• #PLIB2020 : Le phare au corbeau, de Rozenn Illiano

    Le phare au corbeau

    Rozenn Illiano

     

    #PLIB2020 : Le phare au corbeau, de Rozenn Illiano

     

    PODCASThttps://www.youtube.com/watch?v=-vBJ16BcSs4&feature=youtu.be

     

    Titre en VO : Le phare au corbeau

    Année de la première publication (France) : 2019

    Nombre de pages : 350

    Editeur : Critic éditons, collection fantasy

    Site de l’éditeur : https://editions.critic.fr/ 

    Site du PLIB : https://leplib.fr/ 

    ISBN : #ISBN9782375791271 (format kindle)

    Site de l’auteur : https://www.onirography.com/ 

    Ma note : 4/10

    Public conseillé : Jeunes adultes

    Quatrième de couverture :

    Agathe et Isaïah officient comme exorcistes. L’une a les pouvoirs, l’autre les connaissances ; tous deux forment un redoutable duo.
    Une annonce sur le réseau social des sorciers retient leur attention. Un confrère retraité y affirme qu’un esprit nocturne hante le domaine d’une commune côtière de Bretagne et qu’il faut l’en déloger. Rien que de très banal. Tout laisse donc à penser que l’affaire sera vite expédiée.
    Cependant, lorsque les deux exorcistes débarquent là-bas, le cas se révèle plus épineux que prévu. Une étrange malédiction, vieille de plusieurs générations, pèse sur le domaine de Ker ar Bran, son phare et son manoir.
    Pour comprendre et conjurer les origines du Mal, il leur faudra ébranler le mutisme des locaux et creuser dans un passé que certains aimeraient bien garder enfoui… 

     

    Mon avis :

    Ce roman fait partie des 20 romans sélectionnés pour le PLIB. J’ai été déçue et je me suis ennuyée !

    Je ne parlerai pas plus du résumé, car il en dit assez sur l’histoire.

     

    Les personnages sont stéréotypés. Agathe est une jeune médium qui peut voir les esprits grâce à sa double vue. Avec Isaïah, son meilleur ami sorcier elle pratique l’exorcisme pour faire passer les fantômes qui restent dans le monde des vivants vers l’au-delà. Elle n’est pas sûre d’elle.

     

    Isaïah, lui est un sorcier homosexuel qui considère Agathe comme sa sœur. Il sait charmer les gens.

     

    Léna et Thomas, les clients qui ont besoin de faire sortir les fantômes de leur maison sont inquiets. Ils vont très vite se lier d’amitié avec nos deux protagonistes principaux, voir même un peu trop vite à mon goût.

     

    Gaël, le maire de Landrez – ville de Bretagne où se déroule l’intrigue – est un ami d’Isaïah. Il va aider ses amis à chasser le fantôme. Il a une relation conflictuelle avec son père.

     

    Le fantôme est un personnage à part entière. Il est très en colère !

     

    Les autres personnages secondaires apportent l’ambiance « petit village ».

     

    L’intrigue est pesante, on ne se sent pas à l’aise dans ce village, on a envie de le fuir.

     

    L’écriture est simple, les chapitres sont assez courts.

     

    La fin est bof, je m’attendais à autre chose.

     

    En bref, une lecture mitigée.

     

    Extrait : (choix : au hasard)

    « Et là, au milieu sur le tapis, une jeune fille m’observe, l’air absent, les yeux morts. Ses longs cheveux sont trempés, tout comme sa robe, une chemise de nuit blanche et tachée. Éthérée, évanescente, presque transparente. Le voilà, le fantôme de cette maison. »

     

    J’ai aimé : L’intrigue.

    Je n’ai pas aimé : Les personnages, l’ambiance, la fin.

    #PLIB2020 : Le phare au corbeau, de Rozenn Illiano


    Tags Tags : , , , , , , , ,