• La Passe-miroir, tome 3, de Christelle Dabos

     

    La Passe-miroir

    Tome 3 : La mémoire de Babel

    Christelle Dabos

     

     

    La Passe-miroir, tome 3, de Christelle Dabos

      

     

    Titre en VO : La mémoire de Babel 

    Année de la première publication (France) : 2017 

    Nombre de pages : 496 

    Editeur : Gallimard 

    Site de l’éditeur : http://www.gallimard.fr/ 

    ISBN : 978-2-07-508189-4 (format Kindle) 

    Site de l’auteur : http://www.passe-miroir.com/ (site de la série) 

    Ma note : 6/10 

    Publique conseillé : Adolescents à partir de 14 ans 

    Quatrième de couverture

    Deux ans et sept mois qu'Ophélie se morfond sur son arche d'Anima. Aujourd'hui il lui faut agir, exploiter ce qu'elle a appris à la lecture du Livre de Farouk et les bribes d'informations divulguées par Dieu. Sous une fausse identité, Ophélie rejoint Babel, arche cosmopolite et joyau de modernité. Ses talents de liseuse suffiront-ils à déjouer les pièges d'adversaires toujours plus redoutables ? A-t-elle la moindre chance retrouver la trace de Thorn ?

     

     

    Mon avis :  

    Je suis assez déçue par ce troisième opus.

     

     

    Ophélie décide de se rendre sur l'arche de Babel pour retrouver Thorn qu'elle n'a pas vu depuis plus de deux ans. Là-bas, elle va faire de nouvelles rencontres et se rendre compte que, ici aussi, il y a des manigances.

     

     

    L'autrice introduit de nouveaux protagonistes. 

    Ophélie, notre héroïne est attachante. On sent qu'elle commence à murir. Elle ne veut plus être le pantin de personne ! 

    Elle possède une grande force de caractère.

     

     

    Sa tante décide de retourner au Pôle pour épauler son amie. Contrairement, aux deux tomes précédents, on ne la voit que très peu tout comme Berenilde.

     

     

    Ambroise, un jeune homme qu'Ophélie va rencontrer à Babel est en fauteuil roulant. Il a les quatre membres inversés. Il a une grande gentillesse en lui et fait preuve d'un civisme exemplaire. Il vit chez son père, un inventeur d'automates.

     

     

    Elisabeth est une jeune femme ambitieuse qui va aider la jeune femme dans son apprentissage. Elle s'exprime toujours avec des "Hum ?".

     

     

    Mediana est hautaine. Ce n'est pas une Babelienne puisque son pouvoir est différent. Elle est devineresse.

     

     

    Victoire, la fille de Berenilde et Farouk a deux ans. Ophélie est sa marraine. Elle a un étrange pouvoir : elle peut sortit de son corps et "voyager" où bon lui semble.

     

     

    L'écriture est agréable. Les chapitres suivent principalement la progression d'Ophélie mais à plusieurs reprises le lecteur suit Victoire au Pôle. Dans ce cas, le titre du chapitre est en gras et raconté à la première personne du singulier.

     

     

    L'univers de Babel est intéressant. La cité est cosmopolite puisque des habitants de toutes les arches y habitent. D'ailleurs, il y a un code vestimentaire à respecter en fonction que l'on est des pouvoirs ou non. Il faut aussi surveiller son langage et ne pas dire des mots mis à l'Index - sorte de tabou -. Les habitants utilisent très souvent des mots anglophones dans leurs phrases. 

     

     

    La fin est bien mais ne me donne pas particulièrement hâte de poursuivre.

     

     

    Il y a quelques bémols : l'action est très longue à se mettre en route et j'ai trouvé que quand elle était présente, il ne se passait pas grand-chose quand même.

     

     

    Je trouve que l'on ne suis pas assez Victoire. Pourtant, cela aurait pu être intéressant. Dommage !

     

     

    En résumé, une lecture mitigée.

     

     

    Extrait : (choix : au hasard) 

    "- Il m’a fallu plus de deux ans pour mettre en place des groupes de lecture qualifiés afin de passer au crible toutes les collections. Le premier ouvrage que vous prenez par inadvertance est le bon. Votre propension à malmener les statistiques est effrayante."

     

      

    On adore : Les personnages, l'écriture, l'univers, la fin. 

    On regrette : Des longueurs; l'action qui tarde à se mettre en place, le fait que l'on ne suive pas souvent Victoire, sa mère et la tante d'Ophélie.

     

    Chronique du tome 2 

     

     

                                                                                                                       Debo

    « Pretty Little Liars, saison 5Il est grand temps de rallumer les étoiles, de Virginie Grimaldi »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :