• #PLIB2020 : Mers mortes, d'Aurélie Wellenstein

    Mers mortes

    Aurélie Wellenstein

     

    #PLIB2020 : Mers mortes, d'Aurélie Wellenstein

     

    PODCAST : https://www.youtube.com/watch?v=tqxqeuBoMkM

     

    Titre en VO : Mers mortes

    Année de la première publication (France) : 2019

    Nombre de pages : 368

    Editeur : Scrinéo

    Site de l’éditeur : https://www.scrineo.fr/

    Site internet du PLIB : https://leplib.fr/

    ISBN : #ISBN9782367406602 (format numérique)

    Site de l’auteur : https://lafilleperchee.com/

    Ma note : 5/10

    Public conseillé : Adolescents à partir de 15 ans

    Quatrième de couverture :

    Les humains ont massacré les mers et les océans. L’eau s’est évaporée ; les animaux sont morts. Quelques années plus tard, les mers et les océans reviennent. Ils déferlent sur le monde sous la forme de marées fantômes et déplacent des vagues de poissons spectraux, tous avides de vengeance. Les fantômes arrachent leurs âmes aux hommes et les dévorent. Bientôt, les humains eux aussi seront éteints… Leur dernier rempart face à la mort : les exorcistes. Caste indispensable à l’humanité, les exorcistes sont bien entendu très convoités. L’un d’eux, Oural, va se faire kidnapper par une bande de pirates qui navigue sur les mers mortes à bord d’un bateau fantôme. Voilà notre héros embarqué de force dans une quête sanglante et obligé, tôt ou tard, de se salir les mains…

     

    Mon avis :

    J’ai lu ce roman pour le PLIB2020, il fait parti des 5 livres finalistes.

    Le résumé étant long, je n’en dirai pas plus.

     

    Les personnages sont corrects. Oural, le protagoniste principal est dévoué à sa mission qui est de sauver ses camarades.

     

    Son amie, Trellia l’aidera dans sa tâche. Leur relation d’amitié est très forte.

     

    Bengale est le capitaine d’un navire. Il est particulièrement apprécié par les membres d’équipage de son navire, il est considéré comme un dieu.

     

    Les personnages secondaires, quant à eux sont peu présents.

     

    L’écriture est simple mais efficace. Aurélie Wellenstein aime particulièrement mettre l’accent sur les scènes d’action.

     

    Je n’ai pas bien compris l’intrigue du roman. Le thème principal est l’écologie. J’ai l’impression que de nombreux romans veulent traiter cette thématique en ce moment.

     

    La fin est bien.

     

     

    Extrait : (choix : au hasard)

    « Oural était si proche qu'il voyait la splendeur de la mer et ses millions d'âmes qui flottaient dans la luminescence bleutée. Même dépourvue de voix, il percevait très bien sa fureur, sa douleur, sa haine et sa démence. Sauvagement assassinés, les mers et les océans charriaient au creux de leurs vagues monstrueuses le souvenir de leur supplice, et à chaque dégorgement d'écume dans le monde des humains, ils paraissaient hurler « vengeance ! ».


    J’ai aimé : L’écriture, les scènes d’action, les personnages.

    Je n’ai pas aimé : L’intrigue.

    #PLIB2020 : Mers mortes, d'Aurélie Wellenstein


    Tags Tags : , , , , , , ,