• Les fourmis, de Bernard Werber

     

    Les fourmis

    Bernard Werber

     Les fourmis, de Bernard Werber

     

     

    Titre en VO : les fourmis

    Année de la première publication (en France) : 1991

    Nombre de pages : 306

    Editeur : Le livre de poche

    Site de l’éditeur : http://www.livredepoche.com/ 

    ISBN : 978-2-253-06333-9 (format poche)

    Site de l’auteur : http://www.bernardwerber.com/ 

    Ma note : 9/10

    Publique conseillé : Plutôt jeunes adultes et plus (tout n’est pas facile à la comprenette)

    Quatrième de couverture :

    Le temps que vous lisiez ces lignes, sept cents millions de fourmis seront nées sur la planète. Sept cents millions d’individus dans une communauté estimée à un milliard de milliards, et qui a ses villes, sa hiérarchie, ses colonies, son langage, sa production industrielle, ses esclaves, ses mercenaires… Ses armes aussi. Terriblement destructrices.

    Lorsqu’il entre dans la cave de la maison léguée par un vieil oncle entomologiste, Jonathan Wells est loin de se douter qu’il va à leur rencontre. A sa suite, nous allons découvrir le monde fabuleusement riche, monstrueux et fascinant de ces « infra-terrestres », au fil d’un thriller unique en son genre, où le suspens et l’horreur reposent à chaque page sur les données scientifiques les plus rigoureuses. Voici pour la première fois un roman dont les héros sont des… fourmis !

    Mon avis :

    Dans ce livre, on alterne l’histoire de Jonathan et de sa famille et celle des fourmis, pour voir où elles se rejoignent. On suit deux quêtes de la vérité. J’ai imaginé beaucoup de façon pour que les deux histoires se rencontrent, mais aucune n’a été la bonne. L’auteur a réussi à me surprendre. Et pas qu’un peu ! Le suspens est présent, et s’il n’est pas « insoutenable » au point qu’on n’en lâche plus le bouquin, mais il est quand même bien là. Et surtout, il est constant.

    C’est une bonne lecture, mais pas très facile. Les parties sur les fourmis sont basées sur des fait scientifiques, on apprend donc beaucoup de choses.

    Les personnages ne sont pas très creusés, mais l’histoire l’est tellement que ça compense largement. Et je pense (j’espère aussi) qu’ils le seront plus dans le tome deux. En fait, pour l’instant, il n’y a qu’un personnage dont on connaisse vraiment l’histoire, c’est l’oncle de Jonathan, Edmond. L’ironie du sort veut que se soit sa mort qui cause l’histoire…

    Le style n’est ni poétique ni recherché, mais il est simple et efficace.

    Un inconvénient, c’est que l’histoire n’est pas séparée en chapitres, mais seulement en quatre parties, ce que je n’ai pas trouvé très pratique à la lecture.

    La fin m’a laissée un gros blanc pour la suite. Je suis impatiente de la lire (ça ne saurait tarder).

    J’ai fait assez court comme chronique (ou alors c’est une impression), mais je ne vois pas quoi dire de plus pour l’instant. Donc voilà pour cette fois !

    Extrait : (choix : En bonus on a une énigme à résoudre, elle n’est pas facile. Et j’ai réussi ! (après y avoir réfléchie un bout de temps) Je vous la mets. Bonne chance à ceux qui essaie ! Si quelqu'un trouve du premier coup, qu'il mette un commentaire, parce que je n'ai encore trouvé personne et c'est pas faute de poser l'énigme autour de moi.)

    « — Je me souviens qu’une fois, oh ! il devait avoir à peine onze ans, il m’a mise au défi d’arriver à faire quatre triangle équilatéraux avec six allumettes. Ce n’est pas facile, tiens tu vas essayer pour voir…

    […]

    — Quelle est la solution ?

    Grand-mère Augusta se concentra.

    — Eh bien, en fait, je crois qu’il ne me l’a jamais livrée. Tout ce dont je me souviens c’est de la phrase qu’il m’a lancée pour m’aider à trouver : « Il faut penser différemment, si on réfléchit comme on en a l’habitude on n’arrive à rien. » Tu t’imagines, un mouflet de onze ans sortir des trucs pareils ! »

    On adore : Le style, l’histoire, la recherche de réel, le suspens… Et beaucoup de chose !

    On regrette : De ne pas bien connaître les personnages.

    Chronique du tome 2 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/le-jour-des-fourmis-de-bernard-werber-a108603132

    Chronique du tome 3 : http://oceanlivresque.eklablog.fr/la-revolution-des-fourmis-de-bernard-werber-a108998438

    « Autre-Monde, tome 1 : L'alliance des trois de Maxime ChattamDemain j'arrête, livre et chanson »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :