• La Voleuse de livres, de Markus Zusak

    La Voleuse de livres

    Markus Zusak

    La Voleuse de livres, de Markus Zusak

     

     

    Titre en VO : The Book Thief

    Année de la première publication (France) : 2007

    Nombre de pages : 633

    Editeur : Pocket

    Site de l’éditeur : http://www.pocket.fr/ 

    ISBN : pas trouvé (format kindle)

    Site de l’auteur : http://zusakbooks.tumblr.com/ 

    Ma note : 7/10

    Publique conseillé : Tout public à partir de 15 ans.

    Quatrième de couverture :

    Leur heure venue, bien peu sont ceux qui peuvent échapper à la Mort. Et, parmi eux, plus rares encore, ceux qui réussissent à éveiller Sa curiosité. Liesel Meminger y est parvenue. Trois fois cette fillette a croisé la Mort et trois fois la Mort s'est arrêtée. Est-ce son destin d'orpheline dans l'Allemagne nazie qui lui a valu cet intérêt inhabituel ou bien sa force extraordinaire face aux événements ? A moins que ce ne soit son secret... Celui qui l'a aidée à survivre. Celui qui a même inspiré à la Mort ce si joli surnom : la Voleuse de livres... 

     

    Mon avis :

    C’est un bon roman malgré le fait qu'il soit long.

    Comme le dit le résumé,  cette histoire est raconté par la Mort – avec un grand M -. Drôle de narrateur, non ?

    Elle nous raconte sa rencontre avec Liesel Meminger, une jeune allemande pendant la seconde guerre mondiale alors que sa mère l’emmène dans une petite ville appelée Molching pour qu’elle soit élevée par des parents adoptifs. Liesel est obsédée par les livres...

     

    Les personnages sont atypiques. Liesel est une enfant qui est perturbée après le départ de sa mère. Elle se réfugie dans la lecture. Elle est attachante.

    Rosa Hubermann, sa mère adoptive est une femme qui parle assez durement. Elle est grossière, on peut penser qu’elle n’aime personne mais en réalité, elle aime sa fille adoptive.

    Hans, son père, est un homme doux, aimant, et qui joue de l’accordéon. Je me suis beaucoup attachée à lui !

    Rudy, le meilleur ami de Liesel est un garçon rieur et qui aime s’amuser. Il aime secrètement la jeune fille.

    La Mort est une personne qui n’est pas trop violente. Elle met des passages en italique où elle fait des « remarques » sur l’histoire.

    L’écriture de l’auteur est très fluide. Par contre, il y a quelques mots écrits en allemand qui ne sont pas traduits en français, ce qui peut gêner les personnes qui ne connaissent pas l’allemand –ce qui n’est pas mon cas -.

     

    Le livre est découpé en dix parties et un épilogue. Les chapitres sont de taille irrégulière.

     

    Le contexte historique de la seconde guerre mondiale est très présent. On revit toute l’horreur de cette période.

     

    La fin est bouleversante ! Je vous conseille ce livre. Je compte lire un autre roman de Markus Zusak.

     

    Extrait : (choix : au hasard)

    « J'aurai aimé lui expliquer que je ne cesse de surestimer et de sous-estimer l'espèce humaine, et qu'il est rare que je l'estime tout simplement. »

     

    On adore : La narration atypique, les personnages atypiques, l’héroïne, la fin.

    On regrette : Que certains mots en allemand ne soient pas traduits. 

    « Vampire Academy, tome 1 de Richelle MeadLux, tome 1 de Jennifer L. Armentrout »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 22 Juin 2015 à 21:24

    Une très belle histoire, très touchante.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :