• Suits : avocats sur mesure

    Saison 4

     

    Suits : avocats sur mesure, saison 4

      

     

    Réalisateur : Aaron Korsh

    Acteurs principaux :

    *Patrick J. Adams, dans le rôle de Mike Ross

    *Meghan Markle, dans le rôle de Rachel Zane (assistante juridique et future avocate)

    *Gabriel Macht, dans le rôle d’Harvey Specter (supérieur de Mike et associé de Jessica)

    *Rick Hoffman, dans le rôle de Louis Litt (rival d’Harvey)

    *Sarah Rafferty, dans le rôle de Donna (secrétaire d’Harvey)

    *Gina Torres, dans le rôle de Jessica Pearson (responsable du cabinet où travaille Mike)

    *D.B. Woodside, dans le rôle de Jeff Malone (financier travaillant au cabinet)

    *Brandon Firla, dans le rôle de Jonathan Sidwell (nouvel employeur de Mike)

    *Brendan Hines, dans le rôle de Logan Sanders (rival de Mike)

    Bande annonce : https://www.youtube.com/watch?v=NCaYiGQzigo (en anglais)

    Durée d’un épisode : 42 minutes

    Nombre d’épisode : 16

    Ma note : 9,5/10

    Résumé :

    Mike travaille maintenant en tant que financier dans le cabinet d’investissement de Jonathan Sidwell. Harvey et lui sont donc adversaires pour certaines affaires, ce qui crée de la tension entre eux.

    Harvey doit défendre un client qui ne plaît pas du tout à Mike et qui va déstabiliser Rachel. Comment cela va-il se terminer ? (résumé personnel)

    Mon avis :

    Comme vous pouvez le constater, ma note n’a pas changé par rapport à la saison 3. J’ai tout de suite aimée cette suite !

     

    Les acteurs jouent très bien.

    Mike est maintenant financier. Il est seul aux commandes de ses affaires. Il va y avoir une grande tension entre lui et Harvey qui va mettre l’amitié entre les deux hommes à rude épreuve.

     

    Rachel fait ses études de droit tout en continuant à travailler pour le cabinet. Elle va se retrouver dans une situation personnelle des plus délicate. Il va falloir qu’elle se batte pour gagner sa légitimité.

     

    Louis Litt, le rival d’Harvey est de plus en plus tyrannique, surtout au milieu de la saison. Il veut être associé tout comme Harvey et est prêt à employer les grands moyens, même les moins loyaux.

     

    Harvey est un peu perdu depuis le départ de Mike. Il va très vite remonter la pente et va tout faire pour mener la vie dure à son « poulain » pour lui démonter qu’il fait fausse route.

     

    Les autres personnages ont aussi leur lot de surprise.

     

    L’intrigue est intéressante. Contrairement aux saisons précédentes où les épisodes étaient plus ou moins indépendants, ici, il y un fil rouge sur plusieurs d’entre eux ce qui est appréciable.

     

    On sent que le cabinet doit aussi gérer ses problèmes du quotidien – les petites querelles, les déboires amoureux… -.

     

    La fin donne très envie de connaître la suite, surtout vis-à-vis de Mike mais aussi de la relation Harvey/Donna.

     

    En bref, je vous recommande à 100% cette série !

     

    On adore : Tout.

    On regrette : Je cherche encore.

                                                                                                       Debo


  • Elementary

    Saison 3

     

    Elementary, saison 3

     

     

    Réalisateur : Robert Doherty

    Acteurs principaux :

    *Jonny Lee Miller, dans le rôle de Sherlock Holmes

    *Lucy Liu, dans le rôle de la chirurgienne Joan Watson

    *Jon Micheal Hill, dans le rôle de l’inspecteur Marcus Bell

    *Aidan Quinn, dans le rôle du capitaine Thomas Gregson

    *Ophelia Lovibond, dans le rôle de Kitty Winter (la « protégée » de Sherlock)

    Bande annonce : https://www.youtube.com/watch?v=yPa1JNgyQkk (en anglais)

    Durée d’un épisode : 43 minutes

    Nombre d’épisode : 24

    Ma note : 7/10

    Résumé :

    Le célèbre détective Sherlock Holmes, venu de Londres, habite à New York. Tout juste sorti d'une cure de désintoxication, il est contraint de cohabiter avec son parrain de sobriété, le Dr Joan Watson, ancienne chirurgienne reconvertie dans l'assistanat. Les capacités d'observation et de déduction d'Holmes et l'expertise médicale de Watson aident à résoudre les affaires les plus impossibles du NYPD.

    Mon avis :

    La série ayant été supprimé du catalogue de Netflix, j’ai regardé la suite en DVD.

    Cette saison est un peu en dessous de la précédente.

     

    Holmes est revenu de Londres avec sa nouvelle « protégée », Kitty qu’il forme à devenir une bonne enquêtrice. De son côté, Joan Watson mène ses propres investigations auprès de la police.

     

    Les acteurs jouent bien. Nous retrouvons le côté pragmatique de Sherlock et sa fameuse déduction. Joan, elle, est à fond dans son travail, quitte à délaisser sa vie sociale.

    Nous découvrons de nouveaux personnages qui apportent leur lot de suspense.

     

    L’univers s’assombrit au fur et à mesure. Comme dans les autres saisons, les enquêtes peuvent sembler indépendantes mais au fil de l’avancée des épisodes, il est fait mention de celles résolues précédemment.

     

    La fin est correcte et est pleine de surprise !

     

    Pour parler des petits bémols, j’ai trouvé que certains épisodes sont assez longs. De plus, alors qu’avant on nous parlait de Jamie Moriarty, l’ex petite-amie de Sherlock, ici on n’en parle qu’une seule fois, ce qui est dommage !

     

    En résumé une bonne suite.

     

    On adore : Le jeu des acteurs, les enquêtes, l’univers, la fin.

    On regrette : Certains épisodes longs, le fait que l’on ne parle pas beaucoup de l’ex petite-amie de Sherlock.

                                                                                                       Debo


  • Shadowhunters

    Saison 3

     

    Shadowhunters, saison 3

     

     

    Réalisateur(s) : Todd Slavkin et Darren Swimmer

    Acteurs principaux :

    *Katherine McNamara, dans le rôle de Clary Fray ou Fairchild 

    *Dominic Sherwood, dans le rôle de Jace Wayland  

    *Alberto Rosende, dans le rôle de Simon (le meilleur ami de Clary)  

    *Emeraude Toubia, dans le rôle d'Isabelle (une amie Shadowhunter de Clary) 

    *Matthew Daddario, dans le rôle d'Alec (le frère d'Isabelle)  

    *Isaiah Mustafa, dans le rôle de Luke (policier et ami de la mère de Clary) 

    *Harry Shum Jr, dans le rôle de Magnus Bane (un sorcier)  

    *Alisha Wainwright, dans le rôle de Maia (loup-garou et amie de Simon) 

    *Luke Baines, dans le rôle de Jonathan Morgenstern (le frère de Clary)

    *Anna Hopkins, dans le rôle de Lillith (mère de Jonathan Morgenstern et reine des démons)

    *Javier Munoz, dans le rôle de Lorenzo (un rival de Magnus)

    Bande annonce : https://www.youtube.com/watch?v=Ov7oxvtrcUU

    Durée d’un épisode : 42 minutes

    Nombre d’épisode : 22

    Ma note : 7/10

    Résumé :

    Clary a ressuscité Jace grâce au vœu accordé par un ange. Jace va par la suite devenir étrange aux yeux de ses amis. Lillith, la reine des démons souhaite à tout prix redonner vie à son fils.

    Comment cela va-il se finir ?

    Mon avis :

    Après plusieurs années je viens enfin de terminer cette série qui est encore plus sombre que les deux précédentes.

     

    Lillith veut plus que tout que son fils revienne d’entre les morts et régner sur le monde des Terrestres – personnes lambdas sans pouvoirs ni particularités – Pour cela, elle va lever une armée…

     

    Le jeu des acteurs n’est pas trop mal surtout celui de Jace et Clary qui arrivent bien à transmettre leurs émotions.

    Jace a toujours un petit côté sarcastique même s’il apparait plus « faible » et attendri par les événements.

    Clary, de son côté aime aider les autres et va se retrouver dans des situations dramatiques.

     

    Les autres personnages comme Alec, Isabelle, Simon, Maia et Luke sont très bien aussi. Il arrive qu’ils soient dans des intrigues parallèles.

     

    L’univers est comme dit plus haut sombre et tendu. On sent que la situation est désespérée mais qu’elle va finir par s’arranger.

     

     Les effets spéciaux comme les maquillages – notamment ceux des vampires – sont très bien réalisés. On pourrait se croire dans les combats.

     

    Le dernier épisode qui dure 1 heure au lieu d’une quarantaine de minutes comme habituellement clôture parfaitement la série ! La fin, justement est triste. Si la série avait eu une quatrième saison, cela aurait été super mais il faudra s’en contenter.

     

    Par contre, j’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’intrigue au début.

     

    En résumé, une bonne fin.

     

    On adore : Le jeu des acteurs, l’univers, les effets spéciaux, le maquillage, la fin.

    On regrette : Que j’ai eu du mal à rentrer dans l’intrigue.

                                                                                                       Debo


  • Beaux-parents

    Beaux-parents

     

    Réalisateur : Héctor Cabello Reyes 

    Scénariste : Héctor Cabello Reyes et Bruno Bénabar

    Acteurs principaux :

    • Josiane Balasko dans le rôle de Coline Rossi, la belle mère
    • Didier Bourdon dans le rôle d'André Rossi, le beau père
    • Charlie Bruneau dans le rôle de Garance Rossi, la fille
    • Bruno Bénabar dans le rôle d'Harold Becker, le gendre
    • Bruno Salomone dans le rôle D'Hervé Fleury, le meilleur ami d'Harold
    • Gwendolyn Gourvenec dans le rôle de Chloé Fleury, la femme d'Hervé

    Bande annonce : ici

    Durée : 1h24

    Date de sortie : 19 juin 2019

    Ma note : 9/10

    Publique conseillé : en famille ou entre amis, c'est à peu près tout publique, bien que les enfants les plus jeunes risquent de ne pas tout comprendre.

    Résumé :

    Coline et André sont en parfaite harmonie avec leur fille, Garance, et leur gendre Harold. Mais Garance se sépare d’Harold et ordonne à ses parents de ne plus jamais le revoir. Les beaux-parents ne peuvent s’y résoudre : elle l’a largué, mais pas eux ! Ils devront mener une double vie pour continuer à voir leur gendre adoré, en cachette de leur fille, qui ne va pas les lâcher...

     

    Mon avis :

    Voici un film que j'ai beaucoup aimé voir au ciné !

    Le casting est déjà un bon départ, et la bande-annonce donne vraiment envie. Donc j'ai attendu qu'il passe prêt de chez moi (dixit vivre en campagne et y aller trois semaines après la sortie, mais c'est moins cher donc c'est pas grave), et j'y suis allée.

    Je n'ai pas été déçue !

     

    C'est donc l'histoire d'Harold et Garance, un couple, et d'André et Coline, les parents de Garance. Au sein du couple, tout va bien, ils commencent à se dire qu'ils vont avoir un enfant, tout ça, et ce pour le plus grand bonheur des beaux-parents, qui apprécient beaucoup leur gendre, qui a su se faire accepter, et ils forment une famille unie.

    Mais lors d'un déplacement pour une signature de contrat, quiproquos sur quiproquos font que Garance pense qu'Harold l'a trompée avec une de ses collègues, Chloé. Et c'est le drame pour la jeune femme qui ne supporte pas cette idée. Elle ne laisse pas la possibilité à Harold de s'expliquer, elle le quitte et dit à ses parents de lui dire adieux. Mais ces derniers ne l'entendent pas de cette oreille, car ils apprécient leur gendre et la famille qu'ils forment tous les quatre.

    Qui plus est, Cholé est la femme du meilleur ami et patron d'Harold, ce qui n'arrange pas les chose car ce dernier perd donc son couple, son ami et son bouleau en même temps, alors il est bien heureux de garder ses beaux-parents dans sa vie. Oui, mais Garance ne l'entend pas de cette oreille.

     

    Bénabar est un chanteur comédien que j'apprécie (j'ai été bercée par sa musique pendant toute mon enfance parce que ma mère aime bien, et c'est le premier chanteur que j'ai été voir en concert), et je trouve qu'il joue très bien le rôle de cet homme qui se retrouve à perdre tout. Harold aime la marche rapide (même si tout le monde trouve cela ridicule). Il tient en haute estime la valeur qu'est la fidélité. Et il se débat tout au long du film pour se faire entendre alors que personne ne le croit (y compris la Chloé avec laquelle il n'a pas couché, elle m'a bien fait rire celle-là à ne rien arranger).

    Les beaux-parents sont drôles, ça m'a bien fait rire de les voir galérer avec leur fille pour qu'elle ne découvre pas qu'ils voient encore Harold. Ça donne des situations drôles, avec beaucoup de gènes pour le couple, et leurs justifications bancales font rire.

    Garance est du genre rancunière et à se faire passer pour celle qui a le mauvais rôle même quand ce n'est pas le cas. Elle pourrit la vie à tout le monde juste parce qu'elle refuse de laisser le bénéfice du doute à Harold. Mais c'est tellement bien jouer... Têtue, obtue, bornée, son caractère explosif m'a beaucoup fait rire aussi ! L'actrice, Charlie Bruneau, joue dans En famille (la série de sketches qui passe sur M6 après les infos), j'aime bien regarder ça, où elle a un caractère un peu similaire. Et j'y ai retrouvé ce petit quelque chose que j'aime bien dans sa façon de jouer.

    Hervé et Chloé, le couple d'ami et de collègue d'Harold, sont présent aussi. Hervé, c'est un homme qui va voir à droite à gauche d'autres femmes que la sienne, mais il ne faudrait pas qu'on touche à la sienne surtout. Il m'a bien fait rire aussi. Et Chloé, qui semble déçue de ne pas se souvenir de cette nuit qui n'a pas eu lieu avec Harrold... Elle aussi elle est pas mal dans son genre.

     

    Bref, un scénario comique, beaucoup d'humour, un dénouement qui vient de là où on ne l'attendait pas du tout ! Quelques secrets éventés, certains pour le meilleurs plus que pour le pire d'ailleurs. Un casting vraiment sympa, avec de bons acteurs. Ce n'est pas un coup de cœur pour moi, mais c'est pas passé loin, il manquait juste ce petit quelque chose en plus que je ne saurais nommer.

    J'ai passé un super moment devant ce film que je recommande pour une soirée sympa de détente.

     

    On adore : Le scénario, les personnages autant que les acteurs, et la bonne dose d'humour et de bonne humeur que l'on prend au passage.

    On regrette : Que ce ne soit pas un coup de cœur.

    Jiji


  • Flash

    Saison 1

     

    Flash, saison 1

    PODCASThttps://www.youtube.com/watch?v=XpT8h-P6bVA&feature=youtu.be

     

    Réalisateur(s) : Greg Berlanti, Andrew Kreisberg et Geoff Johns

    Acteurs principaux :

    *Grant Gustin, dans le rôle de Barry Allen/Flash

    *Candice Patton, dans le rôle d’Iris West (la meilleure amie de Barry)

    *Carlos Valdes, dans le rôle de Cisco Ramon (un des scientifiques qui aide Barry avec ses pouvoirs)

    *Danielle Panabaker, dans le rôle du Dr Caitlin Snow (elle soigne Barry quand il se fait mal après avoir utilisé ses pouvoirs)

    *Tom Cavanagh, dans le rôle du Dr Harison Wells (le scientifique qui dirige le laboratoire S.T.A.R. LABS)

    Jesse L. Martin, dans le rôle de Joe West (le « père adoptif » de Barry et lieutenant de police)

    *Rick Cosnett, dans le rôle de Eddie Thawne  (lieutenant de police et coéquipier de Joe)

    Bande annonce : https://www.youtube.com/watch?v=8HB40lEa_j8

    Durée d’un épisode : 40 minutes

    Nombre d’épisode : 23

    Ma note : 7/10

    Résumé :

    Barry Allen est un jeune scientifique travaillant pour la police de Central City. Lorsqu'il avait 11 ans, il a vu sa mère se faire tuer par une entité mystérieuse, son père a été accusé et il purge une peine pour un crime qu'il n'a pas commis. Un jour lors d'un accident provoqué par l'explosion d'un accélérateur de particules dans les laboratoires de Harrison Wells, a fait de Barry une personne exceptionnelle capable de courir à des vitesses extrêmes. Pour le monde entier, il est un scientifique qui travaille pour la police, mais secrètement, il utilise sa vitesse pour combattre le crime et trouver d'autre personnes comme lui, des méta-humains. Toutefois, son but premier est de trouver qui a tué sa mère et de rendre justice pour son père.

    Mon avis :

    En fait, je ne savais plus quoi regarder sur Netflix et vu qu’il y a pas mal de séries de super-héros, je me suis dit « pourquoi pas tester ».

     

     

    Les acteurs jouent bien. Barry est un jeune homme qui travaille en tant que scientifique pour la police de sa ville : Central City. Il est attaché à ses amis et surtout à Iris qu’il protège comme un frère. Il va tenter de mettre ses capacités au service de tous.

     

     

    Iris, justement veut devenir journaliste et être reconnu en tant que tel. Elle est très proche de Barry depuis que celui-ci est venu vivre avec elle et son père depuis la mort de sa mère et l’incarcération de son père. Elle souhaite découvrir qui est vraiment Flash quitte à se mettre en danger.

     

     

    Joe, le « père adoptif » de Barry et biologique d’Iris est un lieutenant de police. Il aura une grande importance dans la série et va aider Barry autant qu’il le peut.

     

     

    Caitlin, Cisco et le Dr Wells sont des scientifiques travaillant à S.T.A.R LABS. Caitlin est protectrice et meurtrie par la mort de son fiancé un an auparavant. Elle est proche de Cisco et voue une admiration au Dr Wells.

    Cisco est un jeune homme d’origine hispanique. Il n’a plus de contacts avec sa famille. Il est malin, aime les films et trouver des surnoms aux gens.

    Quand au Dr Wells il est en fauteuil roulant et semble avoir des secrets. Il aidera Barry à développer ses pouvoirs et est impressionner par lui.

     

     

    Les intrigues des épisodes semblent indépendantes les unes des autres mais au fil de la série, il y a un fil rouge et les épisodes s’imbriquent dans l’intrigue principale.

     

     

    Il y a beaucoup d’effets spéciaux qui permettent d’apporter de la dynamique, ils sont réussis.

     

     

    Par contre, j’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire, il m’a fallu quelques épisodes.

     

     

    La fin donne envie de connaitre la suite et je vous recommande cette série.

     

     

    On adore : Les personnages, l’intrigue, le jeu des acteurs, la fin, les effets spéciaux, la dynamique.

    On regrette : Le fait de mettre du temps à rentrer dans l’histoire.

                                                                                                                                                                                                               Debo





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique