• Le chat et l'enfant qui ne parlait pas, de Jayne Dillon

    Le chat et l'enfant qui ne parlait pas

    Jayne Dillon

     

    Titre en VO : Jessi-cat : The cat that unlocked a boy's heart

    Année de la première publication (en France) : 2014

    Nombre de pages : 234

    Editeur : City éditions

    Site de l’éditeur : https://www.city-editions.com/index.php?page=index.php

    ISBN : 978-2-8246-0450-6 (format papier)

    Site de l’auteur : non trouvé

    Ma note : Je n'en mettrai pas pour cette fois-ci, je trouve que ça n'aurait pas de sens pour ce livre de mettre une note.

    Publique conseillé : qui sera intéressé

    Quatrième de couverture :

    Lorcan a sept ans lorsque sa mère l'entend dire "Je t'aime" pour la première fois. Mais ces paroles ne lui sont pas destinées, elles sont pour Jessi, le chat de la famille.
    Lorcan est autiste, atteint du syndrome d'Asperger. Incapable d'exprimer ses sentiments, il ne prononce jamais un mot quand il est en public ou quand l'émotion est forte.
    Mais les choses commencent à changer avec l'arrivée de Jessi. A force de le caresser et de lui dire à quel point il l'aime, Lorcan évolue peu à peu. Ce livre est le récit de cette formidable évolution, de cette renaissance. Il raconte l'histoire vraie d'un enfant qui a commencé à se connecter au monde grâce à un chat. Et dont la vie a été transformée à tout jamais.

     

    Mon avis :

    Un livre très touchant, un témoignage poignant.

    C'est une maman qui raconte l'histoire de son fils, qui est atteint du syndrome d'asperger (une des nombreuses formes de l'autisme), et de mutisme sélectif (pour savoir que quoi il s'agit, se référer à l'extrait, je ne trouverai pas meilleurs mots pour l'expliquer), sans que les deux soient liés.

    On suit le parcours de cette mère pour son fils, pour accompagner son enfant, pour avoir un diagnostic par les médecins, pour mettre en place ce qui pourra l'aider.

    On suit aussi le lien qui se crée entre cet enfant, Lorcan, et son chat. Lien qui lui permettra grandement d'évoluer

     

    Dans ce livre, j'ai appris à mieux connaître le syndrome d'asperger, forme d'autisme que je ne connaissait pas du tout. J'ai aussi découvert ce qu'était le mutisme sélectif.

    Et enfin, j'ai découvert une relation magique entre un enfant et son chat. Je crois moi même fortement aux vertus que peuvent avoir les animaux sur le moral, tant chez des personnes sans problèmes particuliers que chez des personnes malades (quelques soit le types de maladies) ou handicapées. Ma maman travaille dans des maisons de retraite avec des chiens, on appelle cela de la zoothérapie, j'ai eu l'occasion de voir le bien être que peut apporter l'animal, et l'enrichissement que ça peut être pour les personnes, le lien qui peut se créer. C'est quelque chose auquel je crois beaucoup, et qui à mon avis devrait être plus valorisé.

     

    Donc ce récit m'a beaucoup touchée, par tout ces aspects. Notamment cette maman qui se bat pour son fils, qui se bat pour la moindre amélioration, qui se bat avec son fils pour l'aider, qui se bat pour obtenir tout ce qu'elle peut des institutions, ect. J'admire son courage et sa force pour ce qu'elle fait au jour le jour. C'est elle qui a écrit ce livre, qui a fait le témoignage de l'histoire de sa famille.

     

    Ce n'est pas une vraie chronique, mais ce n'est pas un livre comme ceux que l'on chronique habituellement sur ce blog. Et j'ai trouvé important de vous en faire part quand même, parce que c'est une histoire touchante, et parce que ce genre de maladie mérite que l'on s'arrête dessus et qu'on prenne la peine de savoir ce que c'est, et parce que le courage de cette maman est impressionnant.

     

    Extrait : (choix : Parce que c'est bien expliqué, je ne trouverai pas meilleurs mots.)

    « Qu'est ce que le mutisme sélectif ? 
    Le mutisme sélectif et un trouble anxieux de l'enfance qui se caractérise par l'incapacité de l'enfant à parler dans certains endroits, alors qu'il peut parler tout à fait normalement dans d'autres. Ce trouble qui débute le plus souvent au plus jeune âge, est généralement passager et se manifeste par exemple lors de l'entrée en maternelle ou à l'occasion d'une hospitalisation. Mais en de rares cas, il peut persister durant la scolarité de l'enfant. La plupart du temps, l'enfant ne parlera pas à ses enseignant ni même à ses camarades ; en revanche, il pourra communiquer de façon non verbale. »

    Jiji

    « Trop curieuse, de Christophe GreslandLa gueule du loup, de Marion Brunet »

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :