait leur vie mais ils sont obligés de retourner à Storybrooke.

     

    Les acteurs jouent magnifiquement bien. Peter Pan n’est pas le gentil garçon que l’on rencontre dans le dessein animé Disney. Il est manipulateur et machiavélique. Robbie Kay l’incarne parfaitement.

    Zelena – que l’on voit dans la « deuxième partie » - est une femme méchante qui fait tout pour arriver à ses fins. Elle a un lien particulier avec Regina… D’autres personnages font leur entrée comme la sirène Ariel – qui peut voyager entre notre monde et le Pays des contes – mais aussi Robin des bois.

     

    L’action est toujours au rendez-vous, on ne s’ennuie pas !

    La fin est intrigante et donne envie de voir la suite.

     

    On adore : Tout.

    On regrette : Je cherche… mais ne trouve pas.


    votre commentaire
  • Once upon a time

    Saison 2

    Once upon a time, saison 2

     

    Réalisateur(s) : Edward Kitsis et Adam Horowitz

    Acteurs principaux :

    *Jennifer Morrison, dans le rôle d’Emma Swan

    *Gennifer Goodwin, dans le rôle de Marie Margaret Blanchard (monde réel), Blanche-Neige (pays des contes), mère d’Emma

    *Lana Parrilla, dans le rôle de Regina Mills (monde réel), la Méchante Reine (pays des contes), maire de la ville

    *Josh Dallas, dans le rôle de David Nolan (monde réel), le Prince Charmant (pays des contes)

    *Jared S. Gilmore, dans le rôle d’Henry Mills (fils adoptif de Regina et biologique d’Emma)

    *Robert Carlyle, dans le rôle de M. Gold (monde réel), Rumpelstilskin (pays des contes)

    *Barbara Hershey, dans le rôle de Cora (mère de Regina, pays des contes)

    *Colin O’Donoghue, dans le rôle du Capitaine Crochet (pays des contes)

    *Michael Raymond-James, dans le rôle de Neal Cassidy (monde réel), Bealfire (pays des contes, fils de Rumpelstilskin et père d’Henry)

    Bande annonce : http://www.youtube.com/watch?v=Mcs4baPSRKY 

    Durée d’un épisode : 41 minutes

    Nombre d’épisode : 22

    Ma note : 10/10

    Résumé :

    Suite à l’intervention de Mr Gold, le sort de Regina s’est brisé, et c’est toute la magie de la forêt enchantée qui envahit Storybrooke. Mais au lieu de renvoyer les personnages des  contes de fées chez eux, ces derniers sont condamnés à rester dans la ville. Ils doivent maintenant se débattre avec un flot de souvenirs et prendre conscience de leur nouvelle réalité. Certains sont prêts à tout pour trouver un moyen de retourner dans leur monde. De nouveaux personnages voient le jour, prêts à faire des ravages, notamment l’impitoyable pirate Capitaine Crochet et la méchante Cora, qui contrôle parfaitement la magie noire. Les personnages de contes de fées parviendront-ils à retourner dans leur monde ?

     

    Mon avis :

    Je sais, cela ne fait pas longtemps que j’ai écrite la chronique de la saison 1. Mais, je suis à fond !

    Comme la première saison, celle-ci est super bien.

     

    Les acteurs jouent de façon spectaculaire ! On y rencontre de nouveaux personnages comme Cora, la mère de Regina qui abuse de la magie noire et est manipulatrice.  Le Capitaine Crochet est très charismatique, charmeur. Le père d’Henry, Neal arrive aussi. Il est gentil et essaye de se racheter malgré les erreurs commises dans sa jeunesse. C’est mon personnage préféré !

     

    L’action est toujours aussi présente. On enchaîne les épisodes à une telle vitesse que l’on ne voit pas arriver la fin.

     

    En parlant de la fin, elle donne envie de se « jeter » sur la saison 3 que j’ai commandé dans la foulée. Aussitôt reçue, je l’ai toute des suite commencé. Vous risquez donc d’avoir la chronique assez rapidement. J’espère que cela ne vous dérangera pas.

    Je vous recommande à 200% cette suite ! 

     

    On adore : Tout.

    On regrette : Je cherche… mais ne trouve pas.


    votre commentaire
  • Once upon a time

    Saison  1

    Once upon a time, saison 1

     

     

    Réalisateur(s) : Edward Kitsis et Adam Horowitz

    Acteurs principaux :

    *Jennifer Morrison, dans le rôle d’Emma Swan

    *Gennifer Goodwin, dans le rôle de Marie Margaret Blanchard (monde réel), Blanche-Neige (pays des contes), mère d’Emma

    *Lana Parrilla, dans le rôle de Regina Mills (monde réel), la Méchante Reine (pays des contes), maire de la ville

    *Josh Dallas, dans le rôle de David Nolan (monde réel), le Prince Charmant (pays des contes)

    *Jared S. Gilmore, dans le rôle d’Henry Mills (fils adoptif de Regina et biologique d’Emma)

    *Robert Carlyle, dans le rôle de M. Gold (monde réel), Rumpelstilskin (pays des contes)

    Bande annonce : http://www.youtube.com/watch?v=M8y6RAxRaXk 

    Durée d’un épisode : 41 minutes

    Nombre d’épisode : 22

    Ma note : 10/10

    Résumé :

    A 28 ans, la vie d’Emma Swan bascule lorsque le fils qu’elle a abandonné plusieurs années auparavant la retrouve. Du haut de ses 10 ans, Henry pense que sa mère est la fille disparue de Blanche-Neige et du Prince Charmant. Emma n’en croit évidemment pas un mot et décide de ramener Henry chez lui, à Storybrooke. Mais Storybrooke est une ville bien étrange, une ville magique où les personnages de contes de fées sont bien réels et où la méchante Reine n’est autre que la mère adoptive d’Henry…

     

    Mon avis :

    J’adore cette série ! Comme le dit le résumé, un petit garçon de 10 ans, Henry, va retrouver sa mère biologique, Emma Swan, le jour de son 28ème anniversaire pour qu’elle détruise la malédiction qui est sur sa ville, Storybrooke.  D’après Henry, sa mère est la fille de Blanche-Neige et du Prince Charmant. Emma décide de rester quelques temps dans cette ville particulière. Va-t-elle croire à la malédiction et la briser ?

     

    J’ai aimé le jeu des acteurs. Emma est une jeune femme qui semble avoir une carapace du fait de sa vie difficile : ballottée de famille d’accueil en foyer. Elle est forte et ne se laisse pas marcher sur les pieds. Henry est un petit garçon qui adore un livre de contes de fées que lui a offert son institutrice. Il est persuadé que les personnages à l’intérieur sont les habitants de Storybrooke.

    Regina Mills, le maire de la ville et mère adoptive d’Henry est une femme vicieuse et manipulatrice. Je la déteste !

    Marie Margaret Blanchard, l’institutrice d’Henry et mère d’Emma (mais elle ne le sait pas) est gentille.

     

    On a aussi la partie « pays des contes » où l’on voit le passé des habitants avant qu’ils ne soient envoyés dans notre monde à cause de la malédiction lancée par la méchante Reine. On voit qui est qui dans le monde réel et celui des contes. Par exemple, Marie Margaret Blanchard est en réalité Blanche-Neige, Regina Mills est en fait la belle-mère de Blanche-Neige et aussi la méchante Reine. C’est la seule qui est au courant de ce qu’il se passe « d’anormal » dans la ville.

     

    On passe du monde réel au pays des contes plusieurs fois par épisode. Au début, c’est un peu déroutant, on est un peu perdu, on a du mal à se situer mais l’on s’y habitue vite.

    Malgré tout, le début est un peu long mais il y a de l’action.

    Je vous recommande de regarder cette série qui est très adictive !

     

    On adore : Les personnages, l’originalité.

    On regrette : Le début un peu long, le passage du monde réel à celui des contes un peu trop fréquent mais on s’y fait vite.


    votre commentaire
  • Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ?

     

     

     

    Réalisateur : Philippe de Chauveron

    Scénariste : Guy Laurent et Philippe de Chauveron

    Acteurs principaux :

    ·       Christian Clavier dans le rôle de Claude Verneuil (le père un peu raciste),

    ·       Chantal Lauby dans le rôle de Marie Verneuil (la mère qui veut voir ses enfants et petits-enfants),

    ·       Emilie Caen dans le rôle de Ségolène,

    ·       Frédéric Chau dans le rôle de Chao Ling,

    ·       Frédérique Bel dans le rôle d’Isabelle,

    ·       Medi Sadoun dans le rôle de Rachid Benassem,

    ·       Julia Piaton dans le rôle d’Odile,

    ·       Ary Abittan dans le rôle de David Benichou,

    ·       Elodie Fontan dans le rôle de Laure,

    ·       Noom Diawara dans le rôle de Charles Koffi,

    Bande annonce : https://www.youtube.com/watch?v=QerOPic11Tk 

    Durée : 1h37

    Date de sortie : 16 avril 2014

    Ma note : 8,5/10

    Publique conseillé : C’est plutôt tout publique.

    Genre : Comédie

    Résumé :

    Claude et Marie Verneuil (un couple de bon catholique) ont quatre filles. Les trois premières sont mariées à un juif, un musulman et un chinois. Heureusement, Laure, la petite dernière, va épouser un bon catholique…

     

    Mon avis :

    Voilà ce qui s’appelle un bon film. (Pour preuve, il est resté plutôt longtemps en salle.)

     

    L’histoire n’est peut-être pas des plus recherchée, mais elle est super bien exploitée.

     

    Les Verneuil ont quatre filles.

    Ségolène épouse Chao Ling.

    Isabelle épouse Rachid Benassem.

    Odile épouse David Benichou.

    Un chinois, un juif, un musulman…

    Ne reste que Laure, sur qui tout repose…

    Laure qui annonce qu’elle a un fiancé, Charles, un comédien, mais heureusement catholique.

    Elle oublie juste qu’il est noir…

    De son côté, Charles rencontre quelques difficultés avec son père…

    Finalement, ils se marient en Juillet, à Chinon. La rencontre des deux familles provoque des explosions (autant chez eux que pour nous spectateur qui explosons de rire plus d’une fois).

     

    Les personnages sont très drôles. Ce que j’ai adoré, c’est les maris. Les trois premiers sont à couteau tirés, sauf pour faire en sorte que le quatrième n’entre pas dans la famille ! Hilarant…

    Et puis, on a de tout chez les sœurs, de la dentiste bien dans la vie à la peintre dépressive. (Le tableau qu’elle a offert à ses parents a une place toute spéciale…)

     

    Et la fin est super… Aussi drôle que romantique…

     

    Enfin, je n’aie pas grand-chose à rajouter, je peux juste dire que je conseille ce film.

     

    On adore : L’humour, les personnages, les relations entre les beaux-frères, et beaucoup de choses…

    On regrette : Je ne sais pas vraiment…


    votre commentaire
  • Bowling

     

     

     

     

    Réalisateur : Marie-Castille Mention-Schaar

    Scénariste : Jean-Marie Drupez

    Acteurs principaux :

    • Catherine Frot dans le rôle de Catherine,

    • Mathilde Seigner dans le rôle de Mathilde,

    • Firmine Richard dans le rôle de Firmine,

    • Laurence Arné dans le rôle de Louise

    Bande annonce : https://www.youtube.com/watch?v=Qa67W4U-u18 

    Durée : 1h30

    Date de sortie : 18 juillet 2012

    Ma note : 7,5/10

    Publique conseillé : adultes et adolescentes (les adolescents ne sont pas fan, en tout cas pas mon frère)

    Résumé :

    L’histoire se passe à Carhaix. En plein coeur de la Bretagne. Un petit hôpital, une maternité paisible. Pas beaucoup d’accouchements. Mathilde, sage-femme, Firmine, puéricultrice, et Louise, propriétaire du Bowling de Carhaix y vivent, heureuses et amies. Catherine, DRH, y est envoyée pour restructurer l’hôpital et surtout fermer à terme la maternité qui perd de l’argent. Quatre femmes dont l’âge, la personnalité, les origines sont différentes et qui vont pourtant former un quatuor fort en humanité et en humour pour défendre cette maternité. La vie, l’amour, l’amitié, la Bretagne et... le bowling ! 

     

    Mon avis :

    Un film vraiment pas mal. C’est tiré d’une histoire vraie.

    On dit que les français sont chauvins, je trouve que c’est particulièrement vrai en Bretagne, et le film le montre. On tient à notre région, que voulez-vous…

    C’est une belle histoire. La bande annonce et le résumé sont assez explicites quant elle, je ne vais donc pas m’étendre dessus.

     

    Mathilde est têtue, obtue et bornée, elle sait ce qu’elle veut et s’impose. Souvent trop.

    Firmine est un réservoir d’amour et de générosité. Elle est aussi parfois sarcastique.

    Catherine, elle, elle ne sait juste pas où elle tombe, mais elle apprend à connaître autre chose que la capitale. Et ça lui plait…

    Louise (ma préférée du quatuor) est très drôle, pleine de vie.

    Des personnages très différents, mais qui apprennent à se connaître et à s’aimer entre sport et travail…

    Les actrices ont gardées leur prénom pour leur personnage, ce que je trouve touchant.

     

    Avec quelques scènes cocasses, sur une belle note d’humour, l’histoire nous apporte tranquillement à son dénouement, c’est bien filmé. Aussi bien sur les pistes qu’à la mater.

     

    On adore : Les actrices, leur jeu, l’histoire et l’humour.

    On regrette : Un petit quelque chose sur lequel je n’arrive pas à mettre le doigt…

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique