• Princesse Sara, tome 1 : Pour une mine de diamants, de Audrey Alwett

    Princesse Sara

    Tome 1 : Pour une mine de diamants

    Scénario : Audrey Alwett

    Dessin : Nora Moretti

    Couleurs : Claudia Boccato

    Titre en VO : Pour une mine de diamants

    Année de la première publication (en France) : 2009

    Nombre de pages : 48

    Editeur : éditions Soleil, collection Blackberry

    Site de l’éditeur : http://www.soleilprod.com/bd/nos-collections-bd/blackberry.html

    ISBN : pas trouvé (format kindle)

    Site de l’auteur :               

    Audrey Alwett : http://www.audreyalwett.com/

    Nora Moretti : http://noramoretti.blogspot.fr/

    Claudia Boccato : http://claudiaboccato.blogspot.fr/ 

    Ma note : 7,5/10

    Publique conseillé : Filles, les petites rêveuses et les grandes nostalgiques.

    Quatrième de couverture :

    Sara, qui a toujours vécu aux Indes, est envoyée dans un pensionnat à Londres pour parfaire son éducation. Elle devient rapidement la star du pensionnat, d'autant que son père lui envoie des lettres surprenantes où il raconte ses investissements dans des mines de diamants. La directrice tente de gâter et flatter son élève jusqu'au jour où deux avoués annoncent la mort du père de Sara.

     

    Mon avis :

    Pas besoin de raconter l’histoire, le résumé est plus que complet !

     

    Sara, douze ans, est une petite fille modeste remplie de joie de vivre. Elle console tout le monde, est généreuse, aimable…

    On retrouve aussi tous les personnages du dessin animé, si ce n’est les noms qui changent pour certains.

    Lottie, la petite pleurnicheuse, est trop chou…

    Lavinia reste égale à elle-même, c'est-à-dire une vraie peste.

    Ermengarde Saint-John (Marguerite dans le dessin animé) est comme dans le dessin animé, fade, complexée, mais gentille.

    Mariette, la femme de chambre, est ici un automate ! Elle parle en français avec Sara.

    Amélia, autre automate, servante de la directrice, est gentille, toujours aux ordres de miss Minchin.

    Miss Minchin, la directrice, est froide (pour ne pas dire glaciale), veux se faire bien voir par Sara uniquement pour l’argent de son père.

     

    Les dessins, et les couleurs sont juste magnifiques…

    Le scénario respecte bien la trame du dessin animé que l’on connaît (aucune de nous deux n’a lu le roman pour comparer… Sorry !), mais en plus rapide, moins détaillé.

     

    Voilà, c’est court mais c’est une bd !

    A bientôt pour la suite de la série. (Sois, certainement l’été prochain…)

     

    Extrait : (choix : Trouver sur le net, comme toutes les bd !)


     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    On adore : Couleurs, dessins, histoire,…

    On regrette : Que ça soit un poil trop rapide ?


    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :