• La petite fille du Vel' d'Hiv', Annette Muller

    La petite fille du Vel' d'Hiv'

    Annette Muller

    Des choses a rajouter

     

    Titre en VO : La petite fille du Vel' d'Hiv

    Année de la première publication (France) : 1991

    Nombre de pages : 157

    Editeur :le livre de poche

    Site de l’éditeur : http://www.livredepoche.com/

    ISBN : 978-2-010-02373-0 (format poche) 

    Site de l’auteur : non trouvé

    Ma note : aucune

    Publique conseillé : C'est un livre que l'on doit lire, par mémoire.

    Quatrième de couverture :

    16 juillet 1942 : la petite Annette a 9 ans. Après avoir vécu l’enfer du Vel d’Hiv, elle est internée avec sa mère et son jeune frère Michel à Beaune-la -Rolande. Elle connaît le sort terrible des milliers d’enfants juifs internés dans les camps du Loiret, cruellement séparés de leur mère, puis envoyés à Auschwitz – d’où aucun n’est revenu… Annette, elle, échappe à la déportation. Elle est l’une des rares enfants du Vel d’Hiv qui ont survécu.

     

    Mon avis :

    C'est un bon résumé, et je pense que question de culture générale, tout le monde à entendu parler de ce livre, ou au moins des évènements qui ont eu lieu le 16 juillet 1942, donc pas besoin de revenir sur l'histoire.

    C'est une histoire vraie, un livre autobiographique sur des évènements historiques, vous comprendrait pour quoi je ne peut pas le noter ni mettre de on adore/on regrette, j'espère. Et aussi pourquoi cette chronique sera courte.

     

    Ce livre, où l'auteur retrace son parcours, est symbolique. Mais il est aussi très fort émotionnellement. Même si ce sont avec des yeux d'enfants, et que le personnage n'a pas toujours conscience de ce qui se passe autour de lui, nous, nous connaissons l'histoire. Nous savons. Et cela rend cette histoire très touchante, car nous sommes comme omniscient comparé à cette petite fille, la petite Annette. C'est donc un livre que j'ai trouvé touchant.

    Dans sa forme, il suit les évènements sans pause, sans chapitre, seulement trois grandes parties pour définir les périodes. Ce qui peut être plus difficile à lire, car quand on s'arrête, on ne sait pas trop où s'arrêter. Mais personnellement, ça me donne envie, sur ce genre de livre, de le reprendre plus vite pour continuer. Il se lit très facilement, donc.

    Je le conseille, par devoir de mémoire pour les évènements, et car c'est un témoignage touchant puisque vu par une enfant.

     

    Extrait : (Choix : parce que nous nous savons et que ça rend cette scène terrible.)

    "Quelques jours avant le port obligatoire de l'étoile, ma mère nous a fait mettre nos habits du dimanche, bien que ce soit un jour de la semaine. Sur les vestes de tweed de mes frères, sur la vareuse de mon costume marin ainsi que sur sa robe à fleurs, elle avait cousu solidement les étoiles qui avaient été distribuées aux familles juives, en échange de tickets textile. Des étoiles d'un jaune cru, avec le mot juif écrit en lettres noires et tordues comme des flammes. Après qu'elle nous eut longuement coiffés, nous sommes descendus avec elle et lentement, majestueusement, nous nous sommes promenés dans les rues du quartier. Nous avons défilé ainsi dans les rues de Pixérécourt, Pyrénées, Ménilmontant, avons descendu l'étroite rue des Rigoles."Tenez-vous droits, redressez -vous", murmurait maman. Son regard arrogant semblait défier les gens qui nous regardaient en silence. Elle voulait montrer à tous une jeune mère juive fière de ses quatre enfants juifs.
    Pauvre maman et son courage inutile. N'aurait-il pas mieux valu qu'elle jette l'étoile dans une poubelle et qu'elle fuie au loin avec ses enfants ?
    Quelques mois après, elle était morte. Elle allait avoir trente-quatre ans."

    « Unforgettable, saison 3Breathing, tome 1 : Ma raison de vivre, de Rebecca Donovan »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :