• Chroniques de la fin du monde

    Tome 2 : l’exil

    De Susan Beth Pfeffer

     

    Chronique de la fin du monde, tome 2 Susan Beth Pfeffer

    • Titre en VO : the dead and the gone
    • Editeur : Pocket jeunesse
    • Site de l’auteur : http://susanbethpfeffer.blogspot.fr/ 
    • Ma note : 7,5/10
    • Quatrième de couverture : Lorsqu’un astéroïde percute violemment la lune, semant le chaos dans le monde entier, Alex Morales se retrouve seul avec ses deux sœurs. Il n’a pas dix-huit ans et doit se débrouiller dans New York, envahie par les flots. Pour chercher ses parents disparus, trouvé de quoi manger, de quoi se chauffer, et simplement pour survivre, Alex sera amené à faire des choix qui changeront son destin à jamais.

    Mon avis sur le livre :

    La lune, percutée par un astéroïde, va dévier de sa trajectoire. Sur Terre, tout part de travers.

    Mais, chose que les scientifiques n’avait pas prévu, l’astéroïde dévie la Lune de son orbite. Les effets (en dehors de la taille XXL de la lune) se font vite sentir. Les marrées sont perturbées, les inondations. L’électricité se fait désirer, elle coupe sans cesse. Un été très chaud, le manque d’eau. Puis les volcans, le ciel de cendre, le froid, les épidémies. Toutes ces épreuves à la suite.

    Pour le deuxième tome, on revit les même événements, mais vu par Alex Morales. C’est un jeune homme (17 ans, presque 18) New-Yorkais, un lycéen  dans un prestigieux lycée catholique, d’origine portoricaine. Il a deux petites sœurs, Julie et Brianna, et un grand frère, Carlos, qui est militaire et absent, on en parle peu. Lorsque la catastrophe arrive, son père est sur l’île de Porto Rico. On n’est pas réellement fixé sur son sort, mais il est probablement mort suite à une hausse de marées dû à la lune. Quant à la mère, on ne sait pas où elle est au début, puis il devient probable qu’elle ait été noyée dans le métro en rentrant de l’hôpital (elle était infirmière). Alex se retrouve seul avec ses deux sœurs.

    Ses camarades de classe partent un à un. Quand son « rival » s’en va, il lui laisse le rôle de délégué de classe, l’adresse de son père à aller voir en cas d’urgence et demande à un ami d’aider Alex.

    Il doit se débrouiller entre les cours, ses sœurs, les recherches de ses parents (bien vaines) et les inondations.

    Julie, la plus jeune de ses sœurs, est une fillette pourrie gâtée, Alex n’aime pas beaucoup son sale caractère. Il lui préfère Brianna, plus douce, plus gentille, qui ne se plaint jamais. A un moment, il enverra celle-ci dans un couvent pour qu’elle soit mieux nourri, et pour pouvoir survivre plus facilement avec Julie, qui apprend à supporter les événements et à aider autant qu’elle le peut. Julie, qu’il apprend à aimer. Pour subvenir à leurs besoins, Alex à recourt au « body-shoping » et au marché noir.

    Lorsque les volcans entre en éruption, même si la capitale est encore bien ravitaillée, ça devient plus dur. Brianna revient du couvent, qui ne peut plus faire pousser des plantes pour nourrir les filles. Les cendres rendent Brianna asthmatique.

    Il se rend compte que la capitale n’est ravitaillée que le temps d’en sortir ce qui est important. La situation se dégrade. Il se retrouve de plus en plus seul. Il faut partir.

     

    La lecture est plus rythmée que pour le premier tome, car la vie plus dure, il y a plus d’action. C’est toujours fluide, on reconnait le style de l’auteur.

    On adore : Le réalisme, et les questions que ça amène (on ferait quoi, nous, à leur place ?), toujours aussi bien posées.

    On regrette : Que ça ne commence pas un peu plus tôt, avant que l’astéroïde percute la lune, pour suivre mieux les personnages, comme dans le tome 1.

    Chronique du tome 1 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/chroniques-de-la-fin-du-monde-tome-1-de-susan-beth-pfeffer-a91763197

    Chronique du tome 3 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/chroniques-de-la-fin-du-monde-tome-3-les-survivants-susan-beth-pfeffer-a94048709#


  • Chroniques de la fin du monde

    Tome : 1 ; Au commencement

    de Susan Beth Pfeffer

     

    Chroniques de la fin du monde tome 1 de Susan Beth Pfeffer

      

    • Titre en VO : the dead and the gone
    • Editeur : Pocket jeunesse
    • Ma note : 7/10
    • Quatrième de couverture : Enfin c'est le grand soir : l'astéroïde dont tout le monde parle va percuter la Lune ! Familles, voisins, amis, tous se rassemblent pour observer le phénomène. Mais les choses ne se passent pas comme prévu. L'impact a été si violent que la Lune a dévié de son orbite et s'est rapprochée de la Terre. Peu à peu tout se dérègle... L'électricité puis l'eau sont coupées et les vivres commencent à manquer. Miranda et sa famille vont devoir accepter que la vie telle qu'ils la connaissaient a disparu à jamais.

    Mon avis sur le livre :

    La lune, percutée par un astéroïde, va dévier de sa trajectoire. Sur Terre, tout part de travers.

     

    Dans le premier tome, on va voir les événements par Miranda, dans son journal intime. C’est une ado de 16 ans, elle aime le patinage, la natation, déteste les devoirs maison donné par les profs (surtout quand il y en a trois à faire en même temps à cause d’un simple astéroïde qui n’aura aucun impact sur la Terre). Elle pense qu’elle aurait bien aimé qu’un garçon l’invite au bal du lycée. Elle est capricieuse. Avec elle, il y a Jonny, 13 ans ½, son jeune frère, fan de base-ball ainsi que Matt, son grand frère sur qui elle compte beaucoup, et qui garde la tête froide et aide beaucoup la mère, prévoyante et qui s’inquiète tout le temps pour ses enfants (quoi de plus normal dans leur situation ?). Et puis aussi, il y a Mrs Nesbitt la vielle voisine qui à vu grandir la mère, Peter, médecin, c’est le copain de la mère. Et sinon, il y a le père, et sa nouvelle femme, Lisa, qui est enceinte. Cette petite famille est attachante, bien que Miranda mette du temps à vraiment évolué avec les événements, elle refuse un peu tout ça au début.

    Donc, voilà, on y ais, dans la rue, tout le monde attend l’impact lunaire, on dirait une fête de quartier. Mais, chose que les scientifiques n’avait pas prévu, l’astéroïde dévie la Lune de son orbite. Les effets (en dehors de la taille XXL de la lune) se font vite sentir. Les marées sont perturbées. L’électricité se fait désirer, elle coupe sans cesse. Un été très chaud, le manque d’eau. A cause de tous ça, les ravitaillements en nourriture se font rares. Puis les volcans, le ciel de cendre, le froid, les épidémies. Toutes ces épreuves à la suite. Et avec le quotidien, les disputes mère/fille, les amourettes adolescentes, les copines,…Toute ces choses que tout le monde sera obligé de passer pour survivre.

    C’est une lecture facile. On pourrait s’attendre à un style différent d’après le résumé, à un peu plus d’action aussi, mais c’est fluide, on ne se rend pas compte que les chapitres passent.

    On adore : Le réalisme, et les questions que ça amène (on ferait quoi, nous, à leur place ?)

    On regrette : Le temps mis par l’héroïne à évolué, elle à même tendance à redevenir un peu gamine au début.

    Chronique du tome 2 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/chroniques-de-la-fin-du-monde-tome-2-susan-beth-pfeffer-a93418411#

    Chronique du tome 3 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/chroniques-de-la-fin-du-monde-tome-3-les-survivants-susan-beth-pfeffer-a94048709#





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique